TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 24/06/2013

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Chaque comprimé pelliculé contient 2 mg de L-tartrate de toltérodine correspondant à 1,37 mg de toltérodine.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimé pelliculé

Comprimé pelliculé rond, biconvexe, blanc à blanc cassé, portant linscription en creux « S042 » dun côté et aucune inscription de lautre.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement symptomatique de lincontinence urinaire par impériosité et/ou de la pollakiurie et de limpériosité urinaire pouvant sobserver chez les patients souffrant dhyperactivité vésicale.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Adultes (sujets âgés inclus) :

La dose recommandée est de 2 mg deux fois par jour, excepté chez les patients présentant une insuffisance hépatique ou une insuffisance rénale sévère (filtration glomérulaire < 30 ml/minute), pour lesquels la dose recommandée est de 1 mg deux fois par jour (voir rubrique 4.4). En cas deffets indésirables gênants, la dose peut être réduite de 2 mg à 1 mg deux fois par jour.

Leffet du traitement doit être réévalué après 2 à 3 mois (voir rubrique 5.1).

Population pédiatrique :

Lefficacité de TOLTERODINE ACCORD na pas été démontrée chez lenfant (voir rubrique 5.1).

Par conséquent, lutilisation de TOLTERODINE ACCORD nest pas recommandée chez lenfant.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

La toltérodine est contre-indiquée chez les patients présentant les pathologies suivantes :

·rétention urinaire.

·glaucome à angle fermé non contrôlé.

·myasthénie grave.

·hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients.

·rectocolite hémorragique grave.

·mégacôlon toxique.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

La toltérodine doit être utilisée avec précaution chez les patients présentant :

·une obstruction sous vésicale significative à risque de rétention urinaire.

·des troubles gastro-intestinaux obstructifs, par exemple une sténose du pylore.

·une insuffisance rénale (voir rubrique 4.2).

·une pathologie hépatique (voir rubriques 4.2 et 5.2).

·une neuropathie autonome.

·une hernie hiatale.

·un risque de diminution de la motilité gastro-intestinale.

Il a été montré quune dose quotidienne orale de 4 mg (dose thérapeutique) et de 8 mg (dose supra-thérapeutique) de toltérodine à libération immédiate allongent lintervalle QTc (voir rubrique 5.1).

La signification clinique de ces observations nest pas certaine et dépendra des facteurs de risques de susceptibilité individuels de chaque patient.

La toltérodine doit être utilisée avec précaution chez les patients présentant des facteurs de risques dallongement de lintervalle QT, tels que :

·un allongement de lintervalle QT congénital ou acquis et documenté.

·des perturbations électrolytiques telles que lhypokaliémie, lhypomagnésémie et lhypocalcémie.

·une bradycardie.

·des maladies cardiaques préexistantes pertinentes (par exemple une cardiomyopathie, une ischémie du myocarde, une arythmie, une insuffisance cardiaque congestive).

·ladministration concomitante de médicaments connus pour allonger lintervalle QT, y compris des antiarythmiques de classe IA (par exemple la quinidine, la procaïnamide) et de classe III (par exemple lamiodarone, le sotalol).

Il en va particulièrement de même lors de la prise dinhibiteurs puissants du CYP3A4 (voir rubrique 5.1). Un traitement concomitant avec des inhibiteurs puissants du CYP3A4 doit être évité (voir rubrique 4.5,).

Comme pour tous les traitements des symptômes de limpériosité et de lincontinence urinaire par impériosité, une origine organique à limpériosité et à la pollakiurie doit être recherchée avant tout traitement.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Un traitement concomitant par voie systémique par des inhibiteurs puissants du CYP3A4 tels que des macrolides (par exemple, lérythromycine et la clarithromycine), des agents antifongiques (par exemple le kétoconazole et litraconazole) et des antiprotéases est déconseillé en raison dune augmentation des concentrations sériques de toltérodine chez les métaboliseurs lents du CYP2D6 avec un risque (subséquent) de surdosage (voir rubrique 4.4).

Un traitement concomitant avec dautres médicaments qui possèdent des propriétés anticholinergiques, tels que lamantadine, certains antihistaminiques, antipsychotiques de la classe des phénothiazines et antidépresseurs tricycliques peut entraîner un effet thérapeutique et des effets indésirables liés à la toltérodine plus prononcés. À linverse, leffet thérapeutique de la toltérodine peut être réduit par ladministration concomitante dagonistes des récepteurs cholinergiques de type muscarinique. La diminution de la motilité gastrique entraînée par les anticholinergiques peut avoir des répercussions sur labsorption dautres médicaments.

Leffet des prokinétiques tels que le métoclopramide, le domridone et le cisapride peut être diminué par la toltérodine.

Un traitement concomitant par la fluoxétine (puissant inhibiteur du CYP2D6) nentraîne pas dinteraction cliniquement significative en raison dune équivalence dactivité entre la toltérodine et son métabolite CYP2D6 dépendant, la toltérodine 5- hydroxyméthylée.

Les études dinteraction médicamenteuse nont montré aucune interaction avec la warfarine ou les contraceptifs oraux combinés (éthinylestradiol/lévonorgestrel).

Une étude clinique a montré que la toltérodine nest pas un inhibiteur métabolique de CYP2D6, 2C19, 2C9, 3A4 ou 1A2. En conséquence, lors dune administration concomitante avec la toltérodine, une augmentation des concentrations plasmatiques des médicaments métabolisés par ces isoenzymes nest pas attendue.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il nexiste pas de données suffisantes sur lutilisation de la toltérodine chez la femme enceinte.

Les études chez lanimal ont montré une toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3). Le risque potentiel chez lhomme nest pas connu. Par conséquent, lutilisation de TOLTERODINE ACCORD est déconseillée pendant la grossesse.

Allaitement

Aucune donnée relative au passage de la toltérodine dans le lait maternel humain nest disponible. Lutilisation de la toltérodine doit être évitée pendant lallaitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Ce médicament pouvant entraîner des troubles de laccommodation et modifier le temps de réaction, laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines peut être perturbée.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

En raison de son effet pharmacologique, la toltérodine peut entraîner des effets anticholinergiques légers à modérés, tels quune sécheresse de la bouche, une dyspepsie et une sécheresse oculaire.

Le tableau ci-dessous présente les données relatives à la toltérodine rapportées dans des essais cliniques et les données issues de la pharmacovigilance.

Leffet indésirable le plus fréquemment rapporté est la sécheresse de la bouche, qui est survenue chez 35 % des patients recevant des comprimés pelliculés de toltérodine et chez 10 % des patients recevant le placebo. Des céphalées ont également été rapportées très fréquemment et sont survenues chez 10,1 % des patients recevant les comprimés pelliculés de toltérodine et 7,4 % des patients recevant le placebo.

Très fréquent (≥ 1/10)

Fréquent (≥1/100et < 110)

Peu fréquent (≥1/1 000 et < 1/100)

Indéterminée (ne peut pas être estimée à partir des données disponibles)

Infections et infestations

Bronchite

Affections du système immunitaire

Hypersensibilité non spécifiée ailleurs

Réactions anaphylactoïdes

Affections psychiatriques

Nervosité

Confusion, hallucinations, désorientation

Affections du système nerveux

Céphalées

Étourdissements, somnolence, paresthésie

Altération de la mémoire

Affections oculaires

Sécheresse oculaire, troubles de la vision comprenant les troubles de laccommodation

Affections de loreille et du labyrinthe

Vertiges

Affections cardiaques

Palpitations

Tachycardie, insuffisance cardiaque, arythmie

Affections vasculaires

Bouffées vasomotrices

Affections gastro-intestinales

Sécheresse buccale

Dyspepsie, constipation, douleur abdominale, flatulence, vomissements, diarrhée

Reflux gastro-sophagien

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Sécheresse cutanée

Angio-dème

Affections du rein et des voies urinaires

Dysurie, rétention urinaire

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Fatigue, douleur thoracique, dème périphérique

Investigations

Prise de poids

Des cas daggravation des symptômes de la démence (par exemple confusion, désorientation, délire) ont été rapportés après linstauration dun traitement par la toltérodine chez des patients prenant des inhibiteurs de la cholinestérase pour le traitement de la démence.

Population pédiatrique :

Au cours de deux études pédiatriques de phase III, randomisées, contrôlées contre placebo, en double aveugle, conduites sur 12 semaines et ayant inclus 710 patients pédiatriques au total, la proportion de patients présentant des infections des voies urinaires, une diarrhée et un comportement anormal était plus élevée chez les patients traités par la toltérodine que chez ceux traités par le placebo (infection des voies urinaires : toltérodine 6,8 %, placebo 3,6 % ; diarrhée : toltérodine 3,3 %, placebo 0,9 % ; comportement anormal : toltérodine 1,6 %, placebo 0,4 %) (voir rubrique 5.1).

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

La plus forte dose de L-tartrate de toltérodine administrée en prise unique à des volontaires était de 12,8 mg. Les effets indésirables les plus sévères observés ont été des troubles de laccommodation et des difficultés mictionnelles.

En cas de surdosage de toltérodine, faire un lavage gastrique et administrer du charbon activé.

Traiter les symptômes comme suit :

·Effets anticholinergiques centraux sévères (par ex. hallucinations, excitation sévère) : traiter par physostigmine.

·Convulsions ou excitation prononcée : traiter par benzodiazépines.

·Insuffisance respiratoire : mettre en place une respiration artificielle.

·Tachycardie : traiter par bêta-bloquants.

·Rétention urinaire : traiter par cathétérisme.

·Mydriase : traiter avec un collyre de pilocarpine, et/ou placer le patient dans une pièce sombre.

Un allongement de lintervalle QT a été observé à une dose quotidienne totale de 8 mg de toltérodine à libération immédiate (deux fois la dose quotidienne recommandée de la formulation à libération immédiate et léquivalent de trois fois le pic dexposition obtenu avec la formulation de gélule à libération prolongée) administrée pendant quatre jours. En cas de surdosage de toltérodine, des mesures de suivi standard pour la prise en charge dun allongement de lintervalle QT doivent être prises.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : antispasmodiques urinaires, code ATC : G04B D07

La toltérodine est un antagoniste compétitif spécifique des récepteurs muscariniques présentant une plus grande sélectivité pour la vessie que pour les glandes salivaires, in vivo. Un des métabolites de la toltérodine (le dérivé 5-hydroxyméthylé) présente un profil pharmacologique similaire à celui de la molécule mère. Chez les métaboliseurs rapides, ce métabolite contribue de façon significative à leffet thérapeutique (voir rubrique 5.2).

Leffet du traitement peut être attendu dans les 4 semaines.

Effet du traitement avec 2 mg de toltérodine deux fois par jour après 4 et 12 semaines, respectivement, par rapport au placebo (données cumulées).Modification absolue et en pourcentage par rapport à la valeur initiale.

n.s. = non significatif ; * = p < 0,05 ; ** = p < 0,01 ; *** = p < 0,001

Leffet de la toltérodine a été évalué chez des patients ayant subi un examen urodynamique à lentrée dans létude et qui, selon le résultat urodynamique, ont été répartis dans un groupe urodynamique positif (impériosité motrice) ou urodynamique négatif (impériosité sensitive).

Au sein de chaque groupe, les patients ont été randomisés pour recevoir la toltérodine ou un placebo. Létude na pas pu fournir de preuve convaincante que la toltérodine avait des effets supérieurs au placebo chez les patients atteints dimpériosité sensitive.

Les effets cliniques de la toltérodine sur lintervalle QT ont été étudiés sur des ECG obtenus auprès de plus de 600 patients traités, y compris des patients âgés et des patients souffrant dune pathologie cardiovasculaire préexistante. Les modifications des intervalles QT entre le groupe recevant le placebo et le groupe recevant le traitement nont pas été significativement différentes.

Leffet de la toltérodine sur lallongement de lintervalle QT a fait lobjet dune étude supplémentaire chez 48 volontaires sains hommes et femmes âgés de 18 à 55 ans. Les sujets ont reçu 2 mg deux fois par jour et 4 mg deux fois par jour de toltérodine à libération immédiate. Au pic de concentration de la toltérodine (1 heure), les résultats (corrigés par la méthode de Fridericia) ont montré une augmentation moyenne de lintervalle QTc de 5,0 et 11,8 ms pour les doses de toltérodine de 2 mg deux fois par jour et 4 mg deux fois par jour, respectivement, et de 19,3 ms pour la moxifloxacine (400 mg) utilisée comme témoin interne actif.

Un modèle pharmacocinétique/pharmacodynamique a permis dévaluer que les allongements de lintervalle QTc observés chez les métaboliseurs lents (déficients en CYP2D6) traités par toltérodine 2 mg deux fois par jour étaient comparables à ceux observés chez les métaboliseurs rapides recevant 4 mg deux fois par jour. Aux deux doses de toltérodine, aucun sujet, indépendamment de son profil métabolique, na dépassé 500 ms pour lintervalle QTcF absolu ou 60 ms par rapport à létat initial, ces valeurs étant considérées comme des seuils dintérêt particulier.La dose de 4 mg deux fois par jour correspond à un pic dexposition (Cmax) de trois fois celui obtenu avec la dose thérapeutique la plus élevée des gélules de toltérodine à libération prolongée.

Population pédiatrique

Lefficacité chez lenfant na pas été établie. Deux études pédiatriques de phase III, randomisées, contrôlées contre placebo, en double aveugle ont été réalisées sur 12 semaines en utilisant des gélules à libération prolongée de toltérodine. Un total de 710 enfants (486 sous toltérodine et 224 sous placebo) âgés de 5 à 10 ans souffrant de pollakiurie et dincontinence urinaire par impériosité ont été étudiés. Aucune différence significative na été observée entre les deux groupes dans aucune des études en ce qui concerne le changement par rapport à la valeur initiale du nombre total dépisodes dincontinence par semaine(voir rubrique 4.8).

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Caractéristiques pharmacocinétiques propres à cette formulation :

La toltérodine est rapidement absorbée. La toltérodine et son métabolite 5-hydroxyméthylé atteignent des concentrations sériques maximales 1 à 3 heures après ladministration de la dose. La demi-vie de la toltérodine administrée en comprimé est de 2 à 3 heures chez les métaboliseurs rapides et denviron 10 heures chez les métaboliseurs lents (déficients en CYP2D6). Les concentrations à léquilibre sont atteintes en 2 jours après ladministration des comprimés.Lalimentation na deffet ni sur lexposition à la toltérodine libre ni sur celle de son métabolite 5-hydroxyméthylé actif chez les métaboliseurs rapides, bien que les taux de toltérodine augmentent avec la prise de nourriture. De même, des modifications cliniquement significatives ne sont pas attendues chez les métaboliseurs lents.

Absorption

Après administration orale, la toltérodine est métabolisée par le CYP2D6 lors du premier passage hépatique, conduisant ainsi à la formation du dérivé 5-hydroxyméthylé, un métabolite majeur pharmacologiquement équipotent

La biodisponibilité absolue de la toltérodine est de 17 % chez les métaboliseurs rapides (la majorité des patients), et de 65 % chez les métaboliseurs lents (déficients en CYP2D6).

Distribution

La toltérodine et le métabolite 5-hydroxyméthylé se lient principalement à lorosomucoïde. Les fractions libres sont de 3,7 % et 36 %, respectivement. Le volume de distribution de la toltérodine est de 113 l.

Élimination

La toltérodine est fortement métabolisée par le foie après une administration par voie orale. La principale voie métabolique fait intervenir lenzyme polymorphe CYP2D6 et conduit à la formation du métabolite 5-hydroxyméthylé.Létape suivante conduit à la formation des métabolites acide 5-carboxylique et acide 5-carboxylique N-désalkylé, qui représentent respectivement 51 % et 29 % des métabolites retrouvés dans les urines.Une partie (environ 7 %) de la population est déficiente en activité de CYP2D6. La voie métabolique identifiée pour ces patients (métaboliseurs lents) est une désalkylation via le CYP3A4 conduisant à la toltérodine N-désalkylée, métabolite qui ne contribue pas à leffet clinique. Les métaboliseurs rapides constituent le reste de la population. La clairance systémique de la toltérodine chez les métaboliseurs rapides est denviron 30 l/h. Chez les métaboliseurs lents, la diminution de la clairance conduit à des concentrations sériques de toltérodine significativement plus élevées (environ 7 fois) et des concentrations négligeables du métabolite 5-hydroxyméthylé sont observées.

Le métabolite 5-hydroxyméthylé est pharmacologiquement actif et équipotent à la toltérodine. En raison des différences des caractéristiques de liaison aux protéines entre la toltérodine et le métabolite 5-hydroxyméthylé, lexposition (ASC) à la toltérodine libre chez les métaboliseurs lents est similaire à lexposition associant la toltérodine libre et son métabolite 5-hydroxyméthylé chez les patients ayant une activité CYP2D6 et recevant la même posologie. La sécurité demploi, la tolérance et la réponse clinique sont similaires indépendamment du phénotype.

Lexcrétion de la radioactivité après administration de toltérodine [14C] est denviron 77 % dans les urines et 17 % dans les fèces. Moins de 1 % de la dose est retrouvée sous une forme inchangée, et environ 4 % sous la forme du métabolite 5-hydroxyméthylé. Le métabolite carboxylé et le métabolite désalkylé correspondant représentent respectivement environ 51 % et 29 % de lexcrétion urinaire.

La pharmacocinétique est linéaire dans la fourchette des doses thérapeutiques.

Populations spécifiques

Insuffisants hépatiques : une exposition environ 2 fois plus élevée à la toltérodine libre et au métabolite 5-hydroxyméthylé est retrouvée chez les sujets atteints dune cirrhose hépatique (voir rubriques 4.2 et 4.4).

Insuffisants rénaux : lexposition moyenne à la toltérodine libre et au métabolite 5-hydroxyméthylé est doublée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de linsuline DFG ≤ 30 ml/min).Les concentrations plasmatiques des autres métabolites étaient nettement augmentées (jusquà 12 fois) chez ces patients. La pertinence clinique de laugmentation de lexposition à ces métabolites nest pas connue.Il nexiste pas de données relatives à linsuffisance rénale légère à modérée (voir rubriques 4.2 et 4.4).

Population pédiatrique

Lexposition à la fraction active par mg de dose est similaire chez les adultes et les adolescents. Lexposition moyenne à la fraction active par mg de dose est approximativement deux fois plus élevée chez les enfants entre 5 et 10 ans que chez les adultes (voir rubriques 4.2 et 5.1).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Dans les études de toxicité, de génotoxicité, de carcinogénicité et de pharmacologie de sécurité, aucun effet cliniquement pertinent na été observé hormis ceux relatifs à leffet pharmacologique du médicament.

Des études sur la reproduction ont été réalisées chez la souris et le lapin.

Chez la souris, aucun effet de la toltérodine sur la fertilité ou la fonction de reproduction na été observé. La toltérodine a entraîné une mortalité embryonnaire et des malformations à des expositions plasmatiques (Cmax ou ASC) 20 ou 7 fois supérieures à celles utilisées dans le traitement chez lhomme.

Chez les lapins, aucun effet malformatif na été observé, mais les études ont été réalisées à une exposition plasmatique (Cmax ou ASC) 20 ou 3 fois supérieure à celle utilisée dans le traitement chez lhomme.

La toltérodine tout comme ses métabolites actifs chez lhomme, prolonge la durée du potentiel daction (repolarisation à 90 %) des fibres de Purkinje chez le chien (14 à 75 fois les concentrations thérapeutiques) et bloque le courant K+ dans les canaux potassiques du gène cloné humain HERG (humanether-a-go-go-relatedgene) (0,5 à 26,1 fois les concentrations thérapeutiques). Chez le chien, un allongement de lintervalle QT a été observé après lapplication de toltérodine et de ses métabolites chez lhomme (3,1 à 61,0 fois les concentrations thérapeutiques).La pertinence clinique de ces observations nest pas connue.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Noyau :

Cellulose microcristalline, carboxyméthylamidon sodique (type A), stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre.

Pelliculage :

Opadry 03F58763 blanc : Hypromellose, dioxyde de titane (E171), macrogol 8000, talc.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Pas de conditions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

14 comprimés (1 plaquette de 14), 20 comprimés (2 plaquettes de 10), 28 comprimés (2 plaquettes de 14), 30 comprimés (3 plaquettes de 10 ou 2 plaquettes de 15), 56 comprimés (4 plaquettes de 14), 60 comprimés (6 plaquettes de 10 ou 4 plaquettes de 15) ou 90 comprimés (9 plaquettes de 10 ou 6 plaquettes de 15) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas d'exigences particulières.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

ACCORD HEALTHCARE France SAS

45 RUE DU FAUBOURG DE ROUBAIX

59000 LILLE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·267 411-6 ou 34009 267 411 6 7 : 14 comprimés (1 x 14) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·274 462-1 ou 34009 274 462 1 4 : 20 comprimés (2 x 10) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·267 412-2 ou 34009 267 412 2 8 : 28 comprimés (2 x 14) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·274 463-8 ou 34009 274 463 8 2 : 30 comprimés (3 x 10 ou 2 x 15) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·267 413-9 ou 34009 267 413 9 6 : 56 comprimés (4 x 14) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·274 464-4 ou 34009 274 464 4 3 : 60 comprimés (6 x 10 ou 4 x 15) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

·585 159-9 ou 34009 585 159 9 6 : 90 comprimés (9 x 10 ou 6 x 15) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste II.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 24/06/2013

Dénomination du médicament

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé

Toltérodine L-tartrate

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelquun dautre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si lun des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. Qu'est-ce que TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

La substance active est la toltérodine.

La toltérodine appartient à une classe de médicaments appelée les antimuscariniques.

Indications thérapeutiques

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé est indiqué dans le traitement des symptômes de la vessie hyperactive (incontinence urinaire).

Si vous souffrez d'hyperactivité vésicale, vous pouvez :

·être incapable de contrôler votre besoin d'uriner.

·avoir un besoin immédiat d'uriner sans signe précurseur et/ou avoir des envies fréquentes d'aller uriner.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?   Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé est utilisé pour le traitement des symptômes du syndrome de la vessie hyperactive.

Si vous avez un syndrome de vessie hyperactive, il est possible que vous ne puissiez pas contrôler votre besoin duriner, que vous deviez vous dépêcher pour aller aux toilettes sans avertissement préalable et/ou que vous deviez aller fréquemment aux toilettes.

Contre-indications

Ne prenez jamais TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé dans les cas suivants :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la toltérodine ou à lun des autres composants contenus dans TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé.

·si vous ne parvenez pas à vider votre vessie (rétention urinaire).

·si vous avez un glaucome à angle fermé non contrôlé (augmentation de la pression intraoculaire).

·si vous souffrez de myasthénie grave (faiblesse musculaire excessive).

·si vous souffrez de rectocolite hémorragique grave (ulcération et inflammation du côlon).

·si vous souffrez dun mégacôlon toxique (dilatation aiguë du côlon).

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé :

·si vous avez des difficultés à uriner et/ou si vous urinez peu.

·si vous souffrez dune maladie gastro-intestinale qui affecte le passage et/ou la digestion des aliments.

·si vous souffrez de problèmes rénaux (insuffisance rénale).

·si vous souffrez dun trouble hépatique.

·si vous souffrez de troubles neurologiques qui affectent votre pression artérielle, vos fonctions intestinales ou sexuelles (toute neuropathie du système nerveux autonome).

·si vous avez une hernie hiatale (hernie dun organe abdominal).

·si vous avez déjà souffert dun ralentissement de la motilité intestinale ou souffrez de constipation sévère (diminution de la motilité gastro-intestinale).

·si vous souffrez de troubles cardiaques tels que :

oun tracé du rythme cardiaque anormal(ECG).

oun rythme cardiaque lent (bradycardie).

odes maladies cardiaques préexistantes telles que : (cardiomyopathie (faiblesse du muscle cardiaque), ischémie myocardique (diminution du flux sanguin dans le cur, arythmie battements de cur irguliers) et insuffisance cardiaque).

·si vous avez des taux anormalement bas de potassium (hypokaliémie), de calcium (hypocalcémie) ou de magnésium (hypo magnésie) dans le sang.

·si vous prenez des médicaments pour traiter des battements de cur irréguliers (arythmie) (voir « Prise dautres médicaments »).

·avant un traitement par TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé, demandez conseil à votre médecin si vous pensez que lune de ces situations sapplique à vous.

Interactions avec d'autres médicaments

Prise d'autres médicaments :

La toltérodine, la substance active de TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé, peut interagir avec dautres médicaments.

Il nest pas recommandé dutiliser TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé en association avec :

·certains antibiotiques (contenant par exemple de lérythromycine, de la clarithromycine).

·des médicaments utilisés pour traiter des infections fongiques (contenant par exemple du kétoconazole, de litraconazole).

·des médicaments utilisés dans le traitement du VIH.

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculédoit être utilisé avec précaution lorsquil est pris en association avec :

·les médicaments qui affectant le passage des aliments (contenant par exemple du métoclopramide, dompéridone, cisapride).

·les médicaments traitant les troubles du rythme cardiaque (contenant par exemple de lamiodarone, du sotalol, de la quinidine, du procaïnamide) (voir « Faites attention avec TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé »).

·dautres médicaments ayant des propriétés antimuscariniques (médicaments dont le mode daction est similaire à TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé tel que lamantadine, certains antihistaminniques, des antipsychotiques à base de phénothiazine et les antidépresseurs tricycliques) ou des propriétés cholinergiques (médicaments dont le mode daction est à lopposé de celui de TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé).

La diminution de la motilité gastrique causée par les antimuscariniques peut affecter labsorption dautres médicaments.

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même s'il s'agit d'un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé peut être pris avant, après ou pendant le repas.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

Grossesse

Vous ne devez pas utiliser TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculési vous êtes enceinte. Contactez immédiatement votre médecin si vous êtes enceinte, pensez lêtre ou prévoyez une grossesse.

Allaitement

On ne sait pas si TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculépasse dans le lait maternel. Lallaitement nest pas conseillé pendant ladministration de TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé.

Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines :

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculépeut entraîner des vertiges, une fatigue ou des troubles visuels.

Votre aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines peut être affectée.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT PRENDRE TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

La dose habituelle est un comprimé de 2 mg deux fois par jour, sauf pour les patients qui ont des troubles rénaux ou hépatiques ou présentent des effets indésirables désagréables, auquel cas votre médecin pourra réduire votre dose à un comprimé d1 mg deux fois par jour.

TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculénest pas recommandé chez lenfant.

Les comprimés sont à usage oral et doivent être avalés en entier.

Durée du traitement

Votre médecin vous indiquera la durée du traitement par TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé.

N'arrêtez pas le traitement plus tôt si vous ne ressentez pas d'effets immédiats. Un temps d'adaptation au traitement est nécessaire. Finissez le traitement prescrit par votre médecin. Si vous n'avez pas ressenti d'amélioration à la fin du traitement, parlez-en à votre médecin.

Le bénéfice du traitement doit être réévalué après 2 ou 3 mois.

Consultez toujours votre médecin avant de décider par vous-même l'arrêt de votre traitement.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé que vous nauriez dû :

Si vous ou une autre personne avez pris trop de comprimés, contactez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

En cas de surdosage par TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé, les symptômes suivants ont été signalés :

·Effets anticholinergiques centraux sévères (par ex. hallucinations, excitation grave).

·Convulsions ou excitation prononcée.

·Insuffisance respiratoire.

·Tachycardie.

·Rétention urinaire.

·Mydriase.

·Allongement de lintervalle QT.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez de prendre TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé :

Si vous n'avez pas pris votre dose au moment habituel, prenez-la dès que vous vous rendez compte de votre oubli si c'est avant l'heure de la prise suivante. Sinon ne prenez qu'une dose simple.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez de prendre TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé :

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde ny soit pas sujet.

Consultez immédiatement votre médecin ou allez aux urgences si vous ressentez des signes d'angidème tels que :

·gonflement du visage, de la langue ou du pharynx.

·difficultés à avaler.

·durticaire et difficultés à respirer.

Prenez également un avis médical si vous présentez des réactions d'hypersensibilité (par exemple démangeaisons, éruption cutanée, urticaire, difficultés à respirer). Ces réactions apparaissent de façon peu fréquente (affectant moins de 1 patient sur 100).

Informez immédiatement votre médecin ou allez aux urgences si vous ressentez l'un des effets suivants :

·douleurs thoraciques, difficultés à respirer ou en cas de fatigue intense (même au repos), difficultés à respirer la nuit, gonflement des jambes.

Ces effets peuvent être les symptômes d'une insuffisance cardiaque. Ils sont peu fréquents (affectant moins de 1 patient sur 100).

Les effets indésirables suivants ont été observés au cours du traitement par TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé avec les fréquences suivantes.

Effets indésirables très fréquents(affectant plus d'un patient sur 10) :

·sécheresse de la bouche.

·maux de tête.

Effets indésirables fréquents (affectant moins d'un patient sur 10) :

·Bronchite.

·Etourdissements, somnolence, fourmillements et picotements au niveau des doigts et des orteils.

·Sécheresse de l'il, vision floue.

·Vertiges.

·Palpitations.

·Digestion difficile (dyspepsie), constipation, douleurs abdominales, excès d'air ou de gaz dans l'estomac ou l'intestin, vomissements.

·Sécheresse de la peau.

·Douleur ou difficulté à uriner, incapacité à uriner.

·Fatigue, douleurs thoraciques, accumulation de liquide dans le corps provoquant des gonflements (par exemple au niveau des chevilles).

·Prise de poids.

·Diarrhée.

Effets indésirables peu fréquents (affectant moins d'un patient sur 100) :

·Réactions allergiques.

·Nervosité.

·Accélération du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque, battements du cur irréguliers.

·Brûlure gastrique.

·Trouble de la mémoire.

D'autres réactions ont été rapportées, incluant des réactions allergiques sévères, confusion, hallucinations, rougeur cutanée, angidème et désorientation. Des cas d'aggravation des symptômes de la démence ont également été rapportés chez des patients traités pour la démence.

Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser TOLTERODINE ACCORD après la date de péremption mentionnée sur la boîte ou la plaquette thermoformée. La date dexpiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

Pas de précautions particulières de conservation.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé ?

La substance active est :

Chaque comprimé pelliculé contient 2 mg de L-tartrate de toltérodine correspondant à 1,37 mg de toltérodine.

Les autres composants sont :

Noyau :Cellulose microcristalline, carboxyméthylamidon sodique (type A), stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre.

Pelliculage : Opadry 03F58763 blanc : Hypromellose, dioxyde de titane (E171), macrogol 8000, talc.

Forme pharmaceutique et contenu

Quest ce que TOLTERODINE ACCORD 2 mg, comprimé pelliculé et contenu de lemballage extérieur ?

Ce médicament se présente sous forme de comprimé pelliculé rond, biconvexe, blanc à blanc cassé, portant linscription en creux « S042 » dun côté et aucune inscription de lautre.

Boîte de 14 comprimés (1 plaquette de 14), 20 comprimés (2 plaquettes de 10), 28 comprimés (2 plaquettes de 14), 30 comprimés (3 plaquettes de 10 ou 2 plaquettes de 15), 56 comprimés (4 plaquettes de 14), 60 comprimés (6 plaquettes de 10 ou 4 plaquettes de 15) ou 90 comprimés (9 plaquettes de 10 ou 6 plaquettes de 15) sous plaquettes thermoformées (PVC/PVDC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

ACCORD HEALTHCARE France SAS

45 RUE DU FAUBOURG DE ROUBAIX

59000 LILLE

Exploitant

ACCORD HEALTHCARE France SAS

45 RUE DU FAUBOURG DE ROUBAIX

59000 LILLE

Fabricant

ACCORD HEALTHCARE LIMITED

GROUND FLOOR-SAGE HOUSE

319 PINNER ROAD, HARROW

MIDDLESEX, HA1 4HF

ROYAUME-UNI

ou

CEMELOG-BRS LTD

H-2040 BUDAORS, VASUT U.13

HONGRIE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAnsm (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité