CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

source: ANSM - Mis à jour le : 28/04/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Dexrazoxane.. 20 mg

(sous forme de chlorhydrate de dexrazoxane)

Pour 1 ml de solution reconstituée.

Flacon de 250 mg:chaque flacon contient 250 mg de dexrazoxane (sous forme de chlorhydrate) à reconstituer dans 12,5 ml deau pour préparations injectables.

Flacon de 500 mg: chaque flacon contient 500 mg de dexrazoxane (sous forme de chlorhydrate) à reconstituer dans 25 ml deau pour préparations injectables.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre pour solution pour perfusion.

Poudre lyophilisée blanche à blanchâtre.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Prévention de la cardiotoxicité chronique cumulative causée par ladministration de doxorubicine ou dépirubicine chez des patients adultes atteints dun cancer du sein avancé et/ou métastatique ayant déjà reçu une dose cumulée antérieure de 300 mg/m² de doxorubicine ou de 540 mg/m² dépirubicine, lorsquun autre traitement par une anthracycline est nécessaire.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

CYRDANAX doit être administré en perfusion intraveineuse brève (15 minutes) environ 30 minutes avant l'administration d'anthracycline, à une dose égale à 10 fois celle de léquivalent doxorubicine ou 10 fois celle de léquivalent dépirubicine.

La dose recommandée de CYRDANAX est donc de 500 mg/m² lorsque le schéma posologique habituel de 50 mg/m² de doxorubicine est utilisé ou de 600 mg/m² lorsque le schéma posologique habituel de 60 mg/m² dépirubicine est utilisé.

Population pédiatrique

CYRDANAX est contre-indiqué chez les enfants et adolescents jusquà 18 ans (voir rubrique 4.3).

Insuffisance rénale

Chez les insuffisants rénaux modérés à graves (clairance de la créatinine <40 ml/min), la dose de dexrazoxane doit être réduite de 50 %.

Insuffisance hépatique

Le rapport des doses doit être conservé; si la dose danthracycline est diminuée, la dose de dexrazoxane doit être diminuée en conséquence.

Mode dadministration

Voie intraveineuse.

Pour les instructions concernant la reconstitution et la dilution du médicament avant administration, voir rubrique 6.6.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Chez les enfants et les adolescents jusqu'à 18 ans (voir rubriques 4.4 et 4.8)

·Chez les patients hypersensibles au dexrazoxane

·En cas d'allaitement (voir rubrique 4.6)

·Vaccination concomitante avec un vaccin antiamaril (fièvre jaune) (voir rubrique 4.5).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Une atteinte médullaire pouvant s'ajouter à celle de la chimiothérapie a été rapportée sous CYRDANAX (voir rubrique 4.8). Les nombres de cellules au nadir peuvent être plus faibles chez les patients traités par le dexrazoxane. Une surveillance hématologique est donc nécessaire. Les leucopénies et les thrombocytopénies sont généralement rapidement régressives à l'arrêt du traitement par CYRDANAX.

A des doses de chimiothérapies élevées, lorsque la dose de CYRDANAX dépasse 1000 mg/m2, la dépression médullaire peut augmenter de façon importante.

Etant donné que des atteintes de la fonction hépatique (voir rubrique 4.8) peuvent se produire, il est recommandé d'effectuer des tests de routine de la fonction hépatique avant chaque administration de dexrazoxane chez les patients présentant, à linitiation du traitement par CYRDANAX, des troubles de la fonction hépatique.

Le monitorage cardiaque habituel associé au traitement par la doxorubicine ou lépirubicine doit être poursuivi.

Association du dexrazoxane à une chimiothérapie :

Le dexrazoxane étant un agent cytotoxique, avec une activité inhibitrice de la topo-isomérase II, lassociation du dexrazoxane avec la chimiothérapie peut conduire à un risque accru de second cancer primitif.

Dans les essais cliniques, des cas de seconds cancers primitifs, en particulier des cas de leucémie myéloïde aiguë (LMA) et un syndrome myélodysplasique (SMD), ont été rapportées chez des enfants atteints de la maladie de Hodgkin et de leucémie aiguë lymphoblastique recevant une chimiothérapie associant plusieurs cytotoxiques (par exemple, étoposide, doxorubicine, cyclophosphamide) (voir rubrique 4.8).

Chez des patients adultes atteints d'un cancer du sein, des cas peu fréquents de LMA ont été rapportés après la mise sur le marché (voir rubrique 4.8).

Dans certaines études, le taux de décès a été plus élevé dans les groupes traités par l'association dexrazoxane et chimiothérapie que dans ceux traités par la chimiothérapie seule. On ne peut exclure la participation du dexrazoxane comme facteur favorisant (voir rubrique 5.1).

Une diminution significative du taux de réponse tumorale a été rapportée dans une étude conduite chez des patients atteints d'un cancer du sein avancé traités par la doxorubicine et le dexrazoxane comparativement à des patients traités par la doxorubicine et un placebo. Le dexrazoxane et la doxorubicine étant tous les deux des inhibiteurs de la topo-isomérase, il se peut que le dexrazoxane interfère avec l'efficacité anti-tumorale de la doxorubicine. L'utilisation du dexrazoxane en association avec un traitement adjuvant du cancer du sein ou avec une chimiothérapie à visée curative n'est donc pas recommandée.

Lassociation du dexrazoxane avec une chimiothérapie peut entraîner un risque accru de thromboembolie (voir rubrique 4.8).

Insuffisance rénale :

La clairance du dexrazoxane et de ses métabolites actifs peut être réduite chez les patients présentant une réduction de la clairance de la créatinine.

Patients avec infarctus du myocarde :

Aucune donnée n'étaye l'administration du dexrazoxane chez les patients ayant eu un infarctus du myocarde au cours des 12 derniers mois, souffrant d'insuffisance cardiaque préexistante (y compris une insuffisance cardiaque clinique suite à un traitement par les anthracyclines), d'angor instable ou de cardiopathie valvulaire symptomatique.

Lassociation du dexrazoxane avec une chimiothérapie peut entraîner un risque accru de thromboembolie (voir rubrique 4.8).

Mesures contraceptives :

Le dexrazoxane étant un agent cytotoxique, la contraception chez l'homme doit être poursuivie au moins 3 mois après un traitement par dexrazoxane (voir rubrique 4.6).

Patients ayant un historique dallergie au dexrazoxane ou au razoxane :

Des réactions anaphylactiques incluant angio-oedème, réactions cutanées, bronchospasme, détresse respiratoire, hypotension et perte de conscience ont été observées chez des patients traités par dexrazoxane et anthracyclines (voir rubrique 4.8). Les antécédents dallergie au dexrazoxane ou au razoxane doivent être soigneusement pris en compte avant ladministration.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Association contre-indiquée

+ Vaccin antiamaril (fièvre jaune) : Risque de maladie vaccinale généralisée mortelle (voir rubrique 4.3).

Association non recommandée

+ Autres vaccins vivants atténués : risque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle. Ce risque est majoré chez les sujets déjà immunodéprimés par la maladie sous-jacente. Utiliser si possible un vaccin inactivé (poliomyélite) (voir rubrique 4.4).

+ Phénytoïne : les agents cytotoxiques peuvent réduire l'absorption de la phénytoïne, entraînant une recrudescence des convulsions. Le dexrazoxane nest pas recommandé en association à la phénytoïne.

Association à évaluer avec attention

+ Ciclosporine, tacrolimus : immunodépression excessive avec risque de syndrome lymphoprolifératif.

CYRDANAX peut augmenter la toxicité hématologique du traitement par chimiothérapie ou radiothérapie. Une surveillance hématologique régulière est donc nécessaire, notamment au cours des deux premiers cycles du traitement (voir rubrique 4.4).

Le nombre d'études d'interaction avec le dexrazoxane est limité. Les effets sur les enzymes CYP450 ou sur les transporteurs de médicaments nont pas été étudiés.

Ne pas mélanger CYRDANAX avec un autre médicament lors de la perfusion.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Femmes en âge de procréer/contraception chez les hommes et les femmes

Les hommes et femmes en âge de procréer doivent suivre une contraception efficace pendant le traitement. Le dexrazoxane étant un agent cytotoxique, la contraception chez l'homme doit être poursuivie au moins 3 mois après un traitement par CYRDANAX (voir rubrique 4.4).

Grossesse

Il n'existe pas de données suffisantes concernant l'utilisation du dexrazoxane chez la femme enceinte. Les études chez l'animal ont indiqué des effets embryotoxiques et tératogènes (voir rubrique 5.3). Le risque potentiel pour l'homme est inconnu. CYRDANAX ne doit pas être administré au cours de la grossesse sauf en cas de nécessité absolue.

Allaitement

Il n'existe pas d'études animales sur le passage de la substance active et/ou de ses métabolites dans le lait maternel. On ne sait pas si le dexrazoxane et/ou ses métabolites passent dans le lait maternel. En raison de la sévérité des effets indésirables potentiels chez les enfants exposés à CYRDANAX, les mères doivent interrompre l'allaitement pendant le traitement par CYRDANAX (voir rubrique 4.3).

Fertilité

Les effets de CYRDANAX sur la fécondité chez lhomme et chez lanimal nont pas été étudiés.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Les patients doivent être vigilants lorsquils conduisent ou utilisent des machines, sils ressentent une fatigue pendant le traitement par CYRDANAX.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

CYRDANAX est administré avec une chimiothérapie par anthracyclines et, par conséquence, la contribution relative des anthracyclines et de CYRDANAX dans le profil deffets indésirables peut ne pas être clair. Les effets indésirables les plus fréquents sont des réactions hématologiques et gastro-entérologiques, principalement une anémie, une leucopénie, des nausées, des vomissements et une stomatite, ainsi quune asthénie et une alopécie. Des effets myélosuppresseurs de CYRDANAX peuvent être ajoutés à ceux de la chimiothérapie (voir rubrique 4.4). Un risque accru de développement de seconds cancers primitifs, particulièrement de leucémies myéloïdes aigues a été rapporté.

Effets indésirables

Le tableau ci-dessous présente les effets indésirables rapportés lors des études cliniques et après la mise sur le marché. En raison de la nature spontanée des cas rapportés après la mise sur le marché, certains évènements sont listés avec une fréquence « indéterminée » sils nétaient pas déjà enregistrés en tant queffet indésirable lors des essais cliniques.

Les effets indésirables sont classés par fréquence, suivant un ordre de fréquence décroissant, selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Tableau 1

Infections et infestations

Peu fréquent

Infection, sepsis

Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl kystes et polypes)

Peu fréquent

Leucémie myéloïde aigue

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très fréquent

Anémie, leucopénie

Fréquent

Neutropénie, thrombopénie, neutropénie fébrile, granulopénie

Peu fréquent

Aplasie médullaire fébrile, élévation du taux déosinophiles, élévation du taux de neutrophiles, élévation du taux de plaquettes, élévation du taux de leucocytes, diminution du taux de lymphocytes, diminution du taux de monocytes.

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée

Réaction anaphylactique, hypersensibilité

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquent

Anorexie

Affections du système nerveux

Fréquent :

Paresthésies, étourdissements, céphalées, neuropathie périphérique

Peu fréquent

Syncope

Affections oculaires

Fréquent

Conjonctivite

Affections de loreille et du labyrinthe

Peu fréquent

Vertiges, infection auriculaire

Affections cardiaques

Fréquent

Diminution de la fraction déjection, tachycardie

Affections vasculaires

Fréquent

Phlébite

Peu fréquent

Thrombose veineuse, lymphdème

Fréquence indéterminée

Embolie

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquent

Dyspnée, toux, pharyngite

Peu fréquent

Infection respiratoire

Fréquence indéterminée

Embolie pulmonaire

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

Nausées, vomissements, stomatite

Fréquent

Diarrhée, constipation, douleur abdominale, dyspepsie

Peu fréquent

Gingivite, candidose buccale

Affections hépatobiliaires

Fréquent

Elévation des transaminases

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent

Alopécie

Fréquent

Onychopathie, érythème

Troubles généraux et anomalies au site dadministration

Très fréquent

Asthénie

Fréquent

Mucite, pyrexie, fatigue, malaise, réaction au site dinjection (incluant douleur, dème, sensation de brûlure, érythème, prurit, thrombose)

Peu fréquent

dème, soif

Données cliniques

Le tableau ci-dessus décrit les effets indésirables rapportés dans les essais cliniques et ayant une relation causale raisonnablement possible avec dexrazoxane. Ces données sont issues dessais cliniques chez des patients cancéreux, au cours desquels CYRDANAX a été utilisé en association avec une chimiothérapie à base danthracycline, avec dans certains cas un groupe témoin de patients recevant la chimiothérapie seule qui peut servir de référence.

Patients recevant une chimiothérapie et dexrazoxane (n = 375):

·Parmi ces patients, 76 % étaient traités pour un cancer du sein et 24 % pour des cancers

·avancés de diverses natures.

·Traitement par CYRDANAX: une dose moyenne de 1010 mg/m² (médiane: 1 000 mg/m²) en association avec la doxorubicine, et une dose moyenne de 941 mg/m² (médiane: 997 mg/m²) en association avec lépirubicine ont été utilisées.

·Chimiothérapie reçue par les patients traités pour un cancer du sein: 45 % traités avec la doxorubicine à 50 mg/m² en association (principalement avec du 5-fluorouracile et du cyclophosphamide): 17 % avec épirubicine seule; 14 % avec lépirubicine à 60 ou 90 mg/m² en association (principalement avec du 5-fluorouracile et du cyclophosphamide).

Patients recevant une chimiothérapie seule (n = 157)

·Tous les patients étaient traités pour un cancer du sein.

·Chimiothérapie reçue: 43 % dépirubicine seule à 120 mg/m²; 33 % de doxorubicine à 50 mg/m² en association (principalement au 5-fluorouracile et au cyclophosphamide); 24 % dépirubicine à 60 ou 90 mg/m² en association (principalement au 5-fluorouracile et au cyclophosphamide).

Seconds cancers primitifs

Des cas de leucémie myéloïde aiguë secondaire (LMA)/ un syndrome myélodysplasique (SMD) ont été observés chez des enfants atteints de la maladie de Hodgkin ou de leucémie aiguë lymphoblastique recevant du dexrazoxane en association avec une chimiothérapie. (voir rubrique 4.4). Des cas peu fréquents de LMA ont été rapportés chez des patients adultes atteints d'un cancer du sein, après la mise sur le marché.

Profil de sécurité à la dose maximale tolérée

La dose maximale tolérée de dexrazoxane n'a pas été spécifiquement étudiée dans la posologie typique du traitement cardioprotecteur (perfusions intraveineuses brèves toutes les trois semaines). Dans les études de cytotoxicité du dexrazoxane, la dose maximale tolérée s'est révélée dépendante de la posologie et du schéma d'administration. Elle varie de 3750 mg/m²quand le dexrazoxane est administré par perfusions intraveineuses brèves en plusieurs doses pendant 3 jours, à 7420 mg/m²quand il est administré une fois par semaine pendant 4 semaines, la dépression médullaire et les anomalies de la fonction hépatique ayant limité la dose administrée. La dose maximale tolérée est plus faible chez le patient traité intensivement par chimiothérapie et chez le patient immunodéprimé (ex. SIDA).

Les effets indésirables suivants ont été rapportés quand dexrazoxane a été administré à des doses approchant la dose maximale tolérée: neutropénie, thrombocytopénie, nausées, vomissements et augmentation des paramètres hépatiques. D'autres effets indésirables ont été observés, tels que: malaises, fébricule, augmentation de la clairance urinaire du fer et du zinc, anémie, anomalie de la coagulation, élévation transitoire de la triglycéridémie, de l'amylasémie et diminution transitoire de la calcémie.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Les signes et symptômes éventuels de surdosage sont les suivants : leucopénie, thrombocytopénie, nausées, vomissements, diarrhée, réactions cutanées et alopécie. Il nexiste aucun antidote spécifique. Seul un traitement symptomatique doit être mis en uvre.

Le suivi doit comprendre prophylaxie et traitement des infections, contrôle de lhydratation et poursuite de la nutrition.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique: Agents de détoxication pour traitement antinéoplasique, code ATC: V03AF02

Mécanisme daction

Le mécanisme exact suivant lequel le dexrazoxane exerce son effet cardioprotecteur na pas été complètement élucidé. Toutefois, sur la base des données disponibles, le mécanisme suivant a été suggéré. Les manifestations cardiotoxiques dose dépendantes observées au cours d'un traitement par les anthracyclines sont dues à un stress oxydatif du myocarde, organe relativement vulnérable, induit par des radicaux libres dépendants du fer produits par l'anthracycline. Le dexrazoxane, un analogue de lEDTA (acide éthylène diamine-tétra-acétique), est hydrolysé dans les cellules du myocarde en un produit à cycles ouverts ICRF-198. Ces deux molécules, le dexrazoxane (ICRF-187) et ICRF-198, sont des chélateurs des ions métalliques et il est généralement admis qu'elles exercent leur cardioprotection en piégeant les ions métalliques, empêchant ainsi le complexe nocif Fe3+-anthracycline de former par oxydoréduction des radicaux réactifs.

A ce jour, les résultats d'essais cliniques indiquent que l'effet cardioprotecteur du dexrazoxane est amplifié lorsque la dose cumulative des anthracyclines est accrue.

Le dexrazoxane ne protège pas contre les effets indésirables non-cardiaques induits par les anthracyclines.

Efficacité et sécurité clinique

La majorité des études cliniques contrôlées ont été réalisées chez des patients atteints de cancer du sein à un stade avancé. Les résultats des adultes traités au cours de 8 essais cliniques contrôlés et randomisés ont été examinés: 780 patients ont reçu du dexrazoxane plus une chimiothérapie et 789 patients ont reçu uniquement une chimiothérapie. Le taux de décès au cours de l'étude était plus élevé avec l'association dexrazoxane et chimiothérapie (5,0 %) qu'avec la chimiothérapie seule (3,4 %). La différence n'était pas significative sur le plan statistique et aucune cause évidente n'était apparente. Toutefois, on ne peut exclure la contribution du dexrazoxane à cette différence.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Après administration intraveineuse à des patients atteints de cancer, la cinétique sérique du dexrazoxane suit un modèle ouvert bicompartimental avec une élimination de premier ordre. Après une perfusion de 12 à 15 minutes de 1000 mg/kg, la concentration plasmatique maximale du dexrazoxane atteint un maximum d'environ 80 μg/ml avec une aire sous la courbe des concentrations plasmatiques en fonction du temps (ASC) de 130 ± 15 mg.h/l.

Elle diminue par la suite avec une demi-vie moyenne de 2,2 ± 1,2 heure. Le volume apparent de distribution du dexrazoxane est de 44,0 ± 3,9 l, ce qui sous-entend que celui-ci distribue en majorité dans tout le corps. La clairance corporelle totale du dexrazoxane chez ladulte est estimée à 14,4 ± 1,6 l/h. Dexrazoxane et ses métabolites ont été détectés dans le plasma et les urines chez l'animal et chez l'homme. La majeure partie de la dose administrée est éliminée principalement dans les urines, en dexrazoxane non métabolisé. Lexcrétion urinaire totale du dexrazoxane non métabolisé est de l'ordre de 40 %. La liaison du dexrazoxane aux protéines sériques est extrêmement faible (<2 %) et le dexrazoxane ne pénètre pas dans le liquide céphalo-rachidien à une concentration cliniquement significative. La clairance du principe actif peut être diminuée chez le patient âgé et chez le patient présentant une clairance de la créatinine basse. Il existe peu de données sur les interactions pharmacocinétiques avec d'autres agents chimiothérapeutiques autres que la doxorubicine, l'épirubicine, le cyclophosphamide, le 5-fluorouracil et le paclitaxel. Aucune étude n'a été réalisée chez le patient âgé et le sujet présentant une dysfonction hépatique ou rénale.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Lors de l'administration répétée de dexrazoxane au cours d'études précliniques, les principales cibles identifiées sont les organes où la division cellulaire est rapide: moelle osseuse, tissu lymphoïde, testicules et muqueuse gastro-intestinale. La sévérité de la toxicité tissulaire induite dépend du schéma posologique de CYRDANAX. Une dose élevée unique est mieux tolérée que la même dose administrée en plusieurs fois dans la journée.

Il a été démontré que le dexrazoxane présentait une activité mutagène. Le potentiel carcinogène du dexrazoxane na pas été étudié. Toutefois, une administration prolongée de doses élevées de razoxane, mélange racémique dont le dexrazoxane est lénantiomère S(+), a été associée au développement de malignes secondaires (leucémie myéloïde aiguë). Les études de reproduction chez lanimal ont révèle que le razoxane est embryotoxique chez la souris, le rat et le lapin et tératogène chez le rat et la souris, bien que la posologie utilisée diffère de celle utilisée chez lhomme.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

Ce médicament ne doit pas être mélangé à dautres médicaments, à lexception de ceux qui sont mentionnés dans la rubrique 6.6.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Avant ouverture:

500 mg : 4 ans

250 mg : 2 ans

Après reconstitution et dilution:

La stabilité chimique et physique lors de lutilisation a été démontrée pendant 8 heures à 4°C:

Dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

Sil nest pas utilisé immédiatement, les durées et conditions de conservation avant utilisation relèvent de la responsabilité de lutilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 4 heures entre 2 et 8°C (au réfrigérateur), à labri de la lumière.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Avant ouverture:

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C dans lemballage extérieur dorigine, à labri de la lumière.

Les conditions de conservation du médicament reconstitué/dilué sont présentées à la rubrique 6.3.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Flacons (verre brun de type I) contenant 500 mg (250 mg) de poudre, fermés par un bouchon en caoutchouc de bromobutyle serti par une capsule en aluminium et doté dun disque de polypropylène coloré (blanc pour les flacons de 500 mg, jaune pour les flacons de 250 mg). Le produit est en outre présenté dans un emballage extérieur cartonné. Il est fourni en boîtes de 1x1 et 1x4 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Lors de lutilisation de CYRDANAX, les prescripteurs doivent respecter les directives nationales ou reconnues portant sur la manipulation dagents cytotoxiques. La reconstitution doit être réalisée par du personnel formé, dans une zone dédiée aux agents cytotoxiques. Les femmes enceintes ne doivent pas manipuler la préparation.

Lutilisation de gants et dautres vêtements de protection est recommandée pour prévenir tout contact avec la peau. Des réactions cutanées ont été rapportées après contact avec le dexrazoxane.

Si la poudre ou la solution de CYRDANAX entre en contact avec la peau ou des muqueuses, la zone touchée doit être rincée immédiatement et soigneusement avec de leau.

Préparation pour administration intraveineuse

Reconstitution de CYRDANAX

Pour la reconstitution, le contenu de 500 mg (250 mg) de chaque flacon doit être dissous dans 25 (12,5) ml deau pour préparations injectables. Le contenu du flacon sera dissous en quelques minutes par agitation douce. La solution obtenue a un pH denviron 1,8. Cette solution doit encore être diluée avant administration au patient.

Dilution de la solution reconstituée

Pour éviter le risque de thrombophlébite sur le site dinjection, CYRDANAX doit être dilué avec lune des solutions mentionnées dans le tableau qui suit avant perfusion. Utiliser de préférence les solutions ayant le pH le plus élevé. Le volume final est proportionnel au nombre de flacons de CYRDANAX utilisés et à la quantité de solution pour perfusion utilisé pour la dilution, qui peut être comprise entre 12,5 ml et 100 ml par flacon.

Le tableau qui suit résume le volume final et le pH approximatif du produit reconstitué et dilué pour un flacon et pour quatre flacons de CYRDANAX. Les volumes minimum et maximum de solution pour perfusion à utiliser par flacon sont présentés ci-dessous.

Flacons de 250 mg: poudre pour solution pour perfusion CYRDANAX, 20 mg/ml.

Solution pour perfusion utilisé pour la dilution

Volume de solution utilisé pour diluer 1 flacon de médicament reconstitué

Volume final obtenu avec 1 flacon

Volume final obtenu avec quatre flacons

pH (approximatif)

Ringer lactate

12,5 ml 50 ml

25 ml 62,5 ml

100 ml 250 ml

2,43,5

Lactate de sodium à 0,16 M *

12,5 ml 50 ml

25 ml 62,5 ml

100 ml 250 ml

3,94,6

* Le lactate de sodium à 11,2 % doit être dilué selon un facteur de 6 pour atteindre une concentration de 0,16 M.

Lutilisation de volumes de dilution plus élevés (avec au maximum 50 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 12,5 ml de CYRDANAX reconstitué) est habituellement recommandée pour augmenter le pH de la solution. Des volumes de dilution plus faibles (avec au minimum 12,5 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 12,5 ml de CYRDANAX reconstitué) peuvent être utilisés si nécessaire, selon le statut hémodynamique du patient.

Flacons de 500 mg: poudre pour solutionpour perfusion CYRDANAX, 20 mg/ml.

Solution pour perfusion utilisé pour la dilution

Volume de solution utilisé pour diluer 1 flacon de médicament reconstitué

Volume final obtenu avec 1 flacon

Volume final obtenu avec quatre flacons

pH (approximatif)

Ringer lactate

25 ml 100 ml

50 ml 125 ml

200 ml 500 ml

2,43,5

Lactate de sodium à 0,16 M *

25 ml 100 ml

50 ml 125 ml

200 ml 500 ml

3,94,6

*Le lactate de sodium à 11,2 % doit être dilué selon un facteur de 6 pour atteindre une concentration de 0,16 M.

Lutilisation de volumes de dilution plus élevés (avec au maximum 100 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 25 ml de CYRDANAX reconstitué) est habituellement recommandée pour augmenter le pH de la solution. Des volumes de dilution plus faibles (avec au minimum 25 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 25 ml de CYRDANAX reconstitué) peuvent être utilisés si nécessaire, selon le statut hémodynamique du patient.

CYRDANAX est à usage unique. Le produit doit être utilisé immédiatement. Sil nest pas utilisé immédiatement, les durées et conditions de conservation avant utilisation relèvent de la responsabilité de lutilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 4 heures entre 2 et 8°C (au réfrigérateur), à labri de la lumière.

Les médicaments pour administration parentérale doivent être inspectés visuellement pour détecter toute particule éventuellement présente, lorsque la solution et le récipient le permettent. CYRDANAX est normalement une solution incolore à jaune immédiatement après reconstitution, mais on peut observer une certaine variabilité de la couleur au fil du temps, qui nindique pas une perte dactivité à condition que le produit ait été conservé conformément aux recommandations. Il est toutefois recommandé déliminer le produit sil nest pas incolore à jaune immédiatement après reconstitution.

Élimination

La solution inutilisée doit être éliminée conformément aux exigences locales. Des précautions adéquates doivent être prises lors de lélimination du matériel utilisé pour reconstituer et diluer CYRDANAX.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

PHARMASELECT INTERNATIONAL BETEILIGUNGS GMBH

ERNST-MELCHIOR-GASSE 20

1020 VIENNE

AUTRICHE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 578 714 0 6 : 250 mg de poudre en flacon (verre brun de type I). Boîte de 1.

·34009 578 715 7 4 : 250 mg de poudre en flacon (verre brun de type I). Boîte de 4.

·34009 578 716 3 5 : 500 mg de poudre en flacon (verre brun de type I). Boîte de 1.

·34009 578 718 6 4 : 500 mg de poudre en flacon (verre brun de type I). Boîte de 4.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou en hématologie ou aux médecins compétents en cancérologie. Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 28/04/2017

Dénomination du médicament

CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

Dexrazoxane

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus dinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelquun dautre, même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.

·Si lun des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?

3. Comment prendre CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : Agents de détoxication pour traitement antinéoplasique, code ATC: V03AF02.

CYRDANAX contient une substance appelée dexrazoxane. Cette substance appartient à un groupe de médicaments qui protègent le coeur (médicaments cardioprotecteurs).

CYRDANAX est utilisé pour prévenir une atteinte cardiaque lorsque des médicaments appelés doxorubicine ou épirubicine sont administrés dans le cadre dun traitement contre le cancer du sein chez l'adulte.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Ne prenez jamais CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion :

·si vous avez moins de 18 ans.

·si vous êtes allergique (hypersensible) au dexrazoxane.

·si vous allaitez (voir également « Grossesse et allaitement »)

·si vous recevez un vaccin contre la fièvre jaune.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion :

·Si vous avez ou si vous avez déjà eu des problèmes au niveau des reins ou du foie.

·Si vous avez ou si vous avez déjà eu une crise cardiaque, une insuffisance cardiaque, une douleur non contrôlée à la poitrine ou des problèmes au niveau de la valvule cardiaque.

·Si vous êtes enceinte ou si vous prévoyez de lêtre (voir également « Grossesse et allaitement »).

·Si vous êtes allergique au dexrazoxane ou au razoxane.

Vous devez également savoir que :

·Votre médecin pourra effectuer des examens avant et pendant le traitement par CYRDANAX afin de sassurer que le traitement marche bien et pour contrôler le fonctionnement de certains organes, tels que votre cur, vos reins et votre foie.

·Votre médecin pourra effectuer des examens sanguins pendant le traitement par CYRDANAX afin de surveiller le fonctionnement de votre moelle osseuse. Si vous recevez des doses élevées de traitement anti-cancéreux (par exemple : chimiothérapie ou rayon) et que vous êtes également traité par des doses importantes de CYRDANAX le fonctionnement de votre moëlle osseuse peut être réduit. Ceci peut affecter la production des globules rouges, globules blancs et plaquettes.

·CYRDANAX peut augmenter le risque de développer une leucémie (cancer du sang).

·Pendant le traitement par CYRDANAX, les femmes en âge de procréer ainsi que les hommes doivent utiliser un moyen de contraception fiable. Les hommes doivent continuer à utiliser une contraception efficace pendant au moins 3 mois après la fin du traitement par CYRDANAX (voir également « Grossesse et allaitement »).

·Lassociation de CYRDANAX et de votre traitement anti-cancéreux peut augmenter le risque de caillots sanguins.

Si de la poudre ou de la solution de CYRDANAX rentre en contact avec votre peau, signalez-le immédiatement à votre médecin. Vous ou votre médecin devez immédiatement rincer la zone touchée avec de leau.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

Il nest pas recommandé de prendre dautres traitements sans en parler à votre médecin car il peut il y avoir des interactions entre CYRDANAX et dautres traitements :

·les vaccins : vous ne devez pas être traité(e) par CYRDANAX si vous devez recevoir le vaccin contre la fièvre jaune ; de plus, il est déconseillé de vous traiter par CYRDANAX sil est prévu de vous administrer un vaccin contenant des particules virales vivantes

·la phénytoïne, un traitement contre les crises dépilepsie

·la ciclosporine ou le tacrolimus (tous les deux affaiblissent le système de défense de lorganisme et sont utilisés pour éviter le rejet de greffe après une transplantation dorgane)

·les traitements immunosuppresseurs (qui diminuent la production des globules rouges, des globules blancs et des cellules de la coagulation du sang).

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Vous ne devez pas prendre CYRDANAX si vous êtes enceinte ou si vous prévoyez de lêtre, à moins que le médecin ne décide quil sagit dune nécessité.

·Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception efficace pendant le traitement par CYRDANAX.

·Les hommes doivent continuer à utiliser une contraception efficace pendant au moins 3 mois après larrêt du traitement par CYRDANAX.

·Vous devez arrêter lallaitement pendant votre traitement par CYRDANAX.

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Une fatigue a été rapportée pendant le traitement par CYRDANAX. Par conséquent, si vous vous sentez somnolent(e), vous ne devez pas conduire ou utiliser des machines.

CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ne contient aucun excipient à effet notoire.

3. COMMENT PRENDRE CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Comment CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion vous est-il administré

Ce médicament est préparé et vous est administré par votre médecin ou par un membre du personnel médical. La dose que vous allez recevoir est décidée par votre médecin.

CYRDANAX vous sera administré en goutte-à-goutte (perfusion) dans une veine pendant environ 15 minutes. La perfusion commencera environ 30 minutes avant ladministration de votre traitement anti-cancéreux (doxorubicine et/ou épirubicine).

Si vous avez pris plus de CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion que vous nauriez dû

Si vous avez ou si vous pensez avoir reçu trop de CYRDANAX, informez immédiatement votre médecin ou votre infirmière. Vous êtes alors susceptible davoir des effets indésirables décrits dans la rubrique 4 « Quels sont les effets indésirables éventuels.

Si vous oubliez de prendre CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

Sans objet.

Si vous arrêtez de prendre CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets indésirables peuvent être graves et nécessiter des soins médicaux immédiats :

Très fréquents (affectant plus de 1 patient sur 10) :

·Infections fréquentes, fièvre, mal de gorge, hématomes et saignements inattendus (signes danomalies sanguines telles quun taux faible de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de granulocytes. Votre numération sanguine pourra cependant redevenir normale après chaque cycle de traitement)

Fréquent (affectant moins de 1 patient sur 10) :

·Gonflement et coloration rouge dune veine

Peu fréquents (affectant moins de 1 patient sur 100):

·Leucémie (cancer du sang)

·Perte de conscience (évanouissement) subite

·Gonflement et douleur dans une région du corps, qui peuvent être causés par un caillot de sang dans une veine

·Gonflement des tissus au niveau des membres

Les effets indésirables ci-dessous ont été rapportés chez un nombre très faible de patients pendant le traitement par CYRDANAX :

·Réactions allergiques incluant des démangeaisons (prurit), une éruption cutanée (rash), un gonflement du visage/de la gorge, une respiration sifflante, un essoufflement ou des difficultés pour respirer, des modifications du niveau de conscience, une hypotension

·Apparition subite dun essoufflement, expectorations (crachats) de sang et douleur dans la poitrine (signes dun caillot sanguin dans le poumon)

Si vous présentez lun de ces symptômes, prévenez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service des urgences de lhôpital le plus proche.

Les autres effets indésirables sont :

Très fréquents (affectant plus de 1 patient sur 10):

·Chute de cheveux

·Vomissements, douleur dans la bouche, nausées

·Sensation de faiblesse

Fréquents (affectant moins de 1 patient sur 10):

·Diarrhées, douleurs à lestomac, constipation, sensation davoir lestomac plein et perte dappétit

·Diminution de la fonction du muscle cardiaque, battements de cur rapides

·Douleur, rougeur et gonflement de lenveloppe humide des voies internes telles que voies respiratoires et digestives.

·Affections des ongles tels quun noircissement

·Réaction cutanée telle que gonflement, rougeur, douleur, sensation de brûlure, démangeaisons au site dinjection.

·Fourmillements ou engourdissement dans les mains ou les pieds, étourdissements, maux de tête.

·Larmoiements au niveau de lil avec prurit, rougeur et gonflement.

·Fatigue, sentiment général de mal-être

·Fièvre légère

·Anomalies des tests de la fonction hépatique

Peu fréquent (affectant moins de 1 patient sur 100) :

·Augmentation des taux de cellules sanguines

·Vertiges, infection de loreille

·Saignements des gencives, gencives sensibles ou gonflées, muguet buccal (infection de la bouche causée par un champignon microscopique)

·Soif

Si vous ressentez un des effets mentionnés comme grave ou si vous présentez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin, votre infirmière ou votre pharmacien.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le flacon après La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Avant ouverture :

A conserver á une température ne dépassant pas 30°C.

A Conserver dans lemballage extérieur dorigine à labri de lumière.

Après reconstitution et dilution :

La solution doit être utilisée immédiatement. Si elle nest pas utilisée immédiatement, les durées et conditions de conservation avant utilisation relèvent de la responsabilité de lutilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 4 heures entre 2 et 8°C (au réfrigérateur), à labri de la lumière.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce quil faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion   Retour en haut de la page

·La substance active est :

Dexrazoxane.. 20 mg

(sous forme de chlorhydrate de dexrazoxane)

Pour 1 ml de solution reconstituée.

Chaque flacon contient 250 mg de dexrazoxane (sous forme de chlorhydrate) à reconstituer dans 12,5 ml deau pour préparations injectables.

Chaque flacon contient 500 mg de dexrazoxane (sous forme de chlorhydrate) à reconstituer dans 25 ml deau pour préparations injectables.

Le produit ne contient pas dautre ingrédient.

Quest-ce que CYRDANAX 20 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Il sagit dune poudre blanche à blanchâtre pour solution pour perfusion. Elle est fournie en boîtes de 1 ou 4 flacons en verre brun contenant 500 mg (250 mg) de poudre.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

PHARMASELECT INTERNATIONAL BETEILIGUNGS GMBH

ERNST-MELCHIOR-GASSE 20

1020 VIENNE

AUTRICHE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

MEDAC SAS

23 RUE PIERRE GILLES DE GENNES

69007 LYON

Fabricant  Retour en haut de la page

PHARMASELECT INTERNATIONAL BETEILIGUNGS GMBH

ERNST-MELCHIOR-GASSE 20

1020 VIENNE

AUTRICHE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>

Autres  Retour en haut de la page

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Préparation pour administration intraveineuse

Reconstitution: Pour la reconstitution, le contenu de 500 mg de chaque flacon doit être dissous dans 25 ml deau pour préparations injectables. Le contenu du flacon sera dissous en quelques minutes par agitation douce. La solution obtenue a un pH denviron 1,8. Cette solution doit encore être diluée avant administration au patient.

Pour la reconstitution, le contenu de 250 mg de chaque flacon doit être dissous dans 12,5 ml deau pour préparations injectables. Le contenu du flacon sera dissous en quelques minutes par agitation douce. La solution obtenue a un pH denviron 1,8. Cette solution doit encore être diluée avant administration au patient.

Dilution: pour éviter le risque de thrombophlébite sur le site dinjection, le CYRDANAX doit être dilué avec lune des solutions mentionnées dans le tableau qui suit avant perfusion. Utiliser de préférence les solutions ayant le pH le plus élevé. Le volume final est proportionnel au nombre de flacons de CYRDANAX utilisés et à la quantité de solution pour perfusion utilisé pour la dilution, qui peut être comprise entre 12,5 ml et 100 ml par flacon.

Les tableaux qui suivent résument le volume final et le pH approximatif du produit reconstitué et dilué pour un flacon et pour quatre flacons de CYRDANAX. Les volumes minimum et maximum de solution pour perfusion à utiliser par flacon sont présentés ci-dessous.

Flacon de 500 mg:

Solution pour perfusion utilisé pour la dilution

Volume solution pour perfusion utilisé pour diluer 1 flacon de CYRDANAX

Volume final obtenu avec 1 flacon

Volume final obtenu avec 4 flacons

pH (approximatif)

Ringer lactate

25 ml

100 ml

50 ml

125 ml

200 ml

500 ml

2,4

3,5

Lactate de sodium à 0,16 M

25 ml

100 ml

50 ml

125 ml

200 ml

500 ml

3,9

4,6

Lutilisation de volumes de dilution plus élevés (avec au maximum 100 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 25 ml de CYRDANAX reconstituée) est habituellement recommandée pour augmenter le pH de la solution. Des volumes de dilution plus faibles (avec au minimum 25 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 25 ml de CYRDANAX reconstituée) peuvent être utilisés si nécessaire, selon le statut hémodynamique du patient.

Flacon de 250 mg:

Solution pour perfusion utilisé pour la dilution

Volume solution pour perfusion utilisé pour diluer 1 flacon de CYRDANAX

Volume final obtenu avec 1 flacon

Volume final obtenu avec 4 flacons

pH (approximatif)

Ringer lactate

12,5 ml

50 ml

25 ml

62,5 ml

100 ml

250 ml

2,4

3,5

Lactate de sodium à 0,16 M

12,5 ml

50 ml

25 ml

62.5 ml

100 ml

250 ml

3,9

4,6

Lutilisation de volumes de dilution plus élevés (avec au maximum 50 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 12,5 ml de CYRDANAX reconstituée) est habituellement recommandée pour augmenter le pH de la solution. Des volumes de dilution plus faibles (avec au minimum 12.5 ml de solution pour perfusion supplémentaire pour 12.5 ml de CYRDANAX reconstituée) peuvent être utilisés si nécessaire, selon le statut hémodynamique du patient.

* Le lactate sodique à 11,2 % doit être dilué selon un facteur de 6 pour atteindre une concentration de 0,16 M.

Les médicaments pour administration parentérale doivent être inspectés visuellement pour détecter toute particule éventuellement présente, lorsque la solution et le récipient le permettent. Le CYRDANAX est normalement une solution incolore à jaune immédiatement après reconstitution, mais on peut observer une certaine variabilité de la couleur au fil du temps, qui nindique pas une perte dactivité si le produit ait été conservé conformément aux recommandations. Il est toutefois recommandé déliminer le produit sil nest pas incolore à jaune immédiatement après reconstitution.

Posologie: CYRDANAX doit être administré en perfusion intraveineuse brève (15 minutes) environ 30 minutes avant l'administration d'anthracycline à une dose égale à 10 fois celle de léquivalent doxorubicine ou 10 fois celle de léquivalent dépirubicine. La dose recommandée de CYRDANAX est donc de 500 mg/m² lorsque de schéma posologique habituel de 50 mg/m² de doxorubicine est utilisé ou de 600 mg/m² lorsque de schéma posologique habituel de 60 mg/m² dépirubicine est utilisé.

Insuffisance rénale: chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée à grave (clairance de la créatinine <40 ml/min), la dose de dexrazoxane doit être réduite de 50 %.

Insuffisance hépatique: le rapport des doses doit être maintenu, de sorte que si la dose danthracycline est réduite, la dose de dexrazoxane doit être réduite dans les mêmes proportions.

Enfant et adolescent: les données dinnocuité et defficacité sont limitées chez lenfant et ladolescent.

Surdosage: les signes et symptômes dun surdosage devraient inclure leucopénie, thrombocytopénie, nausées, vomissements, diarrhées, réactions cutanées et alopécie. Il nexiste pas dantidote spécifique et le traitement doit être symptomatique.

La prise en charge doit inclure une prophylaxie et le traitement des infections, le contrôle de lhydratation et le maintien de lalimentation.

Incompatibilités: le dexrazoxane peut accroître la toxicité hématologique provoquée par la chimiothérapie ou la radiothérapie, ce qui nécessite une surveillance étroite des paramètres hématologiques au cours des deux premiers cycles de traitement.

Les études dinteraction avec le dexrazoxane sont limitées. Les effets sur les enzymes du CYP450 ou les transporteurs de médicaments nont pas été étudiés.

Le dexrazoxane ne doit pas être mélangé à dautres médicaments pendant la perfusion.

Précautions particulières de conservation

Avant ouverture: ne pas conserver à une température ne dépassant pas 30°C dans lemballage extérieur dorigine, à labri de la lumière.

Après reconstitution et dilution:

La stabilité chimique et physique lors de lutilisation a été démontrée pendant 8 heures à 4°C:

Dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement.

Sil nest pas utilisé immédiatement, les durées et conditions de conservation avant utilisation relèvent de la responsabilité de lutilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 4 heures entre 2 et 8°C (au réfrigérateur), à labri de la lumière.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité