DESFERAL 100 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 07/07/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Mésilate de déféroxamine............. 500 mg

Pour un flacon de poudre.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre et solvant pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

·Hémochromatose primitive non curable par saignées.

·Hémosidérose secondaire.

·Intoxications martiales aiguës.

·Intoxication aluminique chez l'insuffisant rénal dialysé.

·Indications diagnostiques - Test au Desféral :

odépistage des surcharges ferriques par dosage de la sidérurie,

odiagnostic d'hémochromatose, orientation du traitement et dépistage des formes latentes dans les familles de sujets hémochromatosiques,

odiagnostic de l'intoxication aluminique, en particulier lorsque l'aluminémie est comprise entre 1 et 3 micromoles/L (27 à 81 microgrammes/L).

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Ces recommandations concernent l'adulte et l'enfant.

Posologie

·Hémochromatose primitive non curable par saignées et hémosidéroses secondaires

La dose journalière moyenne se situe habituellement entre 20 et 60 mg/kg quelle que soit la voie d'administration.

Le traitement par DESFERAL doit être initié après la transfusion denviron 20 unités de concentrés érythrocytaires (soit 100 mL/kg) ou lorsque les taux de ferritine sérique atteignent 1000 nanogrammes/mL.

Population pédiatrique

La prescription chez un enfant de moins de 3 ansest réservée aux spécialistes. Des retards de croissance peuvent survenir lors de l'administration de doses excessives de DESFERAL. Si le traitement est commencé avant l'âge de 3 ans, un contrôle régulier de la croissance doit être instauré, et la dose moyenne journalière ne doit pas dépasser 40 mg/kg.

Adulte et enfant

La dose et le mode d'administration peuvent être déterminés individuellement et adaptés au cours du traitement en fonction de la gravité de la surcharge en fer du patient. Il faut utiliser la plus petite dose efficace.

A l'instauration du traitement, l'évaluation de la réponse peut être effectuée quotidiennement par un contrôle de l'excrétion urinaire du fer sur 24 heures. Une fois la dose de DESFERAL déterminée, les taux d'excrétion urinaire du fer pourront être évalués à intervalles de plusieurs semaines.

La dose moyenne journalière peut également être ajustée en fonction des taux de ferritine afin de maintenir lindex thérapeutique inférieur à 0,025 (index thérapeutique : la dose moyenne journalière (mg/kg)/taux de ferritine sérique (microgrammes/L). Lindex thérapeutique est utile pour prévenir dun excès de chélation, mais ne remplace pas une surveillance clinique attentive.

D'une façon générale, les patients avec un taux de ferritine sérique inférieur à 2000 nanogrammes/mL répondent à une dose d'environ 25 mg/kg/jour.

Pour les patients avec un taux compris entre 2000 et 3000 nanogrammes/mL, la dose usuelle est d'environ 35 mg/kg/jour.

Chez les patients ayant des taux de ferritine sérique supérieurs, une dose allant jusqu'à 55 mg/kg/jour peut être nécessaire. Il nest pas recommandé de dépasser régulièrement une dose moyenne journalière de 50 mg/kg/jour, sauf lorsqu'un traitement intensif est nécessaire chez des patients ayant achevé leur croissance.

Si les taux de ferritine diminuent en dessous de 1000 nanogrammes/mL, le risque de toxicité de DESFERAL augmente. Il est donc important de surveiller attentivement ces patients et de considérer éventuellement une diminution de la dose totale hebdomadaire. Les doses indiquées sont les doses moyennes journalières.

Chez la plupart des patients utilisant DESFERAL moins de 7 jours par semaine, la dose effective par prise diffère de la dose moyenne journalière (ex : si la dose moyenne journalière est de 40 mg/kg/jour et que le patient reçoit 5 administrations par semaine, chaque perfusion devra contenir 56 mg/kg).

Il a été démontré qu'un traitement régulier par DESFERAL augmente l'espérance de vie des patients souffrant de thalassémie.

Perfusion par voie sous-cutanée lente

La perfusion sous-cutanée lente est recommandée et convient particulièrement aux patients ambulatoires. DESFERAL est administré au moyen d'une pompe à perfusion miniaturisée portable, pendant une période de 8 à 12 heures. Il est possible également de prolonger la durée de la perfusion à 24 heures. DESFERAL doit normalement être utilisé avec la pompe 5 à 7 fois par semaine.

La formulation de DESFERAL n'est pas adaptée à l'administration par bolus sous-cutané.

Perfusion intraveineuse lors d'une transfusion sanguine

La transfusion sanguine permet d'effectuer en même temps la perfusion intraveineuse de DESFERAL dans la mesure où l'on dispose déjà d'une voie d'abord veineux. Ceci concerne particulièrement les patients dont lobservance est insuffisante et/ou qui ne tolèrent pas le traitement par voie sous-cutanée.

La solution de DESFERAL ne doit pas être introduite dans la poche de sang, mais administrée à l'aide d'une perfusion en Y à proximité de la voie d'abord veineux. DESFERAL sera administré en perfusion lente à l'aide de la pompe. En raison du nombre limité de médicament pouvant être administré par perfusion IV durant les transfusions sanguines, le bénéfice clinique de ce mode dadministration est limité. Les patients et le personnel soignant devront être alertés du risque de collapsus circulatoire lié à l'administration en perfusion rapide (voir rubrique 4.4).

Perfusion intraveineuse continue

Des systèmes implantables peuvent être utilisés pour un traitement chélateur intensif.

La perfusion IV continue est indiquée chez les patients qui ne sont pas en mesure de continuer à recevoir DESFERAL par voie SC et en présence d'une pathologie cardiaque par surcharge martiale.

La dose de DESFERAL dépendra de la gravité de cette surcharge.

Un dosage de la sidérurie des 24 heures devra être effectué régulièrement lorsqu'un traitement chélateur intensif (IV) est requis et la dose ajustée en conséquence.

La prudence est recommandée lors du rinçage de la ligne de perfusion afin d'éviter une administration brusque de DESFERAL résiduel pouvant être présent dans l'espace mort de la ligne de perfusion, en raison du risque de collapsus circulatoire (voir rubrique 4.4).

Voie d'administration intramusculaire

La voie d'administration intramusculaire ne sera utilisée que si les perfusions sous-cutanées (plus efficaces) s'avèrent impossibles.

Quelle que soit la voie d'administration retenue, la dose d'entretien individuelle sera établie en fonction du taux d'excrétion de fer du patient.

Administration concomitante de vitamine C

La vitamine C augmente la disponibilité du fer pour la chélation.

Les patients souffrant de surcharge en fer développent généralement une carence en vitamine C, probablement par oxydation de la vitamine par le fer.

Chez ces patients, l'administration concomitante de vitamine C (jusquà 200 mg/jour per os chez ladulte) augmente l'excrétion du complexe ferrioxamine-fer (voir rubrique 4.4).

Chez l'enfant de moins de 10 ans, 50 mg de vitamine C suffisent généralement, et 100 mg pour les enfants plus âgés.

Des doses plus élevées de vitamine C ne permettent pas d'accroître l'excrétion du complexe ferrique.

On n'utilisera pas la vitamine C pendant le premier mois de traitement par DESFERAL (voir rubrique 4.4).

·Intoxication martiale aiguë

DESFERAL est un complément aux mesures standards généralement utilisées dans les traitements de l'intoxication martiale aiguë.

Le traitement par DESFERAL est indiqué dans chacune des situations suivantes :

·tout patient symptomatique présentant plus que des symptômes mineurs transitoires (ex : plus d'un épisode de vomissements ou une émission de selles molles),

·patients présentant des signes de léthargie, des douleurs abdominales importantes, une hypovolémie ou une acidose,

·patients avec une radiographie montrant de multiples opacités abdominales (la grande majorité de ces patients développera une intoxication martiale symptomatique),

·tout patient symptomatique avec des taux de fer sérique supérieurs à 300 à 350 microgrammes/dL quelle que soit la capacité totale de fixation du fer (CTF). Il a aussi été suggéré qu'une approche conservatoire, sans traitement par DESFERAL ou autre, devait être envisagée lorsque les taux sériques de fer sont dans un intervalle de 300 à 500 microgrammes/dL chez des patients asymptomatiques ou monosymptomatiques limités à des vomissements non hémorragiques ou une diarrhée sans autres symptômes

Mode dadministration

L'administration se fait de préférence par voie IV continue à la vitesse recommandée de 15 mg/kg/heure.

Elle doit être réduite dès que les circonstances cliniques et biologiques le permettent, le plus souvent après 4 à 6 heures, afin que la dose intraveineuse totale n'excède jamais la quantité recommandée de 80 mg/kg/24 heures.

Le traitement chélateur doit être poursuivi jusqu'à ce que l'ensemble des critères suivants soit atteint :

·Absence de signes ou symptômes d'intoxication martiale.

·Un taux corrigé de fer sérique normal ou faible (ex, inférieur à 100 microgrammes/dL). Comme il n'est pas possible de mesurer précisément les concentrations en présence de DESFERAL, il est acceptable d'interrompre le traitement par DESFERAL quand tous les autres critères sont atteints si le taux sérique en fer n'est pas élevé.

·Chez les patients concernés, plusieurs radiographies abdominales montrant la disparition des multiples opacités observées préalablement doivent être réalisées avant d'interrompre le traitement. Elles servent de marqueurs pour l'absorption continue de fer.

·Si le patient a initialement développé une coloration vin-rosé des urines lors du traitement par DESFERAL, il semble raisonnable d'attendre que la coloration revienne à la normale avant l'arrêt du traitement (l'absence de coloration vin-rosé n'est pas suffisante en elle-même pour garantir l'arrêt du DESFERAL).

L'efficacité du traitement dépend d'une élimination urinaire adéquate afin de permettre lélimination du complexe ferrioxamine. En cas d'oligurie ou d'anurie, une dialyse péritonéale, une hémodialyse ou une hémofiltration peuvent devenir nécessaires.

·Intoxication aluminique chez l'insuffisant rénal chronique dialysé

Les complexes déféroxamine-fer et déféroxamine-aluminium sont dialysables. Leur élimination sera augmentée par la dialyse chez les patients avec une insuffisance rénale.

Le traitement doit être envisagé chez les patients présentant des signes de surcharge aluminique, ou asymptomatiques mais avec une aluminémie supérieure à 2,2 micromoles/L (60 nanogrammes/mL) à plusieurs reprises et un test au DESFERAL positif (voir ci-dessous). Cest en particulier le cas si une atteinte osseuse liée à laluminium a été mise en évidence par biopsie.

DESFERAL est administré à la dose de 5 mg/kg une fois par semaine.

Chez les patients avec des taux d'aluminium sérique allant jusqu'à 300 nanogrammes/mL après le test au DESFERAL, DESFERAL doit être administré en perfusion IV lente pendant la dernière heure de dialyse. Chez les patients avec des taux d'aluminium sérique supérieurs à 300 nanogrammes/mL après le test au DESFERAL, DESFERAL doit être administré en perfusion IV lente 5 heures avant la dialyse.

On effectuera un test au DESFERAL après la première cure de 3 mois, en ayant ménagé préalablement un intervalle libre de 4 semaines.

Il n'est pas recommandé de continuer le traitement si, lors de 2 tests au DESFERAL consécutifs à un mois d'intervalle, l'aluminémie dépasse les valeurs initiales de moins de 1,87 micromoles/L (50 nanogrammes/mL).

Chez les patients en dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA), en dialyse péritonéale cyclique continue (DPCC) ou en dialyse péritonéale automatisée, DESFERAL sera administré une fois par semaine à la dose de 5 mg/kg avant la dernière épuration de la journée. La voie intrapéritonéale est recommandée chez ces patients, mais DESFERAL peut également être administré par voie IM ou en perfusion lente par voie SC ou IV.

·Test au DESFERAL

Ce test est basé sur le fait que DESFERAL n'augmente pas l'excrétion du fer et de l'aluminium au-dessus d'un certain seuil, chez le sujet sain.

Dépistage des surcharges ferriques chez des patients à fonction rénale normale

Injecter 500 mg de DESFERAL par la voie intramusculaire, puis collecter les urines pendant les 6 heures suivantes et doser la quantité de fer excrétée : entre 1 et 1,5 mg de fer (18 à 27 micromoles) en l'espace de 6 heures, on peut suspecter une surcharge martiale. Au-delà de 1,5 mg de fer (27 micromoles) les valeurs peuvent être considérées comme pathologiques. Le test ne donne des résultats fiables qu'en présence d'une fonction rénale normale.

Dépistage des surcharges aluminiques chez l'hémodialysé

Il est recommandé de faire un test au DESFERAL chez les patients dont l'aluminémie dépasse 2,2 micromoles/L (60 microgrammes/L) et dont la ferritine sérique est supérieure à 100 nanogrammes/mL. On effectuera un prélèvement sanguin immédiatement avant l'hémodialyse afin d'avoir les valeurs de base de l'aluminémie avant traitement. On administrera une perfusion IV lente de 5 mg/kg pendant la dernière heure de l'hémodialyse (voir rubrique 6.6).

Au début de l'hémodialyse suivante, un second prélèvement sanguin permettra de doser une nouvelle fois l'aluminémie. Le test au DESFERAL est considéré comme positif si l'augmentation de l'aluminémie par rapport aux valeurs initiales excède 5,6 micromoles/L (150 microgrammes/L). Cependant, un résultat négatif ne suffit pas à exclure toute surcharge aluminique.

Mode dadministration

La déféroxamine peut être administrée soit :

·par voie sous-cutanée en perfusion. Par voie SC, la technique d'injection est très importante : l'aiguille de perfusion sous-cutanée ne doit pas être installée trop près du derme,

·par voie intraveineuse en perfusion,

·par voie intramusculaire,

·par voie intrapéritonéale (recommandée chez les patients en dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) ou cyclique continue (DPCC) ou dialyse péritonéale automatisée).

La voie recommandée pour un traitement intensif, excepté chez le sujet dialysé, est la perfusion sous-cutanée.

La solution de DESFERAL à 95 mg/mL peut être diluée dans les liquides à perfusion usuels. Seules les solutions limpides doivent être utilisées. Les solutions opaques ou troubles doivent être jetées.

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité à la substance active, à moins qu'une désensibilisation efficace ne permette d'effectuer le traitement, ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

·Insuffisance rénale sévère non dialysée.

·Infection bactérienne évolutive.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Mises en garde spéciales

Perfusion IV rapide

Une perfusion IV trop rapide peut provoquer une réaction vasomotrice avec hypotension, tachycardie, érythème, voire collapsus circulatoire

Troubles auditifs et visuels

De fortes doses de DESFERAL peuvent provoquer des troubles de la vision et de laudition, particulièrement chez les patients présentant des taux plasmatiques faibles de ferritine (voir rubrique 4.8). Les insuffisants rénaux en dialyse chronique sont particulièrement exposés si leurs taux de ferritine sont bas ; des troubles visuels ont été décrits après une dose unique de DESFERAL. Les risques d'effets secondaires sont réduits lorsque de faibles doses de médicament sont employées. Interrompre immédiatement l'administration de DESFERAL si des troubles visuels ou auditifs se produisent.

Ces effets sont généralement réversibles lorsqu'ils sont identifiés de façon précoce. Il est possible de reprendre le traitement par DESFERAL plus tard et à dose réduite à condition de surveiller attentivement les fonctions visuelle et auditive.

En cas de traitement prolongé, des examens ophtalmologiques et audiométriques seront effectués avant le début du traitement avec DESFERAL, ainsi qu'à intervalles de 3 mois environ par la suite, en particulier si les taux de ferritine sont faibles. En maintenant le rapport dose moyenne journalière (mg/kg) de DESFERAL divisée par le taux de ferritine (microgrammes/L) inférieur à 0,025, le risque d'anomalies audiométriques peut être réduit chez les patients souffrant de thalassémie.

Insuffisance rénale

Environ la moitié du complexe métallique est excrétée par le rein chez les patients en surcharge ferrique avec une fonction rénale normale.

En conséquence, une surveillance est recommandée chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère. Les complexes ferrioxamine et aluminoxamine sont dialysables. Leur élimination sera augmentée par la dialyse chez les patients insuffisants rénaux.

Des cas d'insuffisance rénale aiguë ont été rapportés. Il est recommandé de bien hydrater le patient lors dune administration IV de DESFERAL (voir rubrique 4.8). Une surveillance de la fonction rénale doit être réalisée chez les patients à risque (ex : insuffisance rénale préalable, prise de médicaments concomitants connus pour altérer la fonction rénale).

Insuffisance hépatique

Aucune étude na été réalisée chez les patients souffrant dinsuffisance hépatique.

Population pédiatrique : retard de croissance

Chez les patients avec de faibles taux de ferritine sérique traités par de fortes doses de DESFERAL ou chez les patients jeunes ayant commencé le traitement avant l'âge de 3 ans, des retards de croissance ont été observés (voir rubrique 4.2).

Les retards de croissance associés à de fortes doses de DESFERAL doivent être différenciés de ceux résultant dune surcharge en fer. Un retard de croissance dû au DESFERAL est rare si la dose administrée est inférieure à 40 mg/kg ; si le retard de croissance est associé à des doses supérieures à cette valeur, une réduction de la dose peut entraîner une reprise de la croissance, toutefois, la taille adulte théorique ne sera pas atteinte.

L'administration de DESFERAL chez l'enfant s'accompagnera d'une surveillance des courbes de croissance staturo-pondérales tous les 3 mois.

Personnes âgées

Dans les études cliniques réalisées avec DESFERAL, le nombre de patients âgés de 65 ans et plus na pas été suffisant pour déterminer sils répondent différemment par rapport aux sujets jeunes.

Afin de prendre en compte la fréquence élevée dinsuffisance hépatique, rénale ou cardiaque ainsi que dautres pathologies concomitantes ou dautres traitements chez les patients âgés, la posologie doit être soigneusement choisie, en débutant par la plus faible dose recommandée.

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Un syndrome de détresse respiratoire a été décrit chez l'adulte traité par des doses IV excessives de DESFERAL lors d'intoxication martiale aiguë et aussi lors d'hémochromatose. C'est pourquoi la posologie quotidienne recommandée ne devrait pas être dépassée.

Infections

Chez les patients ayant une surcharge en fer, il a été rapporté que DESFERAL augmentait la prédisposition aux infections notamment celles à Yersinia enterocolitica et Yersinia pseudotuberculosis.

Lors de fièvre s'accompagnant d'entérite/entérocolite aiguë, de douleurs abdominales diffuses ou de pharyngite, il conviendra d'interrompre temporairement le traitement, de demander des tests bactériologiques et d'instaurer immédiatement une antibiothérapie.

Après la disparition de l'infection, on pourra reprendre le traitement par DESFERAL.

De rares cas de mucormycose pouvant être fatals ont été rapportés chez des patients sous DESFERAL pour une surcharge aluminique et/ou martiale.

L'administration de déféroxamine sera interrompue aux premiers signes évocateurs de cette maladie ; on demandera les tests mycologiques appropriés et on instaurera aussi rapidement que possible un traitement antifongique adapté, si possible après avis spécialisé.

Une mucormycose peut également survenir chez les patients ne recevant pas de DESFERAL, ce qui indique que d'autres facteurs (notamment, une dialyse, un diabète sucré, un déséquilibre acido-basique, une hémopathie maligne, l'administration d'immunosuppresseurs, ou une défaillance du système immunitaire) peuvent jouer un rôle dans le développement de cette infection.

A dose thérapeutique usuelle DESFERAL entraîne une coloration rouille des urines et parfois noire des selles.

Troubles cardiaques et fortes doses de vitamine C

Chez des patients présentant une surcharge martiale chronique grave, traitée par l'association de DESFERAL et de fortes doses de vitamine C (> 500 mg/jour), des anomalies de la fonction cardiaque (insuffisance cardiaque), réversibles à l'arrêt de la vitamine C, ont été rapportées.

Les précautions suivantes doivent être prises lorsque DESFERAL et la vitamine C sont administrés en même temps :

·pas de supplémentation en vitamine C en présence d'une insuffisance cardiaque,

·ne donner la vitamine C qu'après 1 mois de traitement régulier par DESFERAL,

·seuls les patients régulièrement traités avec DESFERAL pourront recevoir la vitamine C, de préférence peu après la pose de la pompe,

·ne pas dépasser 200 mg/jour de vitamine C, en plusieurs prises,

·il est recommandé de surveiller la fonction cardiaque pendant le traitement associé.

Patients traités pour une surcharge chronique en aluminium

DESFERAL peut précipiter ou majorer une encéphalopathie des dialysés.

Dans l'encéphalopathie aluminique, de fortes doses peuvent entraîner des manifestations neurologiques (convulsions) probablement liées à une augmentation aiguë de l'aluminium circulant (voir rubrique 4.8). DESFERAL peut précipiter l'apparition de la démence chez le dialysé.

Un traitement préalable avec du clonazepam pourrait prévenir la détérioration neurologique.

De plus, le traitement de la surcharge aluminique peut entraîner une diminution des taux sériques du calcium et une aggravation d'un hyperparathryroïdisme.

Précautions d'emploi

DESFERAL ne doit pas être administré à des doses supérieures aux doses recommandées. Le médicament ne doit pas être administré à des concentrations supérieures à 95 mg/mL lorsquil est administré par voie sous-cutanée car cette voie dadministration augmente le risque de réactions locales (voir rubrique 6.6). Lorsque la voie intramusculaire est la seule voie d'abord possible, il peut être nécessaire d'utiliser une solution plus concentrée pour faciliter l'injection (voir rubrique 6.6).

Des précautions particulières doivent être prises pour linjection. En cas dinjection sous-cutanée, laiguille ne doit pas être insérée trop près du derme.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Associations faisant lobjet de précautions d'emploi

+ Acide ascorbique (vitamine C)

Avec lacide ascorbique à fortes doses et par voie IV : anomalies de la fonction cardiaque, voire insuffisance cardiaque aiguë (en général réversibles à l'arrêt de la vitamine C).

En cas d'hémochromatose, ne donner de la vitamine C qu'après avoir commencé le traitement par DESFERAL. Surveiller la fonction cardiaque en cas d'association.

+ Gallium 67

L'excrétion urinaire rapide du gallium 67, lié par DESFERAL, risque de fausser les résultats lorsque les techniques d'imagerie ont recours à ce procédé.

Il est recommandé de cesser l'administration de DESFERAL 48 heures avant une scintigraphie.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Aucun effet tératogène n'a été mis en évidence chez le rat et la souris. Cependant, une étude préliminaire a montré un effet tératogène à des doses maternotoxiques chez le lapin (voir rubrique 5.3).

Il existe un nombre limité de données sur lutilisation de DESFERAL chez la femme enceinte. Le risque pour le ftus nest pas connu.

Des quelques grossesses exposées, on peut fournir les éléments suivants :

·en cas d'intoxication maternelle sévère au fer, on ne retrouve pas d'augmentation parallèle des concentrations du fer sérique chez l'enfant,

·le traitement de la mère par DESFERAL semble sans retentissement sur les concentrations en fer de l'enfant.

En conséquence, l'utilisation de DESFERAL ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Allaitement

Il nexiste pas de données sur le passage de la déféroxamine dans le lait maternel.

Un risque pour les nouveau-nés/nourrissons ne peut être exclu. Une décision doit être prise soit dinterrompre lallaitement, soit dinterrompre le traitement avec DESFERAL, en prenant en compte le bénéfice de lallaitement pour lenfant au regard du bénéfice du traitement pour la femme.

Fertilité

Aucune donnée sur la fertilité nest disponible chez lhomme

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les patients présentant des vertiges ou tout autre trouble neurologique, visuel ou auditif doivent éviter de conduire des véhicules et d'utiliser des machines (voir rubrique 4.8).

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Les effets indésirables sont classés par système classe- organe MedDRA (Tableau 1). Dans chaque système classe-organe, les effets indésirables sont rangés par fréquence en débutant par les plus fréquents. Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont classés par ordre décroissant de sévérité. De plus, la catégorie de fréquence correspondante est également donnée pour chaque effet indésirable, en utilisant la convention suivante (CIOMS III): très fréquent (³1/10), fréquent (³1/100, < 1/10), peu fréquent (³ 1/1000, < 1/100), rare (³ 1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), fréquence indéterminée (lorsque la fréquence ne peut être estimée sur la base des données rapportées après la commercialisation ou en provenance dune population de taille incertaine).

Il faut garder à l'esprit qu'une partie de la symptomatologie attribuée à des effets indésirables peut en fait être due à l'atteinte sous-jacente (surcharge martiale et/ou aluminique).

Tableau 1

Infections et infestations :

Rare

Mucormycoses (voir rubrique 4.4).

Très rare

Infections à Yersinia pseudotuberculosis et Yersinia enterocolytica (entérite, entérocolite aiguë dont des formes disséminées) (voir rubrique 4.4).

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Très rare

Anomalies hématologiques (incluant les thrombocytopénies, leucopénies et insuffisance médullaire).

Affections du système immunitaire :

Très rare

Réactions anaphylactiques/anaphylactoïdes avec ou sans état de choc, oedème de Quincke.

Affections du système nerveux :

Fréquent

Céphalées.

Très rare

Apparition brutale ou aggravation de l'encéphalopathie aluminique des dialysés, neuropathie périphérique sensitive, motrice ou mixte, vertiges, paresthésies (voir rubrique 4.4).

Fréquence indéterminée

Convulsions (voir rubrique 4.4).

Affections oculaires :

Rare

Scotome, rétinopathies (dégénérescence pigmentaire de la rétine), névrite optique, cataracte, diminution de l'acuité visuelle, vision floue, diminution de la vision nocturne (nyctalopie), altérations du champ visuel, troubles de la perception des couleurs (dyschromatopsie), opacités cornéennes, cécité (voir rubrique 4.4).

Affections de loreille et du labyrinthe :

Peu fréquent

Surdité neurosensorielle sur les hautes fréquences et acouphènes (voir rubrique 4.4).

Affections vasculaires :

Rare

Complications liées aux procédures.

Réaction vasomotrice avec hypotension, tachycardie, érythème, voire collapsus peut survenir si les précautions recommandées lors de l'administration du DESFERAL ne sont pas suivies (voir rubriques 4.2 et 4.4).

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Peu fréquent

Asthme.

Très rare

Pneumopathies interstitielles pouvant être à lorigine dun syndrome de détresse respiratoire aiguë (voir rubrique 4.4).

Affections gastro-intestinales :

Fréquent

Nausées

Peu fréquent

Vomissements, douleurs abdominales.

Très rare

Diarrhées.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Fréquent

Urticaire.

Très rare

Eruptions cutanées généralisées.

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Très fréquent

Arthralgie/myalgie.

Fréquent

Des retards de croissance et des modifications osseuses (ex : dysplasie métaphysaire) à doses élevées chez le jeune enfant (voir rubrique 4.4).

Affections du rein et des voies urinaires :

Fréquence indéterminée

Insuffisance rénale aiguë, troubles tubulaires rénaux, élévation de la créatinine plasmatique (voir rubriques 4.4 et 4.9).

Troubles généraux et anomalies au site dadministration :

Très fréquent

Réactions au site d'injection incluant douleur, tuméfaction, infiltration, érythème, prurit, ulcérations/croûtes.

Fréquent

Fièvre.

Peu fréquent

Réactions au site d'injection incluant vésicules, dème localisé, sensation de brûlure.

Troubles du métabolisme et de la nutrition et affections endocriniennes :

Hypocalcémie, hyperparathyroïdie.

Ces effets peuvent survenir chez les patients traités pour une surcharge chronique en aluminium (voir rubrique 4.4).

Des augmentations des transaminases ont été rapportées chez des patients traités par DESFERAL, cependant la relation causale avec le traitement nest pas établie

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Symptomatologie

L'administration accidentelle d'une surdose ou l'administration accidentelle par bolus intraveineux/perfusion intraveineuse rapide peut être associée à une hypotension, une tachycardie et des troubles gastro-intestinaux.

Une cécité subite mais transitoire, une aphasie, une agitation, des céphalées, des nausées, une bradycardie ainsi qu'une insuffisance rénale aiguë, ont été également rapportées (voir rubrique 4.8).

Un syndrome de détresse respiratoire aiguë a été décrit après un traitement avec des doses excessives de DESFERAL par IV chez ladulte lors dune intoxication martiale aiguë et aussi lors dhémochromatose (voir rubrique 4.4).

Traitement du surdosage

Il n'existe pas d'antidote spécifique. Arrêter le traitement par DESFERAL et prendre les mesures symptomatiques appropriées.

DESFERAL est dialysable.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : DIVERS/ANTIDOTES/AGENTS CHÉLATEURS DU FER, code ATC : V03 AC01.

Mécanisme daction

La déféroxamine est un agent chélateur des anions trivalents : ion ferrique et ion aluminium trivalent; les constantes de formation des complexes sont très élevées respectivement 1031 et 1025.

L'affinité de la déféroxamine pour les ions divalents tels que Fe2+, Cu2+, Zn2+, Ca2+ est nettement inférieure (constantes de formations de complexes ≤ 1014).

La chélation s'effectue sur une base molaire 1:1, de sorte qu1 g de déféroxamine peut théoriquement complexer 85 mg de fer ferrique (ou 41 mg d'Al3+).

Grâce à ses propriétés, la déféroxamine est capable de fixer le fer libre du plasma ou des cellules pour former le complexe ferrioxamine.

L'excrétion urinaire de la ferrioxamine est pour l'essentiel le reflet de la chélation du fer plasmatique, alors que l'élimination fécale reflète principalement la chélation du fer intrahépatique.

La chélation peut se produire à partir du fer lié à la ferritine ou à l'hémosidérine, mais cela est relativement peu important aux concentrations thérapeutiques de déféroxamine.

En revanche, le fer de l'hémoglobine et des cytochromes est inaccessible à la déféroxamine.

La déféroxamine peut aussi mobiliser et chélater l'aluminium et former ainsi l'aluminoxamine.

Effets pharmacodynamiques

L'excrétion des deux complexes ferrioxamine et aluminoxamine est totale.

De ce fait, la déféroxamine favorise l'excrétion de fer et d'aluminium dans les urines et les fèces, réduisant ainsi les dépôts pathologiques de fer ou d'aluminium dans les organes.

Etudes cliniques

La déféroxamine a été utilisée comme comparateur dans un essai clinique randomisé, dune durée de 1 an, pour étudier un autre chélateur de fer (deferasirox) chez des patients présentant une béta-thalassémie et une hémosidérose transfusionnelle. Un total de 290 patients étaient traités par la déféroxamine administrée par voie sous-cutanée, en commençant par des doses de 20 à 60 mg/kg pendant 5 jours par semaine. Létude a montré un effet dose dépendant de la déféroxamine sur le taux de ferritine sérique, la concentration hépatique en fer et le taux dexcrétion du fer.

La déféroxamine a également été utilisée comme comparateur dans un second essai clinique, ouvert, randomisé, dune durée de 1 an, qui visait à étudier lutilisation de deferasirox chez des patients présentant une drépanocytose et une hémosidérose transfusionnelle. Au total, 63 patients ont été traités par la déféroxamine administrée par voie sous-cutanée, en débutant avec des doses comprises entre 20 et 60 mg/kg pendant au moins 5 jours par semaine. En fin détude, la variation moyenne de concentration hépatique en fer était de 0,7 mg Fe/g de poids sec.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Absorption

La déféroxamine est rapidement absorbée après administration par bolus intramusculaire ou perfusion lente sous-cutanée mais son absorption gastro-intestinale est médiocre lorsque la muqueuse est intacte. La biodisponibilité est inférieure à 2% après administration orale de 1 g de déféroxamine.

La déféroxamine est absorbée pendant la dialyse péritonéale, lorsqu'on l'administre dans le liquide de dialyse.

Distribution

Chez des volontaires sains, des pics plasmatiques de 15,5 micromoles/L (8,7 microgrammes/mL) ont été enregistrés 30 minutes après une injection intramusculaire de 10 mg/kg de déféroxamine.

Une heure après l'injection, la concentration maximale de ferrioxamine était de 3,7 micromoles/L (2,3 microgrammes/mL).

Après perfusion IV de 2 g (environ 29 mg/kg) de déféroxamine en 2 heures, chez des volontaires sains, la concentration moyenne à l'équilibre est de 30,5 micromoles/L. La distribution de la déféroxamine est très rapide avec une demi-vie de distribution moyenne de 0,4heure.

La liaison de la déféroxamine aux protéines sériques est inférieure à 10% in vitro.

Biotransformation

Quatre métabolites de la déféroxamine ont été identifiés dans les urines de patients présentant une surcharge martiale.

Les réactions de biotransformation suivantes ont été mises en évidence : transamination et oxydation produisant un métabolite acide, bêta-oxydation formant également un métabolite acide, décarboxylation et N-hydroxylation donnant des métabolites neutres.

Élimination

Après injection intramusculaire (chez le volontaire sain)

L'élimination de la déféroxamine et de la ferrioxamine est biphasique.

La demi-vie apparente de distribution est de 1 heure pour la déféroxamine et de 2,4 heures pour la ferrioxamine.

La demi-vie apparente terminale est de 6 heures pour les deux produits.

Vingt-deux pour cent de la dose apparaissent dans les urines 6 heures après l'injection sous forme de déféroxamine et 1% sous forme de ferrioxamine.

Situations pathologiques

Hémochromatose

Une heure après l'injection intramusculaire de 10 mg/kg de déféroxamine, on a mesuré des pics plasmatiques de 7 micromoles/L (3,9 microgrammes/mL) pour la déféroxamine, et de 15,7 micromoles/L (9,6 microgrammes/mL) pour la ferrioxamine.

Ces patients éliminent la déféroxamine et la ferrioxamine avec des demi-vies de 5,6 et 4,6 heures respectivement.

Six heures après l'injection, 17% de la dose sont excrétés dans les urines sous forme de déféroxamine et 12% sous forme de ferrioxamine.

Thalassémie

Après administration intraveineuse continue de 50 mg/kg/24 heures de déféroxamine la concentration plasmatique à l'équilibre est de 7,4 micromoles/L (4,1 microgrammes/mL) de déféroxamine.

L'élimination de la déféroxamine plasmatique est biphasique avec une demi-vie de distribution moyenne de 0,28 heure et une demi-vie apparente terminale de 3,0 heures. La clairance plasmatique totale est de 0,5 L/h/kg et le volume de distribution à l'état d'équilibre est estimé à 1,35 L/kg. L'aire sous la courbe du principal métabolite lié au fer est d'environ 54% de celle de la déféroxamine. Le métabolite s'élimine de façon monoexponentielle avec une demi-vie apparente de 1,3 heures.

Patients insuffisants rénaux dialysés

Chez ces patients après 40 mg/kg de déféroxamine en perfusion IV en 1 heure, la concentration plasmatique en fin de perfusion atteint 152 micromoles/L (85,2 microgrammes/mL) lorsque l'on pose la perfusion entre les séances de dialyse.

Les concentrations plasmatiques de déféroxamine sont inférieures de 13 à 27% lorsque les patients reçoivent la perfusion pendant la dialyse.

Les concentrations de ferrioxamine sont dans tous les cas d'environ 7 micromoles/L (4,3 microgrammes/mL), et celles d'aluminoxamine de 2 à 3 micromoles/L (1,2 à 1,8 microgrammes/mL).

Après arrêt de la perfusion la concentration plasmatique de déféroxamine diminue rapidement avec une demi-vie de 20 minutes. Une fraction mineure de la dose est éliminée avec une demi-vie plus longue (14 heures). Les concentrations plasmatiques d'aluminoxamine continuent d'augmenter dans les 48 heures suivant la perfusion et atteignent des valeurs d'environ 7 micromoles/L (4 microgrammes/mL).

Après dialyse, la concentration plasmatique d'aluminoxamine tombe à 2,2 micromoles/L (1,3 microgrammes/mL).

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Ladministration sous-cutanée pendant plusieurs semaines de doses élevées de déféroxamine chez le Rat, le Chien et le Chat a provoqué une opacité du cristallin avec formation de cataracte.

Lors de tests in vitro (test dAmes) et in vivo (test du micronucleus chez le Rat), la déféroxamine na pas démontré deffets génotoxiques/mutagènes. Aucune étude de carcinogénicité à long terme na été menée.

La déféroxamine na pas montré deffets tératogènes chez le Rat et la Souris. Chez les ftus de Lapin exposés in utero à des doses toxiques pour la mère, quelques malformations squelettiques ont été constatées. Bien que les résultats de cette étude soient considérés comme préliminaires, une tératogénicité de la déféroxamine chez le Lapin ne peut être exclue dans les conditions expérimentales employées.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Solvant : eau pour préparations injectables.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Solution injectable dhéparine.

Ne pas utiliser de solution de chlorure de sodium comme solvant de la poudre. Il est possible, en revanche, de lemployer pour diluer la solution de déféroxamine reconstituée avec de leau.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Avant reconstitution: 3 ans. Chaque flacon est à usage unique.

Après reconstitution, une utilisation immédiate est recommandée (cest-à-dire débuter le traitement dans les 3 heures après reconstitution). Toutefois, si la reconstitution a été effectuée dans des conditions dasepsie rigoureuses et reconnues, la stabilité a été démontrée pendant 24 heures à une température ne dépassant pas 25° C. Les solutions troubles ou opaques doivent être jetées.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Pour les conditions de conservation du médicament après reconstitution, voir la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

500 mg de poudre en flacon (verre incolore) de type I de 7,5 mL fermé par un bouchon en bromobutyle et 5 mL de solvant en ampoule bouteille (verre incolore) de type I.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Administration par voie parentérale

Utiliser de préférence le médicament sous forme de solution à 95 mg/mL dans de leau pour préparations injectables (excepté dans le cas des injections intramusculaires qui peuvent nécessiter une concentration plus importante).

Les consignes de préparation de la poudre pour solution injectable sont données dans le tableau 1 pour ladministration par voies sous-cutanée et intraveineuse et dans le tableau 2 pour ladministration par voie intramusculaire.

Injecter la quantité appropriée deau pour préparations injectables dans le flacon contenant la poudre de DESFERAL et bien agiter.

Nemployer que des solutions limpides et incolores à très légèrement jaunâtres.

Tableau 1

Préparation pour injections sous-cutanée et intraveineuse

Reconstituer DESFERAL avec leau pour préparations injectables contenue dans lampoule

Volume du flacon

Quantité deau pour préparations injectables nécessaire pour la reconstitution

Quantité totale de médicament après reconstitution

Concentration finale par mL après reconstitution

500 mg

5 mL

500 mg/5,3 mL

95 mg/mL

Tableau 2

Préparation pour injection intramusculaire

Reconstituer DESFERAL avec leau pour préparations injectables contenue dans lampoule

Volume du flacon

Quantité deau pour préparations injectables nécessaire pour la reconstitution

Quantité totale de médicament après reconstitution

Concentration finale par mL après reconstitution

500 mg

2 mL

500 mg/2,35 mL

213 mg/mL

La solution à 95 mg/mL de DESFERAL après reconstitution peut être diluée dans les liquides à perfusion usuels (solutions de NaCl 0,9 %, de glucose 5%, solution de Ringer, Ringer lactate, solution de dialyse péritonéale comme Dianeal 137 Glucose 2,27%, Dianeal PD4 Glucose 2,27% et CAPD/DPCA2 Glucose 1,5%).

Perfusion-test au DESFERAL et traitement dune surcharge chronique en aluminium

Les 5,3 mL de solution obtenue dans le flacon constituent une dose adéquate (5 mg/kg) pour un patient ayant un poids corporel de 100 kg.

Prélever du flacon la quantité de solution correspondant au poids du patient, et lajouter à 150 mL de solution isotonique de chlorure de sodium (NaCl à 0,9 %).

Traitement dune surcharge martiale chronique : mode demploi de la pompe portable

Après reconstitution extemporanée avec de leau pour préparations injectables, bien agiter le flacon, dissoudre, aspirer le mélange qui doit être limpide.

Après fixation de la canule sur la seringue qui sera ensuite placée dans la pompe à perfuser, la canule sera reliée soit à une aiguille de type butterfly (papillon) pour administration S.C. soit à une chambre implantable pour la perfusion IV.

Pour la perfusion S.C., insérer laiguille butterfly sous la peau de labdomen, du bras, du haut de la jambe ou de la cuisse.

Il est important de commencer par nettoyer très soigneusement la peau à lalcool. Laiguille est ensuite fermement insérée jusquaux ailettes dans un pli de peau que lon forme avec lautre main.

La pointe de laiguille doit pouvoir bouger librement. Si ce nest pas le cas, il se peut que laiguille soit insérée de façon trop superficielle et natteigne pas le tissu sous-cutané. Essayer de linsérer à un autre endroit préalablement désinfecté à lalcool.

Fixer ensuite laiguille et la maintenir par un sparadrap.

La pompe se porte habituellement le long du corps à laide dune ceinture ou dun holster.

La plupart des patients considère que lutilisation nocturne de la pompe est la plus pratique.

Toutes ces différentes opérations doivent être effectuées dans des conditions rigoureuses dasepsie.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

2-4 RUE LIONEL TERRAY

92500 RUEIL-MALMAISON

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 302 983 7 4 : 500 mg de poudre en flacon (verre incolore) + 5 mL de solvant en ampoule (verre incolore). Boîte de 1.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM

Liste I

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 07/07/2017

Dénomination du médicament

DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable

Mésilate de déféroxamine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?

3. Comment utiliser DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : DIVERS/ANTIDOTES/AGENTS CHÉLATEURS DU FER, - code ATC : V03 AC01.

DESFERAL contient une substance active, la déféroxamine, qui appartient à une famille de médicaments appelée agent chélateur du fer.

Il agit en captant le fer ou laluminium circulant dans le sang ou présent dans lintestin et permet leur élimination dans les urines et les selles.

Ce médicament est utilisé :

·Comme traitement :

-des maladies ou des intoxications causées par une surcharge en fer (hémochromatoses primitives ou secondaires, intoxications martiales aigües),

Ce médicament peut être utilisé chez des patients qui présentent certaines formes danémies, comme la thalassémie, et qui ont besoin de transfusions sanguines répétées pouvant entrainer une accumulation excessive de fer. Le corps ne dispose pas de moyen naturel pour éliminer le surplus de fer apporté par les transfusions sanguines. Avec le temps, cet excès de fer peut altérer les fonctions des organes importants comme le foie et le cur. DESFERAL permet déliminer cet excès de fer et peut donc être utilisé pour traiter une surcharge chronique en fer.

-dune intoxication due à laluminium chez les personnes nécessitant une assistance médicale pour pallier le mauvais fonctionnement des reins (insuffisant rénal dialysé) ; la dialyse pouvant conduire à une surcharge en aluminium.

·Comme test (Test au DESFERAL) :

-Pour dépister une surcharge en fer.

-Pour diagnostiquer une intoxication à laluminium.

Ce médicament peut être utilisé chez ladulte et chez lenfant.

Surveillance pendant le traitement par DESFERAL

Vous pourrez avoir à effectuer certaines analyses sanguines et urinaires avant et pendant le traitement.

Chez les patients avec une surcharge en fer, le taux de fer (ferritine) dans votre sang sera surveillé afin de vérifier lefficacité de DESFERAL. Votre vue et votre audition seront également testées. Chez les enfants, la croissance et le poids seront vérifiés régulièrement. Votre médecin prendra en considération ces tests pour choisir la dose de DESFERAL qui vous convient le mieux.

Votre médecin surveillera également le fonctionnement de votre cur si vous prenez de la vitamine C pendant le traitement avec DESFERAL.

Si vous avez des questions sur le mécanisme daction de DESFERAL ou si vous vous demandez pourquoi il vous a été prescrit, parlez-en avec votre médecin.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Avant de prendre DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable:

Avant de prendre DESFERAL, il est important de lire les informations suivantes. Il est également important de suivre les recommandations de votre médecin et de linformer de vos antécédents médicaux et traitements en cours.

Nutilisez jamais DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable:

·Si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (la déféroxamine) ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

·Si vous avez eu une réaction allergique (exemples : éruption cutanée, difficultés respiratoires), lors dune utilisation précédente de DESFERAL, veuillez-en informer votre médecin.

·Si vos reins fonctionnent très mal mais que vous navez pas besoin dune assistance médicale (dialyse) pour pallier leur mauvais fonctionnement.

·Si vous avez actuellement une infection causée par une bactérie.

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien ou votre infirmier/ère avant dutiliser DESFERAL.

·DESFERAL ne doit pas être utilisé à une dose ou une concentration plus élevée que celle prescrite par votre médecin. Ceci pourrait entraîner des réactions au site dinjection, ou bien endommager votre vue, votre audition, vos poumons ou votre système nerveux, ou la croissance (chez lenfant).

·Vous ne devez pas absorber de vitamine C sans en informer votre médecin. La prise de vitamine C, si elle est nécessaire et vous a été prescrite par votre médecin, ne doit commencer quaprès au moins 1 mois de traitement régulier par DESFERAL. Veillez à respecter scrupuleusement la dose de vitamine C qui vous a été prescrite. De fortes doses de vitamine C (plus de 500 mg par jour) prises lors du traitement par DESFERAL pour surcharge en fer chronique peuvent endommager le cur.

·Si votre médecin décide de vous prescrire DESFERAL, il mettra en place une surveillance médicale stricte : analyses sanguines et urinaires et examen de vos yeux et de vos oreilles. Chez lenfant, le médecin suivra régulièrement le poids et la croissance. Vous devez suivre scrupuleusement les conseils de votre médecin.

·Au cours du traitement, la couleur de vos urines peut devenir brune-rougeâtre puisque vous avez plus de fer dans les urines. Ceci nest pas inquiétant cependant vous pouvez en parler à votre médecin.

Avant et pendant le traitement, vous devez prévenir votre médecin :

·Si vous avez une maladie des reins.

·Si vous trouvez que votre enfant traité par DESFERAL grandit moins vite que la normale.

·Si vous avez de la fièvre avec une sensation de malaise, un essoufflement, des douleurs dans tout le ventre, une diarrhée, une gêne au niveau de la gorge (pharyngite). DESFERAL peut vous rendre plus sensible à certaines infections sévères.

·Si vous urinez beaucoup moins que dhabitude ou avez un autre signe dun problème rénal.

·Si vous avez des troubles de la vue.

·Si vous avez des troubles de laudition.

·Si vous ressentez des vertiges, des étourdissements (signes dune baisse de la tension artérielle), un essoufflement. Ces effets peuvent survenir si le médicament est administré trop rapidement par voie intraveineuse. Voir aussi ci-dessous la rubrique « si vous avez utilisé plus de DESFERAL que vous nauriez dû ».

·Si vous devez subir un examen radiologique (scintigraphie) qui nécessite que lon vous injecte un médicament radioactif à base de Gallium 67.

·Si vous prenez de la vitamine C.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament, notamment :

·de la vitamine C. Si vous êtes traité par DESFERAL, ne prenez pas plus de 200 mg de vitamine C par jour et si cest votre enfant, quil ne prenne pas plus de 50 à 100 mg selon son âge (voir rubrique «Avertissements et précautions»),

·du gallium 67, un composé administré avant une scintigraphie (technique dimagerie médicale utilisée pour certains diagnostics).

Il peut être nécessaire de modifier le dosage de ces médicaments, voire même darrêter de les prendre en même temps que DESFERAL.

DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable avec des aliments, boissons et de lalcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, vous devez en informer directement votre médecin et votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Il existe un nombre limité de données sur lutilisation de DESFERAL chez la femme enceinte. Le risque pour le ftus nest pas connu.

Ladministration de ce médicament ne doit être envisagée au cours de la grossesse, que si nécessaire.

En labsence dinformation sur le passage de la substance active dans le lait maternel, il conviendra de mettre en balance le bénéfice attendu pour la mère et les risques pour lenfant.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Ce médicament peut provoquer des effets indésirables qui peuvent altérer la capacité à conduire des véhicules ou utiliser des machines (troubles de la vue, de laudition, vertiges, troubles affectant le système nerveux). Si vous ressentez lun de ces effets, il est déconseillé de conduire ou dutiliser une machine.

DESFERAL contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

Votre médecin décidera de la dose à utiliser. Assurez-vous que ce médicament est utilisé dans les conditions prescrites par votre médecin. Cela permettra dobtenir les meilleurs résultats cliniques possibles et de réduire le risque de survenue deffets secondaires. Si vous avez un doute sur votre traitement, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien.

Mode dadministration

Votre médecin ou infirmier(e) vous fera linjection, ou vous expliquera comment la faire vous-même.

Selon votre cas, il pourra vous injecter ce médicament :

·lentement sous la peau (perfusion sous cutanée) ou dans une veine (perfusion intraveineuse),

·dans un muscle (injection intramusculaire),

·dans le ventre (injection intrapéritonéale).

DESFERAL doit être utilisé à une concentration de 95 mg/mL en solution dans de leau pour préparations injectables. A cette concentration, la solution reconstituée de DESFERAL est incolore à très légèrement jaunâtre. Elle doit être limpide. Nutilisez pas DESFERAL si la solution reconstituée est trouble ou opaque.

Traitement des surcharges en fer chroniques

Votre médecin déterminera la dose de DESFERAL la plus appropriée à votre situation. Généralement, la dose quotidienne est de 20 à 60 mg par jour et par kilogramme. DESFERAL peut être administré par perfusion lente sous la peau (injection sous-cutanée) au moyen dune pompe à perfusion, par voie intraveineuse, ou en injection intramusculaire.

Pour le traitement au long cours dune surcharge en fer, il est souvent plus approprié dadministrer DESFERAL au moyen dune pompe à perfusion miniaturisée portable pendant 8 à 12 heures (par exemple pendant la nuit). DESFERAL doit normalement être utilisé avec la pompe 5 à 7 fois par semaine. La pompe doit être réglée avec précautions et dans des conditions dasepsie rigoureuses.

Utilisation de Vitamine C en même temps que DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable

Votre médecin pourra vous prescrire une supplémentation en vitamine C que vous devrez débuter au minimum un mois après avoir commencé le traitement régulier par DESFERAL. La dose maximale de vitamine C chez ladulte est de 200 mg par jour, répartie en plusieurs prises. Chez lenfant de moins de 10 ans, 50 mg de vitamine C par jour sont suffisants, et au-delà de 10 ans, 100 mg par jour suffisent.

Traitement de lintoxication en fer aiguë

DESFERAL peut être utilisé dans les cas dintoxication par le fer ; le traitement est alors conduit en milieu hospitalier.

Traitement dune surcharge en aluminium chronique

Le traitement par DESFERAL est généralement administré une fois par semaine, par perfusion intraveineuse lente, pendant la dernière heure de lhémodialyse, ou bien 5 heures avant une dialyse, selon la concentration sanguine en aluminium.

Pour les patients en dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA), en dialyse péritonéale cyclique continue (DPCC) ou en dialyse automatisée, le DESFERAL sera administré avant la dernière épuration de la journée.

La dose de DESFERAL à administrer est de 5 mg par kilogramme.

La durée du traitement et les adaptations de dose de DESFERAL seront fonction des résultats des examens effectués par votre médecin.

Test au DESFERAL

Afin de vérifier si vous avez une surcharge en fer, votre médecin pourra vous prescrire une administration de 500 mg de DESFERAL par voie intramusculaire. Vous devrez alors recueillir vos urines durant les 6 heures suivant linjection de DESFERAL pour que leur contenu en fer soit évalué.

Si vous êtes hémodialysé, votre médecin pourra vouloir vérifier si vous présentez une surcharge en aluminium. Vous recevrez alors une dose de DESFERAL de 5 mg par kilogramme (selon votre poids), par perfusion intraveineuse lente, pendant la dernière heure de lhémodialyse. Les prélèvements sanguins effectués avant cette dialyse, ainsi que les prélèvements sanguins effectués au début de lhémodialyse suivante, serviront au dosage de laluminium présent dans votre sang.

Durée du traitement

Votre médecin décidera de la durée et de la fréquence dutilisation de ce médicament. Conformez-vous à ses recommandations.

Si vous avez utilisé plus de DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable que vous nauriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Vous pourriez avoir besoin dun traitement médical.

Il est possible que vous ressentiez des effets indésirables au niveau de lendroit où a été injecté le médicament ainsi que dautres effets tels que :

·des vertiges ou des étourdissements (les signes dune tension artérielle basse),

·des battements cardiaques qui saccélèrent (tachycardie) ou qui ralentissent (bradycardie),

·des troubles de lestomac et de lintestin, des nausées,

·des reins qui fonctionnent mal,

·des troubles nerveux (par ex. une perte de la parole ou de la compréhension du langage (aphasie)), une agitation, des maux de tête,

·un essoufflement (le signe dun problème pulmonaire),

·une perte subite (mais temporaire) de la vue.

Il nexiste pas dantidote spécifique pour un surdosage. Dans ce cas, votre médecin arrêtera votre traitement et prendra les mesures adaptées pour traiter ces effets indésirables.

Si vous oubliez dutiliser DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable:

Si vous avez oublié dutiliser DESFERAL, prévenez immédiatement votre médecin.

Si vous arrêtez dutiliser DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable:

Ninterrompez pas votre traitement par DESFERAL sauf si votre médecin vous la demandé. Si vous arrêtez ce médicament, lexcès de fer ne sera plus éliminé de votre corps (voir au-dessus « Durée du traitement »).

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

La plupart de ces effets indésirables sont légers à modérés et disparaissent en général après quelques jours ou quelques semaines de traitement. Ne soyez pas inquiets à la lecture de la liste de tous les effets indésirables. Il est possible que vous ne soyez jamais concerné.

Les effets suivants surviennent très fréquemment (plus dune personne sur 10) :

·Des douleurs articulaires et musculaires.

·A lendroit où est injecté le médicament : une douleur, un durcissement, un gonflement, une rougeur, des démangeaisons, des lésions de la peau (ulcération), ou des croûtes.

Les effets suivants surviennent fréquemment (moins dune personne sur 10) :

·Des maux de tête, des nausées.

·De lurticaire.

·Des retards de croissance et des troubles osseux en cas de traitement à forte dose chez lenfant.

·Une fièvre.

Les effets suivants surviennent peu fréquemment (moins dune personne sur 100) :

·Des troubles de laudition tels que des bourdonnements doreille, une perte ou une diminution de laudition.

·De lasthme, des vomissements, des douleurs au ventre.

·A lendroit où est injecté le médicament : des petites bulles, une sensation de brûlure, un gonflement localisé.

Les effets suivants surviennent rarement (moins dune personne sur 1 000) :

·Une infection grave par des champignons.

·Des troubles de la vision (perte ou diminution de la vue, vision floue, troubles de la perception des couleurs, diminution de la vision nocturne, une opacification du cristallin de l'il (cataracte), une diminution du champ visuel).

·Des sensations de vertige, détourdissement (signes de diminution de la tension artérielle qui peuvent se produire en particulier si ladministration du DESFERAL est réalisée trop vite) (recommandations dadministration à lusage des professionnels de santé à respecter).

Les effets suivants surviennent très rarement (moins dune personne sur 10 000) :

·Des infections digestives.

·Des réactions allergiques (reconnaissable par des boutons, des démangeaisons, des rougeurs, une difficulté à respirer, un brusque gonflement du visage pouvant aller dans des cas graves jusquà un arrêt cardiaque).

·Une modification des résultats dune analyse du sang (globules blancs et plaquettes), insuffisance de production de cellules souches par la moelle.

·Des vertiges, des convulsions.

·Une modification de la sensibilité lorsque lon vous touche, une faiblesse ou une douleur musculaire.

·Des engourdissements, des fourmillements.

·Une difficulté à respirer (insuffisance respiratoire aiguë).

·Des diarrhées.

·Une éruption sur toute la peau.

·Un mauvais fonctionnement des reins (diminution soudaine de la quantité durine) pouvant aller jusquà une altération aiguë de votre fonction rénale, une affection des tubules rénaux, une élévation de la créatinine sanguine.

La fréquence des effets suivants nest pas connue :

·Une baisse du taux de calcium dans le sang et une aggravation de la production anormalement élevée d'une hormone secrétée par les glandes parathyroïdes (hyperparathyroïdie) chez les patients traités pour une surcharge en aluminium.

·Des convulsions.

·Des cas daugmentation du taux denzymes hépatiques (le lien de causalité avec la prise de DESFERAL nest pas établi).

Lapparition de ces signes nécessite de prévenir rapidement un médecin.

Ce traitement peut également entraîner une coloration rougeâtre à brune des urines et parfois noire des selles.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent graves, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le flacon après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Avant reconstitution : à conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Chaque flacon est à usage unique.

Après reconstitution : une utilisation immédiate est recommandée (cest-à-dire débuter le traitement dans les 3 heures après reconstitution). Toutefois, si la reconstitution a été effectuée dans des conditions dasepsie rigoureuses et reconnues, la stabilité a été démontrée pendant 24 heures à une température ne dépassant pas 25°C. Les solutions troubles ou opaques doivent être jetées.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Mésilate de déféroxamine....... 500 mg

Pour un flacon de poudre.

·Lautre composant est : eau pour préparations injectables (solvant).

Quest-ce que DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous la forme dune poudre et dun solvant pour solution injectable. Chaque boîte contient 1 flacon de 500 mg de poudre + 1 ampoule de 5 mL de solvant.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

2-4, rue Lionel Terray

92500 RUEIL-MALMAISON

FRANCE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

2-4, rue Lionel Terray

92500 RUEIL-MALMAISON

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

NOVARTIS PHARMA PRODUKTIONS GmbH

Oflinger Strasse 44

79664 WEHR

ALLEMAGNE

OU

NOVARTIS PHARMA S.A.S.

2-4, rue Lionel Terray

92500 RUEIL-MALMAISON

FRANCE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Sans objet.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Faites attention avec DESFERAL 500 mg, poudre et solvant pour solution injectable

·En cas dadministration par perfusion intraveineuse, la perfusion ne doit pas être trop rapide car il y a un risque de provoquer un collapsus (chute de la tension artérielle).

·En cas dadministration par voie dinjection sous-cutanée en perfusion : laiguille ne doit pas être insérée trop près du derme.

·La déféroxamine est dialysable dans le cas où le patient a reçu une dose trop élevée.

Mode et voie dadministration

·VOIE SOUS-CUTANEE en perfusion.

·VOIE INTRAVEINEUSE en perfusion.

·VOIE INTRAMUSCULAIRE.

·Dans des cas spécifiques : VOIE INTRAPERITONEALE.

La préparation reconstituée doit être utilisée extemporanément (au moment de la reconstitution) et s'administre par voie sous-cutanée en perfusion, voie intraveineuse en perfusion ou voie intramusculaire.

La solution de DESFERAL extemporanée ne doit pas être conservée plus de 24 heures à température ambiante.

Pour ladministration parentérale, utiliser de préférence le médicament sous forme de solution à 95 mg/mL dans de leau pour préparations injectables.

Pour la préparation des injections sous-cutanée et intraveineuse, injecter 5 mL d'eau pour préparations injectables dans le flacon contenant 500 mg de poudre DESFERAL et bien agiter.

Pour la préparation de linjection intramusculaire, injecter 2 mL d'eau pour préparations injectables dans le flacon contenant 500 mg de poudre DESFERAL et bien agiter.

N'employer que des solutions limpides et incolores à très légèrement jaunâtres.

La solution à 95 mg/mL de DESFERAL après reconstitution peut être diluée dans les liquides à perfusion usuels (solutions de NaCl 0,9 %, de glucose 5%, solution de Ringer, ringer lactate, solution de dialyse péritonéale comme Dianeal 137 Glucose 2,27%, Dianeal PD4 Glucose 2,27% et CAPD/DPCA2 Glucose 1,5%).

Le mode d'emploi de la pompe portable utilisée dans le traitement d'une surcharge martiale (due au fer) chronique est le suivant :

·Aspirer l'eau pour préparations injectables à l'aide d'une seringue.

·Nettoyer à l'alcool le bouchon en caoutchouc du flacon de DESFERAL puis injecter le contenu de la seringue dans le flacon.

·Agiter le flacon vigoureusement pour dissoudre la poudre.

·Remplir la seringue avec la solution de DESFERAL.

·Fixer la canule sur la seringue, connecter la canule avec une aiguille de type butterfly (papillon) puis remplir la canule avec la solution contenue dans la seringue, de manière à éliminer l'air restant.

·Placer ensuite la seringue sur la pompe à perfusion.

·Pour la perfusion, insérer l'aiguille butterfly sous la peau du ventre, du bras, de la cuisse ou de la hanche.

·Il est important de commencer par nettoyer très soigneusement la peau à l'alcool. Insérer ensuite fermement laiguille jusqu'aux ailettes dans un pli de peau que l'on forme avec l'autre main. La pointe de l'aiguille doit pouvoir bouger librement. Si ce n'est pas le cas, il se peut que l'aiguille soit insérée de façon trop superficielle et n'atteigne pas le tissu sous-cutané. Essayer de l'insérer à un autre endroit préalablement désinfecté à l'alcool.

·Fixer ensuite l'aiguille et la maintenir par un sparadrap.

La pompe se porte habituellement le long du corps à l'aide d'une ceinture ou d'un holster.

La plupart des patients considère que lutilisation nocturne de la pompe est la plus pratique.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité