VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 03/07/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable.

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Phytoménadione....... 10,00 mg

Pour une ampoule de 1 ml

Excipient à effet notoire : lécithine de soja.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution buvable et injectable

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement et prophylaxie des hémorragies par carence en vitamine K.

Carence d'apport :

-antibiothérapie à large spectre prolongée (destruction de la flore intestinale réalisant la synthèse de la vitamine K) ;

-alimentation parentérale exclusive non supplémentée en vitamine K ;

-prévention des hypoprothrombinémies des nouveau-nés dont les mères sont traitées pendant la grossesse par des inducteurs enzymatiques (certains antiépileptiques ou certains antituberculeux).

Carence de résorption digestive (en effet, la vitamine K1 nécessite, pour être absorbée au niveau de l'intestin grêle, la présence de sels biliaires et de suc pancréatique) :

-obstructions, fistules biliaires ;

-atrésie des voies biliaires du nourrisson et du jeune enfant ;

-syndrome de malabsorption (résection intestinale étendue, mucoviscidose, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, dysenterie).

Hypoprothrombinémies :

-induites par les anti-coagulants oraux (antivitamines K) ;

-induites lors dune intoxication par les raticides ;

-autres hypoprothrombinémies d'origine médicamenteuse, lorsqu'il est établi qu'elles résultent d'une interférence avec le métabolisme de la vitamine K1 (par exemple : céphalosporines contenant un radical MMT).

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

La posologie et le rythme d'administration de la vitamine K1 varient en fonction de l'âge, des indications, de la voie d'administration et des résultats des contrôles biologiques (INR).

Atrésie des voies biliaires du nourrisson et du jeune enfant : 10 mg par voie IM toutes les 2 semaines.

Prévention des hémorragies par hypoprothrombinémie chez les enfants de mères traitées par des inducteurs enzymatiques (certains antiépileptiques ou certains antituberculeux) : 10 à 20 mg/j per os administrés à la mère pendant les 15 jours précédant laccouchement. Cette prévention ne dispense pas de la prophylaxie néonatale chez ces nouveau-nés à haut risque hémorragique.

Intoxication par les raticides : prise en charge avec conseil spécialisé. Les produits ayant une très forte affinité pour les lipides sont libérés progressivement pendant longtemps. Normalisation du TP par CCP (concentrés de complexes prothrombiniques) et administration de 50 mg per os de vitamine K1 avec une surveillance rigoureuse du TP toutes les 6 heures. Répéter les doses si besoin.

Prévention et traitement des hémorragies par hypoprothrombinémie dorigine médicamenteuse : 10-20 mg per os.

En cas de surdosage aux antivitamines K :

Eviter les doses fortes qui pourraient rendre le malade trop longtemps réfractaire au traitement anticoagulant.

En cas de surdosage aux antivitamines K asymptomatique ou avec hémorragie non grave :

·avec INR cible à 2.5 (fenêtre entre 2 et 3) et 6 ≤ INR réel < 10, la posologie usuelle est de 1 à 2 mg de Vitamine K1 par voie orale, la posologie sera augmentée à 5 mg si INR réel ≥ 10, tout en suspendant le traitement par antivitamine K.

·avec INR cible ≥ 3 (fenêtre 2.5-3.5, ou 3-4.5) et 6 ≤ INR réel < 10, suspendre une prise dantivitamine K. Un avis spécialisé (ex. cardiologue si le patient est porteur dune prothèse valvulaire mécanique) est recommandé pour discussion dun traitement éventuel par 1 à 2 mg de vitamine K1 par voie orale, un avis spécialisé sans délai, ou une hospitalisation est recommandé si INR réel ≥ 10.

En cas de persistance dun INR supra-thérapeutique, les attitudes précédemment décrites restent valables et doivent être reconduites.

En cas de surdosage aux antivitamines K avec hémorragie grave :

Suspendre le traitement par antivitamine K. Administrer 10 mg de vitamine K1 par voie orale ou IV lente (perfusion lente continue dune heure), en association à un CCP (concentrés de complexes prothombiniques), quel que soit lINR de départ.

Ladministration de vitamine K1 peut être répétée toutes les 12 heures.

La voie IV lente doit être préférée à la voie IM sauf en cas de contre-indication à la voie IV. Introduite au niveau de la tubulure, la vitamine K1 peut être administrée avec des perfusions de chlorure de sodium 0,9% ou de glucose 5%.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être prescrit en cas d'antécédents d'allergie à la vitamine K ou à lun des autres composants.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

·Dans les hypoprothrombinémies sévères avec risque hémorragique majeur, le délai d'action de la vitamine K1 conduit à lui associer d'emblée l'administration de facteurs de la coagulation ou de plasma frais.

·Ne pas utiliser une ampoule dont le contenu serait devenu trouble ou présenterait deux phases de séparation.

·Chez les sujets porteurs dun déficit enzymatique en G6PD, de très rares cas dhémolyse aigüe ont été rapportés lors de ladministration de phytoménadione. Il est donc important de prendre en compte pour chaque patient, le danger dhémolyse et de bénéfice potentiel attendu du traitement.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Une résistance temporaire aux antivitamines K peut s'observer, notamment lorsqu'on a utilisé de fortes doses de vitamine K. Dans ce cas, il peut être nécessaire lorsqu'on reprend le traitement anticoagulant, de le prescrire à une posologie plus élevée que la posologie initiale, voire d'utiliser un anticoagulant agissant par un autre mécanisme (héparine).

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

·Il n'existe pas de données fiables de tératogénèse chez l'animal ;

·en clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la vitamine K1 lorsqu'elle est administrée pendant les 8 premiers mois de la grossesse ; l'utilisation de la vitamine K1 pendant la grossesse n'a révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour.

Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.

En conséquence, l'utilisation de la vitamine K1 pendant les 8 premiers mois de la grossesse ne se fera qu'en cas de carence avérée.

Pendant le dernier mois de la grossesse, l'utilisation de la vitamine K1 ne doit être envisagée que si nécessaire.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

De par son mécanisme daction, la vitamine K1 na aucun effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Voie IM : risque d'hématome en cas de syndrome hémorragique lié en particulier aux antivitamines K. Exceptionnellement, une réaction à type de sclérodermie localisée a été signalée.

Voie IV : risque faible de réaction anaphylactique.

Toutes les voies : en raison de la présence de lécithine de soja, risque de survenue de réactions d'hypersensibilité (choc anaphylactique, urticaire).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Il nexiste pas de syndrome clinique connu attribuable à une hypervitaminose en vitamine K1.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : ANTI-HEMORRAGIQUES / VITAMINE K et AUTRES HEMOSTATIQUES, code ATC : B02BA01 (sang, organes hématopoïétiques).

La vitamine K1 est un facteur indispensable à la synthèse hépatique de plusieurs facteurs de la coagulation (prothrombine, proconvertine, facteur antihémophilique B, facteur de Stuart, protéines C et S).

Si l'alimentation est équilibrée et le tube digestif fonctionnel, l'apport supplémentaire de la vitamine K1 est inutile.

En cas de carence (trouble de l'absorption ou de l'utilisation), le taux de ces facteurs diminue et un risque hémorragique devient possible.

L'effet de la vitamine K1 n'est pas immédiat, même lorsque celle-ci est administrée par voie veineuse.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Après injection IV de 1 mg de vitamine K1 tritiée, la décroissance des taux sanguins se fait suivant une courbe biexponentielle. Le premier segment a une demi-vie de 20 à 26 minutes et le second de 104 à 165 minutes.

Environ 20% de la radioactivité est éliminé dans les urines et 36% dans les fécès en l'espace de 3 jours, sous forme essentiellement de métabolites glycuronoconjugués.

La vitamine K1 a un métabolite actif, le 2-3 époxyde vitamine K1, qui est retransformé en vitamine K1.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Non renseigné.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Acide glycocholique, lécithine de soja, acide chlorhydrique à 25 %, hydroxyde de sodium, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détude de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

Après ouverture : le produit doit être utilisé immédiatement.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C et à l'abri de la lumière.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

1 ml en ampoule (verre brun de type I); boîte de 3, 5, 6, 10, 25 ou 30 ampoules.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Voie orale :

L'administration orale de Vitamine K1 ROCHE 10 mg/1 ml solution buvable et injectable peut être effectuée à l'aide d'une seringue comme suit:

Prélever de l'ampoule le volume requis à l'aide dune seringue munie de son aiguille; ôter l'aiguille de la seringue et injecter le contenu de cette dernière directement dans la bouche; se rincer ensuite la bouche.

Pour les posologies faibles, les ampoules de Vitamine K1 ROCHE 2 mg/0,2 ml NOURRISSONS solution buvable et injectable peuvent être utilisées.

Voie injectable :

La solution Vitamine K1 Roche 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ne doit pas être diluée ni mélangée à dautres médications parentérales, mais peut être injectée dans la partie inférieure dun dispositif pour perfusion.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

ROCHE

30, COURS DE LILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

34009 300 380 4 8 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 3

34009 300 380 5 5 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 5

34009 300 380 6 2 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 6

34009 300 380 7 9 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 10

34009 300 380 8 6 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 25

34009 300 380 9 3 : 1 ml en ampoule (verre brun), boîte de 30

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

Date de première autorisation: 28 juillet 1986

Date de dernier renouvellement: 28 juillet 2006

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

16 octobre 2015

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Médicament non soumis à prescription médicale.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 03/07/2017

Dénomination du médicament

VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable

Phytoménadione

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

Vous devez toujours utiliser ce médicament en suivant scrupuleusement les informations fournies dans cette notice par votre médecin ou votre pharmacien.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Adressez-vous à votre pharmacien pour tout conseil ou information.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

·Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?

3. Comment utiliser VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : ANTI-HEMORRAGIQUES / VITAMINE K et AUTRES HEMOSTATIQUES (B02BA01 : sang, organes hématopoïétiques)

Ce médicament est préconisé dans le traitement et la prévention des hémorragies par carence en vitamine K, chez ladulte comme chez lenfant.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable :

·en cas dantécédents dallergie à la vitamine K.

EN CAS DE DOUTE VOUS DEVEZ DEMANDER LAVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Avertissements et précautions

Ne pas utiliser ce médicament si le contenu de lampoule est devenu trouble ou présente deux phases de séparation.

Vous devez informer votre médecin si vous (ou un membre de votre famille) êtes atteint dun déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase car un risque dhémolyse (destruction des globules rouges) existe avec la vitamine K1.

NE JAMAIS LAISSER A LA PORTEE DES ENFANTS.

EN CAS DE DOUTE NE PAS HESITER A DEMANDER LAVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Autres médicaments et VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Grossesse et allaitement

Ce médicament ne sera utilisé que sur les conseils de votre médecin.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

De part son mécanisme daction, la vitamine K1 na aucun effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Liste des excipients à effet notoire : Lécithine de soja

3. COMMENT UTILISER VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?  Retour en haut de la page

Posologie

La posologie et le rythme dadministration de la vitamine K1 varient en fonction de lâge, des indications, de la voie dadministration et des résultats de contrôles biologiques.

Mode dadministration

Voir orale :

L'administration orale de VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable peut être effectuée à l'aide d'une seringue comme suit:

Ouverture des ampoules:

Attention :

Ouverture de lampoule à laide dune compresse (ou équivalent).

«Tapoter le haut de lampoule pour faire descendre le liquide. Puis saisir lampoule, le point blanc dirigé vers le haut et face à vous. Recouvrir le haut de lampoule avec la compresse et placer le pouce sur le point blanc. Lampoule souvre facilement en exerçant une pression vers larrière, comme indiqué sur le schéma».

Prélevez de l'ampoule le volume requis à l'aide dune seringue munie de son aiguille; ôtez ensuite l'aiguille de la seringue et injectez le contenu de cette dernière directement dans la bouche; se rincer ensuite la bouche.

Pour les doses faibles, votre médecin peut vous recommander dutiliser les ampoules de Vitamine K1 ROCHE 2 mg/0,2 ml NOURRISSONS solution buvable et injectable.

Voie injectable :

Toute éventuelle administration intraveineuse doit être réalisée par votre médecin et/ou votre infirmier/ère.

Fréquence d'administration

Selon la prescription médicale.

Durée du traitement

Selon la prescription médicale.

Si vous avez pris plus de VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable que vous nauriez dû

En cas de surdosage, contacter immédiatement votre médecin.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

·Par voie intra-musculaire : risque dhématome (bleu) ou de troubles hémorragiques ; exceptionnellement, épaississement de la peau au point dinjection.

·Par voie intraveineuse : possibilité de réaction allergique.

·Toutes les voies : en raison de la présence de lécithine de soja, risque de survenue de réactions dhypersensibilité (choc anaphylactique, urticaire).

SI VOUS REMARQUEZ DES EFFETS INDESIRABLES NON MENTIONNES DANS CETTE NOTICE, OU SI CERTAINS EFFETS INDESIRABLES DEVIENNENT GRAVES, VEUILLEZ EN INFORMER VOTRE MEDECIN OU VOTRE PHARMACIEN.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le conditionnement extérieur.

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C et à l'abri de la lumière.

Après ouverture : le produit doit être utilisé immédiatement.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Phytoménadione 10,00 mg

Pour une ampoule de 1 ml

·Les autres composants sont :

Acide glycocholique, lécithine de soja, acide chlorhydrique à 25 %, hydroxyde de sodium, eau pour préparations injectables.

Quest-ce que VITAMINE K1 ROCHE 10 mg/1 ml, solution buvable et injectable et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de solution buvable et injectable en ampoule de 1 ml. Boîtes de 3, 5, 6, 10, 25 et 30 ampoules.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

ROCHE

30, COURS DE LILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

ROCHE

30, COURS DE LILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Fabricant  Retour en haut de la page

Roche

ZAC DE LA GARENNE

AVENUE FAIDHERBE

93110 ROSNY-SOUS-BOIS

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

Octobre 2015

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité