PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion

source: ANSM - Mis à jour le : 07/07/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion.

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Pipéracilline (sous forme de pipéracilline sodique) 4 g

Tazobactam (sous forme de tazobactam sodique)........ 500 mg

Pour un flacon.

Excipient(s) à effet notoire : Chaque flacon de poudre pour solution pour perfusion contient 9,7 mmol (224 mg) de sodium.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre pour solution pour perfusion.

Poudre blanche à blanchâtre.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez les adultes et les enfants de plus de 2 ans (voir rubriques 4.2 et 5.1) :

Adultes et adolescents

·Pneumonies sévères y compris pneumonies acquises à lhôpital et sous ventilation mécanique ;

·Infections urinaires compliquées (y compris pyélonéphrites) ;

·Infections intra-abdominales compliquées ;

·Infections compliquées de la peau et des tissus mous (y compris infections du pied chez les patients diabétiques).

Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABIpeut être utilisé dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.

Enfants de 2 à 12 ans

·Infections intra-abdominales compliquées.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABIpeut être utilisé dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

La dose et la fréquence dadministration de pipéracilline/tazobactam dépendent de la sévérité et du site de linfection et des agents pathogènes attendus.

Adultes et adolescents

Infections

La dose habituelle est de 4 g de pipéracilline / 0,5 g de tazobactam donnée toutes les 8 heures.

Pour les pneumonies nosocomiales et les infections bactériennes chez les patients neutropéniques, la dose recommandée est de 4 g de pipéracilline / 0,5 g de tazobactam administrée toutes les 6 heures. Cette posologie peut aussi être utilisée pour traiter des patients avec dautres infections indiquées quand elles sont particulièrement sévères.

Le tableau suivant résume la fréquence dadministration du traitement et la dose recommandée pour les patients adultes et adolescents par indication ou affection :

Fréquence dadministration du traitement

Pipéracilline/Tazobactam 4 g / 500 mg

Toutes les 6 heures

Pneumonies sévères

Adultes neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne

Toutes les 8 heures

Infections urinaires compliquées (y compris pyélonéphrites)

Infections intra-abdominales compliquées

Infections compliquées de la peau et des tissus mous (y compris infections du pied chez les patients diabétiques)

Insuffisance rénale

La dose intraveineuse doit être ajustée comme suit en fonction du degré réel dinsuffisance rénale (chaque patient doit être surveillé attentivement pour des signes de toxicité du produit, la dose du médicament et lintervalle dadministration doivent être ajustés en conséquence) :

Clairance de la créatinine (ml/min)

Pipéracilline/Tazobactam (dose recommandée)

> 40

Pas dajustement de dose nécessaire

20 40

Dose maximale recommandée : 4 g / 500 mg toutes les 8 heures

< 20

Dose maximale recommandée : 4 g / 500 mg toutes les 12 heures

Pour les patients hémodialysés, une dose supplémentaire de pipéracilline/tazobactam 4 g/500 mg doit être administrée après chaque séance de dialyse, car lhémodialyse élimine 30% à 50% de la pipéracilline en 4 heures.

Insuffisance hépatique

Aucune adaptation de la dose nest nécessaire (voir rubrique 5.2).

Patients âgés

Aucune adaptation de la dose nest requise pour les personne âgées avec une fonction rénale normale ou des valeurs de clairance de la créatinine au-dessus de 40 ml/min.

Population pédiatrique (2 12 ans)

Infections

Le tableau suivant résume la fréquence dadministration du traitement et la dose en fonction du poids par indication ou affection pour les enfants âgés de 2 à 12 ans :

Dose en fonction du poids et fréquence dadministration du traitement

Indication / affection

80 mg pipéracilline / 10 mg tazobactam par kg / toutes les 6 heures

Enfants neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à des infections bactériennes*

100 mg pipéracilline / 12,5 mg tazobactam par kg / toutes les 8 heures

Infections intra-abdominales compliquées*

* Ne doit pas dépasser le maximum de 4 g / 500 mg par dose en 30 minutes.

Insuffisance rénale

La dose intraveineuse doit être ajustée comme suit en fonction du degré réel dinsuffisance rénale (chaque patient doit être surveillé attentivement pour des signes de toxicité du produit, la dose du médicament et lintervalle doivent être ajustés en conséquence) :

Clairance de la créatinine (ml/min)

Pipéracilline/Tazobactam (dose recommandée)

> 50

Pas dajustement de dose nécessaire

≤ 50

70 mg pipéracilline / 8,75 mg tazobactam / kg toutes les 8 heures

Pour les enfants hémodialysés, une dose supplémentaire de 40 mg pipéracilline / 5 mg de tazobactam / kg doit être administrée après chaque séance de dialyse.

Utilisation chez lenfant de moins de 2 ans

La sécurité et lefficacité de Pipéracilline/Tazobactam chez lenfant âgé de 0 à 2 ans nont pas été établies.

Aucune donnée détude clinique contrôlée nest disponible.

Durée de traitement

La durée habituelle du traitement pour la plupart des indications se situe entre 5 et 14 jours. Cependant la durée du traitement doit être guidée par la sévérité de linfection, les agents pathogènes et lévolution clinique et bactériologique du patient.

Mode dadministration

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI est administré par perfusion intraveineuse (pendant 30 minutes).

Pour les instructions concernant la reconstitution et la dilution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité aux substances actives, à tout autre agent antibactérien de la classe des pénicillines ou à lun des excipients listés en section 6.1.

Antécédents de réaction allergique aiguë sévère à toute autre bêta-lactamine (par ex. céphalosporines, monobactames ou carbapénèmes).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Le choix de pipéracilline/tazobactam pour traiter un patient individuel doit prendre en compte la pertinence de lutilisation dune pénicilline semi-synthétique à large spectre sur la base de facteurs tels que la sévérité de linfection et la prévalence de la résistance à dautres agents antibactériens appropriés.

Avant de débuter un traitement avec PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI, un interrogatoire minutieux doit être mené pour rechercher des réactions antérieures dhypersensibilité aux pénicillines, à dautres bêta-lactamines (par ex. céphalosporines, monobactames ou carbapénèmes) et dautres allergènes. Des réactions dhypersensibilité graves et parfois fatales (anaphylactiques/anaphylactoïdes [y compris choc]) ont été rapportées chez des patients recevant un traitement avec des pénicillines, y compris pipéracilline/tazobactam. Ces réactions se produisent plus vraisemblablement chez les personnes ayant un antécédent dhypersensibilité à de multiples allergènes. Des réactions graves dhypersensibilité nécessitent larrêt de lantibiotique, et peuvent nécessiter ladministration dépinéphrine et dautres mesures durgence.

Pipéracilline / Tazobactam peut entraîner des effets indésirables cutanés graves tel quun syndrome de Stevens-Johnson, un syndrome de Lyell (nécrolyse épidermique toxique), une hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS), et une pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir rubrique 4.8). Si les patients développent un rash cutané, ils doivent être surveillés très étroitement et le traitement par Pipéracilline / Tazobactam doit être arrêté si les lésions saggravent.

Des colites pseudomembraneuses induites par les antibiotiques peuvent se manifester par une diarrhée sévère, persistante, pouvant mettre en jeu le pronostic vital. La survenue de symptômes de colites pseudomembraneuses peut se produire pendant ou après le traitement antibactérien. Dans ces conditions PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI doit être arrêté.

Le traitement avec PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI peut conduire à lémergence dorganismes résistants, pouvant être à lorigine de surinfections.

Des saignements se sont produits chez des patients recevant des bêta-lactamines. Ces réactions ont parfois été associées avec des anomalies des tests de la coagulation, tels que le temps de saignement, agrégation plaquettaire et le temps de prothrombine, et se produisent plus vraisemblablement chez les patients avec une insuffisance rénale. Si des saignements se produisent, lantibiotique doit être arrêté et un traitement approprié mis en place.

Une leucopénie et une neutropénie peuvent apparaitre, particulièrement lors de traitements prolongés ; par conséquent, une évaluation périodique de la fonction hématopoïétique doit être effectuée.

Comme avec un traitement avec les autres pénicillines, des complications neurologiques sous la forme de convulsions peuvent se produire quand des doses élevées sont administrées, particulièrement chez les patients avec une fonction rénale insuffisante.

Chaque flacon de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg contient 9,7 mmol (224 mg) de sodium. Cela doit être pris en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Une hypokaliémie peut apparaitre chez les patients avec une kaliémie basse ou ceux recevant simultanément des médicaments hypokaliémiants ; un contrôle périodique de lionogramme peut être recommandé chez de tels patients.

Insuffisance rénale

En raison dune néphrotoxicité potentielle (voir rubrique 4.8), pipéracilline/tazobactam doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints dinsuffisance rénale ou hémodialysés. La dose intraveineuse et lintervalle dadministration doivent être ajustés en fonction du degré de linsuffisance rénale (voir rubrique 4.2).

Dans une analyse secondaire utilisant des données dun vaste essai multicentrique, controlé randomisé, lorsque le taux de filtration glomérulaire (TFG) était examiné après une administration d'antibiotiques fréquemment utilisés chez des patients gravement malades, lutilisation de pipéracilline/tazobactam a été associée à un taux plus faible damélioration réversible du TFG par rapport aux autres antibiotiques. Cette analyse secondaire a conclu que la prise de pipéracilline / tazobactam était une cause de récupération rénale tardive chez ces patients.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

+ Myorelaxants non dépolarisants

La pipéracilline utilisée de façon simultanée avec le vécuronium a été impliquée dans la prolongation du bloc neuromusculaire du vécuronium. En raison de leur mécanisme daction similaire, il est attendu que le bloc neuromusculaire par lun des myorelaxants non dépolarisants pourra être allongé en présence de pipéracilline.

+ Anticoagulants oraux

Lors dune administration simultanée dhéparine, les anticoagulants oraux et les autres substances qui peuvent modifier la coagulation sanguine, y compris la fonction plaquettaire, des tests de coagulation appropriés doivent être effectués plus fréquemment et surveillés régulièrement.

+ Méthotrexate

La pipéracilline peut réduire lexcrétion du méthotrexate ; par conséquent, les taux sériques de méthotrexate doivent être surveillés chez les patients pour éviter une toxicité du produit.

+ Probénécide

Comme avec les autres pénicillines, ladministration simultanée de probénécide et de pipéracilline/tazobactam induit une demi-vie plus longue et une clairance rénale plus basse à la fois pour la pipéracilline et le tazobactam ; cependant, le pic des concentrations plasmatiques pour chacune des substances nest pas modifié.

+ Aminoglycosides

La pipéracilline, seule ou en association avec le tazobactam, na pas modifié significativement les paramètres pharmacocinétiques de la trobramycine chez les sujets avec une fonction rénale normale et avec une insuffisance rénale légère ou modérée. Les paramètres pharmacocinétiques de la pipéracilline, du tazobactam et du métabolisme M1 nétaient pas non plus significativement modifiés par ladministration de trobramycine.

Linactivation de la tobramycine et la gentamicine par la pipéracilline a été démontrée chez des patients ayant une insuffisance rénale sévère.

Pour plus dinformation relative à ladministration de pipéracilline/tazobactam avec les aminoglycosides, veuillez-vous reporter à la rubrique 6.2.

+ Vancomycine

Aucune interaction pharmacocinétique na été constatée entre lassociation pipéracilline/tazobactam et la vancomycine.

Cependant, un nombre limité détudes rétrospectives ont détecté une augmentation de lincidence des lésions rénales aiguës chez les patients recevant concomitamment de la Pipéracilline / Tazobactam et de la Vancomycine en comparaison avec la vancomycine seule.

Effets sur les tests de laboratoire

Les méthodes non-enzymatiques de mesure du glucose urinaire peuvent conduire à des résultats faussement positifs, comme avec les autres pénicillines. Par conséquent, des tests de détection enzymatique du glucose urinaire sont nécessaires sous traitement par PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI.

Un certain nombre de méthodes de détection chimique de la protéinurie peut donner des résultats faussement positifs. La détection des protéines avec les bandelettes urinaires nest pas modifiée.

Le test de Coombs direct peut être positif.

Les tests Platelia Aspergillus EIA des Laboratoires Bio Rad peuvent donner des résultats faussement positifs chez les patients recevant PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI. Des réactions croisées avec des polysaccharides et des polyfuranoses dorigine non-aspergillaire ont été rapportées avec le test Platelia Aspergillus EIA des Laboratoires Bio Rad.

Les résultats positifs pour les tests listés ci-dessus chez les patients recevant PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI doivent être confirmés par dautres méthodes de diagnostic.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il ny a pas ou peu de données sur lutilisation de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI chez la femme enceinte.

Les études effectuées chez lanimal ont mis en évidence une toxicité sur le développement mais aucune preuve de tératogénicité à des doses toxiques pour la mère (voir rubrique 5.3).

La pipéracilline et le tazobactam traversent le placenta. Pipéracilline/tazobactam doit être utilisé pendant la grossesse seulement en cas de nécessité absolue, cest-à-dire uniquement si le bénéfice attendu est supérieur aux risques éventuels pour la femme enceinte et le ftus.

Allaitement

La pipéracilline est excrétée dans le lait maternel en faible concentration. Les concentrations de tazobactam dans le lait maternel nont pas été étudiées. Les femmes qui allaitent doivent être traitées uniquement si le bénéfice attendu est supérieur aux risques éventuels pour la femme et lenfant.

Fertilité

Une étude sur la fertilité chez le rat na pas montré deffet sur la fécondité et laccouplement après administration intra-péritonéale de tazobactam ou de lassociation pipéracilline/tazobactam (voir rubrique 5.3).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les effets sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines nont pas été étudiés.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Les effets indésirables survenant le plus fréquemment (pouvant concerner jusquà 1 patient sur 10) sont les diarrhées.

Parmi les effets indésirables les plus sérieux, il y a les colites pseudo-membraneuses et les nécrolyses épidermiques toxiques qui surviennent des patients de 1 à 10 sur 10 000. Les fréquences pour les pancytopénies, chocs anaphylactiques et syndromes de Stevens Johnson ne peuvent pas être estimées sur la base des données disponibles.

Dans le tableau suivant, les évènements indésirables sont listés par classe de système dorganes et selon la terminologie MedDRA (terme préférentiels). Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre décroissant de gravité.

Classe de systèmes dorganes

Très fréquent

1/10

Fréquent

≥ 1/100 à < 1/10

Peu fréquent

≥ 1/1 000 à < 1/100

Rare

≥ 1/10 000 à < 1/1 000

Fréquence ne pouvant pas être déterminée sur la base des données disponibles

Infections et infestations

Candidose*

Colite pseudomenbraneuse

Affections hématologiques et du système lymphatique

Thrombocytopénie, anémie*

Leucopénie.

Agranulocytose.

Pancytopénie*, neutropénie, anémie hémolytique*, éosinophilie*, thrombocytose*.

Affections du système immunitaire

Réactions anaphylactiques*/ anaphylactoïdes* (y compris choc), Hypersensibilité*.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Hypokaliémie.

Troubles psychiatriques

Insomnie.

Affections du système nerveux

Céphalée.

Affections vasculaires

Hypotension, thrombophlébite, phlébite, rougeur.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Epistaxis.

Pneumonie éosinophile.

Affections gastro-intestinales

Diarrhée

Douleur abdominale, vomissements, nausées, constipation, dyspepsie

Stomatite.

Affections hépatobiliaires

Hépatite*, Jaunisse.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Rash, prurit.

Erythème polymorphe*, urticaire, rash maculopapulaire*.

Nécrolyse épidermique toxique*.

Syndrome de Stevens-Johnson*, exfoliative dermatitis, hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS)*, pustulose exanthématique généralisée aiguë (PEAG)*, dermatite bulleuse, purpura.

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Arthralgie, myalgie

Affections du rein et des voies urinaires

Insuffisance rénale, néphrite tubulointerstitielle*.

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Pyrexie, réaction au point dinjection

Frissons

Investigations

Augmentation de lalanine aminotransférase, augmentation de laspartate aminotransférase, hypoprotéinémie, hypoalbuminémie, test de Coombs direct positif, augmentation de la créatinémie, augmentation des phosphatases alcalines, augmentation de la bilirubinémie, allongement du temps de céphaline activée.

Hypoglycémie, augmentation de la bilirubinémie, allongement du temps de prothrombine

Allongement du temps de saignement, augmentation de la gamma glutamyl transférase,

* effet indésirable du médicament observé après la commercialisation

Le traitement par la pipéracilline a été associé à une augmentation de lincidence de la fièvre et des rashs chez les patients atteints de mucoviscidose.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Symptômes

Des cas de surdosage en pipéracilline/tazobactam ont été rapportés après commercialisation. La plupart des évènements rencontrés, y compris nausées, vomissements et diarrhées, ont aussi été rapportés avec la dose habituelle recommandée. Les patients peuvent présenter une excitabilité neuromusculaire ou des convulsions si des doses plus élevées que les doses recommandées sont administrées par voie intraveineuse (particulièrement en cas dinsuffisance rénale).

Traitement

En cas de surdosage, le traitement par pipéracilline/tazobactam doit être arrêté.

Aucun antidote spécifique nest connu.

Le traitement doit être adapté et symptomatique selon létat clinique du patient.

Des concentrations sériques trop élevées de pipéracilline ou de tazobactam peuvent être réduites par hémodialyse (voir rubrique 4.4).

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Antibactériens à usage systémique, associations de pénicillines, inhibiteurs de bêta-lactamases inclus, code ATC : J01CR05

Mécanisme daction

La pipéracilline, pénicilline semi synthétique à large spectre exerce une activité bactéricide par inhibition à la fois de la synthèse du septum et de la paroi cellulaire.

Le tazobactam, une bêta-lactamine de structure apparentée aux pénicillines, est un inhibiteur de nombreuses bêta-lactamases. Celles-ci entraînent fréquemment une résistance aux pénicillines et aux céphalosporines mais le tazobactam ninhibe pas les enzymes AmpC ou les métallo-bêta-lactamases. Le tazobactam élargit le spectre antibiotique de la pipéracilline pour y inclure de nombreuses bactéries productrices de bêta-lactamases ayant acquis une résistance à la pipéracilline seule.

Rapport pharmacocinétique / pharmacodynamie :

Le temps au-dessus de la concentration minimale inhibitrice (T>CMI) est considéré comme le déterminant pharmacodynamique majeur de lefficacité pour la pipéracilline.

Mécanisme de résistance :

Les deux principaux mécanismes de résistance à la pipéracilline/tazobactam sont :

·Inactivation du composant pipéracilline par les bêta-lactamases qui ne sont pas inhibées par le tazobactam : bêta-lactamases dans la classe moléculaire B, C et D. De plus, le tazobactam napporte pas de protection contre les bêta-lactamases à spectre étendu (BLSEs) dans les groupes denzyme de la classe moléculaire A et D.

·Altération des protéines de liaison à la pénicilline (PBPs), qui se traduisent par la réduction de laffinité de la pipéracilline pour la cible moléculaire dans la bactérie.

De plus, des altérations dans la perméabilité de la membrane bactérienne tout comme lexpression des pompes à efflux multi-drogues peuvent entraîner ou contribuer à la résistance bactérienne à pipéracilline/tazobactam, particulièrement chez les bactéries à Gram négatif.

Concentrations critiques :

Concentrations critiques cliniques EUCAST (CMI) pour pipéracilline/tazobactam (2009-12-02, v 1). Pour les besoins des tests de sensibilité, la concentration de Tazobactam est fixée à 4 mg/l

Pathogène

Concentrations critiques selon les espèces (S ≤ / R >)

Entérobactéries

8/16

Pseudomonas

16/16

Anaérobies à Gram négatif et à Gram positif

8/16

Concentrations critiques non liées aux espèces

4/16

La sensibilité des streptocoques est déduite de la sensibilité aux pénicillines.

La sensibilité des staphylocoques est déduite de la sensibilité aux oxacillines.

Sensibilité :

La prévalence de la résistance acquise peut varier géographiquement et avec le temps pour certaines espèces ; il est donc utile de disposer dinformations sur la prévalence de la résistance locale, particulièrement pour le traitement dinfections sévères. Si nécessaire, il est souhaitable dobtenir un avis spécialisé principalement lorsque lintérêt du médicament dans certaines infections peut être mis en cause du fait du niveau de prévalence de la résistance locale.

ESPECES HABITUELLEMENT SENSIBLES

Micro-organismes aérobies à Gram-positif

Enterococcus faecalis

Listeria monocytogenes

Staphylococcus aureus, méti-S£

Espèces de Staphylococcus, coagulase négative, méti-S

Streptococcus pyogenes

Streptococci du groupe B

Micro-organismes aérobies à Gram-négatif

Citrobacter koseri

Haemophilus influenza

Moraxella catarrhalis

Proteus mirabilis

Micro-organismes anaérobies à Gram-positif

Espèces de Clostridium

Espèces dEubacterium

Espèces de Peptostreptococcus

Micro-organismes anaérobies à Gram-négatif

Groupe des Bacteroides fragilis

Espèces de Fusobacterium

Espèces de Porphyromonas

Espèces de Prevotella

ESPECES INCONSTAMMENT SENSIBLES

Micro-organismes aérobies à Gram-positif

Enterococcus faecium $+

Streptococcus pneumonia

Streptococcus du groupe viridans

Micro-organismes aérobies à Gram-négatif

Acinetobacter baumannii$

Burkholderia cepacia

Citrobacter freundii

Espèces dEnterobacter

Escherichia coli

Klebsiella pneumonia

Morganella morganii

Proteus vulgaris

Providencia ssp.

Pseudomonas aeruginosa

Espèces de Serratia

ESPECES NATURELLEMENT RESISTANTES

Micro-organismes aérobies à Gram-positif

Corynebacterium jeikeium

Micro-organismes aérobies à Gram-négatif

Espèces de Legionella

Stenotrophomonas maltophilia+ $

Autres micro-organismes

Chlamydophilia pneumonia

Mycoplasma pneumonia

$ Espèces montrant une sensibilité intermédiaire naturelle.

+ Espèces pour lesquelles le taux élevé de résistance (plus de 50%) a été observé dans un ou plusieurs zones/pays/régions à lintérieur de lunion européenne.

£ Tous les staphylococci méti-R sont résistants à pipéracilline/tazobactam.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

Les concentrations maximales de la pipéracilline et du tazobactam après une administration de 4 g/500 mg pendant 30 minutes par perfusion intraveineuse sont respectivement de 298 µg/ml et de 34 µg/ml.

Distribution

La pipéracilline et le tazobactam sont tous deux approximativement liés à 30% aux protéines plasmatiques. La liaison aux protéines de la pipéracilline ou du tazobactam nest pas modifiée par la présence de lautre composant. La liaison du métabolite de tazobactam aux protéines est négligeable.

Pipéracilline/tazobactam est largement distribué dans les tissus et les liquides biologiques y compris muqueuse intestinale, vésicule biliaire, poumon, bile et os. Les concentrations tissulaires moyennes sont généralement 50 à 100% celles du plasma. La distribution dans le liquide céphalo-rachidien est faible chez les sujets sans inflammation méningée, comme avec les autres pénicillines.

Biotransformation

La pipéracilline est métabolisée en un métabolite déséthyl mineur microbiologiquement actif. Le tazobactam est métabolisé en un seul métabolite qui a été considéré comme microbiologiquement inactif.

Élimination

La pipéracilline et le tazobactam sont éliminés via le rein par filtration glomérulaire et sécrétion tubulaire.

La pipéracilline est rapidement excrétée sous forme inchangée, avec 68% de la dose administrée retrouvée dans les urines. Le tazobactam et ses métabolites sont principalement éliminés par excrétion rénale, avec 80% de la dose administrée retrouvée sous forme inchangée et le reste sous forme de métabolite unique. La pipéracilline, le tazobactam et la déséthyl pipéracilline sont aussi sécrétés dans la bile.

Après une dose unique ou répétée de pipéracilline/tazobactam à des sujets sains, la demi-vie plasmatique de la pipéracilline et du tazobactam est comprise entre 0,7 et 1,2 heure et nest pas modifiée par la dose ou la durée de la perfusion. Les demi-vies délimination à la fois de la pipéracilline et du tazobactam augmentent avec la diminution de la clairance rénale.

Il ny a pas de modification significative de la pharmacocinétique de la pipéracilline à cause du tazobactam. La pipéracilline semble diminuer légèrement la clairance du tazobactam.

Populations particulières :

La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmente approximativement respectivement de 25% et 18%, chez les patients avec une cirrhose hépatique par rapport aux sujets sains.

La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmente avec la diminution de la clairance de la créatinine. Laugmentation de la demi-vie est respectivement pour la pipéracilline et le tazobactam de deux fois et de quatre fois pour une clairance de la créatinine en dessous de 20 ml/min par rapport aux patients ayant une fonction rénale normale.

Lhémodialyse élimine 30 à 50% de la pipéracilline/tazobactam, avec une élimination supplémentaire de la dose de tazobactam de 5% sous forme de métabolite. La dialyse péritonéale élimine approximativement respectivement 6% et 21% des doses de pipéracilline et de tazobactam, avec une élimination maximale de la dose de tazobactam de 18% sous forme de métabolite.

Population pédiatrique :

Dans une analyse pharmacocinétique de la population, la clairance estimée pour des patients de 9 mois à 12 ans était comparable à celle des adultes, avec une moyenne (erreur type) de la population de 5,64 (0,34) ml/min/kg. La clairance estimée de la pipéracilline est 80% de cette valeur pour les enfants âgés de 2 à 9 mois. Le volume de distribution de la pipéracilline pour la population moyenne (erreur type) est de 0,243 (0,011) l/kg et indépendant de lâge.

Patients âgés :

Les demi-vies moyennes pour la pipéracilline et le tazobactam étaient respectivement 32% et 55% plus longues, chez les sujets âgés par rapport aux sujets jeunes. Cette différence peut être due aux changements liés à lâge de la clairance de la créatinine.

Groupe ethnique :

Aucune différence dans la pharmacocinétique de la pipéracilline ou du tazobactam na été observée entre des volontaires sains dorigine asiatique (n=9) et caucasienne (n=9) qui ont reçu des doses uniques de 4 g/500 mg.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les études non cliniques issues des études conventionnelles de toxicologie en administration répétée et génotoxicité nont pas révélé de risque particulier pour lHomme. Aucune étude de carcinogénèse na été menée avec pipéracilline/tazobactam.

Une étude sur la fécondité et la reproduction générale chez le rat utilisant une administration intrapéritonéale de tazobactam ou lassociation pipéracilline / tazobactam a mis en évidence une diminution de la taille des portées et une augmentation chez les ftus du retard dossification et des malformations des côtes lors dune intoxication maternelle. La fécondité de la génération F1 et le développement embryonnaire de la génération F2 nétaient pas altérés.

Les études de tératogénèse avec administration de tazobactam ou lassociation pipéracilline / tazobactam chez la souris et le rat ont montré une légère réduction du poids des ftus de rat à des doses toxiques pour la mère mais nont pas montré deffet tératogène.

Le développement péri/postnatal est altéré (réduction des poids ftaux, augmentation de la mortalité des petits, augmentation des mort-nés) lors dune intoxication maternelle après administration intrapéritonéale de tazobactam ou de lassociation pipéracilline / tazobactam chez le rat.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Aucun.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments à lexception de ceux mentionnés dans la rubrique 6.6.

En cas dutilisation concomitante de Pipéracilline/Tazobactam Kabi et dun autre antibiotique (par exemple, aminosides), les produits doivent être administrés séparément. Le mélange des bêta-lactamines avec un aminoside in vitro peut provoquer une inactivation importante de ce dernier.

Pipéracilline/Tazobactam Kabi ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments dans une seringue ou un flacon de perfusion puisquaucune étude de compatibilité na été effectuée. Pipéracilline/Tazobactam Kabi doit être administré par une perfusion distincte de tout autre médicament tant que la compatibilité na été prouvée.

En raison de linstabilité chimique engendrée, lassociation pipéracilline/tazobactam ne doit pas être utilisée avec des solutions contenant du bicarbonate de sodium. La solution de Ringer lactate nest pas compatible avec lassociation pipéracilline/tazobactam.

Pipéracilline/Tazobactam ne doit pas être ajouté à des produits sanguins ou des hydrolysats dalbumine.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Poudre stérile avant ouverture : 3 ans.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM Kabi reconstitué/dilué : la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 2-8°C.

Toutefois, dun point de vue microbiologique, à moins que la méthode de reconstitution / dilution nexclue tout risque de contamination microbienne, le produit doit être utilisé immédiatement.

En cas dutilisation non immédiate, les durées et conditions de conservation avant utilisation sont de la responsabilité de lutilisateur.

Toute solution non utilisée doit être jetée.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

A conserver dans lemballage dorigine.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, dilution et première ouverture, voir la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Flacon en verre incolore (type II) de 50 ml avec bouchon (chlorobutyle), boîtes de 1, 5 et 10.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

La reconstitution et la dilution doivent être réalisées dans des conditions dasepsie. La solution doit être inspectée visuellement avant ladministration pour rechercher des particules et une décoloration. La solution doit être utilisée uniquement si elle est claire et exempte de particules.

Utilisation intraveineuse :

Reconstituez chaque flacon avec le volume de solvant décrit dans le tableau ci-dessous, en utilisant lun des solvants compatibles pour la reconstitution. Agitez jusquà dissolution. Avec une agitation constante, la reconstitution se produit généralement dans les 5 à 10 minutes (pour plus de détails sur la manipulation, veuillez voir ci-dessous).

Contenu du flacon

Volume de solvant* à ajouter au flacon

4 g/500 mg (4 g de pipéracilline et 500 mg de tazobactam)

20 ml

*Solvants compatibles pour la reconstitution :

·Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml)

·Eau pour préparations injectables (1)

(1) Le volume maximum recommandé deau pour préparations injectables par dose est de 50 ml.

Les solutions reconstituées doivent être aspirées du flacon par une seringue. Quand la reconstitution a été menée comme indiqué, le contenu du flacon aspiré par la seringue apportera la quantité de pipéracilline et de tazobactam indiquée sur létiquette.

Les solutions reconstituées peuvent ensuite être diluées au volume désiré (par ex. 50 ml à 150 ml) avec lun des solvants compatibles suivants :

·Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml) ;

·Glucose 5% ;

·Dextran 6% dans du chlorure de sodium 0,9%.

Voir rubrique 6.2 pour les incompatibilités.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Usage unique. Jeter toute solution non utilisée.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

FRESENIUS KABI FRANCE SA

5, place du Marivel

92316 SEVRES CEDEX

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 392 147 9 5 : Flacon (verre type II) de 50 ml ; boîte de 1.

·34009 392 148 5 6 : Flacon (verre type II) de 50 ml ; boîte de 5.

·34009 392 149 1 7 : Flacon (verre type II) de 50 ml ; boîte de 10.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Médicament soumis à prescription hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 07/07/2017

Dénomination du médicament

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion

Pipéracilline / tazobactam

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de commencer à utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg , poudre pour solution pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de commencer à utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg , poudre pour solution pour perfusion ?

3. Comment utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg , poudre pour solution pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg , poudre pour solution pour perfusion ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Antibactériens à usage systémique, associations de pénicillines, inhibiteurs de bétalactamases - code ATC : J01 CR05

La pipéracilline est un antibiotique appartenant à la famille des « pénicillines à large spectre ». Elle peut tuer de nombreux types de bactéries.

Le tazobactam empêche certaines bactéries de devenir résistantes aux effets de la pipéracilline.

L'association des deux substances pipéracilline et tazobactam permet donc déliminer davantage de types de bactéries.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion est utilisé chez ladulte et ladolescent pour traiter les infections bactériennes affectant les voies respiratoires inférieures (poumons), appareil urinaire (reins et vessie), labdomen, peau ou sang. PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI peut être utilisé pour traiter des infections bactériennes chez des patients ayant un faible nombre de globules blancs (résistance aux infections diminuée).

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion est utilisé chez lenfant de 2 à 12 ans pour traiter des infections de labdomen, telles que appendicite, péritonite (infection du liquide et des membranes des organes abdominaux), et infections de la vésicule biliaire. PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI peut être utilisé pour traiter des infections bactériennes chez des patients ayant un faible nombre de globules blancs (résistance aux infections diminuée).

Dans certaines infections graves, votre médecin peut envisager dutiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI en association avec dautres antibiotiques.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT de commencer à UTILISER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion :

·si vous êtes allergique (hypersensible) à la pipéracilline ou au tazobactam ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·si vous êtes allergique (hypersensible) aux antibiotiques connus sous le nom de pénicillines, céphalosporines ou autres inhibiteurs de bêta-lactamases, comme vous pouvez être allergique à PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou votre infirmier/ère avant dutiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg , poudre pour solution pour perfusion.

Faites attention avec PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion :

·si vous avez des allergies. Si vous avez plusieurs allergies, indiquez-les à votre médecin ou votre infirmière avant de recevoir ce médicament.

·si vous souffrez de diarrhée avant, ou si vous développez une diarrhée pendant ou après votre traitement. Dans ce cas, assurez-vous den informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé. Ne prenez pas de médicament pour la diarrhée sans avoir consulté au préalable votre médecin.

·si votre taux sanguin de potassium est faible. Votre médecin pourra vous prescrire des analyses sanguines régulières pendant le traitement.

·si vous avez des problèmes de rein ou de foie, ou si vous êtes sous hémodialyse. Votre médecin pourra vérifier vos reins avant que vous preniez ce médicament et réaliser des analyses sanguines régulières pendant le traitement.

Si vous prenez certains médicaments (appelés anticoagulants) pour éviter un excès de caillots sanguins (voir aussi Autres médicaments et PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion dans cette notice) ou pour tout saignement inattendu survenant pendant le traitement. Dans ce cas, vous devez en informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé.

·si des convulsions apparaissent pendant le traitement. Dans ce cas, vous devez en informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé.

·si vous pensez que vous développez une nouvelle infection ou que linfection saggrave. Dans ce cas, vous devez en informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Enfants de moins de 2 ans

Lutilisation de pipéracilline/tazobactam nest pas recommandée chez lenfant de moins de 2 ans compte tenu de linsuffisance de données concernant la sécurité et lefficacité.

Autres médicaments et PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion

Informez votre médecin ou pharmacien si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre médicament.

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Certains médicaments peuvent interagir avec la pipéracilline et le tazobactam :

·le probénécide (traitement de la goutte) : il augmente le temps nécessaire à lélimination de la pipéracilline et du tazobactam de votre corps.

·les médicaments pour fluidifier votre sang ou pour traiter les caillots sanguins (par exemple lhéparine, la warfarine, laspirine).

·les médicaments utilisés pour détendre vos muscles au cours dune intervention chirurgicale. Si vous devez subir une anesthésie générale, signalez-le à votre médecin.

·le méthotrexate (médicament utilisé pour traiter le cancer, larthrite, le psoriasis). La pipéracilline et le tazobactam peuvent diminuer la vitesse d'élimination du méthotrexate de votre corps.

·les médicaments qui réduisent le taux sanguin de potassium (diurétiques, certains médicaments qui traitent le cancer).

·les médicaments contenant les antibiotiques tobramycine, gentamycine ou vancomycine. Parlez-en à votre médecin si vous avez des problèmes de rein.

Effets sur les tests de laboratoire

Dites à votre médecin ou au personnel du laboratoire que vous prenez PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI si vous avez à fournir du sang ou un échantillon durine.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion avec des aliments

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

La pipéracilline et le tazobactam peuvent passer chez le bébé in utero ou par le lait maternel. Si vous allaitez, votre médecin décidera si PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI est bon pour vous.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Lutilisation de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI ne devrait pas modifier laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion contient du sodium.

Ce médicament contient 9,7 mmol (ou 224 mg) de sodium par flacon : en tenir compte si vous contrôlez votre apport alimentaire en sodium.

3. COMMENT UTILISER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Votre médecin ou votre infirmière vous administrera PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI par perfusion (goutte-à-goutte) (perfusion de 30 minutes) dans lune de vos veines. La dose de médicament qui vous sera donnée dépend de ce pour quoi vous êtes traités, de votre âge, et de la présence ou non de problèmes rénaux.

Utilisation chez les adultes et les adolescents de 12 ans ou plus

La dose habituelle est de 4 g de pipéracilline/500 mg de tazobactam donnée toutes les 6-8 heures, laquelle est administrée dans une de vos veines (directement dans la circulation sanguine).

Utilisation chez les enfants de 2 à 12 ans

La dose habituelle pour les enfants avec infections abdominales est de 100 mg/12,5 mg/kg de pipéracilline/ tazobactam donnés toutes les 8 heures dans lune de vos veines (directement dans la circulation sanguine). La dose habituelle pour les enfants avec un taux faible de globules blancs est de 80 mg/10 mg/kg de pipéracilline/tazobactam donnés toutes les 6 heures dans lune de vos veines (directement dans la circulation sanguine).

Votre médecin calculera la dose en fonction du poids de votre enfant mais chaque dose individuelle nexcèdera pas 4 g/500 mg de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI.

Vous recevrez PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI jusquà ce que les signes de linfection aient complètement disparus (5 à 14 jours).

Si vous souffrez de problèmes rénaux :

Votre médecin pourra réduire la dose de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI ou la fréquence dadministration. Il pourra aussi faire des analyses de sang pour vérifier que votre dose de traitement est adéquate, en particulier si vous devez prendre ce médicament pendant une longue période.

Si vous recevez plus de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion que vous nauriez dû :

Il est peu probable que vous receviez trop de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI dans la mesure où ce médicament vous est administré par un médecin ou une infirmière. Toutefois, si vous ressentez des effets indésirables ou si vous pensez que vous en avez trop reçu, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Si lon oublie de vous administrer une dose de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion :

Si vous pensez quune dose de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI a été oubliée, parlez-en immédiatement à votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Si vous arrêtez dutiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde ny soit pas sujet.

Si vous ressentez des effets mentionnés comme graves ou si vous présentez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre infirmière.

Les effets indésirables graves (fréquence indiquée entre parenthèses) de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI sont :

·réactions cutanées sévères (Syndrome de Stevens-Johnson, dermatite bulleuse (inconnue), dermatite exfoliative (inconnue), nécrose épidermique toxique (rare), commençant par des tâches rouges ressemblant à des cibles ou des taches circulaires avec une partie centrale apparaissant sur le thorax. Dautres signes comprenant des ulcères dans la bouche, la gorge, le nez, les extrémités, les parties génitales et la conjonctive (yeux rouges et enflés). Le rash peut progresser et sétendre avec un décollement de la peau et peut mettre en jeu le pronostic vital.

·réaction allergique grave potentiellement fatale (réaction dhypersensibilité médicamenteuse généralisée avec éosinophilie et symptômes systémiques) pouvant altérer la peau et de manière plus importante dautres organes sous la peau tels que les reins et le foie inconnue).

·réaction cutanée (pustulose exanthématique aiguë généralisée) avec fièvre qui se traduit par de nombreuses petites vésicules remplies de liquide sur une large surface de peau enflée et rouge (inconnue).

·gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou dautres parties du corps (inconnue) ;

·essoufflement, respiration sifflante ou difficulté à respirer (inconnue) ;

·éruption sévère ou urticaire (inconnue), démangeaisons ou rash de la peau (fréquent) ;

·coloration jaune des yeux ou de la peau (inconnue) ;

·altération des cellules sanguines [les signes comprennent : être essoufflé quand vous ne vous y attendez pas, urine rouge ou marron (inconnue), saignements de nez (rare), ecchymoses (inconnue), diminution sévère des globules blancs (rare)] ;

·Diarrhée sévère ou persistante accompagnée de fièvre ou fatigue (rare).

Si vous remarquez lun de ces effets mentionnés ci-dessus, consultez un médecin immédiatement. Pour connaitre la fréquence de ces réactions, se référer aux informations ci-dessous.

Effets indésirables très fréquents (peut concerner plus d1 patient sur10) :

·Diarrhée.

Effets indésirables fréquents (peut concerner jusquà 1 patient sur 10) :

·Infection à levures (surinfection à candida).

·Diminution du nombre des plaquettes, diminution du nombre de globules rouges ou du pigment du sang (hémoglobine), tests de laboratoire anormaux (test de Coombs direct positif), augmentation du temps de coagulation (allongement du temps de céphaline activée);

·diminution des protéines du sang ;

·Maux de tête, insomnie ;

·Douleurs abdominales, vomissements ou nausées, constipation, maux destomac ;

·Augmentation de certains enzymes hépatiques ;

·Eruption cutané, démangeaison,

·Défaillance des fonctions rénales et problèmes de rein ;

·Fièvre, réaction au site dinjection.

Effets indésirables peu fréquents (peut concerner jusquà 1 patient sur 100) :

·Diminution du nombre des globules blancs (leucopénie), augmentation du temps de coagulation (allongement du temps de prothrombine),

·Diminution du potassium dans le sang (hypokaliémie), diminution du sucre dans le sang (glucose) ;

·Pression artérielle basse, inflammation des veines (ressentie comme une sensibilité exacerbée ou une rougeur dans la zone concernée) ;

·augmentation des produits de dégradation des pigments (bilirubine),

·réactions cutanées avec rougeurs, formations de lésions cutanées, urticaire,

·Douleurs articulaires et musculaires ;

·Frissons.

Effets indésirables rares (peut concerner jusquà 1 patient sur 1000) :

·Diminution sévère du nombre de globules blancs (agranulocytose), saignement de nez,

·Infection sévère du colon, inflammation des muqueuses de la bouche ;

·décollement de la couche superficielle de la peau sur tout le corps (nécrolyse épidermique toxique).

Effets indésirables de fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

·Diminution importante des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes (pancytopénie), diminution dun type de globules blancs dans le sang (neutropénie), diminution des globules rouges en raison dune destruction ou dune dégradation précoce, petite ecchymose, temps de saignement allongé ;

·Augmentation des plaquettes, augmentation dun type de globules blancs (éosinophilie) ;

·Réaction allergique et réaction allergique grave ;

·Inflammation du foie, jaunissement de la peau ou du blanc des yeux ;

·Réaction allergique grave et à large étendue sur le corps avec décollement de la peau et des muqueuses, gonflement, et autres éruptions cutanées (syndrome de Stevens Johnson), réaction allergique sévère pouvant altérer la peau et dautres organes tels que les reins et le foie (réaction dhypersensibilité médicamenteuse généralisée avec éosinophilie et symptômes systémiques), nombreuses petites vésicules remplies de liquide sur une large surface de peau enflée et rouge accompagnées de fièvre (pustulose exanthématique aiguë généralisée), réactions cutanées avec gonflement (dermatite bulleuse) ;

·Altération des fonctions rénales et problèmes rénaux ;

·Maladie pulmonaire pour laquelle des éosinophiles (une forme de globule blanc) apparaissent en nombre augmenté dans les poumons.

Le traitement par pipéracilline a été associé à une augmentation de lincidence de la fièvre et des éruptions cutanées chez les patients atteints de mucoviscidose.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur lemballage et le flacon après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

A usage unique. Jeter toute solution non utilisée.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion  Retour en haut de la page

Les substances actives sont : la pipéracilline (4 g) et le tazobactam (500 mg), tous deux sous forme de sels de sodium.

Il ny a pas dautre composant.

Quest-ce que PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Quest-ce que PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion et contenu de lemballage extérieur ?

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion est une poudre lyophilisée stérile blanche ou blanchâtre pour perfusion.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion est disponible en flacons (verre) de 50 ml, fermés par un bouchon (chlorobutyle) gris.

Boîtes de 1, 5 ou 10 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

FRESENIUS KABI FRANCE SA

5, place du Marivel

92316 SEVRES CEDEX

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

FRESENIUS KABI FRANCE

5, place du MarivEL

BATIMENT G

92316 SEVRES CEDEX

Fabricant  Retour en haut de la page

LABORATORIO FARMACEUTICO C.T. S.R.L

VIA DANTE ALIGHIERI 71

18038 SANREMO IM

ITALIE

ou

LABESFAL LABORATORIOS ALMIRO SA

ZONA INDUSTRIAL DO LAGEDO

3465-157 SANTIAGO DE BEISTEIROS

PORTUGAL

ou

MITIM S.r.l.

Via Cacciamali n°34-36-38

25125 Brescia

ITALIE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

[À compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Ceci est un extrait du Résumé des Caractéristiques du Produit pour encadrer ladministration de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI.

Lorsque lusage a été déterminé chez un patient particulier, le prescripteur doit connaitre le RCP.

Incompatibilités avec les solvants et les autres médicaments

LE RINGER LACTATE NEST PAS COMPATIBLE AVEC PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI.

QUAND PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI EST UTILISE AVEC UN AUTRE ANTIBIOTIQUE (EX : AMINOGLYCOSIDES), IL DOIT ETRE ADMINISTRE SEPAREMENT. MELANGER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI AVEC UN AMINOGLYCOSIDE CAUSE LINACTIVATION DE LAMINOGLYCOSIDE IN VITRO.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI NE DOIT PAS ETRE MELANGE AVEC DAUTRES MEDICAMENTS DANS LA MEME SERINGUE OU FLACON DE PERFUSION CAR LA COMPATIBILITE NA PAS ETE ETABLIE.

DE PAR SON INSTABILITE CHIMIQUE, PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI NE DOIT PAS ETRE UTILISE DANS DES SOLUTIONS CONTENANT DU BICARBONATE DE SODIUM.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI NE DOIT PAS ETRE AJOUTE A DES HYDROLYSATS DE PRODUITS SANGUINS OU DALBUMINE.

Instructions pour lutilisation

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM KABI 4 g/500 mg sera administré par perfusion intraveineuse (perfusion de 30 minutes).

Utilisation intraveineuse :

Reconstituez chaque flacon avec le volume de solvant décrit dans le tableau ci-dessous, en utilisant lun des solvants compatibles pour la reconstitution. Agitez jusquà dissolution. Avec une agitation constante, la reconstitution se produit généralement dans les 5 à 10 minutes (pour plus de détails sur la manipulation, veuillez voir ci-dessous).

Contenu du flacon

Volume de solvant* à ajouter au flacon

4 g/500 mg (4 g de pipéracilline et 500 mg de tazobactam)

20 ml

*Solvants compatibles pour la reconstitution :

·Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml) ;

·Eau pour préparations injectables.(1)

(1) Le volume maximum recommandé deau pour préparations injectables par dose est de 50 ml.

Les solutions reconstituées doivent être aspirées du flacon par une seringue. Quand la reconstitution a été menée comme indiqué, le contenu du flacon aspiré par la seringue apportera la quantité de pipéracilline et de tazobactam indiquée sur létiquette.

Les solutions reconstituées peuvent ensuite être diluées au volume désiré (par ex. 50 ml à 150 ml) avec lun des solvants compatibles suivants :

·Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml) ;

·Glucose 5% ;

·Dextran 6% dans du chlorure de sodium 0,9%.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité