GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 22/08/2012

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Gentamicine . 1 mg

Sous forme de sulfate de gentamicine

Pour 1 ml de solution pour perfusion.

Un flacon de 80 ml contient 80 mg de gentamicine.

Excipient: 283 mg (12 mmol) de sodium (chlorure) par flacon de 80 ml.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution pour perfusion.

Solution aqueuse incolore.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Pour le traitement des infections graves dues à des bactéries sensibles à la gentamicine seulement si les antibiotiques moins toxiques nont pas été efficaces.

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion doit pour toutes les indications, à lexception des infections compliquées de la sphère urinaire, être utilisée en association avec dautres antibiotiques (en particulier avec des bêta-lactamines ou avec des antibiotiques efficaces sur les bactéries anaérobies).

Dans ces conditions, GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion peut être utilisée dans :

·Les infections compliquées et récurrentes de la sphère urinaire ;

·Les infections nosocomiales de la partie basse de la sphère respiratoire, dont les pneumonies sévères ;

·Les infections intra-abdominales, incluant les péritonites ;

·Les infections de la peau et des tissus mous, incluant les brûlures sévères ;

·Les septicémies, incluant les bactériémies ;

·Le traitement des endocardites bactériennes ;

·Le traitement des infections chirurgicales.

Il est nécessaire de se reporter aux informations relatives au bon usage des antibiotiques.

4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Mode dadministration :

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion est administrée par perfusion intraveineuse sur une période de 30 à 60 minutes. GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion ne doit pas être administrée par voie intramusculaire ou par voie intraveineuse lente.

Uniquement pour voie intraveineuse.

Posologie pour les patients ayant une fonction rénale normale :

·Adultes et adolescents :

Traitement des infections bactériennes :

La dose quotidienne recommandée chez les adolescents et les adultes ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou en 2 fois au maximum.

La dose maximale quotidienne de 6 mg/kg de poids corporel peut être nécessaire pour le traitement des infections sévères et lorsque la sensibilité de la bactérie est relativement faible.

La gentamicine a un effet post-antibiotique de longue durée (voir rubrique 5.1). Des études récentes in vitro et in vivo montrent que le passage daminosides dans le cortex rénal est limité et donc avec des taux sériques de gentamicine plus importants (après une dose quotidienne unique), il y a moins daminosides stockés dans les reins quavec des doses conventionnelles multiples.

Dans le cas dun traitement combiné (par exemple avec des bêta-lactamines à dose standard), il est possible dadministrer la dose quotidienne totale en dose unique en une seule fois.

En raison de la nécessité dajuster les doses, une dose quotidienne unique de gentamicine nest pas recommandée pour les patients ayant une immunité diminuée (par exemple en cas de neutropénie), une fonction rénale altérée, une ascite, une endocardite bactérienne, chez les grands brûlés (plus de 20% de la peau) et pendant la grossesse.

La durée de traitement doit être limitée à 7 à 10 jours. Une durée plus longue peut être nécessaire pour les infections graves et compliquées (voir rubrique 4.4).

·Population pédiatrique :

Chez les nouveau-nés, la dose quotidienne est de 4 à 7 mg/kg de poids corporel. Compte tenu de la demi-vie délimination plus longue, la dose quotidienne nécessaire est administrée en une seule fois chez les nouveau-nés.

La dose quotidienne chez les nourrissons âgés de plus dun mois est de 4,5 à 7,5 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou en 2 fois au maximum.

La dose quotidienne recommandée chez les enfants plus âgés ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou en 2 fois au maximum.

Un flacon de GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml, solution pour infusion contient 80 mg de gentamicine Pour éviter tout surdosage chez les enfants en particulier, GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion ne doit pas être administré chez les enfants ayant besoin de moins de 80 mg de gentamicine par dose.

Posologie chez les insuffisants rénaux :

Les patients insuffisants rénaux doivent êtres surveillés afin dajuster la concentration plasmatique, soit en diminuant la dose, soit en augmentant lintervalle entre les doses (voir rubrique 4.4).

Une diminution de dose ou une augmentation de lintervalle entre les doses sont des solutions équivalentes. Néanmoins, il faut garder en mémoire que les doses calculées décrites ci-dessous sont seulement approximatives et une même dose peut conduire à des concentrations différentes chez plusieurs patients. Cest pourquoi, les taux plasmatiques de gentamicine doivent être déterminés, ce qui permet alors dadapter les doses pour chaque patient.

1) Augmentation de lintervalle à dose normale :

Etant donné que la clairance de la gentamicine est directement proportionnelle à la clairance de la créatinine, léquation approximative suivante peut être utilisée :

Intervalle à dose normale x clairance normale de la créatinine / clairance de la créatinine du patient = intervalle de dose à respecter.

En se basant sur une clairance normale de la créatinine de 100 ml/min et une clairance de la créatinine du patient de 30 ml/min, lintervalle à respecter avec une dose constante serait de 26 heures (8x100/30 [h]) dans ce cas.

Dose normale (80 mg) à intervalle augmenté :

Urée sanguine

(mmol/l)

Clairance de la créatinine

(ml/m)

Dose et intervalle de dose

< 6,7

> 72

80* mg toutes les 8 heures

6,7 16,7

30 72

80* mg toutes les 12 heures

16,7 33,3

12 30

80* mg toutes les 24 heures

> 33,3

6 12

80* mg toutes les 48 heures

*Pour les patients pesant moins de 60 kg, la dose doit être réduite à 60 mg.

2) Réduction de la dose en gardant un intervalle normal entre les doses :

Après une dose initiale normale, diviser la dose recommandée par le taux de créatinine dans le sang peut être un bon moyen pour mesurer la dose réduite qui doit être administrée toutes les 8 heures.

30 mg doivent être administrés toutes les 8 heures pour un patient pesant 60 kg et ayant une créatinine sérique de 2,0 mg/100 ml après une dose initiale de 60 mg (1 mg/kg ; 60/2).

Autrement, après une dose initiale standard, la dose à administrer toutes les 8 heures peut être calculée avec la formule suivante :

Dose normale x clairance de la créatinine du patient / clairance normale de la créatinine (100 ml/min) = dose à utiliser.

Dose réduite à intervalle normal (toutes les 8 heures)

Créatinine sanguine (mg/100 ml)

Clairance de la créatinine valeur approximative

Pourcentage de la dose normale

≤ 1,0

> 100

100

1,1-1,3

70-100

80

1,4-1,6

55-70

65

1,7-1,9

45-55

55

2,0-2,2

40-45

50

2,3-2,5

35-40

40

2,6-3,0

30-35

35

3,1-3,5

25-30

30

3,6-4,0

20-25

25

4,1-5,1

15-20

20

5,2-6,6

10-15

15

6,7-8,0

< 10

10

La clairance de la créatinine doit être préférée comme paramètre, particulièrement pour les personnes âgées et les patients ayant des concentrations sanguines de créatinine variables, comme cela peut être observé dans les infections sévères (par exemple sepsis).

Il doit être pris en compte que la fonction rénale peut être modifiée au cours de traitement par la gentamicine.

Posologie chez les hémodialysés

La gentamicine est dialysable. Pour une séance d'hémodialyse de 4 à 5 heures, on doit sattendre à une réduction de la concentration de 50 % à 60 % et pour une séance dhémodialyse de 8 à 12 heures, une réduction de la concentration de 70 à 80 %. La dose doit être ajustée individuellement après chaque dialyse en se basant sur la concentration sanguine de gentamicine à ce moment là.

La dose recommandée après une dialyse est de 1 à 1,7 mg/kg de poids corporel.

Les personnes âgées doivent recevoir des doses d'entretien plus faibles que les adultes jeunes, étant donné l'altération de la fonction rénale.

Chez les patients en surpoids, la dose initiale doit être basée sur le poids standard auquel on ajoute 40 % de l'excès de poids.

Chez les patients ayant une fonction hépatique altérée, aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

Suivi préconisé :

Il est recommandé de surveiller les concentrations sanguines de gentamicine, notamment chez les personnes âgées, les nouveaux-nés et les patients insuffisants rénaux.

Des échantillons de sang sont prélevés à la fin de lintervalle dadministration (concentrations résiduelles). Ces concentrations résiduelles ne doivent pas dépasser 2 μg/ml pour une administration de gentamicine deux fois par jour ou 1 μg/ml pour une administration quotidienne unique.

Publicité
4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité à la gentamicine ou à un autre aminoside ou à lun des excipients.

·Myasthénie sévère.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Chez les patients ayant une insuffisance rénale avancée ou une surdité préexistante, la gentamicine doit être utilisée uniquement si cela est considéré comme essentiel par le médecin. La fréquence ou la dose administrée doivent être réduites chez les patients insuffisants rénaux (voir rubrique 4.2).

Altération de la fonction rénale

Une altération rénale telle quune diminution de la filtration glomérulaire est observée chez environ 10% des patients traités par gentamicine et est en général réversible. Les facteurs de risque les plus importants sont une dose totale élevée, une durée de traitement longue, un taux sérique élevé (pics sérique) ; de plus, dautres facteurs de risque potentiels sont lâge, lhypovolémie et létat de choc. Les signes cliniques datteinte rénale sont : protéinurie, cylindrurie, hématurie, oligurie, augmentation des concentrations sanguines de créatinine et durée. Dans des cas isolés, une insuffisance rénale aiguë peut apparaître. (Voir également rubrique 4.8).

Troubles neuromusculaires

Etant donné que la gentamicine a des propriétés de blocage neuromusculaire, une attention particulière doit être portée chez les patients ayant une maladie neuromusculaire préexistante (par exemple maladie de Parkinson). Il est impératif dinstaurer un suivi étroit chez de tels patients. (Voir également rubrique 4.8.)

Des blocages neuromusculaires et des paralysies respiratoires ont été rapportés à la suite de ladministration daminosides chez des patients ayant reçu des myorelaxants de type curare lors dune anesthésie. Ces patients doivent aussi faire lobjet dun suivi très étroit (Voir également rubrique 4.8).

Effet sur le nerf vestibulo-cochléaire

Une atteinte des nerfs vestibulo-cochléaires (huitième nerf crânien), où léquilibre et laudition sont touchées, est possible. Latteinte vestibulaire est la plus fréquente des réactions ototoxiques. La perte de laudition se manifeste tout dabord par une diminution de lacuité des sons élevés et est en général irréversible. Des facteurs de risque peuvent préexister, tels quune altération rénale préexistante ou un antécédent de lésion du huitième nerf crânien ; de plus, le risque augmente proportionnellement à la dose totale et quotidienne ou sil y a association à des médicaments potentiellement ototoxiques. Les symptômes dototoxicité sont : étourdissement, bourdonnements/sifflements auditifs (acouphènes), vertiges et, moins couramment, perte de laudition.

Avec la gentamicine, le mécanisme vestibulaire peut être affecté si des concentrations résiduelles de 2 µg/ml sont dépassées. Un tel phénomène est en général réversible sil est observé rapidement et les doses alors ajustées (Voir également rubrique 4.8).

Diarrhées et colites pseudo-membraneuses liées aux antibiotiques

Des diarrhées et des colites pseudo-membraneuses liées aux antibiotiques ont été observées lors de lutilisation de la gentamicine. Ces diagnostics doivent être considérés chez tout patient qui développe une diarrhée pendant ou juste après le traitement. La gentamicine doit être arrêtée si une diarrhée sévère et/ou sanglante apparaît pendant le traitement et une thérapie adaptée doit être initiée. Les médicaments inhibant le péristaltisme ne doivent pas être administrés (voir rubrique 4.8).

Grossesse et allaitement

Une évaluation soigneuse du rapport bénéfice/risque est à effectuer avant toute administration de gentamicine pendant la grossesse ou lallaitement (voir rubrique 4.6).

Dose quotidienne unique chez les personnes âgées :

Lexpérience dutilisation dune dose quotidienne unique de gentamicine chez les personnes âgées est limitée. Une dose quotidienne unique nest pas adaptée et par conséquent une surveillance étroite est obligatoire pour ces patients.

Suivi

Pour éviter la survenue deffets indésirables, il est recommandé dassurer une surveillance continue (avant, durant et après le traitement) de la fonction rénale (créatinine sérique, clairance de la créatinine), de contrôler les fonctions vestibulaire et cochléaire ainsi que les paramètres hépatiques et biologiques.

Ce médicament contient 283 mg (12 mmol) de sodium par flacon de solution pour perfusion. A prendre en compte chez les patients suivant un régime hyposodé strict.

Allergénicité croisée/Résistance croisée

Une résistance croisée et une hypersensibilité aux aminosides peuvent apparaître.

Néphrotoxicité et ototoxicité

Afin de réduire le risque de néphrotoxicité et dototoxicité, les instructions suivantes doivent être suivies :

·Un suivi régulier de laudition, des fonctions vestibulaire et rénale est particulièrement nécessaire chez les patients ayant des facteurs supplémentaires de risque. Une fonction hépatique ou auditive altérée, une bactériémie et de la fièvre ont été rapportées comme augmentant le risque dototoxicité. Une perte de volume sanguin ou une hypotension et une atteinte du foie ont été rapportées comme augmentant le risque de néphrotoxicité.

·Surveillance de la fonction rénale avant, pendant et après le traitement.

·Posologie adaptée strictement selon la clairance de la créatinine (ou de la concentration sanguine en créatinine). Chez les patients insuffisants rénaux, la posologie doit être ajustée selon les capacités rénales (voir rubrique 4.2).

·Chez les patients insuffisants rénaux recevant en plus de la gentamicine localement (inhalation, voie intratrachéale, instillation), la quantité de gentamicine absorbée après ladministration locale doit être prise en compte pour lajustement de la dose de gentamicine par voie systémique.

·La surveillance de la concentration sanguine de gentamicine pendant le traitement est nécessaire pour éviter que le taux maximum dépasse 10 à 12 µg/ml (seuil toxique pour le système vestibulo-cochléaire) avec une dose fractionnée classique et 2 µg/ml avec une dose unique (voir rubrique 4.2).

·Chez les patients ayant des lésions préexistantes de loreille interne (altération auditive ou trouble de léquilibre) ou lorsque le traitement est prolongé, une surveillance supplémentaire de léquilibre et de la fonction auditive est nécessaire.

·Un traitement prolongé doit être évité. Si possible, la durée de traitement doit être limitée à 7 à 10 jours (voir rubrique 4.2).

·Eviter un traitement par aminosides immédiatement après un traitement par un autre aminoside; un intervalle de 7 à 14 jours entre les traitements est conseillé.

·Si possible, éviter ladministration concomitante dautres médicaments potentiellement ototoxiques et néphrotoxiques. Si cela est inévitable, une surveillance particulièrement attentive de la fonction rénale est requise (voir rubrique 4.5).

·Sassurer que lhydratation et que la production durine sont suffisantes.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Myorelaxants et éther :

Lactivité neuromusculaire bloquante des aminosides est augmentée par léther et les myorelaxants. Si la gentamicine est administrée pendant ou juste après une intervention, le blocage neuromusculaire peut être augmenté et prolongé si des myorelaxants non dépolarisants sont utilisés. Ces interactions peuvent entraîner des blocages neuromusculaires et une paralysie respiratoire. A cause de ce risque accru, ces patients doivent être surveillés avec beaucoup dattention. Linjection de chlorure de calcium peut reverser le blocage neuromusculaire dû aux aminosides.

Anesthésie au méthoxyflurane :

Les aminosides peuvent augmenter les lésions rénales néphrologiques par le méthoxyflurane. Lorsquils sont utilisés ensemble, des néphropathies extrêmement sévères sont possibles. Lanesthésiste doit être informé avant lintervention de lutilisation daminosides.

Médicaments potentiellement néphrotoxiques ou ototoxiques :

A cause du risque daugmentation des effets indésirables, une surveillance étroite est requise pour les patients étant traités cumulativement ou consécutivement par des médicaments potentiellement néphrotoxiques ou ototoxiques, comme par exemple lamphotéricine B, la colistine, la ciclosporine, le cisplatine, la vancomycine, la streptomycine, la viomycine, les aminosides, certaines céphalosporines et les diurétiques de lanse tels que lacide éthacrynique et le furosémide. Dans le cas des médicaments contenant du cisplatine, il est important de noter que la néphrotoxicité de la gentamicine peut être augmentée même 3 à 4 semaines après ladministration de ces médicaments.

Autres antibiotiques :

Une diminution de la demi-vie plasmatique de la gentamicine a été rapportée chez les patients insuffisants rénaux sévères et recevant de manière concomitante de la carbénicilline et de la gentamicine.

4.6. Grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il ny a pas de données cliniques sur lutilisation de la gentamicine chez la femme enceinte. Les études chez lanimal ont montré une toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3). La gentamicine passe dans le placenta. A cause du risque potentiel de lésions de loreille interne et des reins du ftus, la gentamicine ne doit pas être utilisée au cours de la grossesse sauf en cas de mise en jeu du pronostic vital ou si aucun autre traitement nest disponible.

En cas dexposition à la gentamicine au cours de la grossesse, une surveillance de la fonction auditive et de la fonction rénale chez le nouveau-né est recommandée.

Allaitement

La gentamicine est excrétée dans le lait maternel et a été détectée à faible dose dans le sang des nouveau-nés allaités. La décision doit être prise soit darrêter lallaitement soit darrêter/de suspendre le traitement par la gentamicine. Des diarrhées et des infections fongiques des muqueuses peuvent apparaître chez les nouveau-nés allaités, ce qui doit entraîner larrêt de lallaitement. La possibilité dune sensibilisation doit être gardée à lesprit.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Aucune étude des effets sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines na été réalisée. Dans le cas dadministration à des patients en ville, lattention est attirée pour la conduite de véhicules et pour lutilisation de machines au regard des effets indésirables possibles tels que vertiges et étourdissements.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Dans certaines conditions, la gentamicine montre des effets ototoxiques et/ou néphrotoxiques. Une atteinte rénale est fréquemment observée chez les patients traités par la gentamicine mais elle est généralement réversible dès larrêt du traitement. Dans la plupart des cas, la néphrotoxicité est associée à une posologie trop forte, un traitement prolongé, une anomalie rénale préexistante ou associée à dautres médicaments connus comme néphrotoxiques.

Les effets indésirables considérés comme les plus probablement liés au traitement sont listés ci-dessous par organe et par fréquence. Les fréquences sont définies par :

Très fréquent (³ 1/10) ;

Fréquent (³ 1/100 à < 1/10) ;

Peu fréquent (³ 1/ 1 000 à < 1/100) ;

Rare (³ 1/ 10 000 à < 1/ 1 000) ;

Très rare (< 1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) 1 : Généralement, dans ces cas, dautres antibiotiques sont aussi impliqués.

Classe de système dorganes

Fréquent (≥1/100, <1/10)

Peu fréquent (>1/1 000, <1/100)

Rare (>1/10 000, <1/1000)

Très rare (<1/10 000)

Fréquence indéterminée

(ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Infections et infestations

Surinfection (avec des germes résistants à la gentamicine), colite pseudo-membraneuse (voir également rubrique 4.4)1

Affections hématologiques et du système lymphatique

Dyscrasie

Thrombocytopénie, réticulocytopénie, leucopénie, éosinophilie, granulocytopénie, anémie

Affections du système immunitaire

Réactions dhypersensibilité de degré de gravité variable, allant du rash et du prurit, de la fièvre dorigine médicamenteuse à des réactions dhypersensibilité aiguës sévères (anaphylaxie), jusquau choc anaphylactique

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Hypokaliémie, hypocalcémie, hypomagnésémie, syndrome de type Bartter chez des patients traités à fortes doses sur une longue durée (plus de 4 semaines), perte de lappétit, perte de poids

Hypophosphatémie

Affections psychiatriques

Confusion, hallucinations, dépression

Affections du système nerveux

Polyneuropathies, paresthésies périphériques

Encéphalopathie, convulsions, blocage neuromusculaire, étourdissements, vertige, troubles de léquilibre, céphalée (voir également rubrique 4.4)

Affections oculaires

Troubles visuels

Affections de loreille et du labyrinthe

Atteinte vestibulaire, perte de laudition, maladie de Ménière, acouphènes (voir également rubrique 4.4)

Affections vasculaires

Hypotension, hypertension

Affections gastro-intestinales

Vomissements, nausées, augmentation de la salivation, stomatite

Affections hépatobiliaires

Augmentation de laspartate aminotransférase (ASAT), augmentation de lalanine aminotransférase (ALAT) augmentation des phosphatases alcalines (ALP) (toutes sont réversibles)

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Exanthème cutané allergique

Coloration rouge de la peau

Syndrome de Lyell2, syndrome de Stevens-Johnson2, érythème multiforme, alopécie

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Douleur musculaire (myalgie)

Amyostasie

Affections du rein et des voies urinaires

Altération de la fonction rénale5

Augmentation de lazotémie (réversible)

Insuffisance rénale aiguë, hyperphosphaturie, aminoacidurie, syndrome de Fanconi chez des patients recevant un traitement prolongé à fortes doses, voir également rubrique 4.4.

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Augmentation de la température corporelle

Douleur au site dinjection

1 Généralement, dans ces cas, dautres antibiotiques sont aussi impliqués.

2 Peut survenir en tant que réactions dhypersensibilité

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

La gentamicine a une marge thérapeutique étroite. En cas d'accumulation (par exemple comme résultante d'une fonction rénale altérée), des lésions rénales et des lésions des nerfs vestibulo-cochléaires peuvent apparaître.

Traitement en cas de surdosage

Arrêter le traitement. Il n'y a pas d'antidote spécifique. La gentamicine peut être éliminée du sang par hémodialyse (l'élimination est plus lente et discontinue par dialyse péritonéale).

Traitement des blocages neuromusculaires

En cas de blocage neuromusculaire (généralement causé par des interactions, voir rubrique 4.5), l'administration de chlorure de calcium est recommandé ainsi que le recours à la respiration artificielle si nécessaire.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Autres aminosides, code ATC : JO1GB03.

La gentamicine est un antibiotique aminoside extrait de Micromonospora purpurea. Il sagit dun mélange des énantiomères structurellement très proches de la gentamicine C1, C1a et C2. Lénantiomère C2 est classé comme composant à haut risque de toxicité. Lactivité antibactérienne du sulfate de gentamicine est déterminée à la fois à partir du nombre dunités et à partir de la masse (poids).

La relation suivante sapplique :

1 mg est équivalent à 628 U.I ou 1U.I est équivalente à 0,00159 mg de sulfate de gentamicine.

Pour le standard international de cette substance, lOMS a défini une activité spécifique de 614 U.I/mg de sulfate de gentamicine.

Mode daction :

La gentamicine a un effet bactéricide à la fois sur la prolifération et sur létat de latence des bactéries. Elle forme une liaison avec les protéines des sous-unités 30S des ribosomes bactériens, ce qui entraîne une « fausse lecture » de lARNm.

Relation pharmacocinétique/pharmacodynamie :

Les aminosides ont un effet antibactérien dose-dépendant.

La gentamicine et les autres aminosides montrent clairement un effet post-antibiotique in vitro et in-vivo dans la plupart des modèles expérimentaux dinfections. Si les doses administrées sont suffisamment élevées, ces médicaments sont efficaces contre des infections causées par de nombreux micro-organismes, même si la concentration dans le plasma et les tissus reste en dessous de la concentration minimum inhibitrice (CMI) pendant une partie de lintervalle de dosage. Leffet post-antibiotique permet dallonger lintervalle de dosage sans perdre defficacité contre la plupart des bacilles Gram négatifs.

Mécanisme de résistance :

La résistance peut être due à un défaut de pénétration, une affinité diminuée pour les ribosomes des bactéries ou une inactivation de la gentamicine par les enzymes microbiennes. Lapparition de la résistance au cours dun traitement nest pas usuelle.

Valeurs critiques :

Selon lEUCAST, les valeurs limites pour la gentamicine sont les suivantes :

Valeurs critiques espèces dépendantes (S≤/R>)

Valeurs critiques non espèces dépendantes (S≤/R>)

Entérobactéries

Pseudomonas

Acinetobacter

Staphylocoque

2/4

4/4

4/4

1/1

2/4

La prévalence de la résistance acquise peutvarier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer dinformation sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement dinfections sévères. Si nécessaire, il est souhaitable dobtenir un avis spécialisé principalement lorsque lintérêt du médicament dans certaines infections peut être mis en cause du fait du niveau de prévalence de la résistance locale.

Espèces habituellement sensibles (selon EUCAST)

Micro-organismes aérobies Gram positif

Listeria monocytogenes

Staphylococcus aureus (MSSA)

Micro-organismes aérobies Gram négatif

Campylobacter coli

Campylobacter jejuni

Citrobacter koseri

Enterobacter aerogenes

Enterobacter cloacae

Escherichia coli

Francisella tularensis

Klebsiella oxytoca

Klebsiella pneumoniae

Proteus vulgaris

Salmonella enterica subsp. enterica

Serratia marcescens

Yersinia enterolitica

Yersinia pseudotuberculosis

Espèces pour lesquelles la résistance acquise peut poser problème

Micro-organismes aérobies Gram positif

Staphylococcus aureus (MRSA)

Staphylococcus epidermidis

Staphylococcus haemolyticus

Micro-organismes aérobies Gram négatif

Acinetobacter spp.

Citrobacter freundii

Morganella morganii

Proteus mirabilis

Pseudomonas aeruginosa

Espèces naturellement résistantes

Micro-organismes aérobies Gram positifs

Enterococcus faecalis

Enterococcus faecium

Streptococcus spp.

Micro-organismes aérobies Gram négatif

Burkholderia cepacia

Legionella pneumophila

Stenotrophomonas maltophilia

Autres

Pathogènes atypiques

Chlamydia spp.

Chlamydophila spp.

Mycoplasma spp.

Ureaplasma urealyticum

Micro-organismes anaérobies

Abréviations:

MSSA = Staphylococcus aureus Methicilline-sensible

MRSA = Staphylococcus aureus Methicilline-résistant

Infections causées par les Streptocoques ou les Entérocoques :

Les aminosides sont des composés appropriés pour former des combinaisons avec dautres antibiotiques contre les cocci à Gram positif. Dans certaines indications (septicémie, endocardite), des effets synergiques avec les béta-lactamines ont été décrits. Cette synergie est annulée lorsque les Streptocoques ou les Entérocoques présents en grande quantité sont résistants à la gentamicine.

Autre point :

Des effets synergiques ont été décrits avec les acyluréidopénicillines (par exemple pipéracilline) sur Pseudomonas aeruginosa et avec les céphalosporines sur Klebsiella pneumoniae.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

Comme tous les antibiotiques aminosides, la gentamicine est à peine absorbée par la muqueuse intestinale saine après une administration orale. Cependant l'administration est intraveineuse.

Lorsque la gentamicine est administrée par voie intraveineuse par perfusion courte de 30 minutes à 4 mg/kg de poids corporel par jour, répartie en 3 doses, les concentrations de gentamicine maximale et minimale mesurées chez ladulte ont été de 4,7 µg/ml et 1,0 µg/ml respectivement. Avec une même dose quotidienne administrée en une seule fois, des concentrations maximale et minimale de 9,5 µg/ml et 0,4 µg/ml ont été mesurées.

Les concentrations sanguines thérapeutiques se situent généralement entre 2 et 8 µg/ml. Les concentrations maximales sont comprises entre 5 et 10 µg/ml pour une dose multiple et entre 20 et 30 µg/ml pour une dose unique. Les concentrations maximum de 10 à 12 µg/ml ne doivent pas être dépassées lors dune administration conventionnelle en plusieurs fois par jour. Avant dadministrer une autre dose, la concentration résiduelle lors dune administration conventionnelle en plusieurs fois par jour, ne doit pas être inférieure à 2 µg/ml.

Distribution

Le volume de distribution de la gentamicine est approximativement équivalent au volume deau extracellulaire. Chez le nouveau-né, leau représente 70 à 75 % du poids corporel, contre 50 à 55 % chez ladulte. Le compartiment hydrique extracellulaire est plus important (40 % du poids corporel contre 25 % chez ladulte). Le volume de distribution de la gentamicine par kg de poids corporel est par conséquent affecté et diminue avec lâge, de 0,5 à 0,7 l/kg pour un nouveau-né prématuré à 0,25 l/kg pour un adolescent. Le plus grand volume de distribution par kg de poids corporel signifie quil est nécessaire dadministrer une dose plus forte par kg de poids corporel pour obtenir une concentration sanguine maximale correcte.

La distribution de la gentamicine dans les organes individuels entraîne des concentrations tissulaires variables ; les concentrations les plus élevées apparaissent dans les tissus rénaux. Les concentrations les plus faibles sont trouvées dans le foie, la vésicule biliaire, les poumons et la rate.

La gentamicine passe dans le placenta ; les concentrations ftales peuvent être 30 % des concentrations plasmatiques maternelles. La gentamicine est excrétée en faible quantité dans le lait maternel (1/3 de la concentration est présente ici, comme pour le plasma maternel).

Après des doses répétées de gentamicine, environ 50 % des concentrations atteintes dans le plasma sont retrouvées dans les liquides synovial, pleural, péricardique et péritonéal. La pénétration de la gentamicine dans le liquide céphalo-rachidien est faible dans des méninges non-inflammées. Dans des méninges inflammées, les concentrations augmentent jusquà 30 % des concentrations mesurées dans le plasma.

Fixation aux protéines plasmatiques : moins de 10 %.

Biotransformation

La gentamicine nest pas métabolisée dans lorganisme, mais elle est excrétée sous forme inchangée et microbiologiquement active principalement par voie rénale. Chez les patients ayant une fonction rénale normale, la demi-vie délimination est denviron 2 à 3 heures.

Elimination

La gentamicine est éliminée sous forme inchangée et sous forme microbiologiquement active principalement dans lurine par filtration glomérulaire. La demi-vie délimination prédominante chez les patients ayant une fonction rénale normale est de 2 à 3 heures. Les personnes âgées éliminent plus lentement la gentamicine que les jeunes adultes. Chez les enfants, la demi-vie est plus courte et des taux de clairance plus élevés par rapport aux adultes. Chez les nouveaux-nés de moins de 3 semaines, la demi-vie sérique est allongée denviron 1/3 et la vitesse délimination diminuée car la fonction rénale est immature.

La demi-vie délimination est en moyenne denviron 8 heures chez les nouveau-nés dun âge gestationnel compris entre 26 et 34 semaines, contre environ 6,7 heures si lâge gestationnel est de 35 à 37 semaines. En conséquence, les valeurs de clairance augmentent avec lâge gestationnel et passent denviron 0,05 l/h chez le nouveau-né dun âge gestationnel de 27 semaines à 0,2 l/h lorsque lâge gestationnel est de 40 semaines.

Une accumulation de gentamicine apparaît dans les cellules tubulaires du cortex rénal. Une demi-vie terminale de 100 à 150 heures résulte de la libération de la gentamicine depuis ce compartiment profond.

Lélimination est indépendante de la dose. Plus de 90 % de la substance sont éliminés par les reins. Seulement environ 2% de la dose administrée sont excrétés par voie extra-rénale, lorsque la fonction rénale est normale.

La clairance totale est environ de 0,73 ml x min-1 x kg-1.

Chez les patients insuffisants rénaux, la demi-vie délimination est prolongée en fonction du degré de latteinte rénale. Suivre le traitement standard entraîne une accumulation du médicament. La gentamicine est totalement dialysable.

Lors dune hémodialyse extracorporelle, selon la durée de la dialyse, 50 à 80 % de la gentamicine sont éliminés du sang. Une dialyse péritonéale est aussi possible ; dans ce cas, les demi-vies délimination sont entre 12,5 et 28,5 heures et 25 % de la dose sont éliminés en 48 à 72 heures.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Toxicité aigue

Les études sur la toxicité aigue réalisées sur différents animaux nont pas montré de sensibilité particulière.

Toxicité chronique

Dans les études sur la toxicité chronique réalisées sur différents animaux, des effets néphrotoxiques et ototoxiques ont été observés à doses élevées.

Potentiel mutagène et carcinogène

La gentamicine na pas été mutagène dans les études in vitro et in vivo. Il ny a pas détudes à long terme chez lanimal sur le potentiel carcinogène de la gentamicine.

Toxicité sur la reproduction

Il y a un risque potentiel pour loreille interne et de lésions rénales pour le ftus comme observé dans la classe des antibiotiques aminosides. Des anomalies rénales ont été documentées chez les rats et les cobayes après administration de gentamicine chez les femelles.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Chlorure de sodium, eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments. En aucun cas, les aminosides ne doivent être mélangés, dans une solution, pour perfusion aux béta-lactamines (par exemple pénicillines, céphalosporines), à l'érythromycine ou au Lipiphysan (émulsion huile dans eau pour nutrition parentérale) car cela peut entraîner une inactivation physico-chimique. Cela s'applique aussi pour l'association de la gentamicine avec le diazépam, le furosémide, l'acétate de flécaïnide ou l'héparine sodique.

Les substances actives et les solutions pour reconstitution/dilution suivantes ne doivent pas être administrées simultanément:

La gentamicine est incompatible avec l'amphotéricine B, la céfalotine sodique, la nitrofurantoine sodique, la sulfadiazine sodique et les tétracyclines.

L'ajout de gentamicine dans des solutions contenant des bicarbonates peut conduire à la libération de dioxyde de carbone.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

3 ans.

D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

En cas d'utilisation non immédiate, les durée et conditions de conservation en relèvent de la responsabilité de l'utilisateur et ne devraient pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2 et 8°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur  Retour en haut de la page

80 ml en flacon en polyéthylène basse densité; boîte de 10 ou 20 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion est une présentation prête à l'emploi et ne doit pas être diluée avant administration.

La solution doit être administrée avec du matériel stérile et une technique aseptique. Le matériel doit être amorcé avec la solution afin de prévenir l'entrée d'air dans le système.

A usage unique seulement.

Toute solution inutilisée doit être éliminée.

La solution doit être inspectée visuellement avant l'administration en termes de particules et de coloration. La solution doit être utilisée uniquement si elle est claire et exempte de particules.

Pour plus d'informations, voir la rubrique 4.2.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

B BRAUN MELSUNGEN AG

Carl-Braun Strasse 1

34209 Melsungen

ALLEMAGNE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·388 746-9 ou 34009 388 746 9 3: 80 ml en flacon (PEBD), boîte de 10.

·388 747-5 ou 34009 388 747 5 4: 80 ml en flacon (PEBD), boîte de 20.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Ce médicament n'est plus commercialisé.

source: ANSM - Mis à jour le : 22/08/2012

Dénomination du médicament

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion

Gentamicine

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser ce médicament.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?

3. COMMENT UTILISER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml appartient au groupe des médicaments appelés antibiotiques, c'est-à-dire quils sont utilisés pour traiter les infections sévères à bactéries pouvant être tuées par la substance active, la gentamicine.

Indications thérapeutiques

Pour le traitement des maladies mentionnées ci-dessous, à lexception des infections compliquées des reins, des voies urinaires et de la vessie, GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml doit uniquement être utilisée en association à dautres antibiotiques.

Vous pouvez recevoir GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml pour traiter les maladies suivantes :

·Les infections compliquées et récurrentes des reins, des voies urinaires et de la vessie ;

·Les infections des poumons et des voies respiratoires apparaissant chez les patients hospitalisés ;

·Les infections de labdomen, incluant les inflammations du péritoine ;

·Les infections de la peau et des tissus mous, incluant les brûlures sévères ;

·Les septicémies (infections du corps entier dû à la présence de bactéries dans le sang) ;

·Les infections lors de linflammation de la paroi intérieure du cur ;

·Les infections survenues après opérations chirurgicales.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Nutilisez jamais GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion dans les cas suivants :

·Si vous êtes allergique (hypersensible) à la gentamicine, à dautres substances similaires ou à lun des autres composants contenus dans GENTAMICINE B.BRAUN1 mg/ml ;

·En cas de myasthénie sévère.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec GENTAMICINE B.BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion :

Votre médecin doit savoir si :

·Vous êtes enceinte ou si vous allaitez

·Vous avez une fonction rénale altérée ou si vous souffrez de surdité.

Dans ces cas, vous recevrez de la gentamicine uniquement si votre médecin considère ce traitement comme indispensable pour traiter votre maladie. Votre médecin prendra les précautions particulières pour ajuster exactement votre dose de gentamicine.

Votre médecin sera particulièrement vigilant si vous avez une maladie affectant vos fonctions nerveuses et musculaires, comme la maladie de Parkinson, ou si vous recevez un relaxant musculaire pendant une opération, car la gentamicine peut avoir un effet bloquant sur vos fonctions nerveuses et musculaires.

Vous devez informer immédiatement votre médecin si vous souffrez de diarrhées sévères.

Votre infection peut ne pas répondre à la gentamicine si elle na pas répondu à dautres aminosides et vous pouvez avoir une réaction allergique à la gentamicine si vous êtes déjà allergique à dautres aminosides.

Chez les personnes âgées, lexpérience dutilisation dune dose quotidienne unique est limitée.

Afin de réduire le risque de lésion au niveau de vos reins et des nerfs de vos oreilles, votre médecin suivra attentivement les recommandations suivantes :

·Surveillance de laudition, de léquilibre et de la fonction rénale avant, pendant et après le traitement.

·Posologie adaptée strictement à votre capacité rénale.

·Si vous avez une fonction rénale altérée, les antibiotiques additionnels administrés directement au niveau du site de linfection seront pris en compte dans le dosage total.

·Surveillance de la concentration sanguine de gentamicine pendant le traitement si votre cas l'exige.

·Si vous avez déjà des lésions au niveau des nerfs de loreille (fonction de laudition ou de léquilibre altérée), ou si le traitement est prolongé, une surveillance supplémentaire de léquilibre et de laudition est requise.

·Si possible, vous recevrez un traitement par la gentamicine ne dépassant pas 10 à 14 jours (généralement 7 à 10 jours).

·Il doit y avoir un intervalle suffisant, de 7 à 14 jours, entre un traitement par la gentamicine et un traitement par un autre antibiotique proche.

·Eviter ladministration dautres substances pouvant causer des lésions des nerfs de loreille ou des reins en même temps que la gentamicine. Si cela ne peut pas être évité, une surveillance particulière de votre fonction rénale est nécessaire.

·Votre quantité de sang et votre production d'urine doivent se situer dans les intervalles de valeurs normales.

Interactions avec d'autres médicaments

Utilisation d'autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin.

Les médicaments suivants doivent attirer lattention :

Ether, relaxants musculaires

Le blocage des nerfs et des muscles par les aminosides est accentué par léther et les relaxants musculaires. Cest pourquoi vous serez attentivement surveillé si vous recevez de telles substances.

Anesthésie au méthoxyflurane

Lanesthésiste doit savoir si vous avez reçu ou allez recevoir des aminosides avant de démarrer lanesthésie avec le méthoxyflurane (un gaz anesthésique) afin déviter de lutiliser en raison dun risque accru de lésion des reins.

Autres médicaments pouvant entraîner des lésions des nerfs de loreille et des reins

Vous serez surveillé très attentivement si vous recevez de la gentamicine avant, pendant ou après un traitement par des médicaments contenant les substances suivantes :

·amphotéricine B (contre les infections fongiques),

·colistine (pour la décontamination intestinale),

·ciclosporine (pour la suppression des réactions immunitaires indésirables),

·cisplatine (agent anti-cancéreux),

·vancomycine, streptomycine, viomycine, carbénicilline, aminosides, céphalosporines (antibiotiques).

Vous serez également surveillé très attentivement si vous recevez des médicaments pour augmenter la quantité durine, par exemple lacide éthacrynique et le furosémide.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

Grossesse

Dites à votre médecin si vous êtes ou si vous pensez être enceinte. Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse sauf si cela est absolument nécessaire.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Allaitement

Dites à votre médecin si vous allaitez. Votre médecin décidera si lallaitement ou le traitement par la gentamicine doit être suspendu.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Des précautions sont à prendre pour conduire des véhicules ou utiliser des machines en raison deffets indésirables possibles tels que étourdissement et vertiges.

Liste des excipients à effet notoire

Informations importantes concernant certains composants de GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion :

Ce médicament contient 283 mg de sodium par flacon de 80 ml de solution pour perfusion.

A prendre en compte chez les patients contrôlant leur apport alimentaire en sodium.

3. COMMENT UTILISER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion est administrée par goutte-à-goutte directement dans une veine (perfusion intraveineuse). Les solutions pour perfusion en flacon polyéthylène sont administrées sur une période de 30 à 60 minutes. GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml solution pour perfusion ne doit pas être injectée dans un muscle ou dans une veine (injection intramusculaire ou injection intraveineuse).

Posologie pour les patients ayant une fonction rénale normale

Adultes et adolescents

La dose quotidienne recommandée chez les adolescents et les adultes ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou en 2 fois au maximum.

Lorsque la dose est administrée quotidiennement en 3 fois, le traitement démarre avec une dose de 1,5 à 2,0 mg par kg de poids corporel. La dose dentretien de 3 à 5 mg par kg de poids corporel par jour est donnée soit en 3 doses égales soit en une seule dose, selon votre état.

Généralement vous recevrez un traitement par la gentamicine pendant maximum 7 à 10 jours, le traitement pourra dépasser 10 jours seulement dans les cas dinfections sévères et compliquées.

Votre taux sanguin de gentamicine sera surveillé attentivement par examen déchantillons sanguins prélevés à la fin de lintervalle de dose et immédiatement après la fin de la perfusion, essentiellement afin de contrôler votre fonction rénale. Votre dose sera attentivement ajustée afin déviter des lésions aux reins.

Enfants (de 2 à 12 ans)

Chez les nouveaux-nés, la dose quotidienne est de 4 à 7 mg/kg de poids corporel. La dose quotidienne nécessaire est administrée en une seule fois chez les nouveaux-nés.

La dose quotidienne chez les nourrissons âgés de plus dun mois est de 4,5 à 7,5 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou 2 fois au maximum.

La dose quotidienne recommandée chez les enfants plus âgés ayant une fonction rénale normale est de 3 à 6 mg/kg de poids corporel administrés en 1 seule fois (de préférence) ou en 2 fois au maximum.

Posologie pour les patients ayant une fonction rénale altérée

Si vous avez une fonction rénale altérée, vous serez surveillé afin dajuster exactement les concentrations de gentamicine dans le sang, soit en diminuant la dose, soit en augmentant le temps entre deux doses. Votre médecin sait comment ajuster la dose dans de tels cas.

Posologie pour les patients sous dialyse

Dans ce cas, votre dose sera ajustée attentivement en fonction de la quantité de gentamicine dans votre sang.

Les personnes âgées peuvent avoir besoin de doses plus faibles que les jeunes adultes pour obtenir des concentrations suffisantes de gentamicine dans le sang.

Pour les patients en surpoids important, la dose doit être basée sur le poids corporel idéal plus 40% de lexcès de poids.

Pour les patients ayant une fonction hépatique altérée, aucun ajustement de dose nest nécessaire.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez reçu plus de GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion que vous nauriez dû :

En cas daccumulation (par exemple due à une fonction rénale altérée), dautres lésions des reins et des nerfs de loreille peuvent apparaître.

Traitement en cas de surdosage

En premier lieu, le traitement est arrêté. Il ny a pas dantidote spécifique. La gentamicine peut être supprimée du sang par dialyse rénale. Pour le traitement des blocages des nerfs et des muscles, du chlorure de calcium peut être donné et une respiration artificielle sera mise en place si nécessaire.

Si vous avez toute autre question sur lutilisation de ce produit, demandez à votre médecin ou aux autres professionnels de santé (infirmier(ère)).

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.

Dans certaines conditions, la gentamicine montre des effets toxiques sur les nerfs de loreille et sur les reins.

Une atteinte rénale est fréquemment observée chez les patients traités par la gentamicine mais elle est généralement réversible dès larrêt du traitement. Dans la plupart des cas, la toxicité sur les reins est associée à une posologie trop forte, un traitement prolongé, une anomalie rénale préexistante ou liée à dautres médicaments associés ayant des effets toxiques sur les reins. Les facteurs de risque supplémentaires pour la toxicité sur les reins sont lâge, une pression sanguine basse, une diminution du volume sanguin ou un choc, ou une maladie du foie préexistante.

Les facteurs de risque sur les nerfs de loreille sont une atteinte préexistante du foie ou de laudition, la présence de bactéries dans le sang et la fièvre.

Les effets indésirables suivants pouvant apparaître très rarement, c'est-à-dire chez moins de 1 patient sur 10.000 traités, peuvent être sérieux et exigent larrêt immédiat du traitement :

·réactions aigues sévères dhypersensibilité (allergie)

·insuffisance rénale aigue

Un rash cutané, un prurit et des difficultés respiratoires peuvent être des signes dune hypersensibilité aigue.

Une quantité durine diminuée ou un arrêt total de lurine (oligurie, anurie), une urine excessive la nuit et un gonflement généralisé (rétention deau) sont des signes dune insuffisance rénale aigue.

Les effets indésirables qui peuvent être liés au traitement sont listés ci-dessous par organe et par fréquence. Les fréquences sont définies par :

Très fréquent (≥1 / 10)

Fréquent (≥ 1 / 100 à < 1 / 10)

Peu fréquent (≥ 1 / 1 000 à < 1 / 100)

Rare (≥ 1 / 10 000 à < 1 / 1 000)

Très rare (< 1 / 10 000), pas connu (ne peut pas être estimé au vu des données disponibles)

Infections et infestations :

Très rare

Infection avec dautres germes résistants à la gentamicine, inflammation du gros intestin (généralement due à dautres antibiotiques)

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Peu fréquent

Composition anormale du sang

Très rare

Quantités anormalement basses de différents types de cellules du sang, augmentation des éosinophiles (un certain type de globules blancs).

Affections du système immunitaire :

Très rare

Fièvre médicamenteuse, réactions dhypersensibilité graves et aiguës

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

Rare

Taux sanguins faibles de potassium, calcium et magnésium (associé à la prise de doses élevées de gentamicine pendant une longue durée), perte dappétit

Très rare

Taux sanguins faibles de phosphates (associé à la prise de doses élevées de gentamicine pendant une longue durée)

Affections psychiatriques :

Très rare

Confusion, hallucinations, dépression

Affections du système nerveux :

Rare

Lésions des nerfs périphériques, altération ou perte des sensations

Très rare

Atteinte organique cérébrale, convulsions, blocage des fonctions nerveuses et musculaires, étourdissement, vertiges, troubles de léquilibre, maux de tête

Affections oculaires :

Très rare

Troubles de la vision

Affections de loreille et du labyrinthe :

Très rare

Atteinte des nerfs auditifs, perte de laudition, maladie de Ménière, bourdonnements et sifflements dans les oreilles (acouphènes)

Affections cardiaques :

Très rare

Diminution de la pression sanguine, augmentation de la pression sanguine

Troubles gastro-intestinaux

Rare

Vomissement, nausées, augmentation de la salivation, inflammation de la bouche

Troubles de la peau et du tissu sous-cutané:

Peu fréquent

Éruption cutanée allergique, démangeaisons

Rare

Coloration rouge de la peau

Très rare

Perte de cheveux, réaction allergique grave de la peau et des muqueuses accompagnée de vésicules et de rougeur de la peau (érythème multiforme) qui peut, dans des cas très graves, affecter les organes internes et mettre en cause le pronostic vital (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique)

Troubles musculo-squelettiques et des tissus conjonctifs:

Rare

Douleur musculaire (myalgie)

Très rare

Tremblements musculaires (entraînant des difficultés à rester debout)

Troubles rénaux et urinaires :

Fréquent

Altération de la fonction rénale (généralement résolue après larrêt du traitement)

Très rare

Insuffisance rénale aiguë, taux élevé de phosphates et dacides aminés dans les urines (associé à des doses élevées pendant une longue durée)

Troubles généraux et anomalies au site dadministration :

Rare

Augmentation de la température corporelle

Très rare

Douleur au site dinjection

Analyses biologiques:

Rare

Augmentation des enzymes hépatiques et de lurée dans le sang (tous réversibles), perte de poids.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent graves, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml après la date de péremption mentionnée sur le flacon et le carton. La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

Pas de précautions particulières de conservation.

La solution doit être utilisée immédiatement.

Ce médicament est à usage unique.

Toute solution inutilisée doit être éliminée.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES  Retour en haut de la page

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion?

La substance active est:

Gentamicine . 1 mg

Sous forme de sulfate de gentamicine

Pour 1 ml de solution pour perfusion.

Un flacon de 80 ml contient 80 mg de gentamicine.

Les autres composants sont:

Chlorure de sodium, eau pour préparations injectables.

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion et contenu de l'emballage extérieur ?

Ce médicament se présente sous forme de solution pour perfusion, incolore, en flacon de 80 ml; boîte de 10 ou 20 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

B BRAUN MELSUNGEN AG

Carl-Braun Strasse 1

34209 Melsungen

ALLEMAGNE

Exploitant

B BRAUN MEDICAL SAS

204 AVENUE DU MARECHAL JUIN

92107 BOULOGNE CEDEX

Fabricant

B. BRAUN MEDICAL S. A.

CARRETERA DE TERRASSA 121

08191 RUBI

ESPAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date dapprobation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lAfssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

GENTAMICINE B. BRAUN 1 mg/ml, solution pour perfusion est une présentation prête à l'emploi et ne doit pas être diluée avant administration.

En aucun cas, les aminosides ne doivent être mélangés, dans une solution pour perfusion, aux béta-lactamines (par exemple pénicillines, céphalosporines), à l'érythromycine ou au Lipiphysan (émulsion huile dans eau pour nutrition parentérale) car cela peut entraîner une inactivation physico-chimique. Cela s'applique aussi pour l'association de la gentamicine avec le diazépam, le furosémide, l'acétate de flécaïnide ou l'héparine sodique.

Les substances actives et les solutions pour reconstitution/dilution suivantes ne doivent pas être administrées simultanément:

La gentamicine est incompatible avec l'amphotéricine B, la céphalothine sodique, la nitrofurantoine sodique, la sulfadiazine sodique et les tétracyclines.

L'ajout de gentamicine dans des solutions contenant des bicarbonates peut conduire à la libération de dioxyde de carbone.

D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

En cas d'utilisation non immédiate, les durée et conditions de conservation relèvent de la responsabilité de l'utilisateur et ne devraient pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2 et 8°C.

La solution doit être administrée avec du matériel stérile et une technique aseptique. Le matériel doit être amorcé avec la solution afin de prévenir l'entrée d'air dans le système.

A usage unique seulement.

Toute solution inutilisée doit être éliminée.

La solution doit être inspectée visuellement avant l'administration. La solution doit être utilisée uniquement si elle est claire et exempte de particules.

Autres

Sans objet.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité