DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale

source: ANSM - Mis à jour le : 12/05/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale est présentée en poche bi-compartimentée.

Un compartiment contient la solution alcaline de lactate, lautre compartiment contient la solution acide à base de glucose et délectrolytes. Le mélange des deux solutions, après ouverture de la soudure centrale entre les deux compartiments, permet dobtenir la solution neutre prête à lemploi.

AVANT RECONSTITUTION

1 litre de solution acide à base de glucose et délectrolytes contient:

Chlorure de calcium dihydraté.... 0,5145 g

Chlorure de sodium.... 11,279 g

Chlorure de magnésium hexahydraté......... 0,2033 g

Glucose monohydraté... 93,5 g

(85,0 g de glucose anhydre)

1 litre de solution alcaline de lactate contient:

Solution de S-lactate de sodium.. 15,69 g

(7,85 g de S-lactate de sodium)

APRES RECONSTITUTION

1 litre de solution neutre prête à lemploi contient:

Chlorure de calcium dihydraté.... 0,2573 g

Chlorure de sodium..... 5,640 g

Solution de S-lactate de sodium... 7,85 g

(3,925 g de S-lactate de sodium)

Chlorure de magnésium hexahydraté......... 0,1017 g

Glucose monohydraté.. 46,75 g

(42,5 g de glucose anhydre)

Ca2+ ....... 1,75 mmol

Na+........... 134 mmol

Mg2+.......... 0,5 mmol

Cl- ........ 101,5 mmol

S-Lactate.... 35 mmol

Glucose. 235,8 mmol

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Solution pour dialyse péritonéale.

Poche bi-compartimentée contenant des solutions aqueuses limpides et incolores.

Pour la solution prête à lemploi :

Osmolarité théorique : 511 mOsm/l

pH ≈ 7,0

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Insuffisance rénale chronique au stade terminal (décompensé) quelle quen soit lorigine et pouvant être traitée par dialyse péritonéale.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Cette solution est exclusivement réservée à la voie intrapéritonéale.

La posologie, la fréquence dadministration et le temps de stase sont définis par le médecin traitant.

Dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA)

Adultes

Sauf indication particulière, utiliser 2000 ml de solution par échange, 4 fois par jour. Après un temps de stase de 2 à 10 heures, la solution est drainée.

La posologie, le volume et le nombre déchanges doivent être adaptés pour chaque patient.

En cas de douleurs dues à une distension en début de dialyse péritonéale, le volume par échange doit être temporairement diminué (500 1500 ml par échange).

Chez les patients de taille importante et si la fonction rénale résiduelle est perdue, une dose plus importante sera nécessaire. Pour ces patients ou pour des patients pouvant tolérer des volumes plus importants, une dose de 2500 ml 3000 ml par échange peut être administrée.

Population pédiatrique :

Chez lenfant, le volume de la solution par échange devra être prescrit en fonction de lâge et de la surface corporelle (SC).

En cas de première prescription, le volume par échange devra être de 600-800 ml/m2 de SC avec 4 (parfois 3 ou 5) échanges par jour. Ce volume peut être augmenté jusquà 1 000-1 200 ml/m2 de SC selon la tolérance, lâge et la fonction rénale résiduelle.

Dialyse Péritonéale Automatisée (DPA)

Si un cycler (cycler sleepsafe ou cycler PD-NIGHT)est utilisé pour une dialyse péritonéale continue cyclique ou intermittente, il est recommandé dutiliser des poches de plus grand volume. Le cycler réalise les échanges de solutions selon la prescription médicale enregistrée dans la machine.

Adultes

Généralement, les patients ont un cycle de nuit de 8 à 10 heures. Les volumes de stase vont de 1 500 à 3 000 ml et le nombre de cycles varie généralement de 3 à 10 par nuit. Le volume de solution utilisé est normalement de 10 à 18 litres mais il peut aller de 6 à 30 litres. Le traitement de nuit par cycler est généralement associé à 1 ou 2 échanges pendant la journée.

Population pédiatrique :

Le volume de solution par échange devra être de 800 à 1 000 ml/m2 de SC avec 5 à 10 échanges au cours de la nuit. Ce volume peut être augmenté jusquà 1 400 ml/m2 de SC selon la tolérance, lâge et la fonction rénale résiduelle.

Il ny a pas de recommandations particulières chez le sujet âgé.

Les solutions de dialyse péritonéale avec une forte concentration en glucose (2,3 % ou 4,25 %) seront utilisées lorsque le poids corporel est au-dessus du poids sec désiré. La perte hydrique augmente avec la concentration en glucose de la solution de dialyse péritonéale. Ces solutions doivent être utilisées avec précaution afin de préserver la membrane péritonéale et de prévenir la déshydratation, ainsi que pour garder une charge de glucose aussi faible que possible.

La dialyse péritonéale est un traitement à long terme comportant des administrations répétées de solutions.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 contient 42,5 grammes de glucose dans 1000 ml.

Mode et durée dadministration

Avant de démarrer un traitement de dialyse péritonéale à domicile, le patient doit avoir été formé, doit pratiquer la technique et doit être considéré comme étant capable dutiliser la technique. La formation doit être réalisée par une personne qualifiée.

Le médecin doit sassurer que le patient maîtrise suffisamment la technique de manipulation avant de réaliser son traitement à domicile. En cas de problème ou dincertitude, le médecin doit être contacté.

Répéter les infusions tous les jours. La dialyse péritonéale doit être poursuivie aussi longtemps quune thérapie de substitution rénale est nécessaire.

Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire (DPCA) : poche staysafe

Réchauffer préalablement la poche de solution à la température du corps. Pour plus détails, voir la rubrique 6.6. Introduire dans la cavité péritonéale le volume approprié à laide du cathéter, pendant une durée qui varie de 5 à 20 minutes. Selon les instructions du médecin, la stase dure de 2 à 10 heures (temps déquilibre) puis la solution est drainée.

Dialyse Péritonéale Automatisée (DPA) : poche sleepsafe

Les connecteurs des poches de solution sleepsafe sont insérés dans les ports disponibles de la machine sleepsafe et sont automatiquement connectés au set sleepsafe par la machine. La machine vérifie le code-barre des poches de solution et déclenche une alarme si la poche nest pas conforme à la prescription enregistrée dans la machine. Après ce contrôle, la tubulure du set peut être connectée à lextension de cathéter du patient et le traitement peut commencer. La solution sleepsafe est chauffée automatiquement par la machine à la température du corps, pendant linfusion. La durée des phases de stase et la sélection des concentrations en glucose sont réalisées selon la prescription enregistrée dans la machine (pour plus de détails, se référer aux instructions dutilisation du cycler sleepsafe).

Dialyse Péritonéale Automatisée (DPA) : poche SafeLock

Les connecteurs des poches de solution SafeLock sont insérés manuellement au set PD-NIGHT. Une poche SafeLock est placée sur le plateau chauffant du cycler pour réchauffement de la solution qui sera transférée dans la cavité abdominale du patient au cours du traitement. La durée des phases de stase et la sélection des concentrations en glucose sont réalisées selon la prescription enregistrée dans la machine (pour plus de détails, se référer aux instructions dutilisation du cycler PD-NIGHT).

En fonction de la pression osmotique désirée, DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 peut être utilisée alternativement avec une solution de dialyse péritonéale contenant moins de glucose (osmolarité inférieure).

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

Pour cette solution de dialyse péritonéale

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 ne doit pas être utilisée chez des patients présentant une acidose lactique, une hypokaliémie sévère et une hypercalcémie sévère, une hypovolémie et une hypotension artérielle.

Pour la dialyse péritonéale en général

La dialyse péritonéale ne doit pas être mise en place en cas de :

·chirurgie abdominale ou lésion abdominale récente, antécédents dopérations abdominales avec adhérences fibreuses, brûlures abdominales sévères, perforation de lintestin ;

·conditions inflammatoires cutanées étendues au niveau de labdomen (dermatite) ;

·maladie inflammatoires de lintestin (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, diverticulite) ;

·péritonite ;

·fistule abdominale interne ou externe ;

·hernie ombilicale, inguinale ou autre hernie abdominale ;

·tumeurs intra-abdominales ;

·iléus ;

·maladies pulmonaires (en particulier pneumonie) ;

·septicémie ;

·hyperlipidémie sévère ;

·rares cas durémie non curables par dialyse péritonéale ;

·cachexie et perte de poids importante, en particulier lorsquun apport protéique adéquat nest pas garanti ;

·cas où le patient est incapable physiquement ou mentalement de suivre un traitement par la dialyse péritonéale selon la prescription du médecin.

Si lun de ces cas survient en cours de dialyse péritonéale, le médecin doit prendre les décisions nécessaires.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Cette solution de dialyse péritonéale ne doit pas être utilisée en perfusion intraveineuse.

Cette solution doit être administrée seulement après évaluation du rapport bénéfice/risque en cas de :

·hypercalcémie, par exemple due à ladministration de chélateurs du phosphore contenant du calcium et/ou de la vitamine D (lutilisation temporaire ou permanente dune solution de dialyse péritonéale contenant un taux de calcium plus faible doit être envisagée) ;

·pertes délectrolytes dues à des vomissements et/ou diarrhée (lutilisation temporaire dune solution de dialyse péritonéale contenant du potassium peut être nécessaire) ;

·traitement aux digitaliques : un contrôle régulier du taux de potassium sérique est obligatoire (voir rubrique 4.5). Une hypokaliémie sévère peut nécessiter lutilisation dune solution de dialyse péritonéale contenant du potassium, accompagnée dun régime alimentaire approprié ;

·reins polykystiques.

Une perte de protéines, dacides aminés et de vitamines hydrosolubles apparaît lors de la dialyse péritonéale. Pour éviter de telles carences, une alimentation adéquate ou une supplémentation doit être assurée.

Les caractéristiques de transfert de la membrane péritonéale peuvent se modifier lors de la dialyse péritonéale à long terme ; ces changements sont principalement mis en évidence par une perte dultrafiltration. En cas de perte sévère dultrafiltration, la dialyse péritonéale doit être arrêtée et remplacée par lhémodialyse.

Un contrôle régulier des paramètres suivants est recommandé :

·poids corporel afin de détecter précocement une hyperhydratation ou une déshydratation ;

·natrémie, kaliémie, calcémie, magnésémie, phosphatémie, équilibre acido-basique, gaz sanguins et protéines sanguines ;

·créatininémie et urée sanguine ;

·dosage de la parathormone et autres indicateurs du métabolisme osseux ;

·glycémie ;

·fonction rénale résiduelle afin dadapter le traitement par dialyse péritonéale.

La solution de drainage doit être vérifiée en termes de limpidité et de volume. Un trouble et/ou des douleurs abdominales sont des indices de péritonite.

Sujets âgés

Chez le sujet âgé, laugmentation de lincidence des hernies devra être prise en compte avant le démarrage de la dialyse péritonéale.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Lutilisation de cette solution de dialyse péritonéale peut conduire à une perte defficacité dautres médicaments si ceux-ci traversent la membrane péritonéale. Un ajustement du dosage devra être nécessaire.

Une diminution du taux de potassium sérique peut augmenter la fréquence des réactions indésirables liées aux médicaments digitaliques. Les taux de potassium doivent être particulièrement surveillés lors dun traitement concomitant aux digitaliques (voir rubrique 4.4).

Lutilisation de diurétiques peut aider à maintenir la fonction rénale résiduelle, mais peut aussi entraîner des désordres hydro-électrolytiques.

Chez le sujet diabétique, la dose journalière dinsuline ou dhypoglycémiants oraux doit être adaptée en tenant compte de lapport en glucose.

Ladministration concomitante de médicaments contenant du calcium, ainsi que la vitamine D, peut entraîner une hypercalcémie.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Il nexiste pas de données ou il existe des données limitées sur l'utilisation de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 chez la femme enceinte. Il ny a pas de données issues détudes chez lanimal (voir rubrique 5.3). Si la dialyse péritonéale est envisagée comme un traitement possible en cours de grossesse, le bénéfice du traitement devra être mis en balance avec les risques et les complications potentiels pour la mère et le ftus.

Allaitement

Les composants de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 sont excrétés dans le lait maternel. Cependant, il nest pas attendu deffets indésirables chez lenfant lorsque le traitement est adéquat. Une interruption temporaire de lallaitement doit être envisagée, en prenant en compte le bénéfice de lallaitement pour lenfant et le bénéfice du traitement pour la mère.

Fertilité

Il ny a pas de données cliniques disponibles sur les effets potentiels sur la fertilité. Cependant, aucun effet sur la fertilité nest attendu au cours du traitement.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 n'a aucun ou peu d'effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 est une solution délectrolytes dont la composition est proche de celle du sang. De plus, la solution a un pH neutre, similaire au pH physiologique.

Les effets indésirables potentiels peuvent provenir du procédé de dialyse péritonéale ou peuvent être induits par la solution elle-même.

Les fréquences des événements indésirables sont classées selon la convention suivante: très fréquent (≥ 1/10); fréquent (≥ 1/100, < 1/10); peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100); rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000); très rare (< 1/10 000) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Effets indésirables potentiels entraînés par la solution elle-même

Affections métaboliques et nutritionnelles

·Hyperglycémie (fréquent)

·Hyperlipidémie (fréquent)

·Augmentation du poids corporel due à lapport continu en glucose dans la solution de dialyse péritonéale (fréquent)

Affections cardio-vasculaires

·Tachycardie (peu fréquent)

·Hypotension (peu fréquent)

·Hypertension (peu fréquent)

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

·Dyspnée (peu fréquent)

Affections rénales et urinaires

·Déséquilibres électrolytiques, comme une hypokaliémie (très fréquent)

·Hypercalcémie liée à une augmentation de lapport en calcium (par exemple, en cas dadministration de chélateurs du phosphore contenant du calcium) (fréquent)

Troubles généraux

·Vertiges (peu fréquent)

·dèmes (peu fréquent)

·Problèmes dhydratation (peu fréquent) mis en évidence soit, par une perte rapide de poids (déshydratation), soit par une prise de poids rapide (hyperhydratation). Une déshydratation sévère peut se produire lors de lutilisation de solution avec une forte concentration en glucose

Effets indésirables potentiels liés au mode de traitement par dialyse péritonéale

Infections et infestations

·Péritonite (très fréquent) mise en évidence par un effluent trouble. Des douleurs abdominales, de la fièvre et des sensations de malaise peuvent apparaître ou, dans de très rares cas, une septicémie. Le patient doit consulter le médecin immédiatement. La poche contenant la solution de drainage doit être fermée à laide dun bouchon stérile et soumise à un contrôle microbiologique et à un comptage des globules blancs

·Infection du site démergence du cathéter ou du tunnel (très fréquent). En cas dinfection du site démergence ou du tunnel, le médecin doit être consulté dès que possible

·Septicémie (très rare)

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

·Douleurs scapulaires (fréquent)

·Dyspnée causée par lélévation du diaphragme (indéterminé)

Affections gastro-intestinales

·Hernies (très fréquent)

·Distension abdominale et sensation de satiété (fréquent)

·Diarrhée (peu fréquent)

·Constipation (peu fréquent)

Troubles généraux et affections du site dadministration

·Rougeurs ; dème ; suppuration ; croûtes et douleurs au niveau du site démergence du cathéter (très fréquent)

·Difficultés à linfusion et au drainage de la solution (fréquent) ;

·Malaises (indéterminé)

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Aucun cas grave de surdosage na été rapporté.

Tout excès de la solution introduite dans la cavité péritonéale peut être éliminé facilement vers la poche de drainage.

En cas déchanges trop fréquents, une déshydratation et/ou des déséquilibres en électrolytes peuvent apparaître et nécessiter une intervention médicale immédiate.

Si un échange a été oublié, le médecin traitant ou le centre de dialyse en charge du patient doivent être contactés.

Un déséquilibre peut conduire à une hyperhydratation ou une déshydratation et à des dérèglements électrolytiques.

La conséquence la plus probable dun surdosage avec DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 est la déshydratation.

Un sous-dosage, linterruption du traitement ou un traitement discontinu peuvent entraîner une hyperhydratation sévère avec des dèmes périphériques et une décompensation cardiaque et/ou une urémie sévère menaçant la vie du patient.

Des mesures durgence et de thérapie intensive doivent être appliquées.

Un traitement par hémodialyse peut être entrepris immédiatement.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Solution hypertonique pour dialyse péritonéale, code ATC : B05DB.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 est une solution contenant un tampon lactate et composée de glucose et délectrolytes, indiquée dans le traitement, par voie intrapéritonéale, de linsuffisance rénale au stade terminal quelle quen soit lorigine par dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA).

La caractéristique de la dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) est la présence plus ou moins continue de 2 litres de solution de dialyse dans la cavité péritonéale qui sont remplacés par une solution nouvelle 3 à 5 fois par jour.

Le principe de base de la dialyse péritonéale est lutilisation du péritoine comme membrane semi-perméable permettant léchange de solutés et deau entre le sang et la solution de dialyse par diffusion et convexion, selon leurs propriétés physico-chimiques.

La composition électrolytique de la solution est proche de la composition du sérum physiologique, bien quelle ait été adaptée (par exemple, concentration en potassium) pour lutilisation chez des patients urémiques, pour permettre une substitution à la fonction rénale, grâce aux échanges entre le contenu intrapéritonéal et la solution.

Les substances qui sont normalement éliminées dans lurine, telles que les déchets urémiques, lurée et la créatinine, le phosphate inorganique, lacide urique, certains solutés et leau, sont éliminées de lorganisme grâce à leur passage dans la solution de dialyse.

Léquilibre hydrique peut être obtenu par ladministration de solutions ayant une concentration différente en glucose (ultrafiltration).

Lacidose métabolique secondaire à linsuffisance rénale au stade terminal, est corrigée par la présence de lactate dans la solution. Le métabolisme complet du lactate conduit à la formation de bicarbonate.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Les produits de dégradation urémique (tels que lurée, la créatinine et lacide urique), le phosphate inorganique et les électrolytes tels que sodium, potassium, calcium et magnésium, sont éliminés de lorganisme par diffusion et/ou convexion.

Le glucose, utilisé comme agent osmotique dans la solution DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, est absorbé lentement, entraînant une diminution du gradient de diffusion entre la solution de dialyse et le milieu extracellulaire.

Lultrafiltration est maximale au début de la stase et peut atteindre un pic au bout de 2 à 3 heures. Une perte progressive de lultrafiltration peut apparaître par réabsorption. Après 4 heures, lultrafiltrat avoisine 100 ml avec une solution glucosée à 1,5 %, 400 ml avec une solution glucosée à 2,3 % et 800 ml avec une solution glucosée à 4,25 %. Pendant la période de dialyse (6 heures), 60% à 80 % du glucose contenu dans le dialysat sont absorbés.

Le S-lactate de sodium utilisé comme tampon est pratiquement absorbé en totalité au bout de 6 heures de stase. Chez des patients ayant une fonction hépatique normale, le S-lactate est rapidement métabolisé ; ceci est mis en évidence par des valeurs normales de métabolites intermédiaires.

Le transfert de masse du calcium dépend de la concentration en glucose de la solution, du volume effluent, de la concentration sérique en ion calcium et de la concentration en calcium de la solution de dialyse.

Le transfert de masse du calcium du patient vers le dialysat est dautant plus important que la concentration en glucose de la solution, le volume effluent et la concentration sérique en ions calcium, sont importants et que la concentration en calcium de la solution est basse.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Aucune étude de toxicité na été réalisée avec la solution DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3. Les électrolytes et le glucose entrant dans la composition de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 sont des composants physiologiques du plasma humain. Par conséquent, aucun effet toxique nest attendu aussi longtemps que les indications, contre-indications et recommandations posologiques sont attentivement suivies.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Eau pour préparations injectables

Acide chlorhydrique

Hydroxyde de sodium

Bicarbonate de sodium

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

A cause du risque dincompatibilité et de contamination, des médicaments ne pourront être ajoutés que sur prescription médicale.

Cette solution ne doit pas être mélangée avec dautres médicaments, sauf ceux mentionnés à la rubrique 6.6.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Conservation dans le conditionnement commercial : 2 ans.

Conservation de la solution prête à lemploi préparée selon les instructions de la rubrique 6.6 et sans ajout de médicament : La stabilité physico-chimique en cours d'utilisation a été démontrée pendant 24 heures à une température de 20°C.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Ne pas conserver à une température inférieure à 4°C.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Poche bi-compartimentée :

Solution de lactate de sodium et solution à base de glucose et délectrolytes = 1:1

Le film de la poche bi-compartimentée est constitué dune feuille (sans PVC) multicouches en polyoléfine. La poche est protégée par un suremballage lui-même constitué dun film multicouches en polyoléfine.

Trois versions sont disponibles pour cette poche bi-compartimentée:

·le système STAY SAFE constitué de la poche bi-compartimentée, dun système de transfert de la solution en polyoléfine, dun système de connexion (DISC) comprenant un disque (en polypropylène) et dune poche de drainage également constituée dune feuille multicouches à base de polyoléfine ;

·le système SLEEP SAFE constitué de la poche bi-compartimentée et dun système de connexion en polypropylène ;

·le système SAFE LOCK constitué de la poche bi-compartimentée et dun système de connexion Safe Lock en polycarbonate.

Conditionnements :

STAY SAFE

4 poches de 1500 ml par carton

4 poches de 2000 ml par carton

4 poches de 2500 ml par carton

4 poches de 3000 ml par carton

SLEEP SAFE

4 poches de 3000 ml par carton

2 poches de 5000 ml par carton

2 poches de 6000 ml par carton

SAFE LOCK

2 poches de 5000 ml par carton

2 poches de 6000 ml par carton

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Pas dexigences particulières pour lélimination.

Pour usage unique seulement. Les quantités non utilisées doivent être jetées.

Système STAY SAFE pour dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA):

La solution prête à lemploi est dabord réchauffée à la température du corps. Pour des poches de volumes allant jusqu'à 3000 ml, le réchauffement devra être réalisé au moyen dun réchauffeur approprié. La durée de réchauffement dune poche de 2000 ml, avec une température initiale de 22°C, est denviron 120 minutes. Le contrôle de la température est réalisé automatiquement et est réglé à 39°±1°C. Des informations supplémentaires peuvent être obtenues dans la notice dutilisation du réchauffeur. Lutilisation dun four à micro-ondes nest pas recommandée à cause des risques de surchauffe locale.

1. Préparation de la solution

ÂVérifier la poche de solution (étiquetage, date de péremption, limpidité de la solution, intégrité de la poche et du suremballage, intégrité des soudures). ÂPoser la poche sur une surface rigide. ÂRetirer le suremballage de la poche et lemballage du bouchon désinfectant. ÂSe laver les mains avec une solution antiseptique. ÂEnrouler la poche (posée sur son suremballage) sur elle-même à partir dun côté latéral de la poche jusquà ce que la soudure qui sépare les deux compartiments de la poche souvre. Les solutions sont alors mélangées automatiquement. ÂEnrouler ensuite la poche sur elle-même à partir du côté supérieur de la poche jusquà ce que la soudure du compartiment triangulaire souvre complètement. ÂVérifier que toutes les soudures pelables sont bien ouvertes. ÂVérifier si la solution est limpide et si la poche na pas de fuite.

2. Préparation de léchange

ÂSuspendre la poche par lorifice supérieur sur la potence, dérouler la tubulure de la poche de solution, et placer le disque dans lorganiseur. Après avoir déroulé la tubulure de la poche de drainage, placer la poche de drainage à la partie inférieure de la potence.Â

Placer lextension de cathéter sur lun des deux crochets de lorganiseur. Â Placer le nouveau bouchon désinfectant dans le crochet libre. ÂSe désinfecter les mains et retirer le bouchon protecteur du disque. ÂConnecter lextension de cathéter à lembout du disque connecteur.

3. Drainage

Ouvrir le clamp de lextension du cathéter. Le drainage automatique commence.Â

disque en position

4. Flush

ÂAprès la fin du drainage, faire passer la solution fraîche vers la poche de drainage (pendant 5 secondes environ) Â

disque en position « flush »

5. Infusion

ÂDémarrer linfusion en tournant le disque.

disque en position « infusion »

6. Position de sécurité

ÂFermer lextension du cathéter à laide de lobturateur.

disque en position « sécurité »

7. Déconnexion

ÂRetirer le bouchon de protection du nouveau bouchon désinfectant et le visser sur celui qui est usagé. ÂRetirer lextension de cathéter du disque et la fermer avec un nouveau bouchon désinfectant.

8. Fermeture du disque

ÂFermer le disque à laide du capuchon protecteur (qui est resté dans lorifice droit de lorganiseur).

9. Mirer la poche de dialysat et vérifier le poids. Si leffluent est clair, jeter la poche.

Système SLEEP SAFE pour dialyse péritonéale automatisée (DPA)

(pour la mise en place du système sleep.safe, se référer aux instructions dutilisation de la machine)

Système sleep.safe 3000 ml

1. Préparation de la solution: voir système stay.safe

2. Dérouler la tubulure de la poche.

3. Retirer le bouchon de protection.

4. Insérer le connecteur dans lun des ports disponibles du tiroir de sleep.safe.

5. La poche est alors prête à lemploi avec le set sleep.safe.

Système Sleep Safe 5000 ml et 6000 ml

1. Préparation de la solution

ÂVérifier la poche de solution (étiquetage, date de péremption, limpidité de la solution, intégrité de la poche et du suremballage, intégrité des soudures). ÂPoser la poche sur une surface rigide. ÂRetirer le suremballage de la poche. ÂSe laver les mains avec une solution antiseptique. ÂDéployer la soudure centrale pelable et le connecteur de la poche ÂEnrouler la poche (posée sur son suremballage) sur elle-même en diagonale à partir de l'angle vers le connecteur de la poche. La soudure centrale souvre. ÂContinuer jusquà ce que la soudure du petit compartimentsouvre également. ÂVérifier que toutes les soudures pelables sont bien ouvertes. ÂVérifier si la solution est limpide et si la poche na pas de fuite.

2. Dérouler la tubulure de la poche.

3. Retirer le bouchon de protection.

4. Insérer le connecteur de la poche dans lun des ports disponibles du cycler sleep.safe.

5. La poche est alors prête à lemploi avec le set sleep.safe.

Système SAFE LOCK pour dialyse péritonéale automatisée (DPA)

(pour la mise en place du système Safe.Lock, se référer aux instructions dutilisation de la machine)

Préparation de la solution: voir système sleep.safe 5000 ml et 6000 ml

1. Retirer le bouchon de protection du connecteurde la ligne de connexion.

2. Connecter les lignes à la poche.

3. Casser la fermeture interne en pliant la ligne et la tige d'un angle de plus de 90° de chaque côté.

4. La poche est alors prête à lemploi.

Voir également rubrique 4.2.

Manipulation

La solution prête à lemploi doit être utilisée immédiatement, ou à défaut, dans un délai de 24 heures maximum après mélange (voir également rubrique 6.3).

Les poches peuvent parfois être endommagées durant le transport ou le stockage. Cela peut entraîner une contamination microbienne de la solution de dialyse. Il est donc nécessaire de mirer soigneusement chaque poche de solution avant de réaliser la connexion de la poche et avant dutiliser la solution de dialyse.

Nimporte quel dommage, même mineur, au niveau du connecteur, des soudures ou des angles, doit être détecté en raison du risque de contamination.

Les poches endommagées ou contenant une solution trouble ne doivent pas être utilisées.

La solution de dialyse péritonéale ne doit être utilisée que si la poche et les soudures sont intactes.

Le suremballage doit être retiré juste avant utilisation.

Ne pas infuser avant davoir mélangé les deux solutions.

Des mesures aseptiques doivent être prises pendant le changement de poche, afin de réduire le risque dinfection.

Ajout de médicaments à la solution de dialyse :

Des médicaments peuvent être ajoutés sous conditions aseptiques sur prescription uniquement..

En raison du risque dincompatibilité entre la solution de dialyse et le médicament ajouté, seules les substances suivantes peuvent être ajoutées sur prescription médicale aux concentrations maximales suivantes : héparine 1000 Ul/l, insuline 20 Ul/l, vancomycine 1000 mg/l, teicoplanine 400 mg/l, cefazoline 500 mg/l, ceftazidime 250 mg/l, gentamicine 8 mg/l.

Après mélange et vérification de labsence de trouble, la solution de dialyse péritonéale doit être utilisée immédiatement (aucun stockage).

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

FRESENIUS MEDICAL CARE DEUTSCHLAND GMBH

ELSE-KRÖNER-STR. 1

61352 BAD HOMBURG V.D.H.

ALLEMAGNE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

STAY SAFE

·34009 360 079 8 7 : 1500 ml en poche (Polyoléfine) avec connecteur ; boîte de 4.

·34009 360 080 6 9 : 2000 ml en poche (Polyoléfine) avec connecteur ; boîte de 4.

·34009 360 081 2 0 : 2500 ml en poche (Polyoléfine) avec connecteur ; boîte de 4.

·34009 360 082 9 8 : 3000 ml en poche (Polyoléfine) avec connecteur ; boîte de 4.

SLEEP SAFE

·34009 360 083 5 9 : 3000 ml en poche (Polyoléfine) ; boîte de 4.

·34009 385 742 2 7 : 5000 ml en poche (Polyoléfine) ; boîte de 2.

·34009 385 743 9 5 : 6000 ml en poche (Polyoléfine) ; boîte de 2.

SAFE LOCK

·34009 385 744 5 6 : 5000 ml en poche (Polyoléfine) ; boîte de 2.

·34009 385 745 1 7 : 6000 ml en poche (Polyoléfine) ; boîte de 2.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

à compléter ultérieurement par le titulaire

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

6 décembre 2016

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Médicament non soumis à prescription médicale.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 12/05/2017

Dénomination du médicament

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, SOLUTION POUR DIALYSE PERITONEALE.

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?

3. Comment utiliser DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE est indiqué pour épurer le sang à travers le péritoine chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique au stade terminal. Ce type dépuration du sang est appelé dialyse péritonéale.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale:

·si le taux de potassium dans votre sang est très bas.

·si le taux de calcium dans votre sang est très élevé.

·si le volume de liquide dans votre organisme est trop bas.

·si vous avez une faible pression sanguine.

·si vous présentez un désordre du métabolisme appelé acidose lactique.

Le traitement par dialyse péritonéale ne doit pas être mis en place si vous avez :

·Atteintes de la région abdominale telles que

olésions, ou après chirurgie abdominale

obrûlures

oréactions cutanées inflammatoires étendues

oinflammation du péritoine

oplaies suintantes, non cicatrisées

ohernies ombilicales, inguinale ou du diaphragme

otumeur de labdomen ou de lintestin

·Maladies inflammatoires de lintestin

·Occlusion intestinale

·Maladies pulmonaires, en particulier pneumonie

·Empoisonnement du sang par des bactéries

·Taux extrêmement élevés de lipides dans le sang

·Empoisonnement par accumulation dans le sang de déchets normalement éliminés par les urines et qui ne peut pas être traité par épuration du sang

·Malnutrition et perte de poids sévères, en particulier lorsquun apport alimentaire en protéines adéquat est impossible.

Avertissements et précautions

Informer votre médecin immédiatement :

·si vous souffrez dune perte sévère en électrolytes (sels de lorganisme) due à des vomissements et/ou diarrhée

·si vous avez des reins anormaux (reins polykystiques)

·si vous avez une inflammation du péritoine, reconnaissable par un dialysat trouble et/ou une douleur abdominale. Montrez la poche qui contient le dialysat drainé à votre médecin.

La dialyse péritonéale peut conduire à une perte de protéines et de vitamines hydrosolubles. Pour éviter des états de carence, une alimentation adéquate ou des suppléments nutritionnels sont recommandés.

Votre médecin évaluera votre équilibre électrolytique (sel de lorganisme), votre fonction rénale, votre poids corporel et votre état nutritionnel.

Du fait dune forte concentration en glucose, DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3 doit être utilisé avec prudence et sous la surveillance stricte de votre médecin.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

La dialyse péritonéale peut modifier les effets dautres médicaments, votre médecin peut être amené à changer leurs dosages, spécialement ceux :

·Des médicaments pour linsuffisance cardiaque, comme la digitoxine.

Votre médecin contrôlera le taux de potassium dans votre sang et, si nécessaire, prendra des mesures adaptées.

·Des médicaments qui influencent les taux de calcium, comme ceux contenant du calcium ou de la vitamine D.

·Des médicaments qui augmentent lélimination de lurine, comme les diurétiques.

·Des médicaments pris par voie orale pour faire baisser les taux de sucre dans le sang ou linsuline. Votre taux de sucre dans le sang doit être mesuré régulièrement. Un ajustement de la dose quotidienne dinsuline peut être nécessaire chez les patients souffrant de diabète.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale avec des aliments

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecinou pharmacien avant de prendre ce médicament. Il ny a pas de données sur lutilisation de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE pendant la grossesse ou lallaitement.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, vous devez utiliser DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE seulement si votre médecin considère ceci comme absolument nécessaire.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE na aucun effet ou quun effet négligeable sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Votre médecin déterminera la méthode, la durée et la fréquence dutilisation et le volume requis de solution ainsi que le temps de stase dans la cavité péritonéale.

Si une tension dans la région abdominale survient, votre médecin pourra réduire le volume.

En dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA)

·Adultes : La dose habituelle est de 2000 - 3000 ml de solution quatre fois par jour en fonction du poids corporel et de la fonction rénale.

Après 2 - 10 heures de temps de stase, la solution est drainée.

·Enfants : le médecin déterminera le volume de la solution de dialyse requis en fonction de la tolérance, de lâge et de la surface corporelle de lenfant.

La dose initiale recommandée est 600-800 ml/m2 (jusquà 1000 ml/m2 au cours de la nuit) de surface corporelle quatre fois par jour.

En dialyse péritonéale automatisée (DPA)

Pour cela, le système sleepsafe ou SafeLock est utilisé. Le changement de poche est contrôlé automatiquement par le cycler au cours de la nuit.

·Adultes : la prescription recommandée est 2000 ml (maximum 3000 ml) par échange avec 3 à 10 échanges au cours de la nuit pour un cycle de 8 à 10 heures au total plus un ou deux échanges pendant la journée

·Enfants : le volume recommandé par échange est 800-1000 ml/m2 (jusquà 1400 ml/m2) de surface corporelle avec 5 à 10 échanges au cours de la nuit.

Utilisez DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE uniquement dans la cavité péritonéale.

Utilisez les poches de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE uniquement si la solution est limpide et la poche non endommagée.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE est disponible en poche à deux compartiments. Avant utilisation, les solutions dans les deux compartiments doivent être mélangées comme décrit.

Instructions concernant la manipulation

Système staysafe pour dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) :

La poche de solution est dans un premier temps réchauffée à la température du corps. Ceci devra être réalisé au moyen dun réchauffeur approprié. La durée de réchauffement dune poche de 2000 ml, avec une température initiale de 22°C, est denviron 120 minutes.

Des informations plus détaillées peuvent être obtenues dans la notice dutilisation du réchauffeur.

Un four à micro-ondes ne doit pas être utilisé pour réchauffer la solution à cause du risque de surchauffe local.

Après réchauffement de la solution, vous pouvez commencer léchange des poches.

1. Préparation de la solution

ÂVérifier la poche réchauffée de solution (étiquetage, date de péremption, limpidité de la solution, poche et suremballage non endommagés, intégrité des soudures). ÂPoser la poche sur une surface rigide. ÂRetirer le suremballage de la poche et lemballage du bouchon désinfectant. ÂSe laver les mains avec une solution antiseptique. ÂEnrouler la poche (posée sur son suremballage) à partir dun côté latéral jusquà ce que la soudure centrale souvre. Les solutions des deux compartiments se mélangent automatiquement. ÂPuis enrouler la poche à partir du bord supérieur jusquà ce que la soudure au niveau du triangle en bas de la poche, souvre totalement. ÂVérifier que toutes les soudures pelables sont ouvertes complètement. ÂVérifier que la solution est limpide et si la poche na pas de fuite.

2. Préparation de léchange de la poche

ÂSuspendre la poche par lorifice supérieur sur la potence, dérouler la tubulure de la poche de solution, et placer le disque dans lorganiseur. Après avoir déroulé la tubulure de la poche de drainage, placer la poche de drainage à la partie inférieure de la potence. ÂPlacer lextension de cathéter sur lun des deux crochets de lorganiseur.

 Placer le nouveau bouchon désinfectant dans le crochet libre. ÂDésinfecter vos mains et retirer le bouchon protecteur du disque. ÂConnecter lextension de cathéter à lembout du disque connecteur.

3. Drainage

ÂOuvrir le clamp de lextension du cathéter. Le drainage commence.

position

4. Flush

ÂAprès la fin du drainage, faire passer la solution fraîche vers la poche de drainage (pendant 5 secondes environ)

position

5. Infusion

ÂDémarrer linfusion en tournant le disque.

position

6. Position de sécurité

ÂFermer lextension du cathéter par lintroduction dun obturateur PIN dans le connecteur du cathéter.

position

7. Déconnexion

ÂRetirer le bouchon protecteur du nouveau bouchon et le visser sur celui qui est usagé. ÂRetirer lextension du cathéter du disque et visser le connecteur du cathéter au nouveau bouchon désinfectant.

8. Fermeture du disque

ÂFermer le disque à laide de la partie ouverte du capuchon du bouchon désinfectant qui vient dêtre utilisé qui est resté dans lorifice droit de lorganiseur.

9. Mirer la poche de dialysat et vérifier le poids. Si leffluent est clair, jeter la poche.

Système sleepsafe pour dialyse péritonéale automatisée (DPA)

Pendant la dialyse péritonéale automatisée (DPA), la solution est chauffée automatiquement par lle cycler.

Système sleepsafe 3000 ml

1. Préparation de la solution : voir système staysafe.

2. Dérouler la tubulure de la poche

3. Retirer le bouchon de protection

4. Insérer le connecteur de la poche dans lun des ports disponibles du tiroir de sleepsafe

5. La poche est alors prête à lemploi avec le set sleepsafe

Système sleepsafe 5000 ml, 6000 ml

1. Préparation de la solution

ÂVérifier la poche de solution (étiquetage, date de péremption, limpidité de la solution, poche et suremballage non endommagés, intégrité des soudures). ÂPoser la poche sur une surface rigide. ÂRetirer le suremballage de la poche. ÂSe laver les mains avec une solution antiseptique. ÂDéployer la soudure centrale pelable et le connecteur de la poche. ÂEnrouler la poche (posée sur son suremballage) sur elle-même en diagonale à partir de langle vers le connecteur de la poche. La soudure centrale souvre. ÂContinuer jusquà ce que la soudure du petit compartiment souvre également. ÂVérifier que toutes les soudures pelables sont ouvertes complètement. ÂVérifier que la solution est limpide et si la poche na pas de fuite.

2 à 5 : voir système sleepsafe 3000 ml.

Système SafeLock pour dialyse péritonéale automatisée (DPA)

Pendant la dialyse péritonéale automatisée (DPA), la solution est chauffée automatiquement par le cycler.

1. Préparation de la solution : voir système sleepsafe 5000 ml, 6000 ml

2. Retirer le bouchon de protection du connecteur de la ligne

3. Connecter les lignes à la poche

4. Casser la fermeture interne en pliant la ligne et lobturateur PIN de plus de 90° de chaque coté

5. La poche est alors prête à lemploi.

Chaque poche ne doit être utilisée quune seule fois et toute solution non utilisée doit être jetée.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE peut être utilisé de façon autonome à domicile après une formation appropriée. Pour cela, assurez-vous que vous suivez strictement toutes les procédures que vous avez apprises durant la formation et conservez des conditions dhygiène strictes au moment du changement des poches.

Inspectez toujours le dialysat drainé en termes de limpidité. Voir rubrique 2.

Si vous avez utilisé plus de DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale que vous nauriez dû :

Si vous introduisez trop de solution dans la cavité péritonéale, le surplus peut être drainé. Si vous utilisez trop de poches, contactez votre médecin car ceci peut conduire à des déséquilibres en liquide et/ou en électrolytes.

Si vous oubliez dutiliser DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale:

Essayez datteindre le volume prescrit de dialysat pour chaque période de 24 heures pour éviter tout risque qui pourrait mettre votre vie en danger. Vous devez consulter votre médecin si vous nêtes pas sûr.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformation à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Si vous arrêtez dutiliser DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale:

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants, liés au traitement par dialyse péritonéale, peuvent se présenter en général :

Très fréquent (peuvent affecter plus de 1 personne sur 10)

·Inflammation du péritoine avec des signes de trouble du dialysat drainé, une douleur abdominale, de la fièvre, une sensation de malaise ou dans de très rares cas, empoisonnement du sang. Montrez la poche contenant le dialysat drainé à votre médecin.

·Inflammation de la peau au niveau du site démergence du cathéter ou le long du cathéter, mise en évidence par une rougeur, un dème, une douleur, un suintement ou des croûtes.

·Hernie de la paroi abdominale.

Si vous notez lun de ces effets indésirables, contactez votre médecin immédiatement.

Les autres effets indésirables du traitement sont :

Fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10)

·Problèmes à linfusion ou au drainage du dialysat

·Sensation de resserrement ou de distension abdominale

·Douleurs au niveau des épaules.

Peu fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 100)

·Diarrhée

·Constipation

Très rare (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10000)

·empoisonnement sanguin

Indéterminé (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponible)

·Difficulté respiratoires

·Nausées

Les effets indésirables suivants peuvent apparaitre quand DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE est utilisé :

Très fréquent (peuvent affecter plus de 1 personne sur 10)

·Insuffisance en potassium.

Fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10)

·Excès de calcium si lapport de calcium est trop élevé

·Taux élevés de sucre dans le sang.

·Taux élevés des lipides dans le sang.

·Prise de poids corporel.

Peu fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 100)

·Volume de liquide dans lorganisme trop bas, reconnaissable par une perte de poids rapide, une chute de la pression sanguine, un rythme cardiaque rapide.

·Volume de liquide dans lorganisme trop élevé, reconnaissable par une présence deau dans les tissus et le poumon, une augmentation de la pression sanguine, et des difficultés respiratoires.

·Vertiges

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le carton et sur la poche après « EXP ». La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Ne pas conserver à une température inférieure à 4°C.

La solution prête à lemploi doit être utilisée immédiatement et dans les 24 heures qui suivent le mélange des solutions initiales.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale  Retour en haut de la page

·Les substances actives que contient 1 litre de solution prête à lemploi sont :

Chlorure de calcium dihydraté

0,2573 g

Chlorure de sodium

5,640 g

Solution de S-lactate de sodium

(3,925 g de S-lactate de sodium)

7,85 g

Chlorure de magnésium hexahydraté

0,1017 g

Glucose monohydraté

(42,5 g de glucose anhydre)

46,75 g

Ces quantités de substances active sont équivalentes à :

1,75 mmol/l de calcium, 134 mmol/l de sodium, 0,5 mmol/l de magnésium, 101,5 mmol/l de chlorures, 35 mmol/l de lactate et 235,8 mmol/l de glucose.

·Les autres composants sont :

eau pour préparations injectables, acide chlorhydrique, hydroxyde de sodium, bicarbonate de sodium.

Quest-ce que DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE 3, solution pour dialyse péritonéale et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

La solution est limpide et incolore. Losmolarité théorique est 511 mOsm/l et le pH est denviron 7,0.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE se présente sous forme de poche à deux compartiments. Un compartiment contient la solution alcaline de lactate de sodium, lautre compartiment contient la solution acide à base de glucose et délectrolytes.

DIALYSE PERITONEALE CONTINUE AMBULATOIRE est disponible avec les systèmes dadministration et dans les conditionnements par carton suivants :

staysafe

sleepsafe

4 poches de 1500 ml

4 poches de 3000 ml

4 poches de 2000 ml

2 poches de 5000 ml

4 poches de 2500 ml

2 poches de 6000 ml

4 poches de 3000 ml

SafeLock

2 poches de 5000 ml

2 poches de 6000 ml

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

FRESENIUS MEDICAL CARE DEUTSCHLAND GMBH

ELSE-KRÖNER-STRAßE 1

61352 BAD HOMBURGV.D.H.

ALLEMAGNE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

FRESENIUS MEDICAL CARE FRANCE

PARC MEDICIS

47 AVENUE DES PEPINIERES

94260 FRESNES

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

FRESENIUS MEDICAL CARE DEUTSCHLAND GMBH

FRANKFURTER STR. 6-8

66606 ST. WENDEL

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

B, NL

balance 4,25 % glucose, 1,75 mmol/l calcium, oplossing voor peritoneale dialyse

CZ

balance 4,25 % glucose, 1,75 mmol/l calcium, roztok pro peritoneální dialýzu

D, A, L

balance 4,25 % Glucose, 1,75 mmol/l Calcium, Peritonealdialyselösung

DK

balance 4,25 % glucose, 1,75 mmol/l calcium, peritonealdialysevæske, opløsning

E

balance 4,25 % glucosa, 1,75 mmol/l de calcio, solución para diálisis peritoneal

EST

balance 4,25 % glükoos, 1,75 mmol/l kaltsium, peritoneaaldialüüsilahus

F

Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire 3, solution pour dialyse péritonéale

FIN

balance 4.25 % glukoosi, 1.75 mmol/l kalsium, peritoneaalidialyysineste

GB, M

balance 4.25% glucose, 1.75 mmol/l calcium, solution for peritoneal dialysis

GR, CY

balance 4.25 % γλυκόζη, 1.75 mmol/l ασβέστιο, Διάλυμαπεριτοναϊκήςδιαπίδυσης (κάθαρσης

H

balance 4,25 % glükóz, 1,75 mmol/l kalcium, peritoneális dializáló oldat

HR

balance 4,25% glukoze, 1,75 mmol/l kalcija, otopina za peritonejsku dijalizu

I

equibalance 4,25 % glucosio, 1,75 mmol/l calcio, soluzione per dialisi peritoneale

LT

balance 4,25 % gliukozės, 1,75 mmol/l kalcio, pilvaplėvės ertmės dializės tirpalas

LV

balance 4,25 % glikoze, 1,75 mmol/l kalcijs, ķīdums peritoneālai dialīzei

N

balance 4,25 % glukose, 1,75 mmol kalsium/l, peritonealdialysevæske

P

balance 4,25 % glucose, 1,75 mmol/l de cálcio, soluçăo para diálise peritoneal

PL

balance 4,25 % z 4,25 % glukozą i wapniem 1,75 mmol/l, roztwór do dializy otrzewnowej

RO

balance 4,25 % glucoză, 1,75 mmol/l calciu, soluţie pentru dializă peritoneală

S

balance 4.25 % glucose, 1.75 mmol/l calcium, peritonealdialysvätska

SK

balance 4.25 % glucose, 1.75 mmol/l calcium, roztok na peritoneálnu dialýzu

SLO

balance 42,5 mg/ml glukoze, 1,75 mmol/l kalcija, raztopina za peritonealno dializo

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

Décembre 2016.

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité