MYOVIEW 230 microgrammes. Trousse radiopharmaceutique

source: ANSM - Mis à jour le : 13/09/2016

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

MYOVIEW 230 microgrammes, Trousse radiopharmaceutique

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Tétrofosmin (DCI)............ 230 microgrammes/flacon

Excipient(s) à effet notoire :

La solution injectable reconstituée contient 0,08-0,16 mg/mL de sodium.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Myoview est reconstitué avec une solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium (non fourni dans la trousse) pour préparer une solution injectable de tétrofosmin (99mTc).

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Trousse radiopharmaceutique.

Poudre blanche solide.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Après reconstitution avec le pertechnétate (99mTc) de sodium, la solution injectable est indiquée chez ladulte pour :

Scintigraphie myocardique

La scintigraphie au Myoview, traceur de la perfusion myocardique, est indiquée comme examen complémentaire dans le diagnostic et la localisation de l'ischémie myocardique et/ou de l'infarctus du myocarde.

Au cours de la scintigraphie myocardique de perfusion, une tomoscintigraphie TEMP synchronisée à lECG peut être utilisée pour lévaluation de la fonction ventriculaire gauche (fraction déjection ventriculaire gauche et cinétique pariétale).

Mammoscintigraphie

La mammoscintigraphie au Myoview est indiquée comme examen complémentaire aux explorations initiales (ex. : palpation, mammographie, ou techniques alternatives dimageries et/ou examen cytologique) dans la caractérisation de la malignité des lésions mammaires suspectes, lorsqu aucun de ces autres examens recommandés ne permet de conclure.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Population pédiatrique

L'administration de Myoview est déconseillée chez l'enfant ou l'adolescent car aucune information n'est disponible dans cette population.

Adulte

Scintigraphie myocardique

L'examen doit être pratiqué chez des patients à jeun ou n'ayant pris qu'un petit déjeuner léger le matin de l'examen.

La procédure conseillée pour le diagnostic et la localisation de l'ischémie myocardique (en mode planaire ou tomoscintigraphique, TEMP) et pour lévaluation de la fonction ventriculaire gauche par TEMP synchronisée à lECG, consiste en deux injections de tétrofosmin (99mTc) par voie intraveineuse, une administrée soit au maximum de l'effort, soit lors dune épreuve pharmacologique, et une administrée au repos. Ces deux injections peuvent être effectuées dans lordre repos/épreuve ou épreuve/repos.

Quand les injections repos/épreuve sont réalisées le même jour, lactivité de la deuxième injection doit être au moins égale au triple de lactivité résiduelle de la première injection. L'activité de la première injection est comprise entre 250 et 400 MBq et lactivité de la deuxième injection, administrée au moins 1 heure plus tard, entre 600 à 800 MBq. Pour les études TEMP avec synchronisation à lECG, les activités conseillées se situent dans les valeurs hautes de ces intervalles.

Pour des injections au repos et lors dépreuves de stimulation réalisées sur deux jours différents, lactivité conseillée pour chaque injection de tétrofosmin (99mTc) est comprise entre 400 à 600 MBq. Pour les études chez des individus corpulents (ex. : obésité abdominale, masse mammaire importante) et pour la TEMP synchronisée à lECG, les activités conseillées se situent dans les valeurs hautes de ces intervalles.

Pour les scintigraphies myocardiques au repos et lors dépreuves de stimulation réalisées le même jour ou sur deux jours, l'activité totale administrée ne doit pas dépasser 1 200 MBq.

Les études cliniques ont montré quune activité minimale de 550 MBq est nécessaire pour la TEMP synchronisée à lECG. Les activités administrées en TEMP synchronisée à lECG doivent se conformer aux recommandations ci-dessus.

En tant qu'examen complémentaire pour le diagnostic et la localisation de l'infarctus du myocarde, une seule injection de tétrofosmin (99mTc) (250-400 MBq) administrée au repos est suffisante.

La scintigraphie, en mode planaire ou de préférence en mode tomoscintigraphique, peut commencer dès la 15ème minute après l'injection. Aucune variation significative de la fixation myocardique en tétrofosmin (99mTc), ni aucun phénomène de redistribution n'ayant été mis en évidence, les images peuvent être acquises jusqu'à 4 heures après l'injection.

En imagerie planaire, il est conseillé d'utiliser les incidences standard (antérieur, OAG 40°-45°, OAG 65°-70° et/ou latéral gauche).

Mammoscintigraphie

La procédure conseillée pour le diagnostic et la localisation de lésions suspectes du sein consiste en une injection unique de 500 à 750 MBq de tétrofosmin (99mTc) par voie intraveineuse dans une veine du pied ou dun autre site que le bras du côté de la lésion. La patiente na pas besoin dêtre à jeun avant linjection.

De façon optimale, lacquisition des images débute 5 à 10 minutes après linjection. La patiente est en procubitus avec le(s) sein(s) libre(s) pendant(s). Lutilisation dun matelas spécial pour mammoscintigraphie est recommandée. Une image latérale du sein examiné sera acquise en plaçant le détecteur le plus près possible du sein.

La patiente sera repositionnée afin dacquérir limage du sein controlatéral. Une image antérieure est ensuite réalisée, la patiente étant en décubitus dorsal les deux bras repliés derrière la tête.

Mode dadministration

Ce médicament doit être reconstitué avant administration au patient.

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 12.

Pour les instructions concernant la préparation du patient, voir la rubrique 4.4.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Ne doit pas être administré lors de la grossesse (voir rubrique 4.6.).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Risque potentiel de réaction dhypersensibilité ou de réactions anaphylactiques

La possibilité de réaction dhypersensibilité de type anaphylactique/anaphylactoïde doit être envisagée. Des médicaments et équipements de réanimation et de traitement de l'anaphylaxie appropriés doivent être facilement disponibles.

Population pédiatrique

Voir rubrique 4.2.

Justification du bénéfice/risque individuel

Pour chaque patient, lexposition aux radiations ionisantes doit être justifiée par le bénéfice attendu. Lactivité administrée doit correspondre à la dose de radiations la plus faible possible compatible avec lobtention de linformation diagnostique recherchée.

Insuffisance rénale et hépatique

Le rapport bénéfice/risque doit être attentivement étudié en cas dinsuffisance rénale ou hépatique car le risque dexposition aux radiations peut être augmenté.

Préparation du patient

Des lésions du sein de diamètre inférieur à 1 cm peuvent ne pas être détectées par la mammoscintigraphie. La sensibilité de Myoview pour la détection de ces lésions est de 36% (population : 5 sur 14, intervalle de confiance à 95% : 13% - 65%) le diagnostic histologique étant pris comme référence. Un résultat négatif nexclut pas la présence dune lésion cancéreuse, en particulier pour ces lésions de petite taille.

L'efficacité dans l'identification des lésions axillaires n'a pas été prouvée, la mammoscintigraphie n'est donc pas indiquée dans le bilan dextension du cancer du sein.

Lors de la scintigraphie myocardique avec épreuve deffort ou stimulation pharmacologique, les contre-indications de ces épreuves doivent être recherchées.

Afin de réduire lirradiation de la vessie, il faut recommander au patient de boire abondamment et de vider sa vessie aussi souvent que possible, dans les heures qui suivent lexamen.

Précautions à prendre dans le respect du risque environnemental, voir rubrique 6.6.

Mises en garde spécifiques

La solution injectable reconstituée contient 0,08-0,16 mg/mL de sodium. La quantité de sodium de la préparation injectable reconstituée doit être prise en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Il ny a pas eu détudes dinteractions formelles de Myoview avec dautres médicaments. Cependant, aucune interaction n'a été signalée lors des essais cliniques au cours desquels Myoview a été administré à des patients recevant d'autres médicaments.

Associations à prendre en compte

Les médicaments agissant sur la fonction myocardique et/ou sur le débit coronaire, tels que : les bêtabloquants, les antagonistes calciques ou les dérivés nitrés, peuvent induire des résultats faussement négatifs dans le diagnostic de la maladie coronarienne. De ce fait, le résultat des examens scintigraphiques doit toujours être considéré en prenant en compte le traitement en cours.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Femmes en âge de procréer

Lorsquil est nécessaire dadministrer des produits radiopharmaceutiques chez la femme en âge de procréer, toute éventualité de grossesse doit être écartée. Toute femme nayant pas eu ses règles doit être considérée comme enceinte jusquà preuve du contraire. Dans lincertitude quant à une éventuelle grossesse (absence de règles, règles irrégulières, etc.), dautres techniques nutilisant pas les rayonnements ionisants (le cas échéant) doivent être envisagées.

Grossesse

L'utilisation de Myoview est contre-indiquée chez la femme enceinte (voir rubrique 4.3).

Les études de toxicité sur la reproduction n'ont pas été réalisées chez l'animal. Les radioéléments utilisés chez la femme enceinte délivrent également des doses de radiations au ftus. L'administration de 250 MBq de tétrofosmin (99mTc) au maximum de l'épreuve d'effort, suivie de 750 MBq au repos, délivre une dose absorbée de 8,1 mGy à l'utérus. Une dose de radiations supérieure à 0,5 mGy (exposition annuelle à la radioactivité naturelle) est considérée comme potentiellement dangereuse pour le ftus.

Allaitement

Avant dadministrer un produit radiopharmaceutique à une femme qui allaite, il faut envisager de retarder lexamen jusquà la fin de lallaitement ou sassurer, dans le cas contraire, que le produit radiopharmaceutique le plus approprié a été choisi, compte tenu du passage de la radioactivité dans le lait. Le passage de tétrofosmin (99mTc) dans le lait maternel n'a pas été étudié. De ce fait, si son administration est nécessaire, l'allaitement doit être suspendu pendant au moins 12 heures après l'injection et le lait produit pendant cette période doit être éliminé.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les effets sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines nont pas été étudiés.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

La fréquence des effets indésirables est définie comme suit :

Très fréquent (≥1/10), Fréquent (≥1/100 à <1/10), Peu fréquent (≥1/1,000 à <1/100), Rare (≥1/10,000 à <1/1,000), Très rare (<1/10,000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Les effets indésirables observés après administration de tétrofosmin (99mTc) sont très rares (inférieurs à 1 pour 10 000).

Les effets indésirables suivants sont reconnus pour Myoview :

Affections du système immunitaire

dème de la face, réactions d'hypersensibilité, réactions allergiques, réactions anaphylactiques.

Affections du système nerveux

Céphalées, vertiges, goût métallique, troubles de l'odorat et du goût

Affections vasculaires

Flush, hypotension

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Dyspnées.

Affections gastro-intestinales

Vomissements, nausées, sensation de brûlure buccale.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Urticaire, démangeaisons, rash érythémateux.

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Sensation de chaleur.

Investigations

Augmentation du nombre de leucocytes.

Quelques réactions retardées sont apparues plusieurs heures après l'administration de tétrofosmin (99mTc). De rares cas isolés de réactions graves, dont une réaction anaphylactique (inférieur à 1 pour 100 000) et une réaction allergique grave (1 seul cas), ont été rapportés.

Du fait des très faibles quantités de lentité chimique administrée, le risque est essentiellement lié aux radiations. L'exposition aux rayonnements ionisants est liée à une probabilité théorique dinduction de cancers et au développement potentiel d'anomalies héréditaires.

La dose efficace étant de 8,5 mSv pour lactivité maximale recommandée de 1200 MBq, ces effets indésirables sont considérés comme peu probables.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

En cas de surdosage de radioactivité, il faut favoriser l'élimination rapide par voie urinaire et fécale afin de diminuer la dose délivrée aux patients.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : produit radiopharmaceutique à usage diagnostique pour l'exploration isotopique de l'appareil cardiovasculaire, tétrofosmin (99mTc), code ATC : V09GA02

Aucun effet pharmacologique n'a été observé après administration intraveineuse de Myoview reconstitué à la dose recommandée.

Les études chez l'animal ont montré que la rétention myocardique du tétrofosmin (99mTc) est liée linéairement au débit coronaire, ce qui confirme l'intérêt de ce complexe en tant que traceur de la perfusion myocardique.

La tomoscintigraphie synchronisée à lECG peut être utilisée pour suivre lévolution dans le temps de la fonction ventriculaire gauche. Cette évaluation séquentielle présente une fiabilité similaire à celle dautres techniques utilisées en routine (ex. : ventriculographie isotopique synchronisée à lECG).

Des études limitées chez lanimal montrent la captation du tétrofosmin (99mTc) dans les cellules des tumeurs mammaires.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Fixation myocardique

La fixation myocardique est rapide, elle atteint un maximum d'environ 1,2 % de l'activité injectée avec une rétention suffisante pour permettre l'acquisition d'images du myocarde par scintigraphie planaire ou tomoscintigraphie dès la 15e minute et jusquà 4 heures après linjection.

Élimination

Le tétrofosmin (99mTc) est rapidement éliminé du sang après injection intraveineuse ; 10 minutes après l'injection, moins de 5 % de l'activité administrée sont retenus dans la circulation. La décroissance du bruit de fond au niveau des poumons et du foie est rapide. L'activité dans ces organes est réduite après l'épreuve d'effort, car l'effort augmente la rétention de l'activité dans les muscles squelettiques. Quarante-huit heures après administration, environ 66 % de l'activité injectée de tétrofosmin (99mTc) est éliminée, dont environ 40 % par voie urinaire et 26 % par voie fécale.

Demi-vie

Le pertechnétate (99mTc) de sodium est produit par un générateur de [99Mo/99mTc]. La désintégration du technétium (99mTc) émet un rayonnement gamma (énergie de 141 keV) avec une demi-vie de 6,02 heures.

Insuffisance rénale et hépatique

Les paramètres pharmacocinétiques chez les patients insuffisants rénaux et hépatiques nont pas été déterminés.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les études de toxicité aiguë réalisées avec Myoview chez le rat et le lapin n'ont mis en évidence aucun cas de mortalité, ni aucun signe de toxicité à des doses équivalentes à environ 1 050 fois la dose maximale utilisée en clinique humaine. Les études de toxicité réitérées n'ont mis en évidence de signes de toxicité chez le lapin qu'à des doses cumulées égales à 10 000 fois la dose maximale utilisée en clinique humaine. Ces études n'ont montré aucun signe de toxicité chez le rat. Les études de mutagénicité réalisées in vitro ou in vivo n'ont révélé aucun potentiel mutagène du tétrofosmin (99mTc). Aucune étude du potentiel carcinogène n'a été réalisée avec Myoview.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Chlorure stanneux dihydraté, sulfosalicylate disodique, D-gluconate de sodium, bicarbonate de sodium, azote.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détudes de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

La durée de stabilité du produit conditionné est de 35 semaines.

La stabilité chimique et physique de la solution reconstituée prête à l'emploi est de 12 heures entre +2°C et +8°C

Conserver le produit reconstitué au réfrigérateur (2°C-8°C).

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver au réfrigérateur (2°C-8°C).

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, voir la rubrique 6.3.

La conservation du produit doit se faire en accord avec les législations nationales concernant les produits radioactifs.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Flacon en verre transparent de 10 mL, fermé par un bouchon en caoutchouc chlorobutylé et scellé par une capsule.

Boîte de 2 ou 5 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Le produit reconstitué est une solution claire incolore.

Mise en garde générale

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être réceptionnés, utilisés et administrés que par des personnes autorisées dans un service agréé. Leur réception, conservation, utilisation, transfert et élimination sont soumis aux réglementations et autorisations appropriées des autorités compétentes.

La préparation dun médicament radiopharmaceutique doit tenir compte des principes de radioprotection et de qualité pharmaceutique. Les précautions appropriées dasepsie doivent être prises.

Le contenu des flacons ne doit être utilisé que pour la préparation du tétrofosmin (99mTc) et ne doit pas être administré directement au patient sans suivre le protocole de préparation préalable.

Pour les instructions sur la reconstitution du médicament, se référer à la section 12.

Si lintégrité de ce flacon est compromise à tout moment au cours de la préparation de ce produit, celui-ci ne doit pas être utilisé.

Lors de ladministration il convient de minimiser le risque de contamination du médicament et dirradiation de lopérateur. Lutilisation dune protection blindée est obligatoire.

Le contenu de la trousse nest pas radioactif avant reconstitution. Par contre, après ajout du pertechnétate (99mTc) de sodium, la préparation finale doit être placée dans une protection blindée appropriée.

L'administration de produit radiopharmaceutique présente des risques pour l'entourage du patient en raison de l'irradiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements, les expectorations, etc. Par conséquent, il faut prendre des mesures de protection contre les radiations conformément aux règlements nationaux.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

GE HEALTHCARE SAS

22/24 AVENUE DE lEUROPE

78 140 VELIZY VILLACOUBLAY

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·3400956444816: 3,38 mg de poudre en flacon (Verre) ; boîte de 2

·3400956444984: 3,38 mg de poudre en flacon (Verre) ; boîte de 5

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

Date de première autorisation: 10 janvier 2003

Date de dernier renouvellement: janvier 2010

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

{JJ mois AAAA}

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Le technétium (99mTc) est produit au moyen dun générateur [99Mo/99mTc] et se désintègre en émettant un rayonnement gamma avec une énergie moyenne de 140 keV et une demi-vie de 6,02 heures pour le technétium-99, qui en raison de sa longue demi-vie de 2,13x105années peut être considéré comme quasi stable.

La dose estimée de radiations qui seraient absorbées en moyenne par un adulte (70 kg) après injection de tétrofosmin (99mTc) est indiquée dans le tableau ci-dessous.

Organes

Doses de radiations absorbées (µGy/MBq)

Epreuve d'effort

Repos

Paroi du myocarde

4,1

4,0

Seins

2,2

1,8

Paroi vésicule biliaire

33,0

49,0

Côlon ascendant

20,0

30,0

Côlon descendant

15,0

22,0

Paroi vésicale

16,0

19,0

Intestin grêle

12,0

17,0

Reins

10,0

13,0

Glandes salivaires

8,0

12,0

Ovaires

7,9

9,6

Utérus

7,3

8,4

Surface osseuse

6,2

5,6

Thyroïde

4,3

5,8

Pancréas

5,0

5,0

Estomac

4,6

4,6

Surrénales

4,3

4,1

Moelle osseuse

4,1

4,0

Rate

4,1

3,8

Muscles

3,5

3,3

Testicules

3,4

3,1

Foie

3,2

4,2

Thymus

3,1

2,5

Cerveau

2,7

2,2

Poumons

2,3

2,1

Peau

2,2

1,9

Dose efficace (µSv/MBq)

6,0

7,2

La procédure consiste en deux injections de tétrofosmin (99mTc) par voie intraveineuse effectuées dans lordre repos/épreuve ou épreuve/repos.

L'activité de la première injection est comprise entre 250 et 400 MBq et lactivité de la deuxième injection, administrée au moins 1 heure plus tard, entre 600 à 800 MBq

Après administration de 800 MBq au repos ou après une mammoscintigraphie la dose efficace est de 5,7 mSv (pour un adulte de 70 kg).

La dose absorbée par le myocarde est de 4,0 µGy/MBq au repos et de 4,1 µGy/MBq après l'épreuve d'effort. Pour une mammoscintigraphie, la dose absorbée par le sein est de 1,8 µGy/MBq. La dose absorbée par la vessie (après miction à 3,5 heures après linjection) est de 16 µGy/MBq après l'épreuve deffort et de 19 µGy/MBq au repos ou après une mammoscintigraphie.

Les valeurs sont calculées en supposant une vidange de la vessie toutes les 3,5 heures. Des mictions fréquentes seront recommandées chez le patient de façon à diminuer l'exposition aux radiations.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Il est nécessaire d'observer, d'une part les précautions de sécurité usuelles pour la manipulation de produits radioactifs et d'autre part de se conformer aux règles d'asepsie afin de maintenir stérile le contenu du flacon. En particulier, essuyer le bouchon de caoutchouc avec un tampon antiseptique avant douvrir le flacon et prélever la dose de solution reconstituée à travers le bouchon, à laide dune aiguille et dune seringue stériles à usage unique avec protection blindée appropriée ou à laide dun dispositif automatique autorisé.

Si lintégrité du flacon est altérée, ne pas utiliser le produit.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur sur le plan local.

Méthode de préparation

1. Placer le flacon dans un récipient blindé approprié et essuyer le bouchon de caoutchouc avec le tampon antiseptique fourni.

2. Introduire une aiguille stérile (aiguille d'entrée d'air, voir note a), à travers le bouchon de caoutchouc. A l'aide d'une seringue blindée stérile de 10 mL, injecter l'activité nécessaire de pertechnétate (99mTc) de sodium pour injection (convenablement dilué avec une solution isotonique injectable, NaCl 9 mg/mL) dans le flacon blindé (voir notes b à d). Avant de retirer la seringue du flacon, aspirer 5 mL de gaz en se plaçant au-dessus de la solution (voir note e). Retirer l'aiguille d'entrée d'air. Agiter le flacon de façon à dissoudre complètement la poudre.

3. Laisser reposer 15 minutes à température ambiante.

4. Pendant ce temps, mesurer l'activité totale. Remplir l'étiquette pour la solution reconstituée et la coller sur le flacon.

5. Conserver la préparation injectable marquée entre +2°C et +8°C et l'utiliser dans les 12 heures qui suivent le marquage. Éliminer le matériel non utilisé et son récipient selon la réglementation locale.

Notes :

a. Une aiguille de taille 19 G à 26 G peut être utilisée.

b. La solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium utilisée pour le marquage doit présenter une teneur en aluminium inférieure à 5 ppm.

c. Le volume de solution injectable diluée de pertechnétate (99mTc) de sodium ajouté au flacon doit être compris entre 4 et 8 mL.

d. La concentration radioactive de la solution injectable diluée de pertechnétate (99mTc) de sodium ne doit pas dépasser 1,5 GBq/mL lors de son addition dans le flacon.

e. Pour des volumes reconstitués supérieurs à 6 mL, le volume de lespace libre dans le flacon est insuffisant pour les 5 mL dair ajoutés. Dans ces cas, aspirer 5 mL du gaz contenu dans le flacon afin que tout lespace libre du flacon soit remplacé par de lair.

f. Le pH de la préparation injectable est compris entre 7,5 et 9,0.

Contrôle de qualité

Matériel et éluant

1. Bandelettes TLC GMCP-SA (Glass Microfiber Chromatography Paper impregnated with Silic Acid) (2 cm x 20 cm) - Ne pas activer par la chaleur.

2. Cuve pour chromatographie ascendante et couvercle.

3. Mélange d'acétone et de dichlorométhane (65 :35, v/v) à préparer chaque jour extemporanément.

4. Seringue de 1 mL avec des aiguilles de 22-25 G

5. Appareil de comptage adapté.

Méthodes

1. Verser le mélange acétone : dichlorométhane (65 :35, v/v) sur 1 cm de profondeur dans la cuve pour chromatographie. Couvrir la cuve et laisser l'atmosphère de la cuve s'équilibrer.

2. Sur une bandelette TLC GMCP-SA (Glass Microfiber Chromatography Paper impregnated with Silic Acid), tracer légèrement au crayon à mine graphite une ligne à 3 cm de lextrémité inférieure de la bandelette, puis au stylo à encre une ligne à 15 cm de la ligne au crayon. La ligne basse tracée au crayon indique le niveau des dépôts. Le mouvement de lencre de la ligne haute tracée au stylo permet de repérer la position du front du solvant et l'élution ascendante doit être arrêtée lorsquelle atteint la ligne haute tracée au stylo.

3. Les positions de découpe à 3,75 et 12 cm au-dessus de l'origine (Rf de 0,25 et 0,8 respectivement) doivent être également repérées au crayon.

4. A l'aide d'une seringue de 1 mL munie d'une aiguille, déposer 10 μL d'échantillon de la préparation injectable sur la ligne d'origine. Veiller à ce que le dépôt de léchantillon ne rentre pas en contact avec la marque tracée au crayon. Ne pas laisser sécher le dépôt.

Placer immédiatement la bandelette dans la cuve pour chromatographie et couvrir. S'assurer que la bandelette n'adhère pas aux parois de la cuve.

Note :

Un dépôt de 10 µL d'échantillon donnera une tache de 10 mm de diamètre environ. Des volumes de dépôts différents de ces recommandations ne permettent pas d'obtenir des valeurs fiables de la pureté radiochimique.

5. Lorsque le solvant atteint la ligne haute tracée au stylo, enlever la bandelette de la cuve et la faire sécher.

6. Découper la bandelette en 3 parties au niveau des positions préalablement marquées et mesurer l'activité de chacune à l'aide d'un appareil de comptage adéquat.

Il faut essayer d'obtenir une géométrie de comptage similaire pour chaque partie et de réduire les pertes dues au temps mort de l'appareil.

7. Calculer la pureté radiochimique à partir de la relation suivante :

% Tétrofosmin (99mTc) = ((activité de la partie centrale) / (activité totale des 3 parties)) x 100

N'utiliser la préparation que si la pureté radiochimique est supérieure à 90 %.

Note :

Le pertechnétate (99mTc) libre migre avec le front du solvant en haut de la bandelette. Le complexe tétrofosmin (99mTc) migre au centre de la bandelette. Le 99mTc réduit et hydrolysé, et toutes les impuretés de complexes hydrophiles restent sur la ligne d'origine en bas de la bandelette.

Liste I

Médicament réservé à lusage hospitalier.

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être utilisés que par des personnes qualifiées. Ils ne peuvent être délivrés qu'à des praticiens ayant obtenu l'autorisation spéciale prévue à l'article R 1333-24 du code de la santé publique.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 13/09/2016

Dénomination du médicament

MYOVIEW 230 microgrammes, Trousse radiopharmaceutique

Tétrofosmin

Encadré

CETTE NOTICE EST DESTINEE AU PATIENT

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin spécialiste de médecine nucléaire.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en au médecin chargé de réaliser votre examen. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que MYOVIEW et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser MYOVIEW ?

3. Comment utiliser MYOVIEW ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver MYOVIEW ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE MYOVIEW ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Produit radiopharmaceutique à usage diagnostique - code ATC : V09GA02

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement. Il est utilisé pour aider à identifier (diagnostiquer) une maladie.

MYOVIEW est un médicament radiopharmaceutique. Il vous est administré avant une scintigraphie pour voir lintérieur de votre organisme à laide dune caméra spéciale :

·Il contient une substance active appelée « tétrofosmin » qui est mélangée avant utilisation à un médicament radioactif appelé le « technétium-99m ».

·Une fois injecté il peut être détecté à laide dune caméra spéciale utilisée pour la scintigraphie

·La scintigraphie peut aider votre médecin spécialiste de médecine nucléaire à voir si votre cur fonctionne bien ou à localiser les zones endommagées après un infarctus du myocarde

·Elle peut aussi chez dautres personnes apporter des informations utiles sur une grosseur observée dans le sein.

Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire vous expliquera quel type de scintigraphie est approprié dans votre cas.

L'examen avec MYOVIEW vous expose à une irradiation. Votre médecin et le médecin spécialiste en médecine nucléaire ont estimé que le bénéfice clinique de cet examen avec le produit radiopharmaceutique est supérieur au risque dexposition à de faibles quantités de rayonnements. Si vous avez d'autres questions, posez-les au spécialiste de médecine nucléaire qui réalise votre examen.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER MYOVIEW ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais MYOVIEW :

·si vous êtes allergique (hypersensible) au tétrofosmin ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·Si vous êtes enceinte ou si vous pensez que vous pourriez être enceinte.

Ne prenez pas MYOVIEW si vous êtes dans un des cas cités ci-dessus.

En cas de doute, il est indispensable de demander lavis de votre médecin spécialiste de médecine nucléaire.

Avertissements et précautions

Avant dutiliser MYOVIEW vérifiez avec votre médecin spécialiste de médecin nucléaire :

·Si vous êtes enceinte ou croyez lêtre.

·vous allaitez

Avant ladministration de MYOVIEW vous devez :

Boire une quantité importante deau avant le début de lexamen afin duriner le plus souvent possible durant les premières heures suivant lexamen.

Enfants et adolescents

Lefficacité et la tolérance de ce médicament nont pas été étudiées chez lenfant et ladolescent.

Prévenez votre médecin spécialiste de médecine nucléaire si vous avez moins de 18 ans.

Autres médicaments et MYOVIEW

Informez le médecin spécialiste de médecine nucléaire qui est en charge de votre examen si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même sil sagit d'un médicament obtenu sans ordonnance. Ceci inclut les médicaments à base de plantes. En effet certains médicaments peuvent affecter la façon dont MYOVIEW agit.

Avant une scintigraphie cardiaque indiquez à votre médecin ou au spécialiste de médecine nucléaire si vous prenez un des médicaments dans les catégories listées ci-dessous, car ils peuvent affecter les résultats de votre examen.

·les bêta-bloquants, tels que laténolol, bisoprolol ou propranolol,

·les antagonistes calciques, tels que la nifédipine, diltiazem ou félodipine,

·les dérivés ntrés, tels que la trinitrine, le mononitrate ou dinitrate disosorbide,

·tout médicament pour la pression sanguine, le cur ou linsuffisance cardiaque.

En cas de doute, si vous nêtes pas sûre dêtre dans un des cas cités ci-dessus, il est indispensable de demander lavis de votre médecin ou du spécialiste de médecine nucléaire avant ladministration de MYOVIEW.

MYOVIEW avec des aliments et boissons

Si vous devez avoir

·Une scintigraphie cardiaque votre médecin peut vous recommander dêtre à jeun ou de ne prendre quun petit déjeuner léger le matin de votre examen

·Une mammoscintigraphie vous pouvez boire et manger normalement.

Grossesse et allaitement

Il est important de prévenir le spécialiste de médecine nucléaire qui réalisera votre examen si vous allaitez, si vous êtes enceinte, sil existe une éventualité pour que vous soyez enceinte ou si vous planifiez une grossesse.

MYOVIEW ne doit pas être utilisé si vous êtes enceinte ou si vous pensez pouvoir être enceinte. Ceci pourrait affecter le bébé.

Il ne faut pas allaiter si vous avez eu un examen avec MYOVIEW. De faible quantité de radioactivité peuvent se retrouver dans le lait maternel. Si vous allaitez votre médecin spécialiste de médecine nucléaire pourra différer lexamen avec MYOVIEW jusquà ce que vous ayez arrêté dallaiter. Si cela nest pas possible votre médecin pourra vous demander :

·dinterrompre lallaitement pendant 12 heures ou plus après l'administration de Myoview et

·dutiliser un lait maternisé pour votre enfant de recueillir le lait maternel et de léliminer

Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire vous indiquera à quel moment vous pourrez reprendre lallaitement.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Demandez à votre médecin spécialiste de médecine nucléaire si vous pouvez conduire ou utiliser des machines après avoir reçu Myoview.

MYOVIEW contient du sodium

MYOVIEW contient 0,65 mg de sodium par flacon. Cette information est à prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Informations importantes concernant MYOVIEW

L'examen au MYOVIEW vous expose à une irradiation.

·Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire évaluera toujours les risques et les bénéfices potentiels d'un tel examen selon votre cas particulier.

Si vous avez dautres questions posez-les au médecin spécialiste de médecine nucléaire qui réalise votre examen.

3. COMMENT UTILISER MYOVIEW ?  Retour en haut de la page

Myoview est administré par un personnel spécialement formé et qualifié et est administré dans des zones spéciales et contrôlées.

La dose qui vous sera administrée dépend du type de votre examen. Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire décide de la dose la plus appropriée à votre cas. Il sagira de la plus petite dose nécessaire pour pouvoir recueillir les informations utiles lors de votre examen.

Pour la scintigraphie cardiaque, habituellement, vous recevrez

·Une injection lorsque vous êtes au repos

·Une deuxième injection (au moins une heure plus tard) alors que votre cur est soumis à un stress, pendant ou juste après un exercice physique ou ladministration dun médicament dont leffet est comparable à celui dun effort.

Lordre des deux injections peut être inversé dans certains cas. Dautres personnes nont besoin que dune seule injection. Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire peut aussi décider quil est préférable de réaliser les deux injections sur deux jours différents.

Pour la mammoscintigraphie, habituellement vous recevrez :

·une injection unique.

Si vous avez reçu plus de MYOVIEW que vous nauriez dû :

Myoview est administré par du personnel spécialement formé et qualifié dans des établissements de santé autorisés.

Le risque de recevoir une dose trop importante est donc peu probable.

Si vous avez dautres questions demandez à votre médecin.

Si vous oubliez dutiliser MYOVIEW :

Sans objet.

Si vous arrêtez dutiliser MYOVIEW :

Sans objet.

Durée de lexamen :

Votre médecin spécialiste de médecine nucléaire vous informera de la durée habituelle dexamen.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Ils sont très rares (inférieurs à 1 pour 10 000).

Ce produit radiopharmaceutique délivre une faible quantité de rayonnements ionisants associée à un risque minime de cancer ou danomalies héréditaires.

Réactions allergiques

Si vous avez une réaction allergique à lhôpital ou à la clinique pendant lexamen, informez immédiatement le médecin spécialiste de médecine nucléaire. Ces signes dallergie peuvent être :

·une éruption cutanée ou des démangeaisons ou des rougeurs

·un gonflement du visage

·des difficultés pour respirer

Dans certains cas des réactions plus graves :

·pertes de connaissance (inconscience), vertiges, étourdissements.

Si ces effets indésirables se manifestent alors que vous avez quittez lhôpital ou la clinique vous devez vous présentez directement au département des urgences de lhôpital le plus proche.

Autres effets indésirables

·sensation inconfortable de chaleur au point dinjection

·céphalées

·vomissements, nausées

·trouble du goût, par exemple goût métallique

·trouble de lodorat

·sensation de chaleur dans la bouche

·augmentation du nombre de globules blancs (observé à loccasion dun test sanguin)

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER MYOVIEW ?  Retour en haut de la page

Vous naurez pas à vous procurer ni à conserver MYOVIEW. Du personnel spécialement formé sen occupe. Tout ce qui suit est seulement destiné à votre information.

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Le personnel hospitalier qualifié veille à ce que les conditions de conservation et la date limite dadministration du produit soient respectées.

Information réservée au professionnel de santé

Les conditions de conservation et la date de péremption du lot sont indiquées sur létiquetage du produit.

Le personnel hospitalier qualifié veille à ce que les conditions de conservation du produit, notamment la température de conservation (entre 2°et 8°C) soient respectées. Il respecte les conditions délimination et la date limite dutilisation.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Information réservée au professionnel de santé

Ce que contient MYOVIEW  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Tétrofosmin.......... 230 microgrammes par flacon

·Les autres composants sont : le chlorure stanneux dihydraté, le sulfosalicylate disodique, le D-gluconate de sodium et le bicarbonate de sodium.

Quest-ce que MYOVIEW et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

MYOVIEW est une trousse radiopharmaceutique présentée en flacon verre transparent contenant un lyophilisat (poudre) pour solution injectable.

Il existe des boîtes de 2 ou 5 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

GE HEALTHCARE SAS

22/24 AVENUE DE LEUROPE

78 140 VELIZY VILLACOUBLAY

FRANCE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

GE HEALTHCARE SAS

22/24 AVENUE DE LEUROPE

78 140 VELIZY VILLACOUBLAY

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

GE HEALTHCARE AS

NYCOVEIEN 1-2

NO-0401 OSLO

NORVEGE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Voir Résumé des Caractéristiques du Produit

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité