OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 20/03/2013

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Octanate 50 UI/ml contient soit 250 UI soit 500 UI de facteur VIII de coagulation humain par flacon.

Le produit contient approximativement 50 UI* par ml de facteur VIII de coagulation humain lorsqu'il est reconstitué avec le solvant fourni (5 ml pour le flacon de 250 UI et 10 ml pour le flacon de 500).

Le produit contient approximativement ≤ 30 UI/ml de facteur de Willebrand (vWF:RCo).

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, c'est-à-dire qu'il est essentiellement sans sodium, pour le flacon de 250 UI et contient jusqu'à 1,75 mmol de sodium (40 mg) par dose pour le flacon de 500 UI. Cette information est à prendre en compte par les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

*L'activité (UI) est déterminée en utilisant le dosage chromogénique de la Pharmacopée Européenne. L'activité spécifique moyenne d'Octanate est ≥ 100 UI/mg protéine.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

La poudre est blanche ou jaune pâle sous forme d'un solide friable.

Le solvant est un liquide limpide, incolore.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement et prophylaxie des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII).

Cette préparation ne contient pas de facteur de Willebrand en quantité pharmacologiquement active et par conséquent n'est pas indiqué dans la maladie de Willebrand.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Le traitement doit être instauré sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans le traitement de l'hémophilie.

Posologie

Le dosage et la durée du traitement de substitution dépendent de la sévérité du déficit en facteur VIII, de la localisation et de l'importance de l'épisode hémorragique ainsi que de l'état clinique du patient.

Le nombre d'unités de facteur VIII administrées est exprimé en Unités Internationales (UI), ramenées au standard actuel de l'OMS pour les préparations de facteur VIII. L'activité coagulante du facteur VIII dans le plasma est exprimée soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal) soit en Unités Internationales (par rapport à un standard international du facteur VIII plasmatique).

Une Unité Internationale (UI) d'activité coagulante du facteur VIII correspond à la quantité de facteur VIII contenue dans un ml de plasma humain normal. Le calcul de la dose nécessaire de facteur VIII est basé sur le résultat empirique qu'une UI de facteur VIII par kg de poids corporel augmente l'activité coagulante du facteur VIII plasmatique de 1,5 % - 2 % de la normale. La posologie nécessaire est déterminée à l'aide de la formule suivante:

Unités nécessaires = poids corporel (kg) x augmentation souhaitée du taux de facteur VIII ( %) (UI/dl) x 0,5

La quantité à administrer et la fréquence d'administration doivent toujours être guidées par l'efficacité clinique individuelle.

Dans le cas des événements hémorragique suivants, l'activité coagulante du facteur VIII ne doit pas chuter en dessous du taux d'activité coagulante plasmatique indiqué (en % de la normale) pendant la durée mentionnée.

Le tableau ci-dessous peut être utilisé comme guide pour les posologies lors d'épisodes hémorragiques et de chirurgie:

Degré de l'hémorragie/Type d'intervention chirurgicale

Taux de facteur FVIII nécessaire (%)

Fréquence des doses (heures)/Durée de traitement (jours)

Hémorragie

Début d'hémarthrose, saignement musculaire ou buccal

20 - 40

Renouveler toutes les 12 à 24 heures. Au moins 1 jour, jusqu'à ce que l'épisode hémorragique soit résolu comme indiqué par la douleur ou que la cicatrisation soit obtenue.

Hémarthrose plus étendue, hémorragie musculaire ou hématome

30 - 60

Renouveler la perfusion toutes les 12 à 24 heures pendant 3 à 4 jours ou plus jusqu'à ce que la douleur et le handicap disparaissent.

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital

60 - 100

Renouveler la perfusion toutes les 8 à 24 heures, jusqu'à disparition du risque vital.

Chirurgie

Mineure Dont extraction dentaire

30 - 60

Toutes les 24 heures, au moins 1 jour, jusqu'à ce que la cicatrisation soit obtenue.

Majeure

80 - 100 (pré et post - opératoire)

Renouveler la perfusion toutes les 8 à 24 heures, jusqu'à cicatrisation suffisante de la plaie, puis poursuivre le traitement pendant au moins 7 jours supplémentaires pour maintenir l'activité coagulante du FVIII entre 30 % et 60 %.

Au cours du traitement, une détermination appropriée des taux de facteurs VIII est conseillé afin d'évaluer la dose à administrer et la fréquence du renouvellement des perfusions. Dans le cas particulier d'interventions chirurgicales majeures, un contrôle précis du traitement substitutif au moyen de tests de coagulation (activité coagulante du facteur VIII plasmatique) est indispensable. La réponse au traitement par le facteur VIII, les taux de récupération in vivo et les demi-vies observés peuvent varier selon les individus.

Pour le traitement prophylactique à long terme des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie A sévère, les posologies de 20 à 40 UI de facteur VIII par kg de poids corporel doivent être administrées à des intervalles de 2 à 3 jours.

Population pédiatrique

Une étude clinique menée chez 15 patients âgés de 6 ans ou moins n'a pas démontré la nécessité d'adapter la posologie chez les enfants.

Les données cliniques sur l'utilisation d'Octanate chez les patients non préalablement traités (PUPs) sont limitées (voir rubrique 4.8).

Les patients doivent être suivis pour le développement d'inhibiteurs anti-facteur VIII. Si les taux souhaités d'activité coagulante plasmatique du facteur VIII ne sont pas obtenus, ou si les épisodes hémorragiques ne sont pas contrôlés avec administration d'une dose appropriée, une analyse devra être réalisée pour déterminer si un inhibiteur anti-facteur VIII est présent. Chez les patients présentant des titres élevés d'inhibiteur, le traitement par le facteur VIII peut ne pas être efficace et d'autres alternatives thérapeutiques devront être envisagées. La prise en charge de tels patients doit être effectuée par des médecins spécialisés dans le traitement de l'hémophilie. Voir aussi rubrique 4.4, Mises en gardes spéciales.

Mode d'administration

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6. Le produit doit être administré par voie intraveineuse. Il est recommandé de ne pas administrer plus de 2 à 3 ml par minute.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Comme pour tout médicament contenant des protéines et administré par voie intraveineuse, des réactions d'hypersensibilité de type allergique peuvent apparaitre. Le produit contient des traces de protéines humaines autres que le facteur VIII. Les patients doivent être informés des signes précoces des réactions d'hypersensibilité y compris démangeaisons, urticaire généralisée, oppression thoracique, respiration sifflante, hypotension et anaphylaxie. Si ces symptômes apparaissent, ils doivent être prévenus de la nécessité d'interrompre immédiatement le traitement et de contacter leur médecin.

En cas de choc, le traitement médical standard relatif à l'état de choc devra être instauré.

La formation d'anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur VIII est une complication connue du traitement des patients atteints d'hémophilie A. Ces inhibiteurs sont généralement des immunoglobulines IgG dirigées contre l'activité pro-coagulante du facteur VIII, qui est quantifiée en unités Bethesda (UB) par ml de plasma en utilisant le test Bethesda modifié. Le risque de développer des inhibiteurs est corrélé à la durée d'exposition au facteur VIII anti-hémophilique. Ce risque est maximum dans les 20 premiers jours d'exposition. Dans de rares cas, les inhibiteurs peuvent apparaitre après les 100 premiers jours d'exposition. Les patients traités par du facteur VIII de coagulation humain doivent être soigneusement surveillés pour le développement d'anticorps inhibiteurs par un suivi clinique et à l'aide de tests biologiques appropriés. Voir également 4.8 Effets indésirables.

Il a été rapporté dans la littérature une corrélation entre la survenue d'un inhibiteur anti-facteur VIII et des réactions allergiques. Ainsi, en cas d'apparition de réaction allergique, la présence d'inhibiteurs doit être recherchée chez le patient. Les patients présentant un inhibiteur anti-facteur VIII peuvent présenter un risque anaphylactique accru lors d'un traitement ultérieur avec le facteur VIII. Par conséquent, la première administration de facteur VIII doit, selon l'avis du médecin traitant, être effectuée sous surveillance médicale permettant de fournir un traitement médical approprié en cas de réactions allergiques.

Les mesures habituelles de prévention du risque de transmission d'agents infectieux par les médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain comprennent la sélection des donneurs, la recherche des marqueurs spécifiques d'infection sur chaque don et sur les mélanges de plasma ainsi que la mise en uvre dans le procédé de fabrication d'étapes efficaces pour l'inactivation/élimination virale. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission d'agents infectieux ne peut pas être totalement exclu. Ceci s'applique également aux virus inconnus ou émergents ou autres types d'agents infectieux.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces vis-à-vis des virus enveloppés tels que le VIH, le VHB et le VHC, et vis-à-vis du virus non-enveloppé VHA. Les mesures prises peuvent être d'efficacité limité vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le parvovirus B19. L'infection par le parvovirus B19 peut être sévère chez les femmes enceintes (infection ftal) et chez les personnes atteintes d'un déficit immunitaire ou d'une érythropoïèse augmentée (ex. anémie hémolytique).

Une vaccination appropriée (hépatite A et B) des patients recevant de façon régulière à répétée des préparations de facteur VIII plasmatique humain devra être envisagée.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.

Il n'y a pas d'interaction connue des concentrés du facteur VIII de coagulation humain avec d'autres médicaments.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Il n'y a pas ou peu de données d'utilisation d'Octanate chez la femme enceinte.

Aucune étude sur la reproduction animale n'a été menée avec le facteur VIII. En raison de la rareté de l'hémophilie A chez les femmes, l'expérience acquise lors de l'utilisation de facteur VIII pendant la grossesse et l'allaitement n'est pas disponible. Aussi le facteur VIII ne doit être administré au cours de la grossesse et de l'allaitement qu'en cas d'indication absolue.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Octanate na aucun effet ou quun effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (qui peuvent inclure angio-dème, sensation de brûlure et de piqûre au site dinjection, frissons, rougeurs, urticaire généralisée, céphalées, démangeaisons, hypotension, léthargie, nausées, agitation, tachycardie, oppression thoracique, fourmillements, vomissements, respiration sifflante) ont été rarement observées, et peuvent dans certains cas évoluer vers une réaction anaphylactique sévère (voire un état de choc).

La fièvre a été observée à de rares occasions.

Les patients atteints dhémophilie A peuvent développer des anticorps (inhibiteurs) anti-facteur VIII. Si de tels inhibiteurs apparaissent, la réaction se manifeste sous forme dune réponse clinique insuffisante. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé en hémophilie.

Dans une étude clinique en cours menée sur des patients non préalablement traités (PUPs), 3 des 39 PUPs (7,6%) traités à la demande avec OCTANATE ont développé des inhibiteurs avec un titre supérieur à 5 unités Bethesda (BU). 1 patient a développé des inhibiteurs avec un titre inférieur à 5 BU. 2 cas (5,1%) étaient cliniquement significatifs, les deux autres patients ont développé des inhibiteurs qui ont disparu spontanément sans modification de la dose dOctanate. Tous les inhibiteurs sont apparus chez des patients traités à la demande et avant 50 jours dexposition. 35 PUPs avaient un taux basal dactivité de facteur VIII < 1% et 4 PUPs avaient un taux basal de facteur VIII:C ≤ 2%. Lors de lanalyse intermédiaire, le nombre de jour dexposition à Octanate était égale ou supérieure à 20 jours pour 34 patients , et égale ou supérieure à 50 jours pour 30 patients. Aucun inhibiteur na été détecté chez les PUPs traités en prophylaxie avec Octanate. Au cours de létude, 12 PUPs ont subi 14 interventions chirurgicales. Lâge médian de la première exposition était de 7 mois (intervalle entre 3 jours et 67 mois). La médiane du nombre de jours dexposition était de 100 (intervalle entre 1 et 553).

Classes de systèmes dorganes

Rare

Très rare

Affections du système immunitaire

réaction dhypersensibilité

Choc anaphylactique

Troubles généraux et réactions au site dadministration

fièvre

Investigations

anticorps anti-facteur VIII plasmatiques

Rare (≥1/10 000 à <1/1 000)

Très rare (<1/10 000)

Pour les informations sur la sécurité virale, voir rubrique 4.4.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmaco-thérapeutique : anti-hémorragiques : facteur VIII de coagulation sanguine.

Code ATC : B02BD02.

Le complexe facteur VIII/facteur von Willebrand se compose de deux molécules (FVIII et FvW) aux fonctions physiologiques différentes. Administré à un patient hémophile, le facteur VIII se lie au facteur Willebrand dans la circulation du patient.

Le facteur VIII activé agit comme cofacteur du facteur IX activé, accélérant la conversion du facteur X en facteur X activé. Le facteur X activé convertit la prothrombine en thrombine. La thrombine convertit ensuite le fibrinogène en fibrine, ce qui aboutit à la formation dun caillot.

Lhémophilie A est un déficit de la coagulation sanguine héréditaire et lié au sexe, dû à une diminution des taux du facteur VIII: C, provoquant des accidents hémorragiques profus au niveau des articulations, des muscles, ou des organes internes, soit spontanément ou résultant de traumatismes accidentels ou chirurgicaux. A laide dun traitement substitutif, les taux plasmatiques du facteur VIII sont augmentés, permettant ainsi une correction temporaire du déficit en ce facteur et une correction des tendances hémorragiques.

Une étude clinique observationnelle visant à évaluer lefficacité dOctanate dans lInduction de Tolérance Immune (ITI) est en cours. Une analyse intermédiaire des 69 patients traités jusquà présent par Octanate dans le cadre dune ITI montre que 49 patients ont terminé létude. Chez les patients dont linhibiteur a été éliminé avec succès, la fréquence mensuelle des épisodes hémorragiques a été significativement réduite.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Le facteur VIII de coagulation humain plasmatique (issu de la poudre) est un constituant normal du plasma humain et se comporte comme le facteur VIII endogène. Après administration, approximativement deux tiers à trois quarts du facteur VIII restent dans la circulation. Le niveau dactivité du facteur VIII obtenu dans le plasma devrait être entre 80% -120% de lactivité prédite du facteur VIII.

Lactivité coagulante plasmatique du facteur VIII diminue suivant une courbe exponentielle décroissante en deux phases. Dans la phase initiale, la distribution entre le compartiment intravasculaire et les autres compartiments (fluides corporels) se fait avec une demi-vie délimination du plasma de 3 à 6 heures. Dans la phase suivante, plus lente (qui reflète probablement la consommation du facteur VIII), la demi-vie varie entre 8 et 20 heures, avec une moyenne de 12 heures. Ceci correspond à la vraie demi-vie biologique.

Pour Octanate, les résultats suivants ont été obtenus au cours de deux études pharmacocinétiques, avec respectivement 10 et 14 patients atteints dhémophilie A :

Récupération (% x UI-1 x kg)

AUC*norm (% x h x UI-1 x kg)

Demi-vie (h)

MRT* (h)

Clairance (ml x h-1 x kg)

Etude 1, n=10 Moyenne ± SD*

2,4 ± 0,36

45,5 ± 17,2

14,3 ± 4,01

19,6 ± 6,05

2,6 ± 1,21

Etude 2, n=14 Moyenne ± SD*

2,4 ± 0,25

33,4 ± 8,50

12,6 ± 3,03

16,6 ± 3,73

3,2 ± 0,88

*SD : Déviation standard

*AUC : Aire sous la courbe

*MRT : Temps de résidence moyen

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les données toxicologiques disponibles sur le tri(n-butyl) phosphate (TNBP), polysorbate 80 (tween 80), les réactifs solvants/détergents, utilisés dans la méthode SD d'inactivation virale lors de la fabrication d'OCTANATE, bien que limitées pour ces derniers, indiquent que des effets indésirables au niveau d'exposition humaine prévue sont peu probables.

Chez l'animal, aucun effet toxique n'a été mis en évidence après administration de ces réactifs correspondant a des doses plusieurs fois multiples de la posologie humaine recommandée par kilogramme de poids corporel.

Aucun potentiel mutagène n'a été observé pour aucune des deux substances.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Poudre:

Citrate de sodium

Chlorure de sodium

Chlorure de calcium

Glycine

Solvant:

Eau pour préparations injectables

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres produits ou médicaments.

Seuls les dispositifs d'injection/perfusion fournis doivent être utilisés car un échec du traitement peut se produire comme résultant de l'adsorption du facteur VIII de coagulation humain sur la surface interne de certains matériels d'injection/perfusion.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

La solution reconstituée doit être utilisée immédiatement et en une seule fois.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver au réfrigérateur (2°C - 8°C).

Ne pas congeler.

Conserver les flacons dans l'emballage extérieur à l'abri de la lumière.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution voir la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

Un emballage dOctanate contient :

·Poudre en flacon (verre de type I), muni dun bouchon (caoutchouc chlorobutyle ou bromobutyle) et dun capuchon amovible.

·Solvant en flacon (verre de type I), muni dun bouchon (caoutchouc chlorobutyle ou bromobutyle) et dun capuchon amovible.

·Une seringue jetable, un nécessaire de transfert Mix2Vial, une aiguille dinjection et 2 compresses imbibées dalcool.

Les deux présentations disponibles diffèrent en termes de quantité de facteur VIII de coagulation humain/solvant:

250 UI/flacon : reconstitution avec 5 ml.

500 UI/flacon : reconstitution avec 10ml.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

·Lire attentivement les instructions et les suivre scrupuleusement !

·Ne pas utiliser Octanate après la date de péremption mentionnée sur l'étiquette.

·Durant la procédure décrite ci-dessous, la stérilité doit être maintenue!

·La solution dans la seringue doit être limpide ou légèrement nacrée. Ne pas injecter de solutions troubles ou ayant des dépôts.

·Utiliser immédiatement la solution préparée afin de prévenir toute contamination microbienne.

·Nutiliser que le nécessaire dinjection fourni. L'utilisation d'un autre équipement d'injection/perfusion peut induire des risques additionnels et un échec du traitement.

Instructions pour la préparation de la solution:

Ne pas
utiliser le produit directement après la sortie du réfrigérateur. Amener
le solvant et la poudre contenus dans les flacons fermés à température
ambiante.

Retirer
les capuchons amovibles des deux flacons et nettoyer les bouchons en
caoutchouc avec l'une des compresses imbibées d'alcool fournies.

Le
Mix2vial est représenté en Fig. 1. Placer le flacon de solvant sur une
surface plane et le tenir fermement. Prendre le Mix2vial et le retourner.
Placer la partie bleue du Mix2vial sur le dessus du flacon de solvant
et appuyer fermement jusqu'à ce
qu'il s'enclenche (Fig. 2 + 3).

Placer le flacon de poudre sur une
surface plane et le tenir fermement.

Prendre le flacon de solvant avec le Mix2vial fixé et le retourner. Placer la partie transparente sur le dessus du flacon de poudre et appuyer fermement jusqu'à ce qu'il s'enclenche (Fig. 4). Le solvant s'écoule automatiquement dans le flacon de poudre.

Les deux flacons toujours fixés, tourner
doucement le flacon de poudre jusqu'à ce que le produit soit dissout.

La dissolution est terminée en moins de 10 minutes à température ambiante. Il peut se produire une légère formation de mousse pendant la préparation. Dévisser le Mix2vial en deux parties (Fig. 5). La mousse va disparaître.

Eliminer le flacon de solvant vide avec la partie bleue du Mix2vial.

Instructions pour l'injection:

À titre de précaution, le pouls doit être mesuré avant et pendant l'injection. S'il se produit une forte augmentation de la fréquence cardiaque, réduire la vitesse d'injection ou interrompre l'administration pendant un court moment.

Fixer la
seringue
à la
partie transparente du Mix2vial. Retourner le flacon et prélever
la solution dans la seringue (Fig. 6).

La solution présente dans la seringue doit être limpide ou légèrement nacrée.

Dès que la solution a été transférée, tenir fermement le piston de la seringue (en la tenant tournée vers le bas) et retirer la seringue du Mix2vial (Fig. 7). Eliminer le Mix2vial et le flacon vide.

Nettoyer le site d'injection choisi avec l'une des compresses
imbibées d'alcool fournies.

Fixer l'aiguille pour injection fournie à la seringue.

Introduire
l'aiguille pour injection dans la veine choisie. Si un garrot a été
utilisé pour rendre la veine plus facile à voir, ce garrot doit être
relâché avant de commencer à injecter Octanate.

Du sang ne doit pas pénétrer dans la seringue, en raison du risque de formation de caillots de fibrine.

Injecter
la solution dans la veine lentement, pas plus vite que
2 à 3 ml par minute.

Si plus d'un flacon de Octanate poudre est utilisé pour un traitement, la même aiguille pour injection et la même seringue peuvent être réutilisés. Le Mix2vial est réservé à un usage unique.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

OCTAPHARMA FRANCE

62 BIS AVENUE ANDRE MORIZET

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·565 785-1 et 34009 565 785 1 1 : 250 UI de poudre dans un flacon (verre de type I) muni dun bouchon (chlorobutyle ou bromobutyle) scellé par une capsule + 5 ml de solvant dans un flacon (verre de type I) muni dun bouchon (chlorobutyle ou bromobutyle) scellé par une capsule. Boîte de1.

·565 786-8 et 34009 565 786 8 9 : 500 UI de poudre dans un flacon (verre de type I) muni dun bouchon (chlorobutyle ou bromobutyle) scellé par une capsule + 10 ml de solvant dans un flacon (verre de type I) muni dun bouchon (chlorobutyle ou bromobutyle) scellé par une capsule. Boîte de1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription initiale hospitalière de six mois (les établissements de transfusion sanguine autorisés à dispenser des médicaments dérivés du sang aux malades qui y sont traités, inclus).

La délivrance est réservée aux pharmacies à usage intérieur des établissements de santé ou aux établissements de transfusion sanguine pour les malades qui y sont traités.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 20/03/2013

Dénomination du médicament

OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

Facteur VIII de coagulation humain

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

3. COMMENT UTILISER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

OCTANATE appartient à une classe de médicaments appelés les facteurs de coagulation et il contient le facteur VIII de coagulation humain. C'est une protéine spéciale qui participe à la coagulation sanguine.

Indications thérapeutiques

OCTANATE est utilisé dans le traitement et la prévention des saignements chez les patients atteints d'hémophilie A. Ceci est un trouble au cours duquel un saignement peut continuer plus longtemps que prévu. Il est dû à un déficit congénital en facteur VIII dans le sang.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Votre médecin peut vous recommander une vaccination contre le virus de l'hépatite A et le virus de l'hépatite B si vous recevez régulièrement ou de façon répétée des facteurs VIII de coagulation humain.

Contre-indications

Nutilisez jamais OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable:

·si vous êtes allergique au facteur VIII de coagulation humain ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6).

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère avant dutiliser Octanate.

OCTANATE contient des traces de protéines humaines autres que le facteur VIII. Comme pour tout médicament contenant des protéines et injecté dans une veine (administré par voie intraveineuse) des réactions allergiques peuvent apparaître (Voir Section 4 « Quels sont les effets indésirables éventuels? »).

Les patients atteints dhémophilie A peuvent développer des inhibiteurs au facteur VIII (anticorps neutralisants) (Voir rubrique 4, « Quels sont les effets indésirables éventuels? »).

Information sur le sang et le plasma utilisés pour OCTANATE

Quand les médicaments sont préparés à partir de sang ou de plasma humain, certaines mesures de prévention de la transmission dinfections aux patients sont mises en place. Ces mesures comprennent une sélection méticuleuse des donneurs de sang et de plasma afin dexclure ceux qui risquent de transmettre des infections, ainsi que le contrôle de chaque don et des mélanges de plasma pour la présence de virus/infections. Les fabricants de ces produits incluent également des étapes dans le traitement du sang ou du plasma qui peuvent inactiver ou éliminer les virus. Cependant, lorsque des médicaments préparés à partir de sang ou de plasma humain sont administrés, le risque de transmission dune infection ne peut être totalement exclu. Ceci sapplique également à tous virus inconnu ou émergent ou autres types dinfections.

Les mesures prises sont considérées comme efficaces contre les virus enveloppés tel que le Virus de limmunodéficience Humaine (VIH), le Virus de lHépatite B (VHB) et le Virus de lHépatite C (VHC), et contre le Virus non-enveloppé de lHépatite A (VHA). Les mesures prises peuvent être defficacité limitée vis-à-vis des virus non-enveloppés tels que le parvovirus B19.

Linfection par le parvovirus B19 peut être sévère chez les femmes enceintes (infection du bébé) et chez les personnes dont le système immunitaire est déprimé ou qui présentent certains types danémies (ex. drépanocytose ou diminution anormale des globules rouges).

Interactions avec d'autres médicaments

Autres médicaments et Octanate

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament y compris ceux obtenus sans prescription.

On ne connaît pas dinteractions des produits à base du facteur VIII de coagulation humain avec dautres médicaments. Toutefois, nassociez pas OCTANATE avec dautres médicaments pendant la perfusion.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse, allaitement et fécondité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifier de contracter une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'a été observé.

Liste des excipients à effet notoire

OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable contient

moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose cest-à-dire pratiquement « sans sodium» pour le flacon de 250 UI et contient jusquà 1.75 mmol de sodium (40 mg) par dose pour les flacons de 500 et 1000 UI. Cette information est à prendre en compte en cas de régime contrôlé en sodium.

3. COMMENT UTILISER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

OCTANATE doit être administré par voie intraveineuse après avoir été reconstitué avec le solvant fourni. Le traitement doit être initié sous surveillance médicale.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Dosage pour la prévention des saignements

Si vous souffrez dhémophilie A sévère, la prévention à long terme se fera par linjection de 20 à 40 UI de facteur VIII par kg de poids corporel à des intervalles de 2 à 3 jours. La dose sera adaptée en fonction de votre réponse. Dans certains cas, des intervalles plus courts ou des doses plus élevées peuvent être nécessaires.

Calcul du dosage

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. Si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Lactivité du facteur VIII se réfère à la quantité de facteur VIII présent dans le plasma. Elle est exprimée soit en pourcentage (relativement au plasma humain normal) soit en Unités Internationales (UI). Le dosage du facteur VIII est exprimé en UI.

Une Unité Internationale dactivité du facteur VIII est équivalente à la quantité du facteur VIII dans un ml de plasma humain normal. Une UI de facteur VIII par kg de poids corporel augmente lactivité du facteur VIII plasmatique de 1,5% -2 % de lactivité normale. Pour calculer la dose dont vous avez besoin, le niveau dactivité du facteur VIII dans votre plasma est déterminé. Celui-ci indiquera de combien lactivité doit être augmentée. Si vous nêtes pas certain de quelle augmentation de lactivité du facteur VIII vous avez besoin ou comment calculer le dosage, veuillez consulter votre médecin.

Le dosage requis est déterminé en utilisant la formule suivante :

Unités requises = poids corporel (kg) x élévation du facteur VIII souhaitée (%) (UI/dl) x 0,5

Votre dosage et sa fréquence dadministration doivent toujours être guidés par lefficacité clinique de chaque patient.

Dans le cas des événements hémorragiques suivants, lactivité du facteur VIII ne doit pas tomber en dessous du niveau dactivité plasmatique (en % de la normale) lors de la période correspondante. Le tableau suivant peut être utilisé comme guide pour le dosage lors dépisodes hémorragiques ou dintervention chirurgicale :

Degré dhémorragie/Type de procédure chirurgicale

Niveau de facteur VIII requis (%) (UI/dl)

Fréquence des doses (heures entre dosages) / Durée du traitement (jours)

Hémorragie

Saignement dans larticulation (début dhémarthrose) saignement musculaire ou buccal

20 -40

Répéter ladministration toutes les 12 à 24 heures, au moins 1 jour, jusquà la cessation de la douleur ou lobtention dune cicatrisation

Saignement dans larticulation plus étendu (hémarthrose), hémorragie musculaire ou effusion de sang (hématome)

30 -60

Répéter la perfusion toutes les 12 à 24 heures pendant 3-4 jours ou plus jusquà la disparition de lhandicap et de la douleur.

Hémorragies mettant en jeu le pronostic vital comme : chirurgie de la tête, saignement dans la gorge, saignement abdominal majeur

60 -100

Répéter linjection toutes les 8 à 24 heures, jusquà disparition du risque.

Chirurgie

Mineure Y compris extraction dentaire

30 - 60

Toutes les 24 heures, au moins 1 jour, jusquà cicatrisation.

Majeure

80 100(pré- et post- opératoire)

Répéter linjection toutes les 8 à 24 heures, jusquà cicatrisation de la plaie, puis poursuivre le traitement pendant 7 jours supplémentaires de manière àmaintenirune activité du FVIII de30% à60%

Votre médecin vous conseillera sur les doses et la fréquence de la prise dOCTANATE.

Votre réponse au facteur VIII peut varier. Les niveaux de facteur VIII dans votre sang doivent être déterminés lors du traitement pour déterminer correctement le dosage à administrer et la fréquence des injections.

Utilisation chez les enfants

Une étude clinique (incluant 15 patients âgés de 6 ans au moins) na pas révélé de nécessité dappliquer des exigences de dosages particuliers chez les enfants.

Les données cliniques dutilisation dOCTANATE chez les patients non préalablement traités (PUPs) sont limitées. Une étude clinique est en cours. Jusquà présent, 10,3% des PUPs traités par OCTANATE ont développé des inhibiteurs.

Chez les PUPs, le possible développement danticorps doit être vérifié (ex. test de Bethesda) au cours du traitement.

Instructions pour le traitement à domicile:

·Veuillez lire attentivement lintégralité des instructions et suivez-les scrupuleusement.

·N'utilisez pas Octanate après la date de péremption mentionnée sur l'étiquette.

·Durant la procédure décrite ci-dessous, la stérilité doit être maintenue!

·La solution dans la seringue doit être limpide ou légèrement nacrée. N'injectez pas de solutions troubles ou ayant des dépôts.

·Utilisez immédiatement la solution préparée afin de prévenir toute contamination microbienne.

·N'utilisez que le nécessaire dinjection fourni. L'utilisation d'un autre dispositif d'injection/perfusion peut induire des risques additionnels et un échec du traitement.

Instructions pour la préparation de la solution:

N'utilisez
pas le produit directement après la sortie du réfrigérateur. Amenez le
solvant et la poudre contenus dans
les flacons fermés à température ambiante.

Retirez
les capuchons amovibles des deux flacons et nettoyez
les bouchons en caoutchouc avec lune des compresses
imbibées d'alcool fournies

Le Mix2vial est représenté en Fig. 1. Placez le flacon de solvant sur une surface plane et tenez-le
fermement. Prenez le Mix2vial et retournez-le. Placez la partie bleue du
Mix2vial sur le
dessus
du flacon de
solvant
et appuyez fermement jusqu'à ce qu'il s'enclenche (Fig. 2 + 3).

Placez le flacon de poudre sur une
surface plane et tenez-le fermement.

Prenez le flacon de solvant avec le Mix2vial fixé et retournez-le. Placez la partie transparente sur le dessus du flacon de poudre et appuyez fermement jusqu'à ce qu'il s'enclenche (Fig. 4). Le solvant s'écoule automatiquement dans le flacon de poudre.

Les deux flacons toujours fixés, tournez
doucement le flacon de poudre jusqu'à ce que le produit soit dissous.

La dissolution est terminée en moins de 10 minutes à température ambiante. Il peut se produire une légère formation de mousse pendant la préparation. Dévissez le Mix2vial en deux parties (Fig. 5). La mousse va disparaître.

Eliminez le flacon de solvant vide avec la partie bleue du Mix2vial.

Instructions pour l'injection:

À titre de précaution, votre pouls doit être mesuré avant et pendant l'injection. S'il se produit une forte augmentation de votre fréquence cardiaque, réduisez la vitesse d'injection ou interrompez l'administration pendant un court moment.

Fixez la
seringue à la partie transparente du Mix2vial. Retournez le flacon et
prélevez la solution dans la seringue (Fig. 6).

La solution présente dans la seringue doit être limpide ou légèrement nacrée.

Dès que la solution a été transférée, tenez fermement le piston de la seringue (en la tenant tournée vers le bas) et retirez la seringue du Mix2vial (Fig. 7). Eliminez le Mix2vial et le flacon vide.

Nettoyez
le site d'injection choisi avec lune des compresses imbibées d'alcool
fournies.

Fixez
l'aiguille pour injection fournie à la seringue.

Introduisez l'aiguille pour injection dans la veine
choisie. Si vous avez utilisé un garrot pour rendre la veine plus
facile à voir, ce garrot doit être relâché avant de commencer à injecter
Octanate.

Du sang ne doit pas pénétrer dans la seringue, en raison du risque de formation de caillots de fibrine.

Injectez
la solution dans la veine lentement, pas plus vite que 2 à 3 ml par
minute.

Si vous utilisez plus d'un flacon de Octanate poudre pour un traitement, vous pouvez réutilisez la même aiguille pour injection et la même seringue. Le Mix2vial est réservé à un usage unique.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus dOCTANATE 50 UI/ml,poudre et solvant pour solution injectable que vous nauriez dû :

Aucun symptôme lié à un surdosage par facteur VIII de coagulation humain na été rapporté.

Cependant, la dose recommandée ne devra pas être dépassée.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Rare: affecte 1 à 10 utilisateurs sur 10000

Très rare: affecte moins de 1 utilisateur sur 10 000

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques ont été observés de façon rare chez des patients traités par des produits contenant du facteur VIII. Les signes précoces des réactions allergiques peuvent inclure : être malade (vomissements), piqûre et sensation de brûlure au site dinjection, oppression thoracique, frissons, accélération du rythme cardiaque (tachycardie), sensation de mal être (nausées), sensation de picotements (fourmillements), rougeurs, maux de tête, démangeaisons (urticaire), tension artérielle basse (hypotension), rash, agitation, gonflement du visage, lèvres, bouche, langue ou cou qui peuvent provoquer une difficulté à avaler ou à respirer (angio-dème), fatigue (léthargie), respiration sifflante.

Si vous présentez lun des signes ci-dessus, contactez votre médecin.

Dans de très rares cas, ces réactions dhypersensibilité peuvent conduire à une réaction allergique généralisée sévère mettant en jeu le pronostic vital appelée anaphylaxie, pouvant inclure un choc ainsi que certains ou tous les symptômes décrits ci-dessus. Dans ce cas, prévenez immédiatement votre médecin ou appelez une ambulance.

Une fièvre peut apparaître dans de rares cas.

Si vous êtes atteint dhémophilie A, vous pouvez développer des inhibiteurs (anticorps neutralisants) du facteur VIII. Si ces anticorps apparaissent, ils peuvent empêcher votre médicament de fonctionner correctement et lhémorragie peut continuer. Dans ces rares cas, il est recommandé de contacter immédiatement un centre spécialisé dans lhémophilie. Le développement dinhibiteurs doit êtres surveillé lors du suivi clinique et par des tests de laboratoire appropriés.

Les inhibiteurs peuvent augmenter le risque de réactions allergiques· sévères (choc anaphylactique). Cest pourquoi, si vous présentez une réaction allergique, un test biologique devra être effectué afin de rechercher la présence dinhibiteurs.

Pour linformation sur la sécurité virale voir la rubrique 2. (Prendre des précautions particulières avec OCTANATE -Information sur le sang et le plasma utilisés pour OCTANATE).

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice.

mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur létiquette. La date de péremption fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

A conserver au réfrigérateur (2°C - 8°C).

Ne pas congeler.

Conserver les flacons dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.

Utiliser la solution reconstituée immédiatement et en une seule fois.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Nutilisez pas ce médicament si vous remarquez des solutions troubles ou incomplètement dissoutes.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer le médicament que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Ce que contient OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable

La substance active est le facteur VIII de coagulation humain.

Volumes et concentrations

Poudre: taille des flacons: (FVIII UI)

Taille des flacons de solvant (à ajouter au flacon de poudre dOctanate®) (ml)

Concentration nominale de la solution reconstituée (FVIII UI/ml)

250 UI

5

50

500 UI

10

50

1000 UI

10

100

Les autres composants sont:

Pour la poudre : le citrate de sodium, le chlorure de sodium, le chlorure de calcium, et la glycine.

Pour le solvant : leau pour préparations injectables.

Forme pharmaceutique et contenu

Quest-ce que OCTANATE 50 UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable, et contenu de lemballage extérieur

OCTANATE se présente sous forme de poudre et solvant pour solution injectable.

La poudre est blanche ou jaune pâle sous forme dun solide friable.

Le solvant est un liquide limpide et incolore.

Les deux présentations disponibles diffèrent en termes de quantité de facteur VIII de coagulation humain et de solvant:

·250 UI/flacon: reconstitution avec 5 ml permet lobtention de 50 UI/ml

·500 UI/flacon: reconstitution avec 10 ml permet lobtention de 50 UI/ml

Tous les emballages incluent:

Une seringue jetable, un nécessaire de transfert Mix2VialTM, une aiguille dinjection, et deux compresses imbibées dalcool.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

OCTAPHARMA FRANCE

62 BIS AVENUE ANDRE MORIZET

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

FRANCE

Exploitant

OCTAPHARMA FRANCE

62 BIS AVENUE ANDRE MORIZET

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

FRANCE

Fabricant

OCTAPHARMA PHARMAZEUTIKA PRODUKTIONSGES M.B.H.

OBERLAAER STR. 235

1100 VIENNE

AUTRICHE

ou

OCTAPHARMA

72 RUE DU MARECHAL FOCH

67380 LINGOLSHEIM

FRANCE

ou

OCTAPHARMA AB

11275 STOCKHOLM

SUEDE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAfssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité