LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation

source: ANSM - Mis à jour le : 16/12/2014

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Une bouteille en aluminium de 2 L contient 1,3 kg de gaz médicinal comprimé, correspondant à un volume extractible de 233 litres (à 1,013 bar, 15°C).

Une bouteille en aluminium de 5 L contient 3,1 kg de gaz médicinal comprimé, correspondant à un volume extractible de 555 litres (1,013 bar, 15°C).

Une bouteille en aluminium de 10 L contient 5,5 kg de gaz médicinal comprimé, correspondant à un volume extractible de 1000 litres (à 1,013 bar, 15°C).

Dans les conditions normales (1,013 bar, 15°C), 1 litre de gaz correspond à 1 litre de xénon 100 % (v/v).

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Gaz médicinal liquéfié.

Incolore et inodore.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Entretien de lanesthésie générale en association avec des morphiniques, au cours de lanesthésie balancée. LENOXE est indiqué chez les adultes.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

LENOXE ne doit être administré quen présence dun médecin anesthésiste-réanimateur. Le matériel complet danesthésie, de ventilation et de réanimation doit être disponible durant ladministration. Un monitorage de la concentration inspirée en oxygène au cours de ladministration est obligatoire.

Posologie

Prémédication

Choisir une prémédication adaptée aux besoins spécifiques du patient. Des anticholinergiques telle que latropine, peuvent être administrés.

Induction de lanesthésie

Le xénon nest pas indiqué pour linduction de lanesthésie. Pour linduction, il est préférable dutiliser un agent anesthésique intraveineux.

Entretien de l'anesthésie

La concentration de xénon dans lair inspiré recommandée au cours dune anesthésie générale dépend des besoins spécifiques du patient, de la nature de lintervention à pratiquer et de ladministration concomitante dautre médicament anesthésique ou morphinique*. Elle est comprise entre 51 à 69 % (v/v). Si le relâchement musculaire savère insuffisant, des myorelaxants peuvent être administrés (voir rubrique 4.5).

La CAM50 (Concentration Alvéolaire Minimale permettant de supprimer la réaction à un stimulus douloureux chez 50 % des patients) est denviron 60 ± 5 % (v/v).

*études réalisées avec du xénon à 1 CAM, en association avec du sufentanil administré en bolus de 10 µg.

Le fentanyl peut être administré en association à des doses comprises entre 0,05 mg et 1,0 mg. Pour lalfentanil en association, des doses de 50 µg/kg à 100 µg/kg ont été utilisées ; pour le rémifentanil, des doses de 0,2 µg/kg/min à 0,5 µg/kg/min ont été utilisées.

En raison dune expérience clinique limitée et du manque de données cliniques disponibles, ladministration concomitante dun anesthésique volatil n'est pas actuellement recommandée.

Fin danesthésie

En fin danesthésie, ladministration de xénon est interrompue. Bien que le risque d´hypoxie de dilution soit plus faible avec le xénon qu`avec le protoxyde d´azote, la concentration inspirée en oxygène devra être augmentée jusquà atteindre 100 %.

Populations spécifiques

·Sujet âgé

Chez le sujet âgé, la CAM50 du xénon varie selon le sexe : elle est de 69,3 % (v/v) chez lhomme et de 51,5 % (v/v) chez la femme (avec 30 % doxygène).

·Sujet atteints dinsuffisance rénale et/ou hépatique

En raison dune expérience clinique limitée et du manque de données cliniques disponibles, il nest pas recommandé dutiliser LENOXE 100% (v/v) (voir rubrique 4.4).

Population pédiatrique

La sécurité et lefficacité de LENOXE chez les enfants âgés de 0 à 18 ans nont pas encore été établies.

Aucune donnée nest disponible, le xénon ne doit donc pas être utilisé chez lenfant et ladolescent de moins de 18 ans (voir rubrique 4.4).

Mode dadministration

Le xénon doit être administré uniquement en mélange avec au minimum 30% doxygène.

Administration par inhalation

Le xénon doit être administré avec un appareil danesthésie de type classique, préalablement étalonné spécifiquement pour le xénon. La durée de lanesthésie au xénon dépend de la nature de lintervention chirurgicale.

La technique dadministration employée doit permettre déviter ladministration de xénon seul (ou dun mélange présentant une pression partielle de ce gaz inerte trop élevée et donc toxique), de façon à maintenir une concentration inspirée en oxygène suffisante (voir rubrique 6.6).

En raison de laccumulation dazote qui se produit lorsque le xénon est utilisé avec un appareil d'anesthésie en circuit fermé et pour maintenir une oxygénation correcte, il est recommandé, de réinjecter un mélange frais "oxygène-xénon" dans le circuit quand la concentration en xénon descend en dessous de 60 %. Chez les patients nécessitant une concentration d'oxygène supérieure à 30-35 % pour maintenir une saturation correcte de lhémoglobine en oxygène, laccumulation dazote et la concentration en oxygène requise auront pour effet de réduire la concentration en xénon, laquelle sera alors nettement inférieure à 1 CAM.

Il nexiste pas actuellement de données disponibles concernant ladministration de xénon à long terme.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Antécédents connus dhypersensibilité à la substance active.

·Antécédents connus dhyperthermie maligne.

·Pression intracrânienne élevée.

·Patientes éclamptiques ou pré-éclamptiques.

·Patients souffrant de maladies pulmonaires et/ou des voies aériennes.

·Patients nécessitant une concentration élevée en oxygène.

·Patients avec une fonction cardiaque sévèrement altérée.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Le xénon ne doit pas être utilisé comme seul agent de lanesthésie. La CAM du xénon étant égale à 55-71 % (v/v) il ne permet donc pas, utilisé seul, de réaliser une anesthésie et une oxygénation correcte chez tous les patients dans des conditions de normobarie. Cest la raison pour laquelle, généralement, le xénon est utilisé en association à des morphiniques (anesthésie balancée). En cas de doute sur la profondeur de lanesthésie et notamment lorsque la concentration inspirée en oxygène nécessaire est supérieure à 35 %, la procédure danesthésie devra être modifiée. Pour connaître la dose de morphiniques à utiliser, consulter la rubrique 4.2.

Le xénon doit être administré uniquement avec un appareil danesthésie adapté au xénon (voir rubrique 6.6).

En raison du peu dexpérience disponible chez les patients présentant des atteintes de la fonction hépatique et/ou rénale, le xénon ne doit pas être utilisé chez ces patients, en lattente de données complémentaires.

La sécurité et lefficacité du xénon chez les enfants âgés de 0 à 18 ans na pas encore été établie. Le xénon ne doit donc pas être utilisé chez ces patients.

Chez les patients à risque de nausées et vomissements postopératoires (NVPO), le risque de survenue de NVPO est élevé lors des anesthésies avec le xénon (jusquà 45%).

Du fait dune augmentation du débit sanguin cérébral observée avec le xénon, et du manque de données cliniques disponibles, lutilisation du xénon en chirurgie neurologique n'est pas actuellement recommandée.

Du fait de ses propriétés physiques le xénon augmente la résistance des voies aériennes supérieures.

Lincidence de lhyperthermie maligne est de 1/20000 lorsque lon utilise des anesthésiques volatils. Il ny a pas dexpérience concernant lutilisation du xénon chez les patients susceptibles de présenter une hyperthermie maligne.

La prudence est de rigueur chez les patients hypertendus.

Le xénon doit être utilisé exclusivement dans un mélange gazeux contenant au moins 30 % doxygène, sous peine de risques dasphyxie.

Le xénon est peu soluble dans le sang. Néanmoins, le risque daugmentation excessive de la pression dans les cavités creuses de lorganisme ne peut être complètement exclu.

En raison dune expérience clinique limitée et du manque de données cliniques, ladministration concomitante dun anesthétique volatil nest pas recommandée.

Le xénon est un gaz plus lourd que lair, par conséquent, il saccumule dans les points bas par déplacement de loxygène de lair.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Dans la grande majorité des cas, il nest pas nécessaire dinterrompre les autres médicaments nécessaires au patient avant une anesthésie générale au xénon. Il suffit que le patient informe lanesthésiste des traitements en cours.

Ladministration concomitante de xénon et dun médicament de la liste ci-après devra faire lobjet dune surveillance clinique rigoureuse du patient :

+Sympathomimétiques indirects (amphétamines et dérivés, psychostimulants, anorexigènes, éphédrine et dérivés)

Risques dhypertension péri-opératoire. En cas de chirurgie programmée, il est préférable dinterrompre le traitement quelques jours avant lopération.

+Inhibiteurs non sélectifs de la monoamine oxydase

A ce jour, les effets des inhibiteurs de la monoamine oxydase sur lanesthésie au xénon ne sont pas connus. Actuellement, on ne dispose pas de données sur ladministration concomitante d'inhibiteurs de la monoamine oxydase et de xénon.

Pour des raisons de sécurité, comme avec les autres anesthésiques par inhalation, le traitement par un inhibiteur de la monoamine oxydase doit être arrêté 15 jours avant lintervention chirurgicale.

+Sympathomimétiques alpha et bêta (adrénaline par exemple [administrée par injection sous-cutanée ou gingivale pour obtenir un effet hémostatique local] et noradrénaline) ou sympathomimétique bêta (orciprénaline)

Les études cliniques avec le xénon nont révélé aucune augmentation de lincidence des arythmies ventriculaires après administration sous-cutanée de 0,25 mg dadrénaline (50 ml d'une dilution de 1/200000).

+Myorelaxants

Le xénon na aucun effet sur le relâchement musculaire. Les effets des myorelaxants ne sont pas modifiés par le xénon.

+Opioïdes et autres médicaments à action centrale

Ladministration concomitante danalgésiques opioïdes ou dautres médicaments à action centrale, de même que lhypothermie, augmente l'effet anesthésique du xénon. Par conséquent, une faible dose de xénon peut être suffisante.

+Bêtabloquants et autres antihypertenseurs

Les réactions compensatrices cardiovasculaires peuvent être altérées par les bêtabloquants (elles peuvent cependant être diminuées par ladministration de sympathomimétiques bêta au cours de lintervention chirurgicale).

En règle générale, le traitement par bêtabloquants ou autres antihypertenseurs ne doit pas être interrompu et une diminution brutale de la dose doit être évitée.

Le xénon peut provoquer une hypotension importante chez les patients recevant également des inhibiteurs calciques de la classe des dihydropyridines.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Il nexiste pas de données suffisamment pertinentes concernant lutilisation du xénon chez la femme enceinte. Les études effectuées sur lanimal sont insuffisantes pour permettre de conclure sur la toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3).

LENOXE nest pas recommandé pendant la grossesse.

Une augmentation des saignements utérins au cours de lintervention obstétricale ne peut être exclue ; il nexiste aucun essai disponible à lheure actuelle.

Il ny a pas dexpérience sur la sécurité dutilisation de xénon pour les anesthésies obstétricales.

On ne sait pas si le xénon est excrété dans le lait maternel. L´excrétion du xénon dans le lait na pas été étudiée chez lanimal.

La décision dutiliser ou non du xénon au cours de lallaitement, doit être prise en prenant en considération dune part les avantages pour lenfant de lallaitement et dautre part le bénéfice maternel dune anesthésie avec du xénon.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Le xénon a, comme tout anesthésique, des effets majeurs sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Après une anesthésie au xénon le patient doit par conséquent sabstenir de conduire un véhicule à moteur ou d'utiliser une machine pendant une durée fixée individuellement par le médecin.

Le patient ne devra pas rentrer seul chez lui mais il devra être accompagné. Il ne devra pas consommer dalcool.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Comme tout anesthésique inhalé, le xénon provoque une dépression respiratoire plus ou moins concentration-dépendante.

Dans le cas dune anesthésie au xénon, les nausées et vomissements postopératoires sont très fréquents (jusquà 45 % des patients).

La fréquence des effets indésirables est définie de la façon suivante :

·Très fréquent : ≥ 1/10

·Fréquent : ≥ 1/100, < 1/10

·Peu fréquent : ≥ 1/1 000, < 1/100

·Rare : ≥ 1/10 000, < 1/1 000

·Très rare : ≤ 1/10 000

·Fréquence indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles.

Affections du système immunitaire

Fréquent : augmentation de la température, sudation pendant ou après lintervention, frissons.

Affections cardiaques

Fréquent : bradycardie.

Affections vasculaires

Très fréquent : hypertension.

Fréquent : hypotension.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Très rare : spasmes bronchiques.

Affections gastro-intestinales

Très fréquent : nausées et vomissements postopératoires.

Les évènements suivants ont été observés dans le cadre détudes cliniques sans relation directe avec lanesthésie au xénon :

·Arythmie,

·élévation des enzymes hépatiques,

·dysfonction rénale,

·hypersécrétion,

·hypocalcémie,

·hyperleucocytose,

·acidose métabolique,

·tachycardie.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

En cas de surdosage : couper lalimentation en xénon, pratiquer provisoirement une ventilation assistée ou contrôlée avec de l'oxygène pur et corriger lhypertension à l'aide de mesures appropriées.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe thérapeutique: autres anesthésiques généraux, code ATC : N01A X15

Le xénon est un anesthésique par inhalation, de la famille des gaz rares. Il provoque, selon la dose administrée, la perte - réversible - de la conscience, de la sensibilité à la douleur, des réflexes végétatifs et de la fonction motrice. Il entraîne également une dépression respiratoire et une diminution des réponses circulatoires.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Site dabsorption et cinétique

Le xénon est absorbé par les alvéoles pulmonaires. Le taux de xénon diffusé dans le cerveau dépend de sa concentration dans lair inspiré et de la ventilation du patient.

Le coefficient de partage sang/gaz du xénon est le plus faible de tous les anesthésiques par inhalation. Par conséquent, linduction anesthésique est très rapide (concentration de saturation cérébrale atteinte en quelques minutes), de même que son élimination à larrêt de lanesthésie (déterminée avec le xénon 133 en tant que marqueur, la demi-vie maximale dans différents organes est denviron 100 minutes). La résorption du xénon est plus rapide dans les organes très vascularisés et plus importante dans les tissus riches en graisses du fait de ses propriétés lipophiles. La résorption du xénon est lente au niveau de lintestin.

Concentration tissulaire

Les différents coefficients de solubilité des gaz indiquent comment ils vont se répartir dans les différents compartiments, compte tenu de ses faibles coefficients de solubilité, le xénon est peu stocké dans lorganisme.

Coefficients de distribution

Sang/gaz : 0,115

Huile/gaz : 1,9

(valeurs à 37°C)

Passage dans le liquide céphalorachidien

Le xénon passe dans le liquide céphalorachidien.

Métabolisme

Le xénon est éliminé sous forme inchangée, par voie pulmonaire.

Le xénon étant un gaz inerte, il nest donc pas métabolisé.

Demi-vie délimination

En raison de son faible coefficient de solubilité, l'élimination du xénon débute dès son administration.

Elimination en cas daltération de la fonction rénale

Le xénon est uniquement expiré et nest pas métabolisé. Il nexiste pas de données disponibles chez linsuffisant rénal.

Elimination en cas daltération de la fonction hépatique

Le xénon est éliminé sous forme inchangée dans lair expiré, via les alvéoles pulmonaires. Il nexiste pas de données disponibles chez linsuffisant hépatique.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, de toxicologie par administration unique et répétée, et de génotoxicité ne révèlent aucun risque particulier pour lhomme

Des études de fertilité ont été réalisées chez des rats après administration, par voie dinhalation, dun mélange de 80 % de xénon et de 20 % doxygène pendant deux heures, deux fois par semaine, avant accouplement. Aucun effet sur la fertilité des parents na été observé.

Une autre étude réalisée chez des rats recevant le même traitement pendant toute la durée de la période de gestation na pas mis en évidence deffet sur le développement prénatal ni affecté le poids de la progéniture. Cependant, ladministration par inhalation de xénon chez le rat, huit heures par jour, à des concentrations de 50, 60 et 75 % pendant la phase dorganogenèse, provoque une augmentation des effets embryo/ftaux létaux et un retard dans le développement du squelette et du poids de la progéniture.

Les études de reproduction péri/postnatale et de cancérogenèse à long terme nont pas été réalisées.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Aucune.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Bouteille en aluminium de 2 L : 12 mois.

Bouteille en aluminium de 5 L : 12 mois.

Bouteille en aluminium de 10 L : 5 ans.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Conserver le gaz dans sa bouteille d'origine. Ne pas le transvaser dans une autre bouteille. Veiller à ce que les bouteilles de gaz soient toujours bien fermées.

Stocker les bouteilles à l'intérieur, dans un local suffisamment ventilé, ou à l'extérieur dans un abri ventilé et protégé de la pluie et du rayonnement direct du soleil.

Prendre les mesures nécessaires pour protéger les bouteilles des risques de chocs, de chutes, des matières comburantes ou inflammables, de l'humidité, des sources de chaleur ou d'ignition.

Avant d'utiliser une bouteille de gaz, la mettre dans une pièce à température ambiante et l'y laisser pendant 24 heures.

Stockage dans le service de pharmacie

Conserver les bouteilles de gaz dans un local aéré, propre, fermant à clé et servant uniquement pour le stockage des gaz à usage médical. A l'intérieur de cet endroit, les bouteilles de xénon devront avoir un emplacement qui leur sera exclusivement réservé.

Stockage dans le service utilisateur

Installer les bouteilles de gaz dans un emplacement aménagé avec du matériel approprié pour les maintenir bien arrimées en position verticale.

Transport des bouteilles de gaz (voir rubrique 6.6).

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

Bouteille de gaz en aluminium de 2 L, 5 L et 10 L (ogive de la bouteille de couleur vert clair et corps blanc, conformément à la norme NF EN 1089 - partie 3), contenant respectivement 1,3 kg, 3,1 kg et 5,5 kg de gaz médicinal comprimé [58,4 bar à 16,6°C; liquéfaction partielle en-dessous de cette température critique (16,6°C)] - ce qui correspond à un volume extractible respectivement de 233, 555 et de 1000 litres (à 1,013 bar et 15°C) - et équipée d'un robinet en laiton muni d'un raccord de sortie spécifique.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Instructions concernant la manipulation

Il est à noter qu'en dessous de 16,6°C, le xénon se sépare en 2 phases : un liquide et une gazeuse. Au-dessus de 16,6°C, il se présente sous forme d'une seule phase (gazeuse).

La réalisation de circuit d'adduction de xénon à l'aide d'installation centralisée avec centrale de bouteilles de gaz, de canalisation fixes et prises murales est interdite.

La réglementation en vigueur relative aux appareils à pression de gaz devra être respectée.

Afin d'éviter tout incident, respecter impérativement les consignes suivantes :

·Vérifier le bon état du matériel avant utilisation.

·Bien arrimer les bouteilles de gaz afin d'éviter toute chute intempestive.

·Ne pas ouvrir de façon brusque le robinet de la bouteille.

·Ne pas utiliser les bouteilles de gaz dont le robinet n'est pas protégé par un chapeau.

·Utiliser un raccord spécifique conforme à la norme DIN 477-1 et un manodétenteur admettant une pression au moins égale à 1,5 fois la pression de service maximale (58,4 bars) de la bouteille de gaz.

·Ne pas réparer un robinet défectueux.

·Ne pas serrer à la pince le manodétenteur car cela aurait pour effet d'écraser le joint d'étanchéité.

Transport des bouteilles de gaz

Les bouteilles de gaz doivent être transportées à l'aide de matériel approprié pour les protéger des risques de chocs ou de chutes.

Pendant le transfert intra ou inter-hospitalier de patients, les bouteilles de gaz devront être solidement arrimées afin qu'elles restent bien en position verticale, ne risquent pas de tomber et qu'il n'y ait pas de modification intempestive du débit. Afin d'éviter les risques de ruptures accidentelles, une attention toute particulière devra être portée à la fixation du manodétenteur.

Instructions concernant l'élimination

Ne pas jeter les bouteilles vides. Elles seront récupérées par le fournisseur. Afin d'éviter toute contamination et de garantir un fonctionnement correct des bouteilles après un nouveau remplissage, ne jamais les vider complètement et laisser une pression résiduelle d'au moins 3 bars. Prendre les mesures nécessaires pour éviter toute entrée d'eau, d'humidité ou de contaminants à l'intérieur des bouteilles. Quand les bouteilles de gaz ne sont plus utilisées, bien veiller à ce que leurs robinets soient fermés et s'assurer du maintien d'une pression résiduelle.

Propriétés physico-chimiques

Aspect:

incolore

Odeur:

inodore

Masse molaire:

131,3 g/mole

Etat à 20°:

gazeux

Point de fusion:

- 112°C

Point d'ébullition:

- 108°C

Température critique:

16,6°C

Pression critique:

58,4 bar

Température d'ignition:

Sans objet.

Limite explosive (dans l'air):

Sans objet.

Densité à l'état gazeux (15°C; 1 bar):

5,58 kg/m3

Densité relative à l'état gazeux (air = 1):

4,55

Pression de vapeur à 15°C:

58 bar

Solubilité dans l'eau (20°C; 1 bar):

660 mg/l

Pureté (mesurée par spectrométrie de masse):

≥ 99,9 %

Système anesthésique

L'administration du xénon devra être supervisée par un anesthésiste.

Le xénon devra être administré au patient en utilisant un système anesthésique agréé, lequel devra assurer la ventilation du patient et le contrôle du mélange gazeux inhalé. Le système d'apport en gaz devra, quel que soient les réglages de l'appareil de ventilation effectués, fournir la dose de xénon souhaitée. Afin de garantir le bon déroulement de l'anesthésie, le système anesthésique devra présenter les caractéristiques suivantes:

Caractéristiques non spécifiques au xénon:

·Etre muni d'un raccord d'admission du gaz conforme à la norme NF EN 739.

·Etre muni d'un système de protection et d'alarme en cas de défaillance de la source d'alimentation en oxygène.

·Etre raccordé à une source d'alimentation en oxygène de réserve.

·Etre équipé d'un système d'alimentation en oxygène haut débit (oxygène à 100 %)

·Système de protection contre les risques de sélection d'une concentration d'oxygène en deçà de celle de l'air ambiant.

·Monitorage de l'oxygène présent dans le gaz administré au patient.

·Monitorage du dioxyde de carbone dans le gaz administré au patient.

·Systèmes d'approvisionnement en vapeur anesthésique et systèmes de monitorage des agents anesthétiques correspondants.

·Limiteurs de pression (au niveau du point de branchement patient).

·Monitorage du volume exhalé.

·Alarme relative à l'intégrité du système respiratoire.

·Alarme servant à avertir d'une pression élevée durable.

·Le système d'alarme devra être conforme aux normes ISO 9703-1, 2 et 3.

·Récupérateur de gaz anesthésique.

Caractéristiques additionnelles requises pour une anesthésie au xénon sûre :

·Un raccord spécifique pour le xénon, conforme la norme NF EN 739: 1998 - raccord NIST B16.

·Un mélangeur étalonné pour le xénon afin de garantir un dosage correct de celui-ci.

·Mesurage, par un capteur dédié, de la concentration de xénon dans le circuit respiratoire.

·Une alarme pour la concentration en xénon.

·Système de mesure - incorporé au circuit respiratoire et doté des alarmes associées requises - de la concentration d'oxygène dans le mélange à base de xénon.

·Système de raccordement antihypoxique.

·Récupérateur de type classique pour le xénon.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

AIR LIQUIDE SANTE INTERNATIONAL

75, QUAI D'ORSAY

75007 PARIS

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·578 660-8 ou 34009 578 660 8 2 : bouteille de 2 l en aluminium (corps peint en blanc, ogive peinte en vert clair) muni d'un robinet en laiton avec raccord de sortie spécifique.

·580 420-0 ou 34009 580 420 0 3 : bouteille de 5 l en aluminium (corps peint en blanc, ogive peinte en vert clair) muni d'un robinet en laiton avec raccord de sortie spécifique.

·571 467-8 ou 34009 571 467 8 8 : bouteille de 10 l en aluminium (corps peint en blanc, ogive peinte en vert clair) muni d'un robinet en laiton avec raccord de sortie spécifique.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 16/12/2014

Dénomination du médicament

LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation

Xénon

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant dutiliser ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait être nocif, même si les symptômes sont identiques aux vôtres.

·Si lun des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. Qu'est-ce que LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?

3. Comment utiliser LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?

6. Informations supplémentaires.

1. QUEST-CE QUE LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

LENOXE est un gaz danesthésie général partiellement liquéfié et administré par inhalation.

Indications thérapeutiques

LENOXE est indiqué dans lentretien de lanesthésie générale chez ladulte en association avec des analgésiques puissants (morphiniques).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet

Contre-indications

LENOXE ne devra pas vous êtes administré:

·si vous êtes allergique (hypersensible) au xénon ;

·si vous avez une prédisposition connue à une hausse soudaine et dangereuse de la température du corps au cours ou peu après une intervention chirurgicale (hyperthermie maligne);

·si vous présentez :

odes problèmes de pression intracrânienne élevée ;

oune élévation brutale de la pression sanguine, avec ou sans convulsion, pendant la grossesse;

oune maladie pulmonaire et/ou des voies aériennes ;

oune insuffisance sévère de la fonction cardiaque;

·si vous avez moins de 18 ans ;

·si votre état nécessite une augmentation de la concentration en oxygène respiré.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

·Faites attention avec LENOXE :

Prévenez votre anesthésiste dans les cas médicaux suivants car il prendra des précautions particulières lors de l'administration de LENOXE :

·si vous souffrez dune pression artérielle élevée (hypertension);

·si vous présentez une altération de la fonction hépatique et/ou rénale,

·si vous présentez des risques de nausées et vomissements post-opératoires

Interactions avec d'autres médicaments

Autres médicaments et LENOXE

Dans la grande majorité des cas, il nest pas nécessaire dinterrompre les autres médicaments avant une anesthésie générale au xénon. Cependant, vous devez informer votre anesthésiste de tout traitement en cours et ce, avant le début de lanesthésie.

En particulier, prévenez votre anesthésiste si vous prenez :

·des médicaments agissant sur le système nerveux (stimulants tels que les amphétamines, coupe-faim pour la perte de poids, tout produit contenant de léphédrine ou de la pseudoéphédrine tels que les décongestionnants des voies nasales ou des sinus), car il est préférable de les interrompre quelques jours avant lopération ;

·certains médicaments antidépresseurs (inhibiteurs de la monoamine oxydase ou IMAO) car vous devez arrêter de les prendre 15 jours avant lintervention ;

·certains médicaments destinés à lutter contre la douleur ou la fièvre (dérivés de l'opium ou autres), car ils peuvent augmenter l'effet anesthésique de LENOXE ;

·un médicament destiné à lutter contre laugmentation de la pression artérielle, bien que ce traitement ne doive pas être interrompu.

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre anesthésiste.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

La décision dutiliser ou non LENOXE au cours de lallaitement sera prise en prenant en considération dune part les avantages pour lenfant de lallaitement et dautre part le bénéfice maternel dune anesthésie avec du xénon.

Informez votre anesthésiste si vous êtes enceinte ou si vous pensez pouvoir lêtre ou si vous allaitez. Cette information est importante pour décider si ce médicament est approprié pour vous.

Lutilisation de LENOXE nest pas recommandée pendant la grossesse.

Sportifs

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Le xénon a, comme tout agent anesthésique, des effets majeurs sur votre aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Après une anesthésie au xénon votre médecin vous indiquera la durée pendant laquelle vous ne devrez pas conduire un véhicule à moteur ou utiliser une machine.

Après lopération, vous devrez être accompagné pour rentrer chez vous et vous ne devrez pas consommer dalcool.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

LENOXe vous sera administré par un anesthésiste qui décidera du dosage en fonction de vos besoins spécifiques, du type d'intervention et des autres médicaments qui vous seront administrés au cours de lintervention chirurgicale.

Le xénon doit être administré par inhalation uniquement en mélange avec de loxygène.

La durée dadministration dépend de la durée de lanesthésie.

Utilisation chez les enfants :

LENOXe ne doit pas être administré si vous avez moins de 18 ans.

Si vous avez dautres questions concernant lutilisation de ce produit, parlez-en à votre médecin.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Sans objet.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, LENOXE peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Le xénon ne pouvant être administré que par un anesthésiste, lui seul prendra la décision de traiter les effets indésirables ou bien décidera dinterrompre ladministration de xénon.

Comme tout agent anesthésique inhalé, le xénon peut diminuer plus ou moins vos capacités respiratoires.

Effets indésirables très fréquents (chez plus d1 sur 10 patients) :

·Augmentation de la pression artérielle (hypertension)

·Nausées ou vomissements après lopération (jusquà 45 % des sujets)

Effets indésirables fréquents (chez moins d1 sur 10 patients) :

·Augmentation de la température, transpiration pendant ou après lintervention

·Frissons

·Ralentissement anormal du rythme cardiaque (bradycardie)

·Tension artérielle basse (hypotension)

Effets indésirables très rares (chez moins d1 sur 10 000 patients) :

·Contraction musculaire des voies aériennes

Les évènements suivants ont été également observés lors détudes cliniques, mais sans montrer de corrélation directe avec lanesthésie au xénon :

·Rythme cardiaque irrégulier (arythmies)

·Accélération anormale du rythme cardiaque (tachycardie)

·Modification des paramètres sanguins (analyses sanguines)

§Quantité élevée de substances enzymatiques produites par le foie

§Diminution du taux de calcium

§Augmentation anormale du taux de globules blancs

§Trouble du pH sanguin (acidose métabolique)

·Altération de la fonction rénale

·Hypersécrétion (augmentation de la sécrétion muqueuse)

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser LENOXE 100 % (v/ v), gaz médicinal liquéfié pour inhalation après la date de péremption mentionnée sur l'étiquette de la bouteille de gaz après EXP. La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

La réglementation en vigueur relative aux appareils à pression de gaz devra être respectée.

Conserver dans la bouteille d'origine; ne pas transvaser dans une autre bouteille.

Garder la bouteille de gaz soigneusement fermée.

Stocker les bouteilles à l'intérieur, dans un local suffisamment ventilé, ou à l'extérieur, dans un abri ventilé et protégé de la pluie et du rayonnement direct du soleil.

Protégez les bouteilles des chocs, des chutes, des matières comburantes ou inflammables, de l'humidité, des sources de chaleur ou d'ignition.

Avant utilisation, la bouteille doit être conservée à température ambiante pendant 24 heures.

Stockage dans le service de pharmacie

Conserver les bouteilles de gaz dans un local aéré, propre, fermant à clé et servant uniquement pour le stockage des gaz à usage médical. A l'intérieur de cet endroit, les bouteilles de xénon devront avoir un emplacement qui leur sera exclusivement réservé.

Stockage dans le service utilisateur

Installer les bouteilles de gaz dans un emplacement aménagé avec du matériel approprié pour les maintenir arrimées en position verticale.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Sans objet.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation ?

La substance active est :

Xénon 100 % (v/v)

1 litre de gaz contient, dans les conditions normales (1,013 bar, 15°C), 1 litre de xénon.

Les autres composants sont :

Sans objet.

Forme pharmaceutique et contenu

Quest-ce que LENOXE 100 % (V/V), gaz médicinal liquéfié pour inhalation et contenu de lemballage extérieur ?

LENOXE 100% (v/v) est un gaz médicinal liquéfié, pour inhalation.

LENOXE 100% (v/v) est disponible en bouteilles en aluminium de 2 l, 5L et 10 l (ogive de la bouteille de couleur vert clair et corps blanc, conformément à la norme NF EN 1089 - partie 3), contenant respectivement 1,3 kg, 3,1 kg et 5,5 kg de gaz médicinal comprimé [58,4 bar à 16,6°C; liquéfaction partielle en dessous de cette température critique (16,6°C)] - ce qui correspond à un volume extractible respectivement de 233 litres, de 555 litres et de 1000 litres (à 1,013 bar et 15°C) - et équipée d'un robinet en laiton muni d'un raccord de sortie spécifique.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

AIR LIQUIDE SANTE INTERNATIONAL

75, QUAI D'ORSAY

75007 PARIS

Exploitant

AIR LIQUIDE SANTE FRANCE

6-10, RUE COGNACQ JAY

75007 PARIS

Fabricant

AIR LIQUIDE MEDICAL GMBH

HANS GUNTHER SOHL STR 5

40235 DUSSELDORF

allemagne

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAfssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Instructions concernant la manipulation

Il est à noter quen dessous de 16,6°C, le xénon se sépare en 2 phases : un liquide et une gazeuse. Au-dessus de 16,6°C, il se présente sous la forme d'une seule phase (gazeuse).

La réalisation de circuit dadduction de xénon à laide dinstallation centralisée avec centrale de bouteilles, de canalisation fixes et prises murales est interdite.

La réglementation en vigueur relative aux appareils à pression de gaz devra être respectée.

Afin d'éviter tout incident, respecter impérativement les consignes suivantes :

·Vérifier le bon état du matériel avant utilisation.

·Bien arrimer les bouteilles de gaz afin déviter toute chute intempestive.

·Ne pas ouvrir de façon brusque le robinet de la bouteille.

·Ne pas utiliser les bouteilles de gaz dont le robinet nest pas protégé par un chapeau.

·Utiliser un raccord spécifique conforme à la norme DIN 477-1 et un manodétenteur admettant une pression au moins égale à 1,5 fois la pression de service maximale (58,4 bars) de la bouteille de gaz.

·Ne pas réparer un robinet défectueux.

·Ne pas serrer à la pince le manodétenteur car cela aurait pour effet d'écraser le joint d'étanchéité.

Transport des bouteilles de gaz

Les bouteilles de gaz doivent être transportées à laide de matériel approprié pour les protéger des risques de chocs ou de chutes.

Pendant le transfert inter ou intra-hospitalier de patients, les bouteilles de gaz devront être solidement arrimées afin qu'elles restent bien en position verticale, ne risquent pas de tomber et qu'il n'y ait pas de modification intempestive du débit.

Afin déviter les risques de ruptures accidentelles, une attention toute particulière devra être portée à la fixation du manodétendeur pour prévenir tout risque de dysfonctionnement.

Instructions concernant l'élimination

Ne pas jeter les bouteilles vides. Elles seront récupérées par le fournisseur. Afin d'éviter toute contamination et de garantir un fonctionnement correct des bouteilles après un nouveau remplissage, ne jamais les vider complètement et laisser une pression résiduelle dau moins 3 bars. Prendre les mesures nécessaires pour éviter toute entrée d'eau, dhumidité ou de contaminants à l'intérieur des bouteilles. Quand les bouteilles de gaz ne sont plus utilisées, bien veiller à ce que leurs robinets soient fermés et sassurer du maintien dune pression résiduelle.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité