PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

source: ANSM - Mis à jour le : 16/10/2015

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

PEDIAVEN AP-HP G25 se présente sous la forme dune poche à deux compartiments de 500 mL dont les compositions sont les suivantes :

Compartiment acides aminés

Compartiment

glucose

Solution mélangée prête à lemploi

Principes actifs

500 mL

500 mL

1000 mL

Alanine

2,41 g

2,41 g

Arginine

1,57 g

1,57 g

Acide aspartique

1,57 g

1,57 g

Acétylcystéine

Equivalent en cystéine

0,51 g

0,38 g

0,51 g

0,38 g

Acide glutamique

2,72 g

2,72 g

Glycine

0,80 g

0,80 g

Histidine

0,80 g

0,80 g

Isoleucine

1,19 g

1,19 g

Leucine

2,68 g

2,68 g

Lysine monohydratée

Equivalent à lysine anhydre

2,4 g

2,14 g

2,4 g

2,14 g

Méthionine

0,50 g

0,50 g

Phénylalanine

1,03 g

1,03 g

Proline

2,14 g

2,14 g

Sérine

1,45 g

1,45 g

Taurine

0,11 g

0,11 g

Thréonine

1,38 g

1,38 g

Tryptophane

0,54 g

0,54 g

Tyrosine

0,19 g

0,19 g

Valine

1,38 g

1,38 g

Phosphate dipotassique

1,74 g

1,74 g

Glucose monohydraté

Equivalent à glucose anhydre

275,0 g

250,0 g

275,0 g

250,0 g

Gluconate de calcium monohydraté

3,59 g

3,59 g

Lactate de magnésium dihydraté

1,43 g

1,43 g

Chlorure de sodium

2,34 g

2,34 g

Chlorure de potassium

1,49 g

1,49 g

Acétate de zinc dihydraté

13,43 mg

13,43 mg

Sulfate de cuivre pentahydraté

2,36 mg

2,36 mg

Fluorure de sodium

2,21 mg

2,21 mg

Dioxyde de sélénium

0,14 mg

0,14 mg

Chlorure de manganèse tétrahydraté

0,72 mg

0,72 mg

Iodure de potassium

0,13 mg

0,13 mg

Chlorure de chrome hexahydraté

0,21 mg

0,21 mg

Sulfate ferreux heptahydraté

4,98 mg

4,98 mg

Chlorure de cobalt hexahydraté

1,21 mg

1,21 mg

Molybdate dammonium tétrahydraté

0,18 mg

0,18 mg

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Apports nutritionnels

pour 1000 mL

Glucose

250 g

Acides aminés

25 g

Azote total

3,56 g

Energie totale

1100 kcal

Energie non protéique

1000 kcal

Electrolytes

pour 1000 mL

Sodium

40 mmol

Potassium

40 mmol

Calcium

8 mmol

Magnésium

6 mmol

Chlorure

60 mmol

Phosphore

10 mmol

Oligo-éléments

pour 1000 mL

Chrome

40 µg

Cobalt

300 µg

Cuivre

600 µg

Fer

1000 µg

Fluor

1000 µg

Iode

100 µg

Manganèse

200 µg

Molybdène

100 µg

Sélénium

100 µg

Zinc

4000 µg

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution pour perfusion.

Les solutions de glucose et dacides aminés sont limpides, incolores à légèrement jaunes et dépourvues de particules.

Après mélange des 2 compartiments, la solution binaire obtenue est limpide, incolore à légèrement jaune et dépourvue de particules.

Osmolarité : environ 1790 mOsm/L

pH : entre 4,8 et 5,5

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Les indications sont celles de la nutrition parentérale lorsque lalimentation entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.

PEDIAVEN AP-HP G25 est indiqué pour répondre aux besoins quotidiens en azote (acides aminés de la sérieL), glucose, électrolytes, oligoéléments et besoins liquidiens du nourrisson, de lenfant et de ladolescent, en état stable, notamment sans pertes digestives excessives et sans dénutrition sévère.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

PEDIAVEN AP-HP G25 peut être utilisé dans le cadre dune nutrition parentérale exclusive ou complémentaire, de courte durée (sauf exceptions). Après une durée de 2 semaines, ladéquation de PEDIAVEN AP-HP G25 aux besoins du patient et la nécessité de la poursuite dune nutrition parentérale doivent être réévaluées.

Posologie

La posologie recommandée pour la population pédiatrique ne représente quune orientation fondée sur des valeurs moyennes.

La posologie est individuelle et doit être adaptée en fonction de lâge, du poids, des besoins métaboliques et énergétiques, de létat clinique du patient et de ses capacités à métaboliser les nutriments ainsi que des apports oraux ou entéraux.

Un médecin doit réévaluer régulièrement létat nutritionnel et métabolique du patient, cliniquement et biologiquement, en particulier en cas de nutrition parentérale dune durée supérieure à 14 jours. Pour les critères cliniques et biologiques à surveiller, voir rubrique 4.4.

A titre indicatif, ordre de grandeur des apports nutritionnels moyens recommandés* en pédiatrie :

Besoins quotidiens en fonction de lâge

Nourrisson

Enfant

Adolescent

1 mois à 2 ans

2 à 11 ans

11 à 18 ans

Energie non protéique kcal/kg/jour

100

60-80

40-50

Acides aminés g/kg/jour

2-3

1-2

1-2

Glucose g/kg/jour

15-22

10-15

5-10

sans dépasser 400 g/jour

Débit horaire maximum

à ne pas dépasser

Nourrisson

1 mois à 2 ans

Enfant

2 à 11 ans

Adolescent

11 à 18 ans

Glucose

g/kg/heure

1,4

1,2

0,5

PEDIAVEN AP-HP G25

mL/kg/heure

6

5

2

* recommandations de l'ESPEN et de l'ESPGHAN

Le débit dadministration de PEDIAVEN AP-HP G25 doit être ajusté en fonction de la dose à administrer, de lapport volumique journalier et de la durée de la perfusion.

En fonction de la situation clinique et de la tolérance, des ajouts (vitamines, électrolytes) peuvent être effectués dans PEDIAVEN AP-HP G25 ; les quantités maximales ne devant pas être dépassées sont indiquées dans la rubrique 6.6.

En cas dajout dune émulsion lipidique (seulement en Y et non directement dans la poche, voir la rubrique 6.6), il est important de tenir compte de la modification du rapport calorico-azoté.

Mode dadministration

En perfusion par voie intraveineuse centrale exclusivement.

En cas de perfusion cyclique (administrée en moins de 24 h), le débit doit être augmenté progressivement au cours de la première heure de perfusion pour éviter lhyperglycémie et diminué progressivement sur une heure, avant larrêt de la perfusion, pour éviter lhypoglycémie.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité aux substances actives ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1

·Anomalie congénitale du métabolisme des acides aminés,

·Insuffisance rénale sévère sans possibilité dépuration extra-rénale,

·Hyperglycémie sévère et non contrôlée,

·Concentration plasmatique élevée et pathologique de lun des électrolytes inclus dans ce produit,

·Etats instables (par exemple : états post-traumatiques graves, diabète sucré décompensé, phase aiguë dun choc circulatoire, acidose métabolique sévère, septicémie sévère et coma hyperosmolaire).

·Enfants en état de dénutrition sévère.

De plus, les contre-indications générales dun traitement par perfusion doivent être prises en compte notamment : dème pulmonaire aigu, hyperhydratation, insuffisance cardiaque non traitée ou déshydratation hypotonique.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

La solution pour perfusion PEDIAVEN AP-HP G25 est une solution hypertonique.

La solution pour perfusion PEDIAVEN AP-HP G25 doit être administrée exclusivement par voie intraveineuse centrale à l'aide d'un cathéter central. Elle ne doit pas être administrée par voie intraveineuse périphérique en raison de sa forte osmolarité.

En raison du risque dinfection associé à l'utilisation d'une voie veineuse centrale, des précautions strictes d'asepsie doivent être prises afin d'éviter toute contamination, particulièrement lors de l'insertion du cathéter et de ses manipulations.

Tout signe ou symptôme de réaction anaphylactique (notamment fièvre, frissons, sueur, éruption ou dyspnée) doit entraîner larrêt immédiat de la perfusion.

Il convient de respecter le débit horaire maximal de perfusion du glucose en fonction de lâge et de la situation métabolique du patient afin de prévenir tout risque dhyperglycémie (voir rubrique 4.2).

Afin déviter les risques liés à une perfusion trop rapide, il est impératif de réaliser une perfusion à débit régulier et contrôlé par un dispositif électrique de régulation du débit (pompe, pousse-seringue).

Afin dapporter une nutrition parentérale complète, il est recommandé dadministrer concomitamment des vitamines hydrosolubles et liposolubles, ainsi que des lipides sauf en cas de contre-indication. Tenir compte de la modification du rapport calorico-azoté en cas dajout démulsion lipidique.

PEDIAVEN AP-HP G25 contient déjà des oligoéléments.

Extravasation

Comme pour tous les médicaments administrés par voie intraveineuse, une extravasation peut se produire (voir rubrique 4.8). Le site dinsertion du cathéter doit être surveillé régulièrement afin didentifier tout signe dextravasation.

En cas dextravasation, les recommandations générales comprennent larrêt immédiat de la perfusion, tout en maintenant en place le cathéter ou la canule insérée pour une prise en charge immédiate du patient et laspiration du liquide résiduel avant le retrait du cathéter/de la canule.

Les options thérapeutiques peuvent être non pharmacologiques, pharmacologiques et/ou chirurgicales. En cas dextravasation importante, un chirurgien plasticien doit être consulté.

La perfusion ne doit pas être reprise dans la même veine centrale.

Risque de précipitation de sels de ceftriaxone-calcium (voir rubriques 4.5, 4.8 et 6.2)

Des cas fatals de précipitation de sels de ceftriaxone-calcium dans les poumons et les reins ont été rapportés chez des nouveau-nés prématurés et des nouveau-nés à terme âgés de moins dun mois, traités par voie intraveineuse par de la ceftriaxone et des solutions contenant du calcium.

Quel que soit lâge du patient, la ceftriaxone ne doit pas être mélangée ou administrée de manière simultanée avec des solutions intraveineuses contenant du calcium, comme PEDIAVEN AP-HP G25, même si des lignes de perfusion ou des sites de perfusion différents sont utilisés.

Cependant, si nécessaire, la ceftriaxone peut être administrée chez le nourrisson, lenfant ou ladolescent recevant PEDIAVEN AP-HP G25, de manière séquentielle en utilisant des lignes de perfusions différentes. Si la même ligne de perfusion est utilisée pour une administration séquentielle, la ligne doit être minutieusement rincée avec un liquide compatible (par exemple : solution de sérum physiologique) afin déviter toute précipitation.

Des cas de lithiase biliaire et de lithiase rénale ont été rapportés, réversibles à larrêt de la ceftriaxone.

Hypermagnésémie

Des cas dhypermagnésémie ont été rapportés avec un autre mélange de nutrition parentérale pédiatrique. Bien quaucun cas dhypermagnésémie nait été rapporté avec PEDIAVEN, une hypermagnésémie pourrait survenir si PEDIAVEN AP-HP G25 est administré à une posologie élevée en raison de sa concentration en magnésium (voir rubrique 4.2).

Les signes dune hypermagnésémie comprennent notamment une faiblesse générale, une diminution des réflexes, des nausées, des vomissements, une hypocalcémie, des difficultés respiratoires, une hypotension et une arythmie.

Un suivi de la magnésémie est recommandé avant administration et par la suite à des intervalles appropriés, en accord avec la pratique clinique habituelle et les besoins individuels du patient. Ce suivi est particulièrement important pour les patients ayant un risque accru dhypermagnésémie notamment les patients ayant une insuffisance rénale, ou les patients prenant des médicaments susceptibles daugmenter le risque dhypermagnésémie ou les patients recevant du magnésium dautres sources.

Si la magnésémie est élevée (supérieure aux valeurs normales), la perfusion doit être arrêtée ou la vitesse de perfusion doit être réduite à un débit cliniquement approprié et sûr.

Une surveillance clinique et biologique est nécessaire durant la perfusion, particulièrement lors de sa mise en route. La glycémie et losmolarité, de même que léquilibre hydroélectrolytique, léquilibre acido-basique et les paramètres de la fonction hépatique doivent être surveillés. Pendant la première semaine du traitement, un bilan ionique doit être réalisé plusieurs fois. Lespacement de ces bilans pourrait être envisagé par la suite en phase de stabilité et si létat du patient le permet. Dans tous les cas, la fréquence de la surveillance clinique et biologique doit être ajustée en fonction de chaque patient et en cas de traitement prolongé.

La surveillance clinique et biologique doit être renforcée en cas de :

·insuffisance hépatique sévère : risque dapparition ou daggravation de troubles neurologiques en relation avec une hyperammoniémie.

·insuffisance rénale sévère : risque dapparition ou daggravation dune acidose métabolique et dune hyperazotémie. En cas dinsuffisance rénale, adapter lapport azoté aux capacités dépuration rénale du patient.

·acidose métabolique : ladministration de glucose par voie veineuse est déconseillée en cas dacidose lactique.

·diabète ou intolérance au glucose : surveiller la glycémie, la glycosurie, lacétonurie et ajuster éventuellement la posologie dinsuline.

PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion doit être utilisé avec prudence lorsquune restriction hydrique est nécessaire, en particulier dans certaines maladies cardiaques, respiratoires, hépatiques ou rénales.

Chez le patient souffrant de dénutrition, linstauration trop rapide ou mal surveillée de la nutrition parentérale peut précipiter un syndrome de renutrition inapproprié avec des risques de surcharge hydrique (dème, dème pulmonaire, insuffisance cardiaque), doligurie et de désordres métaboliques (hypokaliémie, hypophosphorémie, hyperglycémie). Ces désordres peuvent survenir en 24 à 48 heures, aussi la nutrition parentérale doit être débutée lentement et avec précaution. Un suivi du bilan ionique, phosphocalcique et en magnésium est nécessaire chez les patients souffrant de dénutrition recevant une perfusion de PEDIAVEN AP-HP G25, y compris pour une courte durée.

Une surveillance des électrolytes, du calcium/phosphore et magnésium doit être mise en place chez les patients dénutris recevant PEDIAVEN AP-HP G25, même dans le cas dun traitement de courte durée.

En cas de nutrition parentérale avec PEDIAVEN AP-HP G25 pour une durée égale ou supérieure à 2 semaines, un suivi du bilan phosphocalcique est nécessaire chez tous les patients.

Insuffisance rénale

Utiliser avec précaution chez les patients ayant une insuffisance rénale. Le bilan liquidien et les électrolytes dont le magnésium (voir Hypermagnésémie) doivent être surveillés attentivement chez ces patients.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Une surveillance particulière de la glycémie doit avoir lieu en cas dadministration concomitante de solutions glucosées ou de médicaments susceptibles daugmenter la glycémie.

Dans certains cas, en fonction des besoins du patient, des solutions médicamenteuses et nutritionnelles peuvent être ajoutées à la poche sous réserve davoir contrôlé la compatibilité du mélange (voir rubrique 6.6).

Ne pas effectuer dajout dans la poche de PEDIAVEN AP-HP G25, ni administrer simultanément dans la même tubulure dautres médicaments, sans avoir au préalable vérifié la compatibilité du mélange.

Il existe un risque de précipitation avec les sels de calcium.

Comme pour les autres solutions pour perfusion contenant du calcium, PEDIAVEN AP-HP G25 ne doit pas être administré de façon concomitante avec de la ceftriaxone par voie intraveineuse, même en utilisant des lignes de perfusion ou des sites de perfusion différents, en raison du risque de précipitation du sel de ceftriaxone-calcium. Cependant, chez les nourrissons, enfants ou adolescents recevant PEDIAVEN AP-HP G25, la ceftriaxone peut être administrée de manière séquentielle dans des lignes de perfusions différentes. Si la même ligne de perfusion est utilisée pour une administration séquentielle, la ligne doit être minutieusement rincée avec un liquide compatible (par exemple : solution de sérum physiologique) afin déviter toute précipitation (voir rubriques 4.4, 4.8 et 6.2).

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Fertilité

Aucune étude de toxicité sur la reproduction chez lanimal nest disponible.

Grossesse

Il nexiste pas de données sur l'utilisation de PEDIAVEN chez la femme enceinte. Les médecins devraient considérer les risques et bénéfices potentiels pour chaque patient avant de prescrire PEDIAVEN.

Allaitement

Aucune étude évaluant la sécurité de PEDIAVEN chez la femme allaitant na été réalisée. Les prescripteurs devraient évaluer le rapport bénéfice/risque avant dadministrer PEDIAVEN à une femme qui allaite.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Sans objet.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Des effets indésirables liés à la nutrition parentérale en général peuvent se produire particulièrement en début de traitement :

Classes de systèmes dorganes (SOC)

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Affections du système immunitaire

Hypersensibilité ou réactions allergiques à certains acides aminés

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Hyperglycémie, acidose métabolique, hyperazotémie, hypercalcémie, hypervolémie

Affections gastro-intestinales

Nausées, vomissements

Affections hépatobiliaires

Perturbation transitoire de la fonction hépatique

Les réactions survenant lors dun surdosage (voir rubrique 4.9) sont généralement réversibles si la perfusion est interrompue.

Affections du système immunitaire :

Si des signes inhabituels ou des symptômes dune réaction allergique se manifestent, tels que des sueurs, de la fièvre, des frissons, des maux de tête, une éruption cutanée ou des difficultés à respirer, la perfusion doit être immédiatement interrompue.

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

·Hyperglycémie si le débit horaire de glucose perfusé dépasse les capacités dutilisation du glucose du patient (variables en fonction de lâge, de la situation pathologique et des traitements associés).

·En cas dapport excessif en acides aminés, une acidose métabolique peut apparaître. Une hyperazotémie peut apparaître notamment en cas dinsuffisance rénale, hépatique ou respiratoire.

De mauvaises conditions dutilisation (apport excessif ou inapproprié aux besoins du patient ou vitesse de perfusion trop rapide) peuvent entraîner des signes dhyperglycémie, dhypercalcémie et dhypervolémie.

Affections du rein et des voies urinaires :

En cas dapport excessif en acides aminés, une hyperazotémie peut apparaître notamment en cas dinsuffisance rénale.

Troubles généraux et anomalies au site dadministration :

En cas dextravasation, des réactions locales à type dinflammation ou de nécrose ont été observées.

En cas dassociation avec la ceftriaxone : risque de précipitation de sels de ceftriaxone-calcium (voir rubriques 4.4, 4.5 et 6.2) :

Des cas de précipitation rénale ont été rapportés chez des patients traités par voie intraveineuse par ceftriaxone et des solutions contenant du calcium, principalement chez des enfants de plus de 3 ans, recevant des doses élevées de ceftriaxone. Le risque de formation de précipités augmente chez les patients immobilisés ou déshydratés. Cet effet indésirable peut être asymptomatique ou provoquer une insuffisance rénale et une anurie.

Des cas de précipitation de sels calciques de ceftriaxone dans la vésicule biliaire ont été rapportés, principalement chez des patients traités à des doses de ceftriaxone supérieures aux doses recommandées. Cet effet indésirable est habituellement asymptomatique mais les précipitations ont été accompagnées dans de rares cas de symptômes cliniques tels que des douleurs, des nausées et des vomissements.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Un apport excessif ou inapproprié aux besoins du patient peut être à lorigine dune surcharge liquidienne, dun déséquilibre de la balance hydro-électrolytique, dune hyperosmolarité, dune hyperglycémie et dune hyperazotémie.

Voir la rubrique 4.2 pour connaître le débit horaire de perfusion à ne pas dépasser en fonction de lâge du patient.

Il ny a pas de traitement spécifique en cas de surcharge : les procédures durgence classiques doivent être mises en uvre en surveillant plus particulièrement les fonctions respiratoires, rénales et cardiovasculaires. Une surveillance étroite des paramètres biochimiques sanguins et urinaires est essentielle et toute anomalie sera traitée de façon appropriée.

Dans quelques rares cas sévères, une épuration extra-rénale peut être nécessaire.

En cas dhyperglycémie, celle-ci doit être traitée en fonction de létat clinique, par ladministration dune dose appropriée dinsuline ou par lajustement du débit de perfusion.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Substituts du sang et solutions de perfusion, solutions intraveineuses, solutions pour nutrition parentérale, associations (B : sang et organes hématopoïétiques), code ATC : B05BA10

La solution pour perfusion PEDIAVEN AP-HP G25 est une solution binaire de nutrition parentérale, permettant un apport combiné en glucides, acides aminés, électrolytes et oligoéléments. Sa composition est spécialement adaptée aux besoins pédiatriques.

PEDIAVEN AP-HP G25 contient des acides aminés essentiels et semi-essentiels plus particulièrement adaptés aux besoins pédiatriques notamment tyrosine, histidine et acétylcystéine, précurseur de cystéine.

Le glucose est le seul glucide utilisé comme substrat énergétique dans la nutrition parentérale pédiatrique ; il peut être rapidement et directement utilisé par lorganisme sans conversion enzymatique préalable.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Il nest pas rapporté de particularité du métabolisme et de lélimination des nutriments par voie intraveineuse par rapport à la voie entérale.

Les différentes étapes du métabolisme des oligoéléments peuvent être schématisées comme suit :

·transport sanguin par transporteurs protéiques : albumine (Mn, Cu, Zn, Se), transferrine (Fe, Cr), céruléoplasmine (Cu), cyanocobalamine (Co), sélénométhionine (Se) ou par transporteurs non protéiques (F, I, Mo).

·stockage faisant intervenir des protéines spécifiques : ferritine (Fe), hormones thyroïdiennes (I), cobalamines (Co), sélénoprotéines (Se) ou des protéines non spécifiques : métallothionéines (Cu, Zn, Mn, Mo) ou la fluoroapatite (F).

·élimination : les oligoéléments cationiques (Fe, Cu, Mn, Zn) sont éliminés principalement par voie biliaire. Les oligoéléments anioniques (I, F) et certaines formes oxygénées de minéraux (tels que Mo, Co, Se, Cr) ont une élimination essentiellement urinaire.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Il na pas été réalisé détude spécifique de sécurité préclinique avec PEDIAVEN AP-HP G25. Les données de la littérature concernant des solutions d'acides aminés et de glucose de compositions et de concentrations variées nont pas montré de risque particulier chez lHomme. Les produits de nutrition composant la solution pour perfusion PEDIAVEN AP-HP G25 étant utilisés comme thérapie de substitution à des niveaux physiologiques, le risque deffets toxiques est considéré comme faible pour une utilisation clinique normale.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Acide acétique glacial (pour ajustement du pH), acide chlorhydrique (pour ajustement du pH), eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Compte tenu du nombre de constituants de la solution, le risque dincompatibilités physico-chimiques est important.

Ce médicament ne doit pas être mélangé, ni administré simultanément dans la même tubulure, avec dautres électrolytes ou médicaments sans avoir préalablement vérifié la compatibilité et la stabilité du mélange. Des données de compatibilité avec différents additifs (par exemple : électrolytes, oligo-éléments, vitamines) et les stabilités correspondantes peuvent être fournis sur demande auprès du titulaire (voir rubrique 6.6).

La ceftriaxone ne doit pas être administrée simultanément par voie intraveineuse avec des solutions contenant du calcium, comme PEDIAVEN AP-HP G25 par la même ligne de perfusion (par exemple, raccord en Y) en raison du risque de précipitation du sel de ceftriaxone-calcium (voir rubriques 4.4, 4.5 et 4.8). Cependant, chez les nourrissons, enfants ou adolescents recevant PEDIAVEN AP-HP G25, la ceftriaxone peut être administrée de manière séquentielle dans des lignes de perfusions différentes. Si la même ligne de perfusion est utilisée pour une administration séquentielle, la ligne doit être minutieusement rincée avec un liquide compatible (par exemple : solution de sérum physiologique) afin déviter toute précipitation.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Durée de conservation du produit dans le conditionnement de vente :

18 mois

Durée de conservation du produit après mélange :

La stabilité chimique et physique de la solution après mélange des 2 compartiments a été démontrée pendant 24 heures à 25 °C. Toutefois, dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

Durée de conservation du produit après supplémentation du mélange :

Stabilité physico-chimique après ajouts : voir la rubrique 6.6.

D'un point de vue microbiologique, le mélange doit être utilisé immédiatement après tout ajout.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C. Ne pas congeler. Conserver la poche dans le suremballage.

Ne pas retirer le suremballage avant utilisation. Utiliser immédiatement après mélange des deux compartiments.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

Le conditionnement est constitué d'une poche à deux compartiments et d'un suremballage protecteur. La poche est divisée en deux compartiments par des soudures pelables. Un absorbeur d'oxygène est placé entre la poche et le suremballage.

Le matériau constitutif de la poche est en polymère multicouches (Biofine). Le film Biofine est en poly (propylène-co-éthylène) ; caoutchouc synthétique poly [styrène-bloc-(butylène-co-éthylène)] (SEBS) et caoutchouc synthétique poly (styrène-bloc-isoprène) SIS. Les sites de perfusion et de supplémentation sont en polypropylène et en caoutchouc synthétique poly [styrène-block-(butylène-co-éthylène)] (SEBS) munis de bouchons synthétiques en polyisoprène (sans latex).

Présentation : boîte de 4 poches bi-compartiment de 1000 mL.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Ne pas utiliser si l'emballage est endommagé. N'utiliser la poche que si les solutions d'acides aminés et de glucose sont limpides et incolores ou légèrement jaunes. Les contenus des deux compartiments doivent être mélangés avant administration et avant tout ajout par le site de supplémentation.

A usage unique.

Mélanger les deux compartiments avant administration :

1.Enlever lemballage extérieur et placer la poche sur une surface solide.

2.Faire rouler la poche doucement sur elle-même à partir de la poignée et presser jusquà rupture de la soudure verticale. Retourner la poche plusieurs fois afin dhomogénéiser le mélange.

Elimination

Tout mélange restant après perfusion d'une poche doit être jeté.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Supplémentation

Seules les solutions médicamenteuses et nutritionnelles dont la compatibilité a été vérifiée peuvent être ajoutées à la poche ; le mélange doit être administré immédiatement.

Après mélange des deux compartiments, des ajouts peuvent être effectués par l'intermédiaire du site de supplémentation. Tout ajout doit être réalisé dans des conditions aseptiques permettant le respect de la stérilité de la solution.

Il est contre-indiqué dajouter une émulsion lipidique directement dans la poche en raison du risque de déstabilisation de lémulsion lipidique par les cations divalents contenus dans la solution. L'administration de lipides peut néanmoins être réalisée en Y. La compatibilité de la spécialité PEDIAVEN AP-HP G25 a été testée avec les émulsions lipidiques suivantes : Intralipide 20% (huile de soja) et SMOFlipid (mélange huile de soja, huile de poisson, huile d'olive et triglycérides à chaînes moyennes). Tenir compte de la modification du rapport calorico-azoté en cas dajout dune émulsion lipidique.

Par ailleurs, les données ci-dessous présentent les volumes maximaux des ajouts testés dans la poche de 1000 mL de PEDIAVEN AP-HP G25.

Dans tous les cas, le volume total des ajouts ne doit pas dépasser 100 mL.

·Electrolytes :

Volume maximum étudié

Chlorure de sodium 20 %

30 mL

Gluconate de calcium 10 %

50 mL

Phosphate monopotassique 136,10 g/L

17 mL

Phocytan (glucose-1-phosphate disodique)

50 mL

Phocytan (glucose-1-phosphate disodique) + gluconate de calcium 10 %

25 mL + 50 mL

Phosphate monopotassique 136,10 g/L + gluconate de calcium 10 %

6 mL + 35 mL

Phosphate monopotassique 136,10 g/L + chlorure de sodium 20 % + gluconate de calcium 10 %

20 mL + 25 mL + 45 mL

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS

3, AVENUE VICTORIA

75100 PARIS RP

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 216 036 3 7 : 1000 ml de solution pour perfusion en poche bi-compartiment (polymère multicouches BIOFINE) ; boîte de 4

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[A compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription initiale hospitalière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 16/10/2015

Dénomination du médicament

PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre infirmier/ère.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Sommaire notice

Que contient cette notice :

1. Qu'est-ce que PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?

3. Comment utiliser PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

PEDIAVEN AP-HP G25 est un mélange nutritif qui associe une solution dacides aminés (composés utilisés par lorganisme afin de construire les protéines), une solution de glucose (glucides) et des sels (électrolytes et oligoéléments) dans une poche en plastique présentant 2 compartiments de 500 millilitres.

Indications thérapeutiques

Ce médicament est une solution destinée à être perfusée goutte-à-goutte dans une veine (perfusion intraveineuse) pour les nourrissons, les enfants et les adolescents qui ne peuvent pas se nourrir normalement.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Nutilisez jamais PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion :

·en cas dallergique (hypersensibilité) aux substances actives ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6

·en cas danomalie congénitale du métabolisme des acides aminés (si votre organisme utilise mal certains acides aminés),

·en cas de maladie grave des reins sans possibilité de dialyse ou du foie,

·en cas dhyperglycémie (trop de sucres dans le sang) sévère et si cette situation nest pas contrôlée,

·si la concentration de lun des sels (électrolytes) inclus dans ce produit est élevée dans le sang (sérum),

·en cas détat instable, par exemple après un traumatisme grave ou en cas de diabète non contrôlé, d'acidose métabolique (troubles résultant d'une trop grande quantité d'acides dans le sang), d'infection grave (sepsis sévère), détat de choc aigu ou de coma

·en cas de dénutrition sévère.

De plus, les contre-indications générales dun traitement par perfusion doivent être prises en compte notamment :

·présence de liquide dans les poumons (dème pulmonaire aigu),

·excès de liquide dans lorganisme (hyperhydratation),

·en cas dinsuffisance cardiaque non traitée,

·si lorganisme ne contient pas assez de liquide (déshydratation hypotonique).

Si vous êtes dans lune de ces situations, PEDIAVEN AP-HP G25 ne doit pas vous être administré. En cas de doute, demander lavis de votre médecin ou de votre infirmier/ère avant ladministration de PEDIAVEN.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Mises en garde et précautions demploi

Avant que votre enfant commence son traitement avec PEDIAVEN AP-HP G25, il est important que vous sachiez :

PEDIAVEN AP-HP G25doit être utilisé avec prudence lorsquune restriction de lapport en eau est nécessaire, cest-à-dire dans certaines maladies cardiaques, respiratoires ou rénales.

Informez votre médecin à lapparition de tout effet indésirable durant le traitement (notamment frissons, sueurs, fièvre, éruption cutanée, difficultés respiratoires). La perfusion doit être arrêtée

Taux élevé de magnésium dans le sang

La quantité de magnésium dans PEDIAVEN peut entraîner un taux élevé de magnésium dans le sang, dont les signes comprennent notamment : faiblesse, diminution des réflexes, nausées, vomissements, faible quantité de calcium dans le sang, difficultés respiratoires, hypotension et battements irréguliers du cur. Ces signes étant difficilement détectables, le taux de magnésium dans le sang de votre enfant pourra être suivi par son médecin, en particulier si votre enfant présente des facteurs de risque davoir un taux élevé de magnésium dans le sang, notamment une fonction rénale altérée. Si le taux de magnésium dans le sang est élevé, la perfusion doit être arrêtée ou réduite

Votre médecin surveillera létat de votre enfant pendant toute la durée du traitement et pourra modifier la posologie ou prescrire des nutriments supplémentaires sil y a lieu (notamment des vitamines, des lipides et des électrolytes).

Interactions avec d'autres médicaments

Autres médicaments et PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

Informez votre médecin si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Sans objet.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Sans objet.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Veillez à toujours utiliser PEDIAVEN AP-HP G25 en suivant exactement les indications de votre médecin.

Votre médecin décidera de la dose et la durée du traitement. Ceci dépendra de lâge, du poids, des besoins métaboliques et énergétiques, de létat clinique et des capacités à métaboliser ainsi que des apports oraux ou entéraux (apports des aliments par une sonde dans le tube digestif).

En cas dalimentation par voie intraveineuse exclusive, une administration concomitante de vitamines et de lipides est recommandée, sauf en cas de contre-indication. Après ajout de vitamines, il convient de protéger la poche de la lumière.

Mode dadministration

PEDIAVEN AP-HP G25 doit être administré par un professionnel de santé et par voie intraveineuse centrale exclusivement.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si lon vous a administré plus de PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion que prévu :

Se conformer strictement à lavis du médecin qui doit être alerté immédiatement

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si lon a oublié de vous administrer PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

Se conformer strictement à lavis du médecin qui doit être alerté immédiatement

Il ne faudra pas vous administrer de dose double pour compenser la dose oubliée et ne jamais accélérer le débit de perfusion.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde

Informez votre médecin immédiatement si un des signes suivant apparaît car la perfusion doit être stoppée immédiatement :

·Si des signes inhabituels ou des symptômes dune réaction allergique se manifestent, tels que des sueurs, de la fièvre, des frissons, des maux de tête, une éruption cutanée ou des difficultés à respirer

Des effets indésirables, liés à la nutrition parentérale en général (nutrition par une veine), peuvent survenir en particulier en début de traitement :

·Augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie) ;

·Troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements) ;

·En cas dapport excessif en acides aminés, une acidose métabolique (déséquilibre des substances acides et basiques du sang) peut survenir. Une hyperazotémie (trop de déchets azotés dans le sang) peut apparaître notamment en cas dinsuffisance rénale, hépatique ou respiratoire ;

·Perturbation transitoire des fonctions du foie ;

·Réactions allergiques à certains acides aminés.

De mauvaises conditions dutilisation (surdosage ou vitesse de perfusion trop rapide) peuvent entraîner des signes dhyperglycémie, dhypercalcémie (augmentation du taux de calcium dans le sang) et dhypervolémie (augmentation du volume de sang dans les vaisseaux).

Des calculs biliaires pouvant entraîner des douleurs, des nausées et des vomissements ont été rapportés chez des patients, principalement des enfants de plus de 3 ans, traités par voie intraveineuse par lantibiotique ceftriaxone à dose élevée et des solutions contenant du calcium. Des calculs rénaux dus à des dépôts de sels de ceftriaxone-calcium pouvant provoquer des douleurs en urinant ou lorsque la quantité durine est faible, ont également été rapportés chez des patients traités par ceftriaxone, à des doses supérieures aux doses recommandées, et des solutions contenant du calcium.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère. Ceci s'applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d'informations sur la sécurité du médicament

5. COMMENT CONSERVER PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants

Date de péremption

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la poche et la boîte après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois

Conditions de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Ne pas congeler. Conserver la poche dans le suremballage.

A utiliser immédiatement après mélange des 2 compartiments.

Conservation après supplémentation du mélange :

Après mélange des deux compartiments, des additifs peuvent être ajoutés par l'intermédiaire du site de supplémentation. Le mélange doit être utilisé immédiatement après ajout des additifs.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Ne pas utiliser Pediaven AP-HP G25, solution pour perfusion si l'emballage est défectueux ou si vous constatez des signes visibles de détérioration.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Ce que contient PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion

Compartiment

acides aminés

Compartiment

glucose

Solution mélangée prête à lemploi

Principes actifs

500 mL

500 mL

1000 mL

Alanine

2,41 g

2,41 g

Arginine

1,57 g

1,57 g

Acide aspartique

1,57 g

1,57 g

Acétylcystéine

Equivalent en cystéine

0,51 g

0,38 g

0,51 g

0,38 g

Acide glutamique

2,72 g

2,72 g

Glycine

0,80 g

0,80 g

Histidine

0,80 g

0,80 g

Isoleucine

1,19 g

1,19 g

Leucine

2,68 g

2,68 g

Lysine monohydratée

Equivalent à lysine anhydre

2,4 g

2,14 g

2,4 g

2,14 g

Méthionine

0,50 g

0,50 g

Phénylalanine

1,03 g

1,03 g

Proline

2,14 g

2,14 g

Sérine

1,45 g

1,45 g

Taurine

0,11 g

0,11 g

Thréonine

1,38 g

1,38 g

Tryptophane

0,54 g

0,54 g

Tyrosine

0,19 g

0,19 g

Valine

1,38 g

1,38 g

Phosphate dipotassique

1,74 g

1,74 g

Glucose monohydraté

Equivalent à glucose anhydre

275,0 g

250,0 g

275,0 g

250,0 g

Gluconate de calcium monohydraté

3,59 g

3,59 g

Lactate de magnésium dihydraté

1,43 g

1,43 g

Chlorure de sodium

2,34 g

2,34 g

Chlorure de potassium

1,49 g

1,49 g

Acétate de zinc dihydraté

13,43 mg

13,43 mg

Sulfate de cuivre pentahydraté

2,36 mg

2,36 mg

Fluorure de sodium

2,21 mg

2,21 mg

Dioxyde de sélénium

0,14 mg

0,14 mg

Chlorure de manganèse tétrahydraté

0,72 mg

0,72 mg

Iodure de potassium

0,13 mg

0,13 mg

Chlorure de chrome hexahydraté

0,21 mg

0,21 mg

Sulfate ferreux heptahydraté

4,98 mg

4,98 mg

Chlorure de cobalt hexahydraté

1,21 mg

1,21 mg

Molybdate dammonium tétrahydraté

0,18 mg

0,18 mg

Les autres composants sont : acide acétique glacial (pour ajustement du pH), acide chlorhydrique (pour ajustement du pH), eau pour préparations injectables.

Losmolarité de la solution est de 1790 mOsm/L.

Le pH de la solution est compris entre 4,8 et 5,5.

Apports nutritionnels

pour 1000 mL

Glucose

Acides aminés

Azote total

Energie totale

Energie non protéique

250 g

25 g

3,56 g

1100 kcal

1000 kcal

Forme pharmaceutique et contenu

Aspect de PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion et contenu de lemballage extérieur

Ce médicament se présente sous forme dune solution pour perfusion, en boîte de 4 poches de 1000 mL à deux compartiments (chaque compartiment contient 500 mL de solution). Les solutions de glucose et dacides aminés sont limpides, incolores à légèrement jaunes et dépourvues de particules.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché et fabricant

Titulaire

ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS

3, AVENUE VICTORIA

75100 PARIS RP

Exploitant

FRESENIUS KABI FRANCE

5 PLACE DU MARIVEL

92316 SEVRES CEDEX

Fabricant

FRESENIUS KABI AUSTRIA GMBH

HAFNERSTRASSE 36

8055 GRAZ

AUTRICHE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est {MM/AAAA}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Mises en garde et précautions demploi

La solution pour perfusion PEDIAVEN AP-HP G25 est une solution hypertonique.

En raison du risque dinfection associé à l'utilisation d'une veine centrale, des précautions strictes d'asepsie doivent être prises afin d'éviter toute contamination, particulièrement pendant l'insertion du cathéter.

Afin déviter les risques liés à une perfusion trop rapide, il est recommandé de réaliser une perfusion continue et bien contrôlée.

La glycémie et losmolarité, de même que léquilibre hydroélectrolytique, léquilibre acido-basique et les paramètres de la fonction hépatique doivent être surveillés.

Tout signe ou symptôme de réaction anaphylactique (notamment fièvre, frissons, sueur, éruption ou dyspnée) doit entraîner larrêt immédiat de la perfusion.

PEDIAVEN AP-HP G25, solution pour perfusion ne doit pas être administré par voie intraveineuse périphérique en raison de sa forte osmolarité.

Une surveillance clinique et biologique est nécessaire durant la perfusion, particulièrement lors de sa mise en route. Elle doit être renforcée en cas de :

·troubles sévères du foie,

·troubles sévères du rein,

·acidose métabolique,

·diabète ou intolérance au sucre.

Risque de précipitation de sels de ceftriaxone-calcium

Des cas fatals de précipitation de sels de ceftriaxone-calcium dans les poumons et les reins ont été rapportés chez des nouveau-nés prématurés et des nouveau-nés à terme âgés de moins dun mois, traités par voie intraveineuse par de la ceftriaxone et des solutions contenant du calcium.

Quel que soit lâge du patient, la ceftriaxone ne doit pas être mélangée ou administrée de manière simultanée avec des solutions intraveineuses contenant du calcium, comme PEDIAVEN AP-HP G25, même si des lignes de perfusion ou des sites de perfusion différents sont utilisés.

Cependant, si nécessaire, la ceftriaxone peut être administrée chez le nourrisson, lenfant ou ladolescent recevant PEDIAVEN AP-HP G25, de manière séquentielle en utilisant des lignes de perfusions différentes. Si la même ligne de perfusion est utilisée pour une administration séquentielle, la ligne doit être minutieusement rincée avec un liquide compatible (par exemple : solution de sérum physiologique) afin déviter toute précipitation (voir rubrique « Compatibilité » ci-dessous).

Des cas de lithiase biliaire et de lithiase rénale ont été rapportés, réversibles à larrêt de la ceftriaxone.

Extravasation

Comme pour tous les médicaments administrés par voie intraveineuse, une extravasation peut se produire (voir rubrique 4. « Effets indésirables »). Le site dinsertion du cathéter doit être surveillé régulièrement afin didentifier tout signe dextravasation.

En cas dextravasation, les recommandations générales comprennent larrêt immédiat de la perfusion, tout en maintenant en place le cathéter ou la canule insérée pour une prise en charge immédiate du patient et laspiration du liquide résiduel avant le retrait du cathéter/de la canule.

Les options thérapeutiques peuvent être non pharmacologiques, pharmacologiques et/ou chirurgicales. En cas dextravasation importante, un chirurgien plasticien doit être consulté.

La perfusion ne doit pas être reprise dans la même veine centrale

Mode dadministration

En perfusion intraveineuse par voie centrale.

Afin dapporter une nutrition parentérale complète, il est recommandé dadministrer concomitamment des vitamines (voir dans le RCP les quantités maximales pouvant être ajoutées) et des lipides (seulement en Y et non directement dans la poche), sauf en cas de contre-indication. En revanche, PEDIAVEN AP-HP G25 contient déjà des oligoéléments. Dans certains cas, en fonction des besoins du patient, des solutions médicamenteuses et nutritionnelles peuvent être ajoutés à la poche sous réserve davoir contrôlé la compatibilité du mélange (voir paragraphe « Compatibilité »).

Débit de perfusion

La posologie est individuelle et varie en fonction de lâge, du poids, des besoins métaboliques et énergétiques, ainsi que de létat clinique du patient.

Un médecin doit réévaluer régulièrement létat nutritionnel et métabolique du patient, cliniquement et biologiquement, en particulier en cas de nutrition parentérale dune durée supérieure à 14 jours.

A titre indicatif, chez lenfant, il faut en moyenne 10 à 15 g/kg de glucose par jour à un débit horaire de 1 à 1,2 g/kg et 200 à 300 mg/kg dazote par jour.

Le débit de perfusion ne doit pas excéder :

·chez le nourrisson (1 mois - 2 ans) : 6 mL/kg/heure (correspondant à 1,4 g de glucose /kg/h).

·chez lenfant (2 - 11 ans) : 5 mL/kg/heure (correspondant à 1,2 g de glucose /kg/h).

·chez ladolescent (11 - 18 ans) : 2 mL/kg/heure (correspondant à 0,5 g de glucose /kg/h).

Précautions particulières dutilisation

Avant emploi, déchirer le suremballage, vérifier lintégrité de la poche (absence de fuite). Ne pas utiliser si le conditionnement est endommagé.

Nutiliser que si les solutions dacides aminés et de glucose sont limpides, incolores à légèrement jaunes et dépourvues de particules.

Les contenus des deux compartiments doivent être mélangés avant ladministration, et avant tout ajout par le site de supplémentation.

Pour mélanger les deux compartiments avant administration :

1.Enlever lemballage extérieur et placer la poche sur une surface solide.

2.Faire rouler la poche doucement sur elle-même à partir de la poignée et presser jusquà rupture de la soudure verticale. Retourner la poche plusieurs fois afin dhomogénéiser le mélange.

A usage unique exclusivement. Toute solution inutilisée restant après perfusion doit être jetée.

Respecter des conditions rigoureuses dasepsie selon les protocoles validés pour la manipulation du produit, du cathéter et de la perfusion.

Durée de conservation après mélange

La stabilité chimique et physique de la solution après mélange des 2 compartiments a été démontrée pendant 24 heures à 25 °C. Toutefois, dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

En cas dutilisation non immédiate, la durée et les conditions de conservation avant administration relèvent de la responsabilité de lutilisateur.

Compatibilité

Seules les solutions médicamenteuses et nutritionnelles dont la compatibilité a été vérifiée peuvent être ajoutées à la poche ou administrées simultanément dans la même tubulure. Pour les volumes de supplémentation et données de compatibilité après supplémentation, se reporter au résumé des caractéristiques du produit, rubrique 6.6 « Précautions particulières délimination et de manipulation ».

Il existe un risque de précipitation avec les sels de calcium.

La ceftriaxone ne doit pas être administrée simultanément par voie intraveineuse avec des solutions contenant du calcium, comme PEDIAVEN AP-HP G25 par la même ligne de perfusion (par exemple, raccord en Y) en raison du risque de précipitation du sel de ceftriaxone-calcium (voir rubrique « Mises en garde et précautions demploi » ci-dessus). Cependant, chez les nourrissons, enfants ou adolescents recevant PEDIAVEN AP-HP G25, la ceftriaxone peut être administrée de manière séquentielle dans des lignes de perfusions différentes. Si la même ligne de perfusion est utilisée pour une administration séquentielle, la ligne doit être minutieusement rincée avec un liquide compatible (par exemple : solution de sérum physiologique) afin déviter toute précipitation.

Toute addition doit être réalisée dans des conditions aseptiques.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité