MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule

Médicament sous surveillance renforcée : Ce médicament fait l’objet d’une surveillance renforcée.

source: ANSM - Mis à jour le : 12/01/2017

Ce médicament fait lobjet dune surveillance supplémentaire qui permettra lidentification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté. Voir rubrique 4.8 pour les modalités de déclaration des effets indésirables.

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Thiocolchicoside........... 4,0 mg

Pour une ampoule de 2 ml

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution injectable (IM) en ampoule.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Traitement dappoint des contractures musculaires douloureuses en pathologie rachidienne aiguë chez les adultes et les dolescents à partir de 16 ans.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

La dose recommandée et maximale est de 4 mg toutes les 12 heures (soit 8 mg par jour). La durée du traitement est limitée à 5 jours consécutifs.

Des doses supérieures aux doses recommandées ou lutilisation à long terme doivent être évitées (voir rubrique 4.4).

Population pédiatrique

MIOREL ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 16 ans pour des raisons de sécurité (voir rubrique 5.3).

Mode dadministration

Voie intramusculaire uniquement.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Ce médicament est contre-indiqué en cas :

·Hypersensibilité à la substance active ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

·Hypersensibilité à la colchicine.

·Grossesse et femmes en âge de procréer nutilisant pas de contraception (voir rubrique 4.6).

·Allaitement maternel (voir rubrique 4.6).

·Troubles de lhémostase ou traitement anticoagulant en cours (contre-indication liée à la voie intramusculaire).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Mises en garde

Chez les patients épileptiques ou à risque de convulsions, le thiocolchicoside pouvant favoriser la survenue de crises convulsives il est recommandé dévaluer le rapport bénéfice-risque du thiocolchicoside et de renforcer la surveillance clinique. La survenue de crises convulsives impose larrêt du traitement.

Des cas datteintes hépatiques (par exemple hépatites cytolytiques ou cholestatiques) ont été rapportés avec le thiocolchicoside depuis sa commercialisation. Des cas graves (des hépatites fulminantes) ont été rapportés chez les patients prenant concomitamment des AINS ou du paracétamol. Les patients doivent arrêter le traitement et contacter leur médecin si des signes et symptômes datteintes hépatiques se développent (voir rubrique 4.8).

Précautions demploi

·Ne pas associer dans la même seringue le thiocolchicoside avec dautres produits.

·Des cas de malaise de type vagal ont été observés ; par conséquent, éviter les conditions prédisposantes et surveiller une dizaine de minutes après linjection (voir rubrique 4.8).

·Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol par dose, c'est-à-dire « sans sodium ».

Les études précliniques ont montré que lun des métabolites du thiocolcoside (SL59.0955) induit de laneuploïdie (soit un nombre anormal de chromosomes dans les cellules après division cellulaire) à des concentrations proches de celles observées chez lhomme exposé à des doses de 8 mg deux fois par jour par voie orale (voir rubrique 5.3). Laneuploïdie est considérée comme un facteur de risque de tératogenèse, dembryo/ftotoxicité, davortement spontané, et daltération de la fertilité chez lhomme ainsi quun facteur de risque potentiel de cancer. Par mesure de précaution, lutilisation du produit à des doses supérieures à la dose recommandée ou lutilisation à long terme doit être évitée (voir rubrique 4.2).

Les patients doivent être soigneusement informés du risque potentiel dune éventuelle grossesse et des mesures de contraception efficaces à suivre.

Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol (23 mg) par ampoule, cest-à-dire « sans sodium ».

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Sans objet.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Les données sur lutilisation du thiocolchicoside chez la femme enceinte sont limitées. Par conséquent, les risques potentiels pour lembryon et le ftus ne sont pas connus.

Les études chez lanimal ont montré des effets tératogènes (voir rubrique 5.3).

MIOREL est contre-indiqué pendant la grossesse et chez les femmes en âge de procréer nutilisant pas de contraception (voir rubrique 4.3).

Allaitement

Compte tenu du passage du thiocolchicoside dans le lait maternel, son utilisation est contre-indiquée pendant lallaitement (voir rubrique 4.3).

Fertilité

Dans une étude de toxicité sur la fertilité chez le rat, aucune altération de la fertilité na été observée à des doses allant jusquà 12 mg/kg, correspondant à des niveaux de dose ninduisant aucun effet clinique. Le thiocolchicoside et ses métabolites exercent une activité aneugène à différents niveaux de dose, ce qui est un facteur de risque daltération de la fertilité chez lhomme (voir rubrique 5.3).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les études cliniques nont pas mis en évidence daltérations psychomotrices liées au thiocolchicoside.

Cependant, fréquemment une somnolence peut survenir, il doit en être tenu compte chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

La classification des évènements indésirables en fonction de leur fréquence est la suivante : très fréquent (≥1/10), fréquent (≥1/100 et <1/10), peu fréquent (≥1/1000 et <1/100), rare (≥1/10 000 et <1/1000), très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Réactions dhypersensibilité

·Rare : réactions dhypersensibilité type urticaire.

·Fréquence indéterminée : réactions dhypersensibilité type dème de Quincke et exceptionnellement choc anaphylactique.

·Fréquence indéterminée : réactions anaphylactiques.

Réactions cutanées

·Peu fréquent : réactions cutanées allergiques type prurit, érythème, éruptions maculopapuleuses, éruptions vésiculobulleuses.

Troubles gastro-intestinaux

·Fréquent : diarrhées (voir rubrique 4.4), gastralgies.

·Peu fréquent : nausées, vomissements.

Troubles hépatobiliaires :

·Fréquence indéterminée : atteintes hépatiques (par exemple hépatite cytolytique ou cholestatique) (voir rubrique 4.4).

Troubles neuro-psychiques

·Fréquent : somnolence

·Rare : excitation ou obnubilation passagère

·Fréquence indéterminée : convulsions ou récidive de crise chez les patients épileptiques, malaise de type vagal rapporté quasi exclusivement dans les minutes qui suivent une administration IM (voir rubrique 4.4).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Sans objet.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : MYORELAXANT, code ATC : M03BX05.

(M : Muscle et Squelette)

Analogue soufré, de synthèse, dun glucoside naturel du colchique, le thiocolchicoside se comporte pharmacologiquement comme un myorelaxant, aussi bien chez lhomme que chez lanimal. Il supprime ou atténue considérablement la contracture dorigine centrale : dans lhypertonie spastique, il diminue la résistance passive du muscle à létirement et réduit ou efface la contracture résiduelle. Son action myorelaxante se manifeste également sur les muscles viscéraux : elle a été mise en évidence notamment sur lutérus.

Par contre, le thiocolchicoside est dépourvu de tout effet curarisant : cest en effet par lintermédiaire du système nerveux central et non par une paralysie de la plaque motrice quil agit. Des travaux (1980) ont mis en évidence une affinité sélective de type agoniste du thiocolchicoside pour les récepteurs de lacide gamma-aminobutyrique (GABA), ainsi que des propriétés agonistes glycinergiques. Il naltère donc pas la motilité volontaire, ne provoque pas de paralysie et évite, de ce fait, tout risque respiratoire.

Enfin, le thiocolchicoside est sans influence sur le système cardiovasculaire.

Enfin, le thiocolchicoside agit également comme un antagoniste des récepteurs de type GABAA (principalement situés au niveau du cortex cérébral), cette action pharmacologique étant connue pour avoir des propriétés convulsivantes ou proconvulsivante.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

Après administration intramusculaire (IM), la concentration plasmatique maximale (Cmax) de thiocolchicoside survient en 30 mn et atteint des valeurs de 113 ng/mL après une dose de 4 mg, et de 175 ng/mL après une dose de 8 mg. Les valeurs correspondantes de lAUC (surface sous la courbe) sont respectivement de 283 et 417 ng.h/mL.

Le métabolite pharmacologiquement actif de SL18.0740 est également observé à des concentrations plus faibles avec une Cmax de 11,7 ng/mL survenant 5 h après administration de thiocolchicoside et une AUC de 83 ng.h/mL.

Il nexiste pas de données concernant le métabolite inactif SL59.0955.

Distribution

Le volume de distribution apparent du thiocolchicoside est estimé à environ 42,7 l après une administration IM de 8 mg. Il nexiste pas de données sur les deux métabolites.

Élimination

Après administration IM, la demi-vie apparente délimination (t1/2) du thiocolchicoside est de 1,5 h et sa clairance plasmatique de 19,2 L/h.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Le profil toxicologique du thiocolchicoside a été évalué in vitro, et in vivo après administration parentérale et orale.

Le thiocolchicoside est bien toléré après administration orale répétée jusquà 6 mois chez le rat et le primate non-humain et ce, à des doses inférieures ou égales à 2 mg/kg/jour chez le rat et 2,5 mg/kg/jour chez le primate non-humain, ainsi quaprès administration intramusculaire répétée pendant 4 semaines chez le primate à des doses allant jusquà 0,5 mg/kg/jour ;

À fortes doses, après administration unique par voie orale, le thiocolchicoside provoque des vomissements chez le chien, des diarrhées chez le rat et des convulsions chez les rongeurs et les non rongeurs.

Après administration répétée, le thiocolchicoside a provoqué des troubles gastro-intestinaux (entérite, vomissements) par voie orale et des vomissements par voie IM.

Le thiocolchicoside lui-même ninduit pas de mutation génique sur bactéries (test dAmes), daberration chromosomique in vitro (test daberration chromosomique sur lymphocytes humains) ni daberration chromosomique in vivo (test du micronoyau in vivo sur moelle osseuse de souris après administration par voie intrapéritonéale).

Le principal métabolite glucuro-conjugué SL18.0740 ninduit pas de mutation génique sur bactéries (test dAmes) ; il provoque cependant des aberrations chromosomiques in vitro (test du micronoyau in vitro sur lymphocyte humain) et des aberrations chromosomiques in vivo (test du micronoyau in vivo sur moelle osseuse de souris après administration orale). Les micronoyaux résultaient principalement dune perte de chromosome (présence de centromère dans les micronoyaux révélée par une coloration FISH spécifique du centromère), suggérant des propriétés aneugènes. Leffet aneugène de SL.18.0740 a été observé à des concentrations (dans le test in vitro) et à des expositions plasmatiques (dans le test in vivo) plus élevées (plus de 10 fois sur la base de lAUC) que celles observées dans le plasma humain à des doses thérapeutiques.

Le métabolite aglycone (3-déméthyl-thiocolchicine ou SL59.0955), formé principalement après administration orale, induit des aberrations chromosomiques in vitro (test du micronoyau in vitro sur lymphocyte humain) et des aberrations chromosomiques in vivo (test du micronoyau in vivo sur moelle osseuse de rat après administration orale). Les micronoyaux résultaient principalement dune perte de chromosome (présence de centromère dans les micronoyaux révélée par une coloration FISH ou CREST spécifique du centromère), suggérant des propriétés aneugènes. Leffet aneugène de SL59.0955 a été observé à des concentrations (dans le test in vitro) et à des expositions (dans le test in vivo) proches de celles observées dans le plasma humain à des doses thérapeutiques de 8 mg deux fois par jour par voie orale. Leffet aneugène dans les cellules en division peut aboutir à des cellules aneuploïdes. Laneuploïdie est une modification du nombre de chromosomes et une perte dhétérozygotie, qui est reconnue comme un facteur de risque de tératogenèse, dembryotoxicité/davortement spontané et daltération de la fertilité masculine, en cas deffet sur les cellules germinales et comme facteur de risque potentiel de cancer en cas deffet sur les cellules somatiques. La présence du métabolite aglycone (3 déméthyl-thiocolchicine ou SL59.0955) après administration intramusculaire nayant jamais été évaluée, sa formation en utilisant cette voie dadministration ne peut donc être exclue.

Chez le rat, une dose orale de 12 mg/kg/j. de thiocolchicoside a entraîné des malformations majeures ainsi quune foetotoxicité (retard de croissance, mort embryonnaire, altération du taux de distribution par sexe). La dose sans effet toxique était de 3 mg/kg/jour.

Chez le lapin, le thiocolchicoside a montré une toxicité maternelle à partir de 24 mg/kg/jour. En outre, des anomalies mineures ont été observées (côtes surnuméraires, retard dossification).

Dans une étude de toxicité sur la fertilité chez le rat, aucune altération de la fertilité na été observée à des doses allant jusquà 12 mg/kg/jour, soit à des doses ninduisant aucun effet clinique. Le thiocolchicoside et ses métabolites exercent une activité aneugène à différents niveaux de dose, ce qui est reconnu comme un facteur de risque daltération de la fertilité humaine.

Le potentiel cancérogène na pas été évalué.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Chlorure de sodium, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détudes de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ambiante.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Ampoule en verre de 2 ml, boîte de 5, 6 et 10.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas dexigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO FRANCE SAS

1, RUE EUGENE ET ARMAND PEUGEOT

92500 RUEIL MALMAISON

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·334 011-0 ou 34009 334 011 0 8 : 2 ml en ampoule (verre), boîte de 6

·334 012-7 ou 34009 344 012 7 6 : 2 ml en ampoule (verre), boîte de 10

·369 095-6 ou 34009 369 095 6 4 : 2 ml en ampoule (verre), boîte de 5

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Médicament soumis à prescription médicale.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Médicament sous surveillance renforcée : Ce médicament fait l’objet d’une surveillance renforcée.

source: ANSM - Mis à jour le : 12/01/2017

Dénomination du médicament

MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule

Thiocolchicoside

Encadré

Ce médicament fait lobjet dune surveillance supplémentaire qui permettra lidentification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Vous pouvez y contribuer en signalant tout effet indésirable que vous observez. Voir en fin de rubrique 4 comment déclarer les effets indésirables.

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?

3. Comment utiliser MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : MYORELAXANT (M : Muscle et Squelette) - code ATC : M03BX05

Ce médicament est un relaxant musculaire. Il est utilisé chez les adultes et les adolescents de plus de 16 ans en tant que traitement dappoint des contractures musculaires douloureuses. Il doit être utilisé pour des affections aiguës liées à la colonne vertébrales.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?  Retour en haut de la page

Ne prenez jamais MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule :

·si vous êtes allergique (hypersensible) au thiocolchicoside, à la colchicine ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·Si vous êtes enceinte, pourriez tomber enceinte ou pensez que vous pourriez être enceinte

·Si vous êtes une femme en âge davoir des enfants nutilisant pas de contraception

·Si vous allaitez.

·Si vous avez des troubles de la coagulation ou si vous suivez un traitement anticoagulant (contre-indication liée à la voie intramusculaire).

Avertissements et précautions

·Prévenez votre médecin avant de prendre ce médicament si vous souffrez ou avez souffert de convulsions ou dépilepsie.

·Pendant le traitement, prévenez votre médecin :

oSi vous avez une crise convulsive, le traitement doit être arrêté.

oSi vous avez des diarrhées. Dans de cas, il pourra décider de modifier votre dose.

oSi vous des douleurs à lestomac, des nausées ou des vomissements. Dans ce cas, il pourra décider de vous prescrire un pansement gastrique.

Si vous remarquez des symptômes pouvant indiquer une atteinte du foie pendant le traitement avec MIOREL (par exemple : perte dappétit, nausée, vomissement, inconfort abdominal, fatigue, urine foncée, jaunisse, prurit), vous devez arrêter de prendre MIOREL et demander immédiatement un avis médical si lun des symptômes apparaît.

En raison de la survenue rare de malaise de type vagal, éviter les conditions pré disposantes et une surveillance dune dizaine de minutes sera effectuée après linjection.

Respectez rigoureusement les doses et la durée du traitement décrites à la rubrique 3. Vous ne devez pas utiliser ce médicament à une dose plus élevée ou pour une durée dépassant 5 jours. Ceci est dû au fait que les produits formés dans votre organisme lorsque vous prenez thiocolchicoside à des doses élevées peuvent provoquer des lésions sur certaines cellules (nombre anormal de chromosomes). Cela a été mis en évidence lors détudes chez lanimal et détudes en laboratoire. Chez lhomme, ce type de lésions cellulaires est un facteur de risque de cancer, daltération de la fertilité masculine et peut être dangereux pour un enfant à naître. Parlez-en avec votre médecin si vous avez plus de questions.

Votre médecin vous renseignera sur toutes les mesures relatives à une contraception efficace et sur les risques potentiels dune grossesse.

Ne pas associer dans la même seringue le thiocolchicoside avec dautres produits.

Ce médicament contient du sodium. Le taux de sodium est inférieur à 1 mmol (23 mg) par ampoule, cest-à-dire « sans sodium ».

Enfants et adolescents

Nadministrez pas ce médicament à des enfants ou des adolescents âgés de moins de 16 ans pour des raisons de sécurité.

Autres médicaments et MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse, allaitement et fertilité

Grossesse

Ne prenez pas ce médicament :

·si vous êtes enceinte, pourriez tomber enceinte ou pensez que vous pourriez être enceinte.

·si vous êtes une femme en âge davoir des enfants nutilisant pas de contraception.

Ce médicament peut mettre en danger votre enfant à naître.

Allaitement

Ne prenez pas ce médicament si vous allaitez car ce médicament passe dans le lait maternel.

Fertilité

Ce médicament peut entraîner des problèmes de fertilité masculine par altération potentielle des cellules spermatiques (nombre anormal de chromosomes) ; ceci a été mis en évidence lors détudes en laboratoire (voir rubrique 2 « Avertissements et précautions »).

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Ce médicament peut provoquer fréquemment de la somnolence. Vous devez en tenir compte avant de conduire un véhicule ou dutiliser une machine.

La somnolence augmente si vous consommez de lalcool ou des médicaments contenant de lalcool pendant le traitement.

MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée et maximale est de 4 mg toutes les 12 heures (soit 8 mg par jour). La durée du traitement est limitée à 5 jours consécutifs.

Ne dépassez pas la dose recommandée ni la durée du traitement.

Ce médicament ne doit pas être utilisé pour un traitement à long terme (voir rubrique 2 « Avertissements et précautions »).

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Nadministrez pas ce médicament à des enfants ou des adolescents âgés de moins de 16 ans pour des raisons de sécurité.

Si vous avez pris plus de MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule que vous nauriez dû :

Si vous avez pris accidentellement plus de MIOREL, que vous nauriez dû, parlez-en à votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère.

Si vous oubliez de prendre MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule :

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants surviennent fréquemment :

·Des troubles digestifs tels que diarrhée et douleurs à lestomac. Si ces effets surviennent, vous devez prévenir votre médecin.

·De la somnolence.

Les effets indésirables suivants surviennent peu fréquemment :

·Des troubles digestifs tels que nausées et vomissements. Si ces effets surviennent, vous devez prévenir votre médecin.

·Des réactions sur la peau telles que des démangeaisons, des rougeurs, des boutons, des vésicules ou des bulles sur la peau.

Les effets indésirables suivants surviennent rarement :

·Ce médicament peut provoquer une réaction allergique telle que de lurticaire.

·Une excitation ou une obnubilation passagère.

Les effets indésirables suivants sont de fréquence indéterminée :

·Ce médicament peut provoquer une réaction allergique telle quun dème de Quincke (brusque gonflement du cou et du visage pouvant entraîner une difficulté à respirer). Il peut provoquer également un choc anaphylactique (réaction allergique grave mettant le patient en danger avec malaise brutal et baisse importante de la tension artérielle, pouvant être précédée dune éruption de boutons, de démangeaisons, de rougeurs sur la peau, dune difficulté à respirer, dun gonflement du visage et/ou du cou).

·Des convulsions ou des récidives de crises chez les patients épileptiques (voir rubrique « Avertissements et précautions »).

·Une atteinte du foie (hépatites) (voir rubrique « Avertissements et précautions »).

·Un malaise de type vagal rapporté quasi exclusivement dans les minutes suivant une administration IM.

Si lun de ces effets survient, arrêtez le médicament et contactez immédiatement votre médecin.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le conditionnement extérieur. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Thiocolchicoside........... 4,0 mg

Pour une ampoule de 2 ml

·Les autres composants sont :

Chlorure de sodium, eau pour préparations injectables.

Quest-ce que MIOREL 4 mg/2 ml, solution injectable (IM) en ampoule et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de solution injectable. Boîte de 5, 6 et 10 ampoules.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO FRANCE SAS

1, RUE EUGENE ET ARMAND PEUGEOT

92500 RUEIL MALMAISON

FRANCE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

DAIICHI SANKYO FRANCE SAS

1, RUE EUGENE ET ARMAND PEUGEOT

92500 RUEIL MALMAISON

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

DELPHARM TOURS

RUE PAUL LANGEVIN

37170 CHAMBRAY-LES-TOURS

FRANCE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

Juillet 2016

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité