METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable

source: ANSM - Mis à jour le : 25/09/2012

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Chaque comprimé contient 100 mg de tartrate de métoprolol.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Comprimés.

Comprimés ronds, biconvexes, denviron 10 mm, blancs à blanc cassé, marqués « 125 A » dun côté et avec une barre de cassure de lautre côté.

Le comprimé peut être divisé en deux doses égales.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

·Hypertension artérielle.

·Prophylaxie des crises dangor deffort.

·Traitement de certains troubles du rythme : tachyarythmies, en particulier tachycardies supraventriculaires.

·Traitement au long court après un infarctus du myocarde.

·Prophylaxie de la migraine.

Le métoprolol est indiqué chez ladulte.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Les comprimés de tartrate de métoprolol doivent être administrés par voie orale, à jeun.

La dose doit toujours être ajustée en fonction des besoins individuels du patient. Les posologies indiquées ci-dessous sont donnés à titre de recommandations.

Posologie

Hypertension

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en une seule dose le matin ou en doses divisées matin et soir. Commencer le traitement avec 50 mg deux fois par jour ou 100 mg une seule fois par jour. Le dosage sera ensuite augmenté à intervalles hebdomadaires selon la réponse tensionnelle du patient. La dose maximale recommandée est généralement 200 mg/jour. Si nécessaire, le métoprolol peut être pris en association avec dautres traitements antihypertenseurs.

Prophylaxie des crises dangor deffort

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en doses divisées (matin et soir). Commencer le traitement avec 50 mg deux fois par jour. Le dosage sera ensuite augmenté à intervalles hebdomadaires selon la réponse individuelle du patient. La dose maximale recommandée est généralement 200 mg/jour (en doses divisées). Si nécessaire, le métoprolol peut être pris en association avec dautres antiangineux.

Troubles du rythme

La dose normale est de 100 à 150 mg par jour, en doses divisées (matin et soir). Ce dosage peut être augmenté si nécessaire.

Traitement au long cours après Infarctus du myocarde

Traitement dentretien : Commencer le traitement oral lorsque le patient est hémodynamiquement stable. La dose dentretien est de 100 mg de métoprolol tartrate deux fois par jour (matin et soir).

Prophylaxie de la migraine

La dose normale est de 100 à 200 mg par jour, en doses divisées, matin et soir.

Populations particulières

Insuffisance rénale

Il nest pas nécessaire dajuster la posologie chez les patients insuffisants rénaux.

Insuffisance hépatique

Il nest généralement pas nécessaire de modifier la posologie chez les patients cirrhotiques car le métoprolol se lie faiblement aux protéines (5 à 10 %). Cependant, en cas de trouble hépatique grave, une réduction du dosage peut être nécessaire.

Patients âgés

Aucun ajustement de la posologie nest nécessaire chez les patients âgés, mais il est recommandé de faire preuve de prudence car une baisse de tension ou une bradycardie excessive peuvent avoir des effets prononcés.

Enfants

Lexpérience chez lenfant étant limitée, le métoprolol tartrate nest pas recommandé dans cette population.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité au principe actif, aux autres bétabloquants ou à lun des excipients.

·Bloc auriculo-ventriculaire du second ou troisième degré.

·Patients avec une insuffisance cardiaque instable ou aigue décompensée (dème pulmonaire, hypoperfusion ou hypotension), auquel cas un traitement inotrope intraveineux est indiqué.

·Patients recevant un traitement inotrope continu ou périodique agoniste des récepteurs béta.

·Bradycardie sévère (< 50 p/min).

·Maladie du sinus.

·Choc cardiogénique.

·Phénomène de Raynaud et trouble périphériques artériels périphériques, dans leurs formes sévères.

·Asthme ou antécédents de broncho-pneumopathies chroniques obstructives dans leurs formes sévères.

·Phéochromocytome non traité.

·Acidose métabolique.

·Administration intraveineuse concomitante dinhibiteurs calciques, de vérapramil et de diltiazem, à cause du risque dhypotension, de troubles de la conduction auriculo-ventriculaire (AV) ou dinsuffisance ventriculaire gauche.

·Hypotension.

·Angor de Prinzmetal (dans les formes pures et en monothérapie).

Le métoprolol est contre-indiqué chez les patients atteints dun infarctus du myocarde et ayant une fréquence cardiaque < 50 p/minutes, un intervalle P-Q > 0,24 s ou une tension systolique < 100 mg Hg et/ou une insuffisance cardiaque congestive grave.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Un arrêt brutal du traitement par un bétabloquant peut être dangereux et devra donc être évité. Si le traitement par METOPROLOL ACCORD doit être interrompu, cet arrêt devra généralement être effectué au cours dau moins deux semaines en réduisant de moitié la posologie par incréments jusquà ce que le patient soit à 25 mg de métoprolol par dose (un demi-comprimé de 50 mg). Cette dose la plus faible devra être prise pendant au moins 4 jours jusquà larrêt complet du traitement. Durant toute cette période, les patients atteints dune cardiopathie ischémique devront tout particulièrement être surveillés, compte tenu du risque élevé de troubles coronariens, y compris mort cardiaque soudaine, à la suite dun arrêt des bétabloquants. Une hypertension et des arythmies peuvent également se produire.

Même si le métoprolol, aux doses usuelles, a un effet négatif moins prononcé sur la musculature bronchique que les bétabloquants non sélectifs, on veillera à de tels troubles. Chez les patients traités au métoprolol pour un asthme bronchique, des bronchodilatateurs stimulant les récepteurs β2 comme la terbutaline pourront être prescrits si nécessaire. Si le patient prend déjà un stimulant des récepteurs β2, il est quelquefois nécessaire dajuster le dosage de ce dernier.

Etant donné que les bétabloquants peuvent avoir un effet sur le métabolisme du glucose, il convient dêtre vigilant dans le cas de patients présentant un diabète sucré. Leffet sur le métabolisme du glucose et leffet masquant sur les symptômes de lhypoglycémie sont moins prononcés chez les patients traités par le métoprolol que chez ceux traités avec des bétabloquants non sélectifs (tachycardie en particulier).

Il est préférable de ne pas administrer de comprimés de METOPROLOL ACCORD aux patients atteints dinsuffisance cardiaque congestive non traitée celle-ci devra dabord être contrôlée. En cas de traitement concomitant avec la digoxine, il convient de noter que ces deux médicaments ralentissent la conduction AV et quil y a donc un risque de dissociation AV. Il peut également se produire des troubles cardiovasculaires légers se manifestant par des vertiges, une bradycardie et des évanouissements.

Lorsque le patient prend un bétabloquant, il peut survenir une détérioration sérieuse, quelquefois mortelle, de la fonction cardiaque, en particulier chez les sujets dont le bon fonctionnement du cur dépend dun soutien du système sympathique. Cela est dû à un effet bétabloquant excessif mais surtout au fait que les patients ayant des troubles cardiaques graves tolèrent mal une réduction de lactivité du système sympathique, même lorsque cette réduction est faible. Elle entraîne un affaiblissement de la contractilité et une réduction du rythme avec ralentissement de la conduction AV. Les conséquences peuvent être un dème pulmonaire, un bloc AV et un choc. Quelquefois, un trouble préexistant de la conduction AV peut se détériorer, ce qui peut provoquer un bloc AV.

En cas daggravation dune bradycardie, la posologie sera réduite ou le traitement progressivement arrêté.

Bien quil soit contre-indiqué dans le cas de troubles circulatoires artériels périphériques graves (voir rubrique 4.3), dans le cas de troubles circulatoires périphériques tels que la maladie de Raynaud ou dartérites périphériques, le tableau clinique peut se détériorer, essentiellement par suite de leffet hypotenseur du médicament. Si une telle détérioration se produisait, des bétabloquants ne devront être administrés quavec de grandes précautions.

Si METOPROLOL ACCORD est prescrit à un patient atteint de phéochromocytome, il sera nécessaire dadministrer également un alpha-bloquant.

Avant quun patient prenant du métoprolol subisse une opération, lanesthésiste devra en être informé. Dans un tel cas, il nest pas recommandé dinterrompre les bétabloquants. Eviter dadministrer des doses élevées de métoprolol à des patients devant subir une intervention non cardiaque, car des cas de bradycardie, dhypotension et dAVC, y compris fatals, chez des sujets présentant des facteurs de risques cardiovasculaires ont été observés.

Chez des patients prenant un bétabloquant, lapparition dun choc anaphylactique est plus sérieuse.

Les bétabloquants masquent certains des signes cliniques de la thyréotoxicose. Le métoprolol sera donc administré avec précaution chez de tels patients ou chez ceux pour lesquels une thyréotoxicose est suspectée, et la fonction thyroïdienne et le cur seront étroitement surveillés.

Ladministration dadrénaline à des patients sous bétabloquants peut provoquer une augmentation de la tension et une bradycardie, bien que cela ait moins de risque de se produire avec des molécules béta1-[bloquantes] sélectives.

Les bétabloquants peuvent augmenter le nombre et la durée des attaques dangine de poitrine chez les patients atteints dangor de Prinzmetal (une variante de langor). Cependant, des béta1-bloquants cardiosélectifs comme le métoprolol peuvent être administrés à de tels patients dans les formes mineures et associés, mais sous surveillance étroite.

Les patients présentant un psoriasis connu par lanamnèse ne doivent prendre des béta-bloquants quaprès une évaluation approfondie.

En cas de cirrhose du foie, la biodisponibilité du métoprolol peut augmenter.

En cas de diabète labile et insulinodépendant, il peut être nécessaire dajuster le traitement hypoglycémique.

Ne jamais administrer par voie IV des antagonistes du calcium de type vérapamil à des patients traités avec des bétabloquants.

Le traitement initial dune hypertension artérielle maligne grave devra être conçu de manière à éviter une soudaine baisse de la tension diastolique avec altération des mécanismes autorégulateurs.

On a également noté une sécheresse oculaire soit seule soit parfois accompagnée déruptions cutanées. Dans la plupart des cas, ces symptômes ont disparu à larrêt du métoprolol. On examinera soigneusement les patients pour détecter tout effet oculaire potentiel, et dans un tel cas on envisagera larrêt du traitement.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Le métoprolol est un substrat métabolique de lisoenzyme CYP2D6 du cytochrome P450. Les médicaments ayant un effet promoteur ou inhibant sur les enzymes peuvent donc avoir un impact sur le taux plasmatique de métoprolol. Ce taux augmente en cas de prise concomitante de molécules métabolisées par PYP2D6 comme les antiarythmiques, les antihistamines, les antagonistes des récepteurs H2 de lhistamine, les antidépresseurs, les antipsychotiques, et les inhibiteurs de la COX-2. La rifampicine réduit la concentration plasmatique du métoprolol, lalcool et lhydralazine laugmentent.

+Antagonistes du calcium

En cas de prise concomitante dantagonistes du calcium de type vérapamil ou diltiazem, il peut se produire une augmentation des effets inotropes et chronotropes négatifs. Des antagonistes calciques de type vérapamil ne doivent pas être injectés par voie IV à des patients traités avec des bétabloquants à cause du risque dhypotension, de troubles de la conduction AV et dinsuffisance ventriculaire gauche (voir rubrique 4.3). Chez les insuffisants cardiaques, cette combinaison est contre-indiquée. Comme dans le cas dautres béta-bloquants, un traitement concomitant avec des dihydropyridines (comme la nifédipine et lamlodipine) peut augmenter le risque dhypotension, et une insuffisance cardiaque peut apparaître chez des patients présentant une insuffisance cardiaques latente.

+Agents bloquant les ganglions sympathiques ou autres bétabloquants

Les patients prenant en même temps des substances bloquant les ganglions sympathiques ou autres béta-bloquants (y compris en collyre) devront être surveillés en permanence.

+Inhibiteurs de la MAO

Ces derniers devront être utilisés avec précaution car une association avec des bétabloquants peut entraîner une bradycardie et un effet hypotenseur renforcé. Il est recommandé de surveiller la pression artérielle et le rythme durant ladministration initiale.

+Antihypertenseurs à action centrale (clonidine, guanfacine, moxonidine, méthyldopa, rilménidine)

Un arrêt brutal, en particulier avant darrêter les bétabloquants, peut augmenter le risque dun « rebond » dhypertension.

Lassociation clonidine-béta-bloquant non sélectif, et peut-être même avec un béta-bloquant sélectif, augmente ce risque dhypertension de rebond. En cas dadministration concomitante de clonidine, celle-ci devra continuer à être prise pendant un certain temps après larrêt du métoprolol.

+Antiarythmiques

La prudence est nécessaire en cas dassociation avec certains antiarythmiques tels que dérivés de la quinidine ou de lamiodarone et avec le propafénone, étant donné que les béta-bloquants peuvent intensifier les effets inotropes et dromotropes négatifs de ces substances.

La paroxétine peut augmenter la concentration plasmatique du métoprolol, entraînant laccroissement des effets bétabloquants.

+Ergotamine

Etant donné que les bétabloquants peuvent perturber la circulation périphérique, une vigilance accrue est recommandée en cas de co-administration de substances à activité similaire comme lergotamine.

+Nitrates

Les nitrates peuvent renforcer leffet hypotenseur du métoprolol.

+Analgésiques morphiniques

Associés au métoprolol, ils peuvent entraîner une dépression de la fonction cardiaque.

+Digitaliques

Lassociation à des glucosides cardiotoniques peut provoquer une bradycardie excessive et/ou une augmentation du temps de conduction auriculo-ventriculaire.

+Parasympathomimétiques

Lassociation à ces substances peut provoquer une bradycardie prolongée.

+Sympathicomimétiques

Le métoprolol contrarie leffet b1 des sympathicomimétiques mais devrait avoir peu dinfluence sur les effets bronchodilatateurs des agonistes b2 à des doses thérapeutiques normales. Ladministration dadrénaline (épinéphrine) à des patients sous bétabloquants peut entraîner une augmentation de la TA et une bradycardie, bien que cela soit plus rare avec des agents béta-1 sélectifs.

+Anesthésiques inhalés

Une augmentation de leffet cardiodépressif dû à linhalation concomitante danesthésiques est possible ; cependant, étant donné que les bétabloquants peuvent empêcher les fluctuations excessives de TA pendant que le patient est intubé et quils sont rapidement antagonisés avec des sympathicomimétiques béta, une utilisation concomitante nest pas contre-indiquée (voir rubrique 4.4).

+Inhibiteurs de la prostaglandine-synthétase

Lutilisation avec lindométacine ou dautres inhibiteurs de la prostaglandine-synthétase peut réduire leffet hypotenseur du métoprolol.

+Insuline et antidiabétiques oraux

Leffet hypoglycémiant de linsuline et autres hypoglycémiants oraux peut être intensifié par les bétabloquants, en particulier non sélectifs. Dans ce cas, le dosage de lhypoglycémiant oral devra être ajusté.

+Alpha-bloquants tels que prazosine, tamsulosine, térazosine, doxazosine

Ils augmentent le risque dhypotension, en particulier orthostatique grave.

+AINS

La prise concomitante danti-inflammatoires non stéroïdiens tels que lindométhacine peut diminuer leffet antihypertenseur du métoprolol.

+Floctafénine

Les bétabloquants peuvent gêner les réactions cardiovasculaires compensatoires associées à lhypotension ou au collapsus qui peuvent être induits par la floctafénine.

+Relaxants des muscles squelettiques

Les myorelaxants curarisants associés au métoprolol renforcent le blocage neuromusculaire, tandis que le baclofène augmente le risque dhypotension orthostatique en particulier. On surveillera la pression artérielle et on ajustera la posologie de lantihypertenseur si nécessaire.

+Lidocaïne

Le métoprolol peut réduire la clairance de la lidocaïne.

+Inducteurs/inhibiteurs de lenzyme hépatique

Les agents inducteurs de cette enzyme (rifampicine p.ex.) peuvent réduire les taux plasmatiques de métoprolol, tandis que les inhibiteurs (cimétidine p.ex.) peuvent les augmenter.

+Méfloquine

Risque augmenté de bradycardie.

+Antiacides

Provoquent une augmentation de la concentration plasmatique en métoprolol.

Les effets du métoprolol et dautres antihypertenseurs sur la pression artérielle sont généralement additifs. Il faudra donc être vigilant lorsquon le combinera à dautres antihypertenseurs ou à des médicaments qui pourraient réduire la pression artérielle tels que les antidépresseurs tricycliques, les barbituriques et les phénothiazines. Cependant, de telles combinaisons dantihypertenseurs peuvent souvent se révéler bénéfiques dans le contrôle de lhypertension.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Les études chez lanimal nont mis en évidence aucun effet tératogène aux concentrations cliniquement pertinentes.

Les bétabloquants réduisent la perfusion placentaire, ce qui peut entraîner la mort du ftus et des naissances immatures ou prématurées, mais à ce jour aucune étude prospective na mis en évidence une augmentation du risque de défauts congénitaux chez lhomme. Le métoprolol traverse le placenta et est présent dans le sang du cordon, mais aucune preuve danomalie ftale na été signalée.

A titre de précaution, il est préférable déviter la prise de métoprolol durant la grossesse. Néanmoins, il a été utilisé sous étroite surveillance contre lhypertension associée à une grossesse après 20 semaines de gestation. Cependant, chez les nouveau-nés des mères traitées, les effets pharmacologiques des bétabloquants peuvent persister pendant plusieurs jours après la naissance et provoquer bradycardie, hypoglycémie et détresse respiratoire. En conséquence, si lon doit prescrire du métoprolol vers la fin de la grossesse, il faudra surveiller étroitement les effets indésirables possibles sur le ftus et le nouveau-né (en particulier bradycardie, hypoglycémie et hypotension) durant les premiers jours après la naissance.

Allaitement

Des cas dhypoglycémie et de bradycardie ont été décrits chez le nouveau-né avec des bétabloquants se liant faiblement aux protéines plasmatiques. Le métoprolol est excrété dans le lait humain. Bien que sa concentration dans celui-ci soit très faible, lallaitement devra être interrompu pendant le traitement au métoprolol. En cas de prise durant lallaitement, on surveillera le bébé pour détecter tout symptôme de blocage béta.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Comme tout bétabloquant, le métoprolol a un effet sur laptitude à conduire et à utiliser des machines car il peut provoquer des vertiges et une fatigue, en particulier au début du traitement. Les patients devront donc en être avertis.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Le métoprolol est bien toléré et ses effets indésirables sont généralement faibles et réversibles. Le plus couramment signalé est la fatigue/asthénie; gangrène (chez des patients atteints de troubles circulatoires périphériques graves), thrombocytopénie et agranulocytose peuvent se produire très rarement (moins de 1 cas sur 1 000 patients). Les effets indésirables suivants ont été signalés au cours des études cliniques ou après utilisation normale. Dans de nombreux cas, un lien avec la prise de métoprolol (tartrate) na pas été fermement établi.

Les définitions dincidence suivantes ont été utilisées : très fréquent ( ≥ 1/10), fréquent ( ≥ 1/100), peu fréquent ( ≥ 1/1000), rare ( ≥ 1/10 000, < 1/1000) et très rare ( < 1/10 000). Les données ci-dessous comprennent également les cas isolés.

Classe de système/ dorgane

Très fréquent (> 1/10)

fréquent (≥ 1/100 à <1/10)

Peu fréquent (≥ 1/1000 à <1/100)

Rare (≥ 1/10 000 à < 1/1000)

Très rare (< 1/10 000)

Affections du sang et du système lymphatique

Thrombocytopénie, agranulocytose

Affections du métabolisme et de la nutrition

Prise de poids

Augmentation des VLDL, baisse des HDL, aggravation de lhypoglycémie induite par linsuline

Affections psychiatriques

Dépression, baisse de la vigilance, somnolence ou insomnie, cauchemars

Nervosité, anxiété, impuissance

Amnésie/ troubles de la mémoire, confusion, hallucinations, dépersonnalisation

Affections du système nerveux

Fatigue

Vertiges, céphalées

Paresthésie, faiblesse musculaire et crampes

Affections de la vision

Vision trouble, sécheresse et/ou irritation des yeux, conjonctivite

Affections des oreilles et du labyrinthe

Acouphènes, surdité réversible

Affections cardiaques

Bradycardie hypotension et troubles posturaux (très rarement accompagnés de syncope), palpitations,

Détérioration dune insuffisance cardiaque, choc cardiogénique chez des patients en infarctus du myocarde aigu*, bloc AV du premier degré, dème et douleurs péricardiques

Troubles de la conduction, divers types darythmies

Affections vasculaires

Mains et pieds froids Phénomène de Raynaud

Gangrène chez des patients atteints de troubles circulatoires périphériques graves

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Dyspnée après un effort physique

Bronchospasme, y compris chez des patients sans troubles pulmonaires obstructifs

Rhinite

Affections gastro-intestinales

Nausées, douleurs abdominales, diarrhée, constipation

Vomissements

Bouche sèche

Affections hépatobiliaires

Anomalies du test de la fonction hépatique

Hépatite

Affections de la peau et des tissus sous-cutanés

Rash (urticaire, lésions psoriasiques oudystrophiques de la peau), sudation excessive

Chute des cheveux réversible

Photosensibilité, détérioration dun psoriasis préexistant

Affections musculo-squelettiques et des tissus conjonctifs

Arthralgie

Affections de lappareil reproducteur et des seins

Troubles de la libido et de lérection

Maladie de La Peyronie

Troubles généraux et au site dadministration

Dysgueusie (troubles du goût)

* Fréquence excessive de 0,4% par rapport à un placebo observée lors de lessai COMMIT portant sur 46000 patients atteints dun infarctus aigu du myocarde, chez lesquels la fréquence dun choc cardiogénique était de 2,3 % chez les patients prenant du métoprolol (jusquà 15 mg par voie IV puis 200 mg par voie orale) et de 1,9 % dans le groupe placebo dans le sous-groupe de patients à faible index de risque de choc. Cet index était basé sur le risque absolu de choc pour chaque patient individuel basé sur lâge, le sexe, le délai, la classe Killip, la pression artérielle, le rythme cardiaque, les anomalies de lECG et les antécédents dhypertension. Le groupe de patients à faible index de risque de choc correspond à ceux pour lesquels le métoprolol est recommandé en cas dinfarctus aigu du myocarde.

Expérience post-commercialisation

Les réactions indésirables suivantes ont été signalées après la mise sur le marché : confusion mentale, augmentation des triglycérides sanguins et diminution des HDL. Etant donné quil sagit dune population de taille incertaine et que ces cas comportent des facteurs portant à confusion, il nest pas possible destimer leur fréquence de manière fiable.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Symptômes

Les symptômes de surdosage peuvent comprendre bradycardie, hypotension, insuffisance cardiaque aiguë et bronchospasme.

Le traitement comprendra en général une surveillance étroite, un traitement en soins intensifs, un lavage gastrique, la prise de charbon activé et dun laxatif pour empêcher labsorption de toute quantité du médicament encore présente dans lappareil gastro-intestinal, linjection de plasma ou de substituts pour traiter lhypotension et le choc.

Une bradycardie excessive pourra être contrée avec 1 à 2 mg datropine IV et/ou un pacemaker. Si nécessaire, on injectera par la suite un bolus de 10 mg de glucagon par voir IV. Si nécessaire, ce bolus pourra être répété ou suivi dune perfusion de 1 à 10 mg/heure de glucagon selon la réponse. Sil ny a pas de réponse au glucagon ou sil nest pas disponible, un stimulant des récepteurs béta-adrénergiques (dobutamine, isoprénaline, noradrénaline) peut être utilisé. La dobutamine peut être administrée à raison de 2,5 à 10 microgrammes/kg/minute par voie IV.

A cause de son action inotrope positive, la dobutamine peut également être utilisée pour traiter lhypotension et linsuffisance cardiaque aigue. Il est probable que ce dosage serait insuffisant pour annuler leffet du blocage béta sur le cur causé par la prise dune très forte dose. On augmentera donc la dobutamine si nécessaire afin dobtenir la réponse requise en fonction de létat du patient.

Ladministration dions calcium peut aussi être envisagée. Le bronchospasme peut généralement être inversé à laide de bronchodilatateurs.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : bétabloquant sélectif

Code ATC : C07AB02

Le métoprolol est un bétabloquant b1-sélectif compétitif : il bloque les récepteurs b1 à des doses bien plus faibles que celles nécessaires pour bloquer les récepteurs b2.

A cause de ces propriétés, le métoprolol convient pour le traitement de lhypotension, de langor, de divers types darythmie et de linsuffisance cardiaque congestive modérée à grave chez des patients atteints de myocardiopathie dilatée idiopathique, ainsi que pour prévenir la réapparition dun infarctus et donc réduire la mortalité chez des patients ayant déjà fait un infarctus et présentant un risque considérable de nouvel infarctus ou de mort cardiaque subite.

Le métoprolol a un effet stabilisant de membrane non significatif et ne manifeste pas dactivité agoniste partielle. Il réduit ou inhibe leffet agoniste des catécholamines sur le cur. Ces dernières sont libérées en cas de stress physique ou mental. Cela signifie que laugmentation usuelle du rythme, du débit cardiaque, de la contractilité et de la pression artérielle causée par une forte augmentation du taux de catécholamines est réduite par le métoprolol. En présence de taux élevés dadrénaline endogène, le métoprolol interfère beaucoup moins avec le contrôle de la TA que les bétabloquants non sélectifs. Il a moins deffet sur la libération dinsuline et sur le métabolisme des hydrates de carbone que ces bétabloquants non sélectifs. Egalement, le métoprolol agit moins sur la réaction cardiovasculaire à lhypoglycémie que ces bétabloquants non sélectifs. Des études à court terme ont montré que le métoprolol peut légèrement augmenter les taux de triglycérides et abaisser ceux dacides gras libres dans le sang. On a observé dans quelques cas une légère réduction de la fraction HDL, cependant également moins prononcée que dans le cas des bétabloquants non sélectifs.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

Après prise orale, le métoprolol est totalement absorbé. A lintérieur de la fenêtre thérapeutique, les concentrations plasmatiques augmentent de manière linéaire en fonction du dosage. Les taux plasmatiques maxima sont atteints après environ 1,5 à 2 heures. Même si le profil plasmatique présente une assez grande variabilité entre individus, cela semble être généralement reproductible. Par suite du métabolisme important en première passe, la biodisponibilité après une dose orale unique est denviron 50 %. Après des doses répétées, la biodisponibilité de la dose augmente pour atteindre environ 70 %. Après une prise pendant les repas, la biodisponibilité dune dose orale augmente denviron 30 à 40 %.

Distribution

La molécule se lie denviron 5 à 10 % aux protéines plasmatiques.

Métabolisme et élimination

Le métoprolol est métabolisé par oxydation dans le foie, essentiellement par lisoenzyme CYP2D6. Si trois métabolites principaux ont été identifiés, aucun dentre eux na deffet bétabloquant significatif. Généralement, 95 % dune dose orale se retrouvent dans les urines. Seuls 5 % de la dose sont excrétés intacts à travers les reins ; dans des cas isolés, ce chiffre peut atteindre 30 %. La demi-vie délimination du métoprolol est en moyenne de 3,5 heures (avec des extrêmes allant de 1 à 9 heures). La clairance totale est denviron 1 litre/minute.

Populations spéciales

Personnes âgées

Par rapport à des patients plus jeunes, la pharmacocinétique du métoprolol administré à des personnes âgées ne présente pas de différences significatives.

Insuffisants rénaux

Linsuffisance rénale na pratiquement pas deffet sur la biodisponibilité du métoprolol. Cependant, lexcrétion des métabolites est réduite. Chez des patients ayant un taux de filtration glomérulaire < 5 ml/minute, on a observé une accumulation importante de métabolites. Cependant, cette accumulation nentraîne pas daugmentation du blocage béta.

Insuffisants hépatiques

La pharmacocinétique du métoprolol nest modifiée que de manière minime par une réduction de la fonction hépatique. Cependant, chez des patients atteints dune cirrhose grave et dune anastomose porto-cave, la biodisponibilité du métoprolol peut augmenter et la clairance totale diminuer. Des patients avec une anastomose porto-cave avaient une clairance totale denviron 0,3 litres/minute et des valeurs AUC 6 fois plus élevées que chez un sujet sain.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les données non cliniques issues des études de pharmacologie de toxicité en administration répétée, de génotoxicité, cancérogénèse, et des fonctions de reproduction nont pas révélé de risque particulier pour lhomme.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Cellulose microcristalline, gélatine, carboxyméthylamidon sodique, silice colloïdale hydratée, acide stéarique.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25ºC.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

10, 20, 28, 30, 50, 56, 60, 84 et 90 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas d'exigences particulières.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

accord healthcare France sas

45, rue du Faubourg de Roubaix

59000 lille

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·223 239-3 ou 34009 223 239 3 0 : 10 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 240-1 ou 34009 223 240 1 2 : 20 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 241-8 ou 34009 223 241 8 0 : 28 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 242-4 ou 34009 223 242 4 1 : 30 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 243-0 ou 34009 223 243 0 2 : 50 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 244-7 ou 34009 223 244 7 0 : 56 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 245-3 ou 34009 223 245 3 1 : 60 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 247-6 ou 34009 223 247 6 0 : 84 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

·223 248-2 ou 34009 223 248 2 1 : 90 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium)

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 25/09/2012

Dénomination du médicament

METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable

Tartrate de Métoprolol

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelquun dautre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si lun des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. Qu'est-ce que METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?

3. Comment prendre METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

Le principe actif, le tartrate de métoprolol, appartient à un groupe de médicaments appelé bétabloquants.

Indications thérapeutiques

Le tartrate de métoprolol a un effet sur la manière dont le cur fonctionne et il réduit la tension. Le tartrate de métoprolol peut être utilisé pour traiter un certain nombre de maladies. Il peut être prescrit à de patients :

·pour réduire lhypertension artérielle.

·ayant des douleurs dans la poitrine dues à une angine de poitrine.

·ayant des troubles du rythme cardiaque.

·pour le traitement au long court après un infarctus du myocarde.

·pour prévenir les migraines.

Le métoprolol est destiné aux adultes.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?   Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Ne prenez jamais METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable dans les cas suivants :

·si vous êtes allergique/hypersensible au métoprolol ou à nimporte lequel des autres ingrédients de ce médicament (voir rubrique 6 Informations supplémentaires).

·si vous êtes allergique à un groupe de médicaments appelés bétabloquants.

·si vous souffrez de certains troubles cardiaques (bloc auriculo-ventriculaires du deuxième et troisième degré).

·si vous avez une insuffisance cardiaque grave.

·si vous avez eu un choc dorigine cardiaque.

·si vous souffrez de troubles artériels périphériques ou de maladie de Raynaud, dans leurs formes sévères.

·si vous avez un rythme cardiaque très lent (moins de 50 battements par minute).

·si vous prenez un médicament du groupe appelé béta-agonistes qui servent à aider le cur à pomper de manière plus forte.

·si vous souffrez de problèmes du rythme cardiaque appelés maladies du sinus.

·si vous avez ou avez eu des difficultés à respirer ou de lasthme.

·si vous souffrez dun phéochromocytome non traité (maladie de la glande surrénale qui entraine une production excessive dhormone provoquant une hypertension artérielle sévère).

·si vous souffrez dune acidité anormale du sang (acidose métabolique).

·si vous recevez du vérapamil ou du diltiazem par voie intraveineuse.

·si vous souffrez dhypotension.

Si vous pensez que lune quelconque de ces contre-indications sapplique à vous, ne prenez pas les comprimés. Parlez-en dabord à votre médecin et suivez ses conseils.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable :

·si vous voulez à tout moment interrompre le traitement : vous ne devez pas arrêter brutalement, ce qui pourrait aggraver votre insuffisance cardiaque chronique et augmenter le risque de crise cardiaque.

·si vous avez des difficultés à respirer.

·si vous avez des réactions allergiques, par exemple à des piqûres dinsecte, à des aliments ou à dautres substances.

·si vous êtes diabétique. Le métoprolol peut masquer certains symptômes de lhypoglycémie chez les diabétiques. Il peut également être nécessaire dajuster tout traitement avec des médicaments hypoglycémiants (réduisant le taux de sucres dans le sang) que vous prenez déjà.

·si vous avez une mauvaise circulation ou une insuffisance cardiaque.

·si votre cur bat lentement.

·si vous devez subir une opération, vous devez dire à lanesthésiste que vous prenez des comprimés de métoprolol.

·si vous avez des problèmes de foie sévères.

·si vous avez une tumeur près dun rein (phéochromocytome).

·si vous avez un type de douleur de poitrine appelé angor de Prinzmetal.

·si vous avez une thyroïde hyperactive (des symptômes tels que rythme cardiaque trop élevé, sudation, tremblements, anxiété, augmentation de lappétit ou perte de poids pourraient être masqués par ce médicament).

·si vous avez ou avez eu des rougeurs de la peau appelées psoriasis.

·si vous avez une sécheresse des yeux.

Demandez conseil à votre médecin si lun des états ci-dessus sapplique à vous ou la été dans le passé.

Interactions avec d'autres médicaments

Prise d'autres médicaments :

METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable peut modifier la manière dont dautres médicaments opèrent, et inversement certains médicaments modifient la façon dont le métoprolol opère.

Si METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable doit être combiné avec lun/plusieurs des médicaments ci-dessous, vous devez le dire à votre médecin :

·médicaments utilisés pour abaisser la tension, y compris :

oantagonistes du calcium, par exemple vérapamil, nifédipine et dilitiazem.

omédicaments à action centrale, par exemple clonidine, guanfacine, moxonidine, méthyldopa et rilménidine.

oalpha-bloquants, par exemple prazosine, tamsulosine, térazosine, doxazosine.

Les effets du métoprolol et dautres médicaments abaissant la tension sajoutent généralement :

·rifampicine (utilisée contre la tuberculose).

·médicaments contre les allergies (antihistaminiques).

·médicaments contre la dépression (antidépresseurs).

·médicaments contre les maladies mentales graves (antipsychotiques).

·médicaments contre les inflammations et la fièvre, par exemple celecoxib, indométhacine et floctafénine.

·autres béta-bloquants similaires au métoprolol, y compris collyres pour les yeux comme le timolol.

·ergotamine (contre les migraines).

·nitrates comme la nitroglycérine (utilisée contre langine de poitrine).

·analgésiques morphiniques tels que loxycodone (utilisée pour lutter contre les douleurs graves).

·glucosides digitaliques tels que la digoxine (utilisée contre linsuffisance cardiaque).

·médicaments utilisés contre les troubles du rythme cardiaque tels que propafénone, amiodarone et quinidine.

·atropine (utilisée pour traiter certains troubles des yeux).

·adrénaline (utilisée pour le traitement durgence des réactions allergiques).

·anesthésiques.

·médicaments utilisés pour traiter le diabète.

·lidocaïne (utilisée pour traiter les anomalies du rythme cardiaque).

·baclofène (utilisé pour traiter la spasticité).

·méfloquine (utilisée pour traiter le paludisme).

·antiacides (utilisés contre les maux destomac).

Si vous prenez ou avez pris récemment tout autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou pharmacien.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

Lorsque vous prendrez ce médicament, vous devrez réduire la quantité dalcool que vous absorberez car cela peut renforcer leffet du métoprolol.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse

Le métoprolol nest généralement pas recommandé pendant la grossesse, bien que votre médecin puisse décider de lutiliser vers la fin de la grossesse sous surveillance étroite, y compris concernant les effets sur le nouveau-né.

Si vous êtes enceinte, dites-le à votre médecin.

Allaitement

Lallaitement devra généralement être interrompu durant le traitement avec le métoprolol, bien que votre médecin puisse décider de le prescrire pendant que vous allaitez, avec surveillance étroite du bébé.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines :

Le métoprolol peut influencer votre capacité à conduire et utiliser des machines, car il peut provoquer des vertiges et une fatigue, en particulier au commencement du traitement. Ne conduisez pas et nutilisez pas de machines ou doutils si vous sentez un état tel que fatigue ou vertiges.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT PRENDRE METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez-le ou demandez conseil à votre pharmacien.

Les comprimés de métoprolol devront toujours être pris à jeun.

La dose habituelle est :

·Hypertension : 100 ou 200 mg, de préférence une fois par jour, en dose unique le matin ou en deux doses divisées, une le matin et une le soir. Votre médecin pourrait vous demander de commencer par une dose plus faible.

·Douleur dans la poitrine (angine de poitrine/angor) : selon les symptômes, 100 à 200 mg par jour, en deux doses divisées matin et soir. Votre médecin pourrait vous demander de commencer par une dose plus faible.

·Troubles du rythme: 100 à 150 mg par jour, en deux doses matin et soir. Si nécessaire, votre médecin pourra augmenter les doses.

·Traitement au long court après un infarctus du myocarde : 100 mg deux fois par jour, matin et soir.

·Migraines : 100 à 200 mg par jour, en deux doses matin et soir.

Ce médicament est généralement pris à long terme. Ne changez jamais la posologie vous-même.

Le dosage pourra être réduit pour les patients ayant des troubles graves du foie.

Ces comprimés peuvent être divisés en doses égales.

Population pédiatrique : METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable nest pas recommandé chez lenfant.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable que vous nauriez dû :

Les symptômes dun tel surdosage comprennent baisse de la tension, ralentissement du cur, essoufflement, vertiges, fatigue, toux, respiration sifflante et dans les cas graves arrêt du cur.

Contactez immédiatement votre médecin. Prenez avec vous les boîtes vides que vous avez prises. Il sera quelquefois nécessaire de vous hospitaliser.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez de prendre METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable :

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en rappellerez, à moins que ce soit presque le moment où vous devrez prendre la dose suivante.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Risque de syndrome de sevrage

Si vous arrêtez de prendre METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable :

Narrêtez jamais brusquement le traitement. Cela pourrait entraîner immédiatement une détérioration de votre état, des anomalies de votre rythme cardiaque et une hypertension.

Larrêt ou linterruption du traitement avec du métoprolol devra toujours être fait en consultation avec votre médecin, qui vous dira comment réduire les doses jusquà larrêt complet du traitement.

Si vous avez des problèmes durant cette période dite de sevrage, consultez votre médecin.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde ny soit pas sujet.

Si vous remarquez les symptômes suivants, contactez immédiatement votre médecin :

·réaction allergique telle que démangeaisons, difficulté à respirer ou gonflement du visage, des lèvres, de la gorge ou de la langue.

·cur très lent ou tension très faible (vous pourriez ressentir des vertiges ou une faiblesse) ou en cas de difficulté à respirer.

Les termes suivants sont utilisés pour décrire la fréquence de ces effets indésirables.

Très fréquent : chez 1 ou plus dun utilisateur sur 10

Fréquent : chez 1 à 10 utilisateurs sur 100

Peu fréquent : chez 1 à 10 utilisateurs sur 1000

Rare : chez 1 à 10 utilisateurs sur 10 000

Très rare : chez moins d1 utilisateur sur 10 000.

Très fréquent :

·fatigue.

Fréquent :

·vertiges.

·tension faible qui pourrait vous donner des vertiges ou vous faire perdre connaissance, en particulier lorsque vous vous levez rapidement dune position assise ou allongée.

·mauvaise circulation rendant les doigts et les orteils engourdis et pâles.

·maux destomac.

·maux de tête.

·difficulté respiratoire à leffort.

·diarrhée.

·constipation.

·cur lent.

·cur irrégulier.

·mal au cur.

Peu fréquent :

·prise de poids.

·somnolence.

·difficulté à sendormir.

·faiblesse musculaire et crampes.

·rétention deau.

·vomissements.

·dépression.

·cauchemars.

·aggravation de linsuffisance cardiaque.

·douleurs dans la poitrine.

·réduction de lattention.

·sensations anormales sur la peau (fourmillements, chatouillements, démangeaisons ou sensations de brûlure).

·respiration sifflante.

·augmentation de la transpiration.

·rougeur de la peau.

Rare :

·nervosité.

·difficulté ou absence de désirs sexuels.

·rhinite.

·chute de cheveux réversible.

·anxiété.

·bouche sèche.

·problèmes oculaires (vision trouble, yeux secs et/ou irrités, inflammation).

·résultats de lanalyse du sang pour la fonction hépatique anormaux.

Très rare :

·forte réduction du nombre de globules blancs augmentant le risque dinfections.

·changement des taux de lipides dans le sang.

·confusion.

·entendre des bruits anormaux.

·troubles du goût.

·détérioration dun psoriasis préexistant.

·réduction du taux de plaquettes sanguines augmentant le risque de saignements ou de bleus.

·glycémie (sucres dans le sang) faible chez les diabétiques prenant de linsuline.

·hallucinations.

·surdité réversible.

·inflammation du foie (hépatite).

·douleurs des articulations.

·troubles de la mémoire.

·changements de la personnalité.

·gangrène.

·hypersensibilité à la lumière.

·impuissance.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent graves, informez-en immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser après la date de péremption mentionnée sur les plaquettes et la boîte après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

Ne pas conserver à des températures supérieures à 25°C.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable ?

La substance active est : le tartrate de métoprolol.

Chaque comprimé contient 100 mg de tartrate de métoprolol.

Les autres composants sont :

Cellulose microcristalline, gélatine, glycolate damidon sodique, silice colloïdale hydratée, acide stéarique.

Forme pharmaceutique et contenu

Quest ce que METOPROLOL ACCORD 100 mg, comprimé sécable et contenu de lemballage extérieur ?

Comprimés ronds, biconvexes, denviron 10 mm, blancs à blanc cassé, marqués « 125 A » dun côté et avec une barre de cassure de lautre côté.

10, 20, 28, 30, 50, 56, 60, 84 et 90 comprimés sous plaquettes (PVC/Aluminium).

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

accord healthcare France sas

45, rue du Faubourg de Roubaix

59000 lille

Exploitant

ACCORD HEALTHCARE France SAS

45, rue du Faubourg de Roubaix

59000 LILLE

Fabricant

Accord Healthcare Limited

SAGE HOUSE 319 PINNER ROAD

MIDDLESEX

HA 1 4HF NORTH HARROW

ROYAUME UNI

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAnsm (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité