CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

source: ANSM - Mis à jour le : 29/06/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

1 flacon (5 ml) contient :

Rétinol (Vitamine A) .... 3500 UI

sous forme de palmitate de rétinol

Cholécalciférol (Vitamine D3)........ 220 UI

Alpha-tocophérol (Vitamine E)... 11,200 UI

quantité correspondant à DL alpha-tocophérol.......... 10,200 mg

Acide ascorbique (Vitamine C).............. 125,000 mg

Thiamine (Vitamine B1) ............ 3,510 mg

sous forme de Tétrahydrate de cocarboxylase........... 5,800 mg

Riboflavine (Vitamine B2) .......... 4,140 mg

sous forme de phosphate sodique de riboflavine dihydraté......... 5,670 mg

Pyridoxine (Vitamine B6)........... 4,530 mg

sous forme de chlorhydrate de pyridoxine.. 5,500 mg

Cyanocobalamine (Vitamine B12).............. 0,006 mg

Acide folique (Vitamine B9)........ 0,414 mg

Acide pantothénique (Vitamine B5).......... 17,250 mg

sous forme de dexpanthénol.... 16,150 mg

Biotine (Vitamine B8). 0,069 mg

Nicotinamide (Vitamine PP)..... 46,000 mg

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre pour solution injectable ou pour perfusion.

Gâteau lyophilisé jaune orangé.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

Supplémentation vitaminique injectable ou pour perfusion chez les patients recevant une nutrition parentérale.

Réservé à ladulte et à lenfant de plus de 11 ans.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Posologie

Adultes, adolescents et enfants âgés de plus de 11 ans :

Un flacon par jour.

Personnes âgées :

Aucun ajustement de la posologie adulte nest nécessaire du fait de lâge ; cependant les prescripteurs doivent être avertis de laugmentation du risque de situations qui peuvent affecter la posologie dans cette population tel que des pathologies concomitantes, une polymédication, un état de dénutrition, une altération du métabolisme et en particulier, une atteinte hépatique, rénale ou cardiaque (voir rubrique 4.4) ayant pour conséquence la nécessité de diminuer la posologie ou la fréquence dadministration.

Insuffisance rénale et hépatique :

Une supplémentation vitaminique individualisée peut être nécessaire afin de maintenir des taux adéquats de vitamines et de prévenir une toxicité vitaminique (voir rubrique 4.4).

Mode dadministration

VOIE INTRAVEINEUSE EXCLUSIVE

Technique de reconstitution : voir rubrique 6.6

Après reconstitution : administrer par injection intraveineuse lente (au moins dix minutes) ou en perfusion dans une solution pour perfusion de glucose à 5 % ou de chlorure de sodium à 0,9 %.

Ladministration peut être poursuivie pendant la durée de la nutrition parentérale. CERNEVIT peut entrer dans la composition de mélanges nutritifs associant glucides, lipides, acides aminés, électrolytes, sous réserve davoir vérifié préalablement la compatibilité et la stabilité pour chaque mélange nutritif utilisé.

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

CERNEVIT ne doit pas être utilisé :

·En cas dhypersensibilité aux substances actives, notamment à la vitamine B1 ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1, mais aussi aux produits à base de protéines de soja (la lécithine présente dans les micelles mixtes est dérivée du soja) ou aux produits à base de protéines darachides,

·Chez le nouveau-né, le nourrisson et lenfant de moins de 11 ans,

·En cas dhypervitaminose à toute vitamine contenue dans cette formulation,

·En cas dhypercalcémie sévère, dhypercalciurie, de traitement, pathologie et/ou troubles entraînant une hypercalcémie sévère et/ou une hypercalciurie (ex., tumeur, métastase osseuse, hyperparathyroïdie primaire, granulomatose,etc).

·En association avec la vitamine A ou les rétinoïdes (voir rubrique 4.5)

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Mises en garde spéciales

Réactions dhypersensibilité

·Des réactions dhypersensibilité systémiques aux constituants de CERNEVIT, dintensité légère à sévère, ont été rapportées (incluant les vitamines B1, B2, B12, lacide folique et la lécithine de soja) (voir rubrique 4.8).

·Des réactions allergiques croisées entre les protéines de soja et darachides ont été observées.

·La perfusion ou linjection doit être immédiatement arrêtée si des signes ou des symptômes dune réaction dhypersensibilité se développent.

Toxicité des vitamines

·Létat clinique du patient et les concentrations sanguines en vitamines doivent être étroitement surveillés afin déviter un surdosage et des effets toxiques, en particulier avec les vitamines A, D et E et surtout chez les patients qui reçoivent une supplémentation en vitamines provenant dautres sources ou qui utilisent dautres agents augmentant le risque de toxicité des vitamines.

·Cette surveillance est particulièrement importante chez les patients recevant une supplémentation au long cours.

Hypervitaminose A :

·Le risque dhypervitaminose A et de toxicité de la vitamine A (ex., anomalies de la peau et des os, diplopie, cirrhose) est augmenté, par exemple, chez les patients présentant une malnutrition protidique, une insuffisance rénale (même en labsence de supplémentation en vitamine A), une insuffisance hépatique, une petite taille (ex., population pédiatrique) et chez les patients sous traitement chronique.

·Une maladie hépatique aigüe chez les patients ayant des réserves en vitamine A hépatique saturées peut conduire à la manifestation dune toxicité de la vitamine A.

Hypervitaminose D :

·Des apports excessifs en vitamine D peuvent provoquer une hypercalcémie et une hypercalciurie.

·Le risque de toxicité de la vitamine D est augmenté chez les patients présentant une pathologie et/ou des troubles entraînant une hypercalcémie et/ou une hypercalciurie, ou chez les patients sous traitement vitaminique chronique.

Hypervitaminose E :

·Bien que très rare, des doses excessives de vitamine E peuvent conduire à un ralentissement de la cicatrisation dû à un dysfonctionnement plaquettaire et des anomalies de la coagulation sanguine.

·Le risque de toxicité de la vitamine E est augmenté chez les patients présentant une insuffisance hépatique, un trouble de la coagulation ou traités par des anticoagulants oraux ou chez les patients sous traitement vitaminique chronique.

Précautions d'emploi

Effets hépatiques :

·La surveillance des paramètres de la fonction hépatique est recommandée chez les patients recevant CERNEVIT. Une surveillance particulièrement étroite est recommandée chez les patients présentant un ictère hépatique ou dautres signes de cholestase.

Des augmentations des enzymes hépatiques ont été rapportées chez des patients recevant CERNEVIT, notamment des cas isolés daugmentation de lalanine aminotransférase (ALAT) chez des patients ayant une maladie inflammatoire intestinale (voir rubrique 4.8).

De plus, une augmentation des taux dacide biliaire (acides biliaires totaux et individuels dont lacide glycocholique) ont été rapportés chez des patients recevant CERNEVIT.

En raison de la présence dacide glycocholique, une administration répétée et prolongée chez les patients présentant un ictère hépatique ou une cholestase biochimiquement significative nécessite une surveillance attentionnée de la fonction hépatique.

·Des troubles hépatobiliaires du type cholestase, stéatose hépatique, fibrose et cirrhose, pouvant entraîner une insuffisance hépatique, ainsi que des cholécystites et lithiases biliaires sont connus pour se développer chez certains patients sous nutrition parentérale (notamment lors dune nutrition parentérale supplémentée en vitamine). Létiologie de ces troubles est considérée comme étant multifactorielle et peut varier en fonction des patients. Les patients développant des paramètres de laboratoire anormaux ou dautres signes de troubles hépatobiliaires doivent être évalués rapidement par un médecin spécialiste des maladies hépatiques afin didentifier les causes et facteurs possibles ainsi que les interventions thérapeutiques et prophylactiques envisageables.

Utilisation chez les patients présentant des troubles de la fonction hépatique

Les patients présentant des troubles hépatiques peuvent nécessiter dune supplémentation vitaminique individualisée.

Une attention particulière doit être portée sur la prévention dune toxicité de la vitamine A car la présence dune maladie hépatique est associée à une sensibilité accrue à la toxicité de la vitamine A, en particulier en association avec une consommation dalcool excessive et chronique (voir aussi hypervitaminose A et effets hépatiques ci-dessus).

Utilisation chez les patients présentant des troubles de la fonction rénale

Les patients présentant une atteinte de la fonction rénale peuvent nécessiter dune supplémentation vitaminique individualisée, en fonction du degré dinsuffisance rénale et de la présence dune affection médicale concomitante. Chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère, une attention particulière devra être accordée au maintien dun taux de vitamine D approprié et à la prévention de toute toxicité de la vitamine A.

Surveillance générale

Les quantités totales de vitamines provenant de toutes sources, telles que des sources nutritionnelles, dautres suppléments vitaminiques ou des médicaments contenant des vitamines comme excipients (voir rubrique 4.5) doivent être prises en compte.

Létat clinique du patient et les taux de vitamines doivent être surveillés afin de sassurer du maintien de taux appropriés.

La sensibilité de certaines vitamines, en particulier les vitamines A, B2 et B6, aux rayons ultraviolets (ex., rayons du soleil directs ou indirects) doit être prise en compte. De plus, les pertes de vitamines A, B1, C et E peuvent augmenter avec des taux doxygène élevés dans la solution. Ces facteurs doivent être envisagés si des taux de vitamines adéquats ne sont pas atteints.

Les patients recevant des solutions parentérales multivitaminiques comme unique source de vitamines pendant une période prolongée doivent être surveillés afin de vérifier ladéquation de la supplémentation, notamment :

·la vitamine A chez les patients présentant des escarres, des plaies, des brûlures, un syndrome de lintestin court ou une mucoviscidose

·la vitamine B1 chez les patients dialysés

·la vitamine B2 chez les patients atteints de cancer

·la vitamine B6 chez les patients présentant une insuffisance rénale

·les vitamines dont les besoins individuels peuvent être augmentés en raison dinteractions avec dautres médicaments (voir rubrique 4.5).

Une carence en une ou plusieurs vitamines doit être corrigée par une supplémentation spécifique.

CERNEVIT ne contenant pas de vitamine K, celle-ci devra être administrée séparément si nécessaire.

Utilisation chez les patients présentant une carence en vitamine B12.

Lévaluation des taux de vitamines B12 est recommandée avant de débuter une supplémentation par CERNEVIT chez les patients à risque de carence en vitamine B12 et/ou lorsquune supplémentation est prévue sur plusieurs semaines.

Après plusieurs jours de traitement, les quantités individuelles de cyanocobalamine (vitamine B12) et dacide folique contenues dans CERNEVIT peuvent être suffisantes pour entraîner une augmentation du nombre de globules rouges, de réticulocytes, et des valeurs de lhémoglobine chez certains patients présentant une anémie mégaloblastique associée à une carence en vitamine B12. Ceci peut masquer une carence existante en vitamine B12 qui nécessite de plus grands apports en cyanocobalamine que ceux fournis par CERNEVIT.

Lors de linterprétation des taux de vitamine B12, la possibilité que les prises récentes de vitamine B12 puissent conduire à des taux normaux, malgré une carence tissulaire, doit être prise en compte.

Interactions avec les tests de laboratoire

Lacide ascorbique peut interférer avec les systèmes de contrôle du glucose sanguin et urinaire (voir rubrique 4.5)

Utilisation gériatrique

En général, des ajustements posologiques chez les patients âgés doivent être envisagés (réduction de la dose et/ou allongement des intervalles de doses) en raison de la plus grande susceptibilité de ces patients à présenter une altération des fonctions hépatique, rénale ou cardiaque, des pathologies concomitantes et des traitements médicamenteux.

Contenu en sodium

CERNEVIT contient 24 mg de sodium (1 mmol) par flacon. Cette teneur doit être prise en compte si les patients suivent un régime contrôlé en sodium.

La compatibilité doit être testée avant mélange à dautres solutions pour perfusion et, tout particulièrement, lors de lajout de CERNEVIT dans des poches de mélanges binaires de nutrition parentérale, associant du glucose, des électrolytes et une solution dacides aminés, ainsi quaux mélanges ternaires associant du glucose, des électrolytes, une solution dacides aminés et des lipides (voir rubriques 6.2 et 6.6).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Les interactions entre certaines vitamines contenues dans CERNEVIT et dautres agents doivent être gérées de façon appropriée.

Ces interactions incluent :

·Anticonvulsivants : lacide folique peut augmenter le métabolisme de certains anticonvulsivants tels que le phénobarbital, la phénythoïne, la fosphénythoïne et la primidone, ce qui peut augmenter le risque de convulsions. Les concentrations plasmatiques des anticonvulsivants doivent être contrôlées en cas dutilisation concomitante de folates et après larrêt des folates.

·Déferoxamine : augmentation du risque dinsuffisance cardiaque induite par le fer en raison dune augmentation de la mobilisation du fer par une supplémentation supraphysiologique en vitamine C. Pour les précautions spécifiques, se référer au résumé des caractéristiques du produit de la déferoxamine.

·Ethionamide : peut entraîner une carence en pyridoxine.

·Fluoropyrimidines (5-fluorouracile, capécitabine, tégafur) : leur cytotoxicité est augmentée lorsquelles sont associées à lacide folique.

·Antagonistes des folates (ex., méthotrexate, sulfasalazine, pyriméthamine, triamtérène, triméthoprime) et doses élevées de catéchines du thé : blocage de la conversion des folates en leurs métabolites actifs et réduction de lefficacité de la supplémentation.

·Antimétabolites des folates (méthotrexate, raltitrexed) : une supplémentation en acide folique peut diminuer les effets de ces antimétabolites.

·Antagonistes de la pyridoxine, incluant la cyclosérine, lhydralazine, lisoniazide, la pénicillamine, la phénelzine : peut entraîner une carence en pyridoxine.

·Rétinoïdes, incluant le bexarotène : augmentation du risque de toxicité en cas dutilisation concomitante de vitamine A (voir rubriques 4.3 et 4.4 : Hypervitaminose A).

·Solution orale de tipranavir : contient 116 UI/ml de vitamine E, ce qui est au-dessus des apports quotidiens recommandés.

·Antagonistes de la vitamine K (ex., warfarine) : amélioration de leffet anticoagulant par la vitamine E.

Interactions avec dautres supplémentations vitaminiques

Certains médicaments peuvent interagir avec certaines vitamines à des doses nettement plus élevées que celles fournies par CERNEVIT. Ceci doit être pris en compte chez les patients recevant des vitamines issues de plusieurs sources ; le cas échéant, les patients devront être surveillés vis-à-vis de ces interactions et pris en charge de façon appropriée.

Autres formes dinteractions

En fonction des réactifs utilisés, la présence dacide ascorbique dans le sang et lurine peut entraîner des résultats faussement bas ou élevés de glucose de certains systèmes de contrôle du glucose sanguin et urinaire, notamment les bandelettes de tests et les glucomètres portables (voir rubrique 4.4).

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Une évaluation médicale attentive des risques potentiels et des bénéfices pour chaque patiente doit être réalisée avant toute prescription de CERNEVIT.

Grossesse

Il nexiste pas de données de sécurité sur lutilisation de CERNEVIT chez la femme enceinte ou qui allaite. Ce médicament peut être prescrit pendant la grossesse si besoin dans le respect de lindication et des posologies, de manière à éviter un surdosage vitaminique.

Allaitement

Lutilisation de CERNEVIT nest pas recommandée pendant lallaitement, en raison du risque de surdosage en vitamine A chez le nouveau-né.

Fertilité

Il nexiste pas de données pertinentes sur la fertilité masculine ou féminine.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Sans objet.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

Les effets indésirables survenus après ladministration de CERNEVIT sont présentés par leur fréquence relative ; ceux-ci incluent les effets indésirables documentés dans les essais cliniques et ceux rapportés après commercialisation. Les fréquences des effets indésirables sont décrites selon la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10) ; fréquent (≥ 1/100, <1/10) ; peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) ; rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) ; et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Effets indésirables liés à CERNEVIT, rapportés lors des essais cliniques et après commercialisation :

Classe de système d'organe

Terme préférentiel MedDRA

Fréquence

Affections du système immunitaire

Réactions dhypersensibilité se manifestant par une gêne thoracique, un rash, une urticaire, un érythème, un choc anaphylactique

indéterminée

Affections hépatobiliaires

Augmentation des enzymes hépatiques (aspartate aminotransférase, alanine aminotransférase, gamma-glutamyltransférase, phosphatase alcaline)

indéterminée

Les réactions dhypersensibilité aux composants de CERNEVIT sont essentiellement dues à des réactions allergiques à la vitamine B1. Leur intensité peut varier de modérée à sévère.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centre Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet : www.ansm.sante.fr

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Un surdosage aigu ou chronique en vitamines (en particulier A, B6, D et E) peut provoquer une hypervitaminose symptomatique.

Le risque de surdosage est particulièrement élevé si le patient reçoit plusieurs sources de vitamines et que la supplémentation globale en une vitamine ne correspond pas aux besoins individuels du patient ; ainsi que chez les patients ayant une sensibilité accrue à lhypervitaminose (voir rubrique 4.4).

Les signes résultant dun surdosage en CERNEVIT sont essentiellement ceux résultant de ladministration de doses excessives de vitamine A.

Signes cliniques dun surdosage aigu en A (doses supérieures à 150 000 Ul) :

Affections digestives, céphalées, hypertension intracrânienne, oedème papillaire, affections psychiatriques, irritabilité, voire convulsions, desquamation généralisée retardée.

Signes cliniques dune intoxication chronique (apport prolongé en vitamine A à des doses supra physiologiques chez un sujet non carencé) :

Hypertension intracrânienne, hyperostose corticale des os longs et soudure précoce épiphysaire. Le diagnostic est généralement porté sur la constatation de gonflements sous-cutanés sensibles ou douloureux au niveau des extrémités des membres. Les radiographies objectivent un épaississement périosté diaphysaire au niveau du cubitus, du péroné, des clavicules et des côtes.

Signes cliniques deffets neurotoxiques :

Une hypervitaminose et une toxicité (neuropathie périphérique, mouvements involontaires) de la pyridoxine (vitamine B6) ont été rapportées chez des patients recevant des doses élevées durant une période prolongée, et chez des patients hémodialysés chroniques recevant des polyvitamines, par voie intraveineuse, contenant 4 mg de pyridoxine, administrées trois fois par semaine.

Conduite à tenir en cas de surdosage aigu ou chronique :

Le traitement dun surdosage en CERNEVIT consiste en larrêt de l'administration de CERNEVIT, et la prise de mesures complémentaires selon létat clinique du patient, telles que la réduction des apports calciques, une augmentation de la diurèse et une réhydratation.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : ADDITIFS POUR SOLUTIONS INTRAVEINEUSES / VITAMINES

Code ATC : B05XC

(B : Sang et organes hématopoïétiques)

CERNEVIT est une association équilibrée de vitamines hydrosolubles et liposolubles couvrant les besoins quotidiens lors dune nutrition parentérale.

Les propriétés pharmacodynamiques de CERNEVIT sont celles de chacune des 12 vitamines entrant dans sa composition. Les propriétés principales sont les suivantes :

Vitamine A : Impliquée dans les processus de croissance et de différenciation cellulaires, et dans les mécanismes physiologiques de la vision.

Vitamine D : Régulation du métabolisme du calcium et du phosphore au niveau des os et des reins.

Vitamine E : Propriétés anti-oxydantes empêchant la formation de produits doxydation toxiques et protégeant les constituants cellulaires.

Vitamine B1: (thiamine) En association avec lATP, formation dun coenzyme intervenant dans le métabolisme des hydrates de carbone.

Vitamine B2: (riboflavine) Action de coenzyme dans le métabolisme énergétique cellulaire, les systèmes de respiration tissulaires et le métabolisme des macronutriments.

Vitamine B3: (PP) Composant des coenzymes NAD et NADP intervenant dans les réactions doxydoréduction essentielles pour le métabolisme des macronutriments et la respiration tissulaire.

Vitamine B5: (acide pantothénique) Précurseur du coenzyme A intervenant dans le métabolisme doxydation des hydrates de carbone, la néoglucogenèse et la synthèse des acides gras, des stérols, des hormones stéroïdes et des porphyrines.

Vitamine B6: (pyridoxine) Coenzyme dans le métabolisme des protéines, des hydrates de carbone et des graisses.

Vitamine B12: Source exogène nécessaire pour la synthèse des nucléoprotéines et de la myéline, la reproduction cellulaire, la croissance et le maintien dune érythropoïèse normale.

Vitamine C : Propriétés anti-oxydantes, essentielle pour la formation et le maintien des substances intercellulaires et du collagène, la biosynthèse des catécholamines, la synthèse de la carnitine et des stéroïdes, le métabolisme de lacide folique et de la tyrosine.

Acide folique : Source exogène nécessaire pour la synthèse des nucléoprotéines et le maintien dune érythropoïèse normale.

Biotine : Liée à au moins quatre enzymes, intervient dans le métabolisme énergétique dont la néoglucogenèse.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

Chez les patients traités par CERNEVIT, les concentrations plasmatiques en vitamines A, D et E retrouvent un taux normal et sy maintiennent pendant la nutrition parentérale à long terme.

Les propriétés pharmacocinétiques de CERNEVIT sont celles de chacune des 12 vitamines entrant dans sa composition. Les propriétés principales sont les suivantes :

Vitamine A : Taux sériques normaux compris entre 80-300 UI/ml ; liée à une protéine ; éliminée principalement par voie biliaire et aussi par voie urinaire.

Vitamine D : Active après hydroxylation dans le foie et le rein; liée à une protéine ; excrétée essentiellement par voie biliaire et également par voie urinaire.

Vitamine E : Transportée dans le sang par les lipoprotéines ; convertie en lactone dans le foie et excrétée principalement par voie urinaire.

Vitamine B1 : (thiamine) : Transporté à 90 % par les globules rouges ; dans le plasma, majoritairement liée à lalbumine ; principalement excrétée par voie urinaire.

Vitamine B2 : (riboflavine) : Liée à des protéines dans le plasma ; taux plasmatiques très variables ; excrétée principalement par voie urinaire sous forme libre ou de métabolites.

Vitamine B3 : (PP) Trouvée sous forme acide ou amide dans le plasma ; excrétée dans les urines sous forme libre ou de métabolites.

Vitamine B5 : (acide pantothénique) : Présente sous forme libre ou de coenzyme A dans le plasma et les globules rouges ; excrétée par voie urinaire.

Vitamine B6 : (pyridoxine) Métabolisée dans le foie et éliminée par voie urinaire.

Vitamine B12 : Taux sériques normaux de 200-900 pg/ml ; liée aux protéines ; stockée dans le foie ; distribuée dans le lait maternel ; 50 à 90 % de lapport sont éliminés par voie urinaire.

Vitamine C : Réabsorption rénale tubulaire totale aux concentrations normales (8 à 14 mg/l) ; au-delà, lexcès est excrété par voie urinaire.

Acide folique : Concentrations sériques normales 0,005-0,015 μg/ml ; distribution dans tous les tissus ; métabolisé et stocké dans le foie ; à doses élevées, réabsorption rénale tubulaire insuffisante et excrétion par voie urinaire.

Biotine : Trouvée sous forme libre ou liée à des protéines dans le plasma ; stockée principalement dans le foie, et excrétée essentiellement non transformée par voie urinaire.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Aucune étude préclinique spécifique na été effectuée avec CERNEVIT.

Les études de sécurité préclinique effectuées sur chaque composant de CERNEVIT nont pas révélé de risque potentiel pour une utilisation dans lespère humaine.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Glycine, acide glycocholique, lécithine de soja, hydroxyde de sodium, acide chlorhydrique.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

CERNEVIT peut ne pas être compatible ou stable quand il est mélangé à des solutions de nutrition parentérale (qui sont typiquement constituées dacides aminés, de glucose et démulsions lipidiques) ou dautres additifs tels que les électrolytes ou les oligoéléments.

·Ne pas ajouter dautres médicaments ou substances sans vérifier au préalable la compatibilité et la stabilité de la préparation finale.

·Les médicaments qui ne sont pas compatibles avec CERNEVIT ne doivent pas être coadministrés à travers la même ligne de perfusion (par exemple via un connecteur en Y) mais via des lignes intraveineuse séparées.

·Des incompatibilités entre les vitamines et dautres médicaments, notamment certains antibiotiques et oligoéléments ont été décrites. Les exemples incluent :

oLa vitamine A et la thiamine présentes dans CERNEVIT peuvent réagir avec les bisulfites des solutions de nutrition parentérale (par exemple lors dun mélange) conduisant à une dégradation de la vitamine A et de la thiamine.

oUne augmentation du pH de la solution peut accélérer la dégradation de certaines vitamines. Cela doit être pris en compte lors de lajout de solutions alcalines au mélange contenant CERNEVIT.

oLa stabilité de lacide folique peut être altérée par des concentrations élevées en calcium dans le mélange.

Se référer aux références de compatibilités appropriées et aux guidelines autant que nécessaire. Cette spécialité pharmaceutique ne doit pas être mélangée avec dautres médicaments, sauf si des études de compatibilités et de stabilité ont été réalisées ; se référer à la rubrique 6.6 pour plus dinformations.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

2 ans

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

Conserver le flacon dans lemballage extérieur.

Après reconstitution, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 25 °C.

Dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. En cas dutilisation non immédiate, la durée et les conditions de conservation après reconstitution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de lutilisateur et ne devraient pas normalement dépasser 24 heures entre 2 °C et 8 °C, sauf si la reconstitution a été effectuée dans des conditions dasepsie contrôlées et validées.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Poudre en flacon (verre brun de type I) ; boîte de 1, 10 ou 20.

Poudre en flacon (verre brun type I) muni dun set de transfert BIO-SET ; boîte de 1, 10 ou 20.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

·Des conditions aseptiques doivent être respectées durant la reconstitution et la préparation dun adjuvant de nutrition parentérale.

·Ne pas utiliser si le conditionnement est abimé.

·Mélanger doucement pour dissoudre la poudre lyophilisée.

·Avant de transférer depuis le flacon, CERNEVIT doit être complètement dissous.

·Ne pas utiliser le produit si la solution reconstituée nest pas limpide.

·Mélanger soigneusement la solution finale lorsque CERNEVIT est utilisé comme adjuvant dans l'alimentation parentérale.

·Après lajout de CERNEVIT à une solution de nutrition parentérale, vérifier tout changement anormal de couleur et/ou lapparition de précipités, de complexes insolubles ou de cristaux.

·Toute portion inutilisée de CERNEVIT reconstitué doit être jetée et ne doit pas être gardé pour un usage ultérieur.

·Tout médicament inutilisé ou déchet doit être éliminé selon les exigences locales.

Cette spécialité pharmaceutique ne doit pas être mélangée avec dautres médicaments sauf si la compatibilité et la stabilité du mélange ont été démontrées (voir rubrique 4.2 Posologie et mode dadministration). Dans ce cas, veuillez contacter le fabricant pour obtenir des informations complémentaires.

La compatibilité des solutions administrées simultanément par la même tubulure doit être vérifiée (se référer à la section 6.2).

CERNEVIT (flacon sans BIO-SET)

A laide dune seringue, injecter dans le flacon 5 ml deau pour préparations injectables ou de solution de glucose 5 % ou de chlorure de sodium à 0,9 %.

Agiter légèrement pour dissoudre la poudre.

La solution obtenue est de couleur jaune-orangé.

CERNEVIT BIO-SET

CERNEVIT BIO-SET permet une reconstitution directe dans les poches (poches en plastique simple ou multi-compartiment) comportant un site de supplémentation

Poche simple :

1. Enlever le capuchon en le tournant puis en le tirant pour casser la bague de sécurité.

2. Connecter directement le BIO-SET au site de supplémentation de la poche

3. Appliquer une pression sur la partie mobile transparente du BIO-SET pour perforer le bouchon en caoutchouc du flacon.

4. Tenir en position verticale le système connecté (CERNEVIT BIO-SET/poche de perfusion), la poche étant au-dessus. Presser doucement la poche de perfusion plusieurs fois pour transférer de la solution dans le flacon (environ 5 ml). Agiter le flacon pour dissoudre CERNEVIT.

5. Retourner le système connecté en le tenant verticalement la poche étant en bas. Presser doucement la poche de perfusion plusieurs fois pour faire passer lair de la partie supérieure de la poche dans le flacon, permettant ainsi le retour de la solution dans la poche de perfusion.

6. Répéter les instructions 4 et 5 jusquà ce que le flacon soit vide

7. Retirer le flacon de CERNEVIT BIO-SET et le jeter.

8. Mélanger doucement.

Poche multi-compartiment :

La reconstitution de CERNEVIT BIO-SET doit être effectuée avant la reconstitution de la poche multi-compartiment (avant ouverture des soudures non permanentes et avant le mélange du contenu des compartiments).

1. Placer la poche multi-compartiment sur un plan de travail

2. Enlever le capuchon de CERNEVIT BIO-SET en le tournant puis en le tirant pour casser la bague de sécurité

3 Connecter directement le BIO-SET au site de supplémentation de la poche multi-compartiment

4. Appliquer une pression sur la partie mobile transparente du BIO-SET pour perforer le bouchon en caoutchouc du flacon

5. Tenir le flacon verticalement partie supérieure vers le haut. Presser doucement le compartiment plusieurs fois pour transférer de la solution dans le flacon (environ 5 ml). Agiter le flacon pour dissoudre CERNEVIT.

6. Retourner le système connecté en tenant le flacon verticalement partie supérieure vers le bas. Presser doucement le compartiment plusieurs fois pour faire passer lair de la partie supérieure du compartiment dans le flacon permettant ainsi le retour de la solution dans la poche de perfusion.

7. Répéter les étapes 5 et 6 jusquà ce que le flacon soit vide.

8. Retirer le flacon de CERNEVIT BIO-SET et le jeter.

9. Enfin, reconstituer la poche multi-compartiment

10. Mélanger en retournant la poche au moins 3 fois.

Avertissement :

Faire attention à ce que le BIO-SET ne se déconnecte pas du site de supplémentation pendant tout le processus de reconstitution.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

BAXTER S.A.S

IMMEUBLE BERLIOZ

4 BIS RUE DE LA REDOUTE

78280 GUYANCOURT

FRANCE

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 356 570 2 2: Poudre en flacon (verre brun). boîte de 1

·34009 356 571 9 0: Poudre en flacon (verre brun). boîte de 10

·34009 356 572 5 1: Poudre en flacon (verre brun). boîte de 20

·34009 362 011 1 8: Poudre en flacons (verre brun) + set de transfert BIO-SET. boîte de 1

·34009 362 012 8 6: Poudre en flacons (verre brun) + set de transfert BIO-SET. boîte de 10

·34009 362 013 4 7: Poudre en flacons (verre brun) + set de transfert BIO-SET. boîte de 20

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Date de première autorisation:{JJ mois AAAA}

Date de dernier renouvellement:{JJ mois AAAA}

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

{JJ mois AAAA}

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I

Médicament soumis à prescription médicale.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 29/06/2017

Dénomination du médicament

CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion.

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?

3. Comment utiliser CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : ADDITIFS POUR SOLUTIONS INTRAVEINEUSES / VITAMINES

Code ATC : B05XC

(B : Sang et organes hématopoïétiques)

CERNEVIT est une poudre pour solution injectable ou pour perfusion.

Il contient 12 vitamines :

Rétinol (Vitamine A)

Pyridoxine (Vitamine B6)

Acide ascorbique (Vitamine C)

Thiamine (Vitamine B1)

Biotine (Vitamine B8)

Cholécalciférol (Vitamine D3)

Riboflavine (Vitamine B2)

Acide folique (Vitamine B9)

Alpha-tocophérol (Vitamine E)

Acide pantothénique (Vitamine B5)

Cyanocobalamine (Vitamine B12)

Nicotinamide (Vitamine PP)

CERNEVIT est un complément en vitamines pour les patients nourris par voie intraveineuse (par une perfusion).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion:

·Si vous êtes allergique (hypersensible) aux substances actives ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, en particulier à la vitamine B1, ou aux protéines de soja ou protéines darachides (voir rubrique 6 «Contenu de lemballage et autres informations »).

·Si vous avez moins de 11 ans.

·Si vous avez dans votre sang un excès de lune des vitamines contenues dans CERNEVIT (hypervitaminose) (voir rubrique 6).

·Si vous avez un excès de calcium dans votre sang (hypercalcémie sévère), dans vos urines (hypercalciurie), un traitement, une maladie et/ou des troubles entraînant une hypercalcémie sévère et/ou une hypercalciurie (ex., cancer, métastase osseuse, excès dhormone parathyroïdienne, granulomatose [tissu inflammatoire], etc).

·Si vous prenez de la vitamine A ou des dérivés de la vitamine A (rétinoïdes).

Avertissements et précautions

Informez votre médecin, pharmacien ou infirmier/ère avant dutiliser CERNEVIT :

·Si vous avez une maladie du foie,

·Si vous avez une maladie des reins,

·Si vous êtes épileptique,

·Si vous avez la maladie de Parkinson.

Réactions dhypersensibilité

Des réactions allergiques aux vitamines B1, B2, B12, à lacide folique et la lécithine de soja contenus dans CERNEVIT, dintensité légère à sévère, ont été rapportées.

Des réactions allergiques croisées entre les protéines de soja et darachides ont été observées.

Si vous présentez des symptômes dune réaction allergique tels que transpiration, fièvre, frissons, maux de tête, éruption cutanée, urticaire, rougeur de la peau ou difficulté à respirer, informez-en immédiatement votre médecin ou votre infirmier/ère. Il/Elle arrêtera la perfusion et prendra les mesures durgence nécessaires.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Vous ne devez pas prendre de médicaments contenant de la vitamine A ou des dérivés de la vitamine A (rétinoïdes) pendant le traitement par CERNEVIT en raison du risque dhypervitaminose A (excès de vitamine A dans votre sang) (voir rubrique 3 « Comment utiliser CERNEVIT »)

Interactions avec les tests de laboratoire

Lacide ascorbique peut interférer avec les systèmes de contrôle du glucose sanguin et urinaire.

CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion avec des aliments, boissons et de lalcool

Il ny a pas dinformation disponible sur les effets de CERNEVIT avec des aliments, des boissons ou de lalcool.

Grossesse, allaitement et fertilité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Grossesse

Vous pouvez recevoir CERNEVIT pendant la grossesse si nécessaire, à condition que lindication et les posologies soient respectées afin déviter un surdosage en vitamines.

Allaitement

Lutilisation de CERNEVIT nest pas recommandée si vous allaitez.

Si vous allaitez pendant que vous prenez CERNEVIT, votre bébé risque de faire un surdosage en vitamine A.

Fertilité

Il ny a pas de données disponibles sur les effets de CERNEVIT sur la fertilité masculine ou féminine.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Il ny a pas dinformation disponible sur les effets de CERNEVIT sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

CERNEVIT contient de la lécithine de soja comme excipient.

3. COMMENT UTILISER CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?  Retour en haut de la page

CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion, est réservé à ladulte et à lenfant de plus de 11 ans.

CERNEVIT vous sera administré par un professionnel de santé. Vous recevrez normalement CERNEVIT par une perfusion dans une veine.

La dose recommandée est de 1 flacon par jour.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Sans objet.

Si vous avez utilisé plus de CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion que vous nauriez dû :

Dans ce cas, les signes dun surdosage en CERNEVIT sont essentiellement ceux dun surdosage en vitamine A.

·Les signes dun brusque surdosage en vitamine A comprennent :

odes troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements),

odes troubles du système nerveux (maux de tête, gonflement du nerf optique, convulsions) en raison dune augmentation de la pression dans votre tête,

odes troubles psychiatriques (irritabilité),

odes troubles de la peau (chute retardée des squames de la peau).

·Les signes dun surdosage à long terme en vitamine A comprennent :

odes maux de tête en raison dune augmentation de la pression dans votre tête,

odes troubles osseux (gonflements sensibles ou douloureux au niveau des extrémités de vos membres).

Signes deffets neurotoxiques :

Une hypervitaminose et une toxicité (neuropathie périphérique, mouvements involontaires) de la pyridoxine (vitamine B6) ont été rapportées chez des patients recevant des doses élevées durant une période prolongée, et chez des patients hémodialysés chroniques recevant des polyvitamines, par voie intraveineuse, contenant 4 mg de pyridoxine, administrées trois fois par semaine.

Si vous observez lun de ces signes de surdosage, consultez immédiatement votre médecin. Il pourrait arrêter votre perfusion de CERNEVIT.

Si vous oubliez dutiliser CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Sans objet.

Si vous arrêtez dutiliser CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Sans objet.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de ce médicament, demandez plus dinformations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés avec une fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

·réactions allergiques sévères et pouvant mettre en jeu le pronostic vital,

·augmentation des taux denzymes hépatiques.

Si vous présentez des symptômes dune réaction allergique tels que sueurs, fièvre, frissons, maux de tête, éruptions cutanées, urticaire, rougeur cutanée ou des difficultés respiratoires, prévenez votre médecin immédiatement. Il/elle arrêtera la perfusion et prendra les mesures durgences nécessaires.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à <votre médecin> <ou> <,> <votre pharmacien> <ou à votre infirmier/ère>. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Nutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

Conserver le flacon dans lemballage extérieur.

Après reconstitution, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 25 °C. Dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. En cas dutilisation non immédiate, la durée et les conditions de conservation après reconstitution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de lutilisateur et ne devraient pas normalement dépasser 24 heures entre 2 °C et 8 °C, sauf si la reconstitution a été effectuée dans des conditions dasepsie contrôlées et validées.

Ne jetez aucun médicament au tout à légout ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion  Retour en haut de la page

Les substances actives sont :

Un flacon de 5 ml contient :

Rétinol (Vitamine A)..... 3500 UI

sous forme de palmitate de rétinol

Cholécalciférol (Vitamine D3)........ 220 UI

Alpha-tocophérol (Vitamine E)... 11,200 UI

quantité correspondant à DL alpha-tocophérol.......... 10,200 mg

Acide ascorbique (Vitamine C).............. 125,000 mg

Thiamine (Vitamine B1) ............ 3,510 mg

sous forme de Tétrahydrate de cocarboxylase........... 5,800 mg

Riboflavine (Vitamine B2) .......... 4,140 mg

sous forme de phosphate sodique de riboflavine dihydraté......... 5,670 mg

Pyridoxine (Vitamine B6)........... 4,530 mg

sous forme de chlorhydrate de pyridoxine.. 5,500 mg

Cyanocobalamine (Vitamine B12).............. 0,006 mg

Acide folique (Vitamine B9)........ 0,414 mg

Acide pantothénique (Vitamine B5).......... 17,250 mg

sous forme de dexpanthénol.... 16,150 mg

Biotine (Vitamine B8). 0,069 mg

Nicotinamide (Vitamine PP)..... 46,000 mg

·Les autres composants sont :

Glycine, acide glycocholique, lécithine de soja, hydroxyde de sodium, acide chlorhydrique.

CERNEVIT contient 24 mg de sodium (1 mmol) par flacon. Cette teneur doit être prise en compte chez les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

Quest-ce que CERNEVIT, poudre pour solution injectable ou pour perfusion et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous forme de poudre pour solution injectable ou pour perfusion, lyophilisée jaune orangée.

CERNEVIT est disponible en flacon de verre marron. Pour préparer votre perfusion, votre professionnel de santé peut utiliser le BIO-SET, un dispositif qui aide à reconstituer CERNEVIT.

Boîte de 1, 10 ou 20 flacons.

Boîte de 1, 10 ou 20 flacons avec set de transfert BIO-SET.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

BAXTER S.A.S

IMMEUBLE BERLIOZ

4 BIS RUE DE LA REDOUTE

78280 GUYANCOURT

FRANCE

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

BAXTER S.A.S

IMMEUBLE BERLIOZ

4 BIS RUE DE LA REDOUTE

78280 GUYANCOURT

FRANCE

Fabricant  Retour en haut de la page

BAXTER S.A.

BOULEVARD R.BRANQUART 80

7860 LESSINES

BELGIQUE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Ce médicament est autorisé dans les Etats membre de lEspace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la réglementation en vigueur.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

MM/AAAA

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

Composition qualitative et quantitative :

1 flacon (5 ml) contient :

Rétinol (Vitamine A) sous forme de palmitate de rétinol 3500 UI

Cholécalciférol (Vitamine D3)........ 220 UI

Alpha-tocophérol (Vitamine E)... 11,200 UI

quantité correspondant à DL alpha-tocophérol........... 10,20 mg

Acide ascorbique (Vitamine C)...... 125 mg

Thiamine (Vitamine B1) .............. 3,51 mg

sous forme de Tétrahydrate de cocarboxylase............. 5,80 mg

Riboflavine (Vitamine B2) ............ 4,14 mg

sous forme de phosphate sodique de riboflavine dihydraté........... 5,67 mg

Pyridoxine (Vitamine B6)............. 4,53 mg

sous forme de chlorhydrate de pyridoxine.... 5,50 mg

Cyanocobalamine (Vitamine B12).............. 0,006 mg

Acide folique (Vitamine B9)........ 0,414 mg

Acide pantothénique (Vitamine B5)............ 17,25 mg

sous forme de dexpanthénol...... 16,15 mg

Biotine (Vitamine B8). 0,069 mg

Nicotinamide (Vitamine PP)........... 46 mg

Les excipients sont : glycine, acide glycocholique, lécithine de soja, hydroxyde de sodium, acide chlorhydrique.

Description de la solution :

La poudre est un gâteau lyophilisé jaune orangé.

Après reconstitution, la solution obtenue est dune couleur jaune-orange.

Posologie et mode dadministration :

Uniquement pour les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 11 ans.

Adultes, adolescents et enfants âgés de plus de 11 ans :

Un flacon par jour.

Personnes âgées :

Aucun ajustement de la posologie adulte nest nécessaire du fait de lâge ; cependant les médecins doivent être avertis de laugmentation du risque de situations qui peuvent affecter la posologie dans cette population comme par exemple des pathologies concomitantes, une polymédication, un état de dénutrition, une altération du métabolisme et en particulier, une atteinte hépatique, rénale ou cardiaque (voir rubrique 4.4) ayant pour conséquence la necessité de diminuer la posologie ou la fréquence dadministration.

Insuffisance rénale et hépatique :

Une supplémentation vitaminique individualisée peut être nécessaire afin de maintenir des taux adéquats de vitamines et de prévenir une toxicité vitaminique (voir rubrique 4.4).

Voie intraveineuse exclusive.

Technique de reconstitution : voir les instructions pour lutilisation et la manipulation ci-dessous.

Après reconstitution : administrer par injection intraveineuse lente (au moins 10 minutes) ou en perfusion dans une solution pour perfusion de glucose à 5% ou de chlorure de sodium à 0,9%.

Ladministration peut être poursuivie pendant la durée de la nutrition parentérale. CERNEVIT peut entrer dans la composition de mélanges nutritifs associant glucides, lipides, acides aminés, électrolytes, sous réserve davoir vérifié préalablement la compatibilité et la stabilité pour chaque mélange nutritif utilisé.

Contre-indications

CERNEVIT ne doit pas être utilisé :

·En cas dhypersensibilité aux substances actives, notamment à la vitamine B1 ou à lun des excipients, mais aussi aux produits à base de protéines de soja (la lécithine présente dans les micelles mixtes est dérivée du soja) ou aux produits à base de protéines darachides.

·Chez le nouveau-né, le nourrisson et lenfant de moins de 11 ans,

·En cas dhypervitaminose à toute vitamine contenue dans cette formulation,

·En cas dhypercalcémie sévère, dhypercalciurie, de traitement, pathologie et/ou troubles entraînant une hypercalcémie sévère et/ou une hypercalciurie (ex., néoplasme, métastase osseuse, hyperparathyroïdie primaire, granulomatose,etc).

·En association avec la vitamine A ou les rétinoïdes (voir rubrique « Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions »)

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Mises en garde

Réactions dhypersensibilité

Des réactions dhypersensibilité systémiques aux constituants de CERNEVIT, dintensité légère à sévère, ont été rapportés (incluant les vitamines B1, B2, B12, lacide folique et la lécithine de soja).

Des réactions allergiques croisées entre les protéines de soja et darachides ont été observées.

La perfusion ou linjection doit être immédiatement arrêtée si des signes ou des symptômes dune réaction dhypersensibilité se développent.

Toxicité des vitamines

·Létat clinique des patients et les concentrations sanguines en vitamine doivent être étroitement surveillées afin déviter un surdosage et des effets toxiques, en particulier avec les vitamines A, D et E et surtout chez les patients qui reçoivent une supplémentation en vitamines provenant dautres sources ou qui utilisent dautres agents augmentant le risque de toxicité des vitamines.

·Cette surveillance est particulièrement importante chez les patients recevant une supplémentation au long cours.

Hypervitaminose A :

·Le risque dhypervitaminose A et de toxicité de la vitamine A (ex., anomalies de la peau et des os, diplopie, cirrhose) est augmenté, par exemple, chez les patients avec une malnutrition protidique, une insuffisance rénale (même en labsence de supplémentation en vitamine A), une insuffisance hépatique, une petite taille (ex., population pédiatrique) et chez les patients sous thérapie chronique.

·Une maladie hépatique aigüe chez les patients ayant des réserves en vitamine A hépatique saturées peut conduire à la manifestation dune toxicité de la vitamine A.

Hypervitaminose D :

·Des apports excessifs en vitamine D peut provoquer une hypercalcémie et une hypercalciurie.

·Le risque de toxicité de la vitamine D est augmenté chez les patients avec une pathologie et/ou des troubles entraînant une hypercalcémie et/ou une hypercalciurie, ou chez les patients sous traitement vitaminique chronique.

Hypervitaminose E :

·Bien que très rarement, des doses excessives de vitamine E peuvent conduire à un ralentissement de la cicatrisation dû à un dysfonctionnement plaquettaire et des anomalies de la coagulation sanguine.

·Le risque de toxicité de la vitamine E est augmenté chez les patients présentant une insuffisance hépatique, un trouble de la coagulation ou traités par des anticoagulants oraux ou chez les patients sous traitement vitaminique chronique.

Précautions d'emploi particulières

Effets hépatiques :

·La surveillance des paramètres de la fonction hépatique est recommandée chez les patients recevant CERNEVIT. Une surveillance particulièrement étroite est recommandée chez les patients présentant un ictère hépatique ou dautres signes de cholestase.

Des augmentations des enzymes hépatiques ont été rapportées chez des patients recevant CERNEVIT, notamment des cas isolés daugmentation de lalanine aminotransférase (ALAT) chez des patients ayant une maladie inflammatoire intestinale.

De plus, une augmentation des taux dacide biliaire (acides biliaires totaux et individuels dont lacide glycocholique) ont été rapportés chez des patients recevant CERNEVIT.

En raison de la présence dacide glycocholique, une administration répétée et prolongée chez les patients présentant un ictère hépatique ou une cholestase biochimiquement significative nécessite une surveillance attentionnée de la fonction hépatique.

·Des troubles hépatobiliaires du type cholestase, stéatose hépatique, fibrose et cirrhose, pouvant entraîner une insuffisance hépatique, ainsi que des cholécystites et lithiases biliaires sont connus pour se développer chez certains patients sous nutrition parentérale (notamment lors dune nutrition parentérale supplémentée en vitamine). Létiologie de ces troubles est considérée comme étant multifactorielle et peut varier en fonction des patients. Les patients développant des paramètres de laboratoire anormaux ou dautres signes de troubles hépatobiliaires doivent être évalués rapidement par un médecin spécialiste des maladies hépatiques afin didentifier les causes et facteurs possibles ainsi que les interventions thérapeutiques et prophylactiques envisageables.

Utilisation chez les patients présentant des troubles de la fonction hépatique :

Une attention particulière doit être portée sur la prévention dune toxicité de la vitamine A car la présence dune maladie hépatique est associée à une sensibilité accrue à la toxicité de la vitamine A, en particulier en association avec une consommation dalcool excessive et chronique (voir aussi « Hypervitaminose A » et « Effets hépatiques » ci-dessus).

Utilisation chez les patients présentant des troubles de la fonction rénale

Les patients présentant une atteinte de la fonction rénale peuvent nécessiter dune supplémentation vitaminique individualisée, en fonction du degré dinsuffisance rénale et de la présence dune affection médicale concomitante. Chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère, une attention particulière devra être accordée sur le maintien dun taux de vitamine D approprié et à la prévention de toute toxicité de la vitamine A.

Surveillance générale

Les quantités totales de vitamines provenant de toutes sources, telles que des sources nutritionnelles, dautres suppléments vitaminiques ou des médicaments contenant des vitamines comme excipients (voir rubrique 4.5) doivent être pris en compte.

Létat clinique du patient et les taux de vitamines doivent être surveillés afin de sassurer du maintien de taux appropriés.

La sensibilité de certaines vitamines, en particulier les vitamines A, B2 et B6, aux rayons ultraviolets (ex., rayons du soleil directs ou indirects) doit être prise en compte. De plus, les pertes de vitamines A, B1, C et E peuvent augmenter avec des taux doxygène élevés dans la solution. Ces facteurs doivent être envisagés si des taux de vitamines adéquats ne sont pas atteints.

Les patients recevant des solutions parentérales multivitaminiques comme unique source de vitamines pendant une période prolongée doivent être surveillés afin de vérifier ladéquation de la supplémentation, notamment :

·la vitamine A chez les patients présentant des escarres, des plaies, des brûlures, un syndrome de lintestin court ou une mucoviscidose

·la vitamine B1 chez les patients dialysés

·la vitamine B2 chez les patients atteints de cancer

·la vitamine B6 chez les patients présentant une insuffisance rénale

·les vitamines dont les besoins individuels peuvent être augmentés en raison dinteractions avec dautres médicaments (voir rubrique 4.5).

Une carence en une ou plusieurs vitamines doit être corrigée par une supplémentation spécifique.

CERNEVIT ne contenant pas de vitamine K, celle-ci devra être administrée séparément si nécessaire.

CERNEVIT contient 24 mg de sodium (1 mmol) par flacon. Cette teneur doit être prise en compte chez les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

Utilisation chez les patients présentant une carence en vitamine B12

Lévaluation des taux de vitamines B12 est recommandée avant de débuter une supplémentation par CERNEVIT chez les patients à risque de carence en vitamine B12 et/ou lorsquune supplémentation est prévue sur plusieurs semaines.

Après plusieurs jours dadministration, les quantités individuelles de cyanocobalamine (vitamine B12) et dacide folique contenues dans CERNEVIT peuvent être suffisantes pour entraîner une augmentation du nombre de globules rouges, de réticulocytes, et des valeurs de lhémoglobine chez certains patients présentant une anémie mégaloblastique associée à une carence en vitamine B12. Ceci peut masquer une carence existante en vitamine B12 qui nécessite de plus grands apports de cyanocobalamine que ceux fournis par CERNEVIT.

Lors de linterprétation des taux de vitamine B12, la possibilité que les prises récentes de vitamine B12 puissent conduire à des taux normaux malgré une carence tissulaire, doit être pris en compte.

Interactions avec les tests de laboratoires

Lacide ascorbique peut interférer avec les systèmes de contrôle du glucose sanguin et urinaire (voir rubrique « Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions »)

Utilisation gériatrique

En général, des ajustements posologiques chez les patients âgés doivent être envisagés (réduction de la dose et/ou allongement des intervalles de doses) en raison de la plus grande susceptibilité de ces patients à présenter une altération des fonctions hépatique, rénale ou cardiaque, des pathologies concomitantes et des traitements médicamenteux.

La compatibilité doit être testée avant mélange à dautres solutions pour perfusion et, tout particulièrement, lors de lajout de CERNEVIT dans des poches de mélanges binaires de nutrition parentérale, associant du glucose, des électrolytes et une solution dacides aminés, ainsi quaux mélanges ternaires associant du glucose, des électrolytes, une solution dacides aminés et des lipides.

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Des interactions entre certaines vitamines contenues dans CERNEVIT et dautres agents doivent être gérées de façon appropriée.

Ces interactions incluent :

·Anticonvulsivants : lacide folique peut augmenter le métabolisme de certains anticonvulsivants tels que le phénobarbital, la phénythoïne, la fosphénythoïne et la primidone, ce qui peut augmenter le risque de crises. Les concentrations plasmatiques des anticonvulsivants doivent être contrôlées en cas dutilisation concomitante de folates et après larrêt des folates.

·Déferoxamine : augmentation du risque augmenté dinsuffisance cardiaque induite par le fer en raison dune augmentation de la mobilisation du fer par une supplémentation supraphysiologique en vitamine C. Pour les précautions spécifiques, se référer au résumé des caractéristiques du produit de la déferoxamine.

·Ethionamide : peut entraîner une carence en pyridoxine.

·Fluoropyrimidines (5-fluorouracil, capécitabine, tégafur) : leur cytoxocité est augmentée lorsquelles sont associées à lacide folique.

·Antagonistes des folates (ex., méthotrexate, sulfasalazine, pyriméthamine, triamtérène, trimethoprime) et doses élevées de catéchines du thé : blocage de la conversion des folates vers ses métabolites actifs et réduction de lefficacité de la supplémentation.

·Antimétabolites du folate (méthotrexate, raltitrexed) : une supplémentation en acide folique peut diminuer les effets de ces antimétabolites.

·Antagonistes de la pyridoxine, incluant la cyclosérine, lhydralazine, lisoniazide, la pénicillamine, la phénelzine : peut entraîner une carence en pyridoxine.

·Rétinoïdes, incluant le bexarotène : augmentation du risque de toxicité en cas dutilisation concomitante de vitamine A (voir rubriques « Contre-indications » et « Mises en gardes spéciales et précautions demploi » : Hypervitaminose A).

·Solution orale de tipranavir : contient 116 UI/ml de vitamine E, ce qui est au-dessus des apports quotidiens recommandés.

·Antagonistes de la vitamine K (ex., warfarine) : amélioration de leffet anticoagulant par la vitamine E.

Interactions avec dautres supplémentations vitaminiques

Certains médicaments peuvent interagir avec certaines vitamines à des doses nettement plus élevées que celles fournies par CERNEVIT. Ceci doit être pris en compte chez les patients recevant des vitamines issues de plusieurs sources ; le cas échéant, les patients devront être surveillés vis-à-vis de ces interactions et pris en charge de façon appropriée.

Autres formes dinteractions

Lacide ascorbique peut interférer avec les systèmes de contrôle du glucose sanguin et urinaire.

Surdosage

Un surdosage aigu ou chronique en vitamines (en particulier A, B6, D et E) peut provoquer une hypervitaminose symptomatique.

Le risque de surdosage est particulièrement élevé si le patient reçoit des vitamines à partir de plusieurs sources et que la supplémentation globale en une vitamine ne correspond pas aux besoins individuels du patient ; ainsi que chez les patients ayant une sensibilité accrue à lhypervitaminose (voir rubrique « Mises en garde spéciales et précautions d'emploi »).

Les signes résultant dun surdosage en CERNEVIT sont essentiellement ceux résultant de ladministration de doses excessives de vitamine A.

Signes cliniques dun surdosage aigu en A (doses supérieures à 150 000 Ul) :

·Affections digestives, céphalées, hypertension intracrânienne, oedème papillaire, affections psychiatriques, irritabilité, voire convulsions, desquamation généralisée retardée.

Signes cliniques dune intoxication chronique (apport prolongé en vitamine A à des doses supraphysiologiques chez un sujet non carencé) :

·Hypertension intracrânienne, hyperostose corticale des os longs et soudure précoce épiphysaire. Le diagnostic est généralement porté sur la constatation de gonflements sous-cutanés sensibles ou douloureux au niveau des extrémités des membres. Les radiographies objectivent un épaississement périosté diaphysaire au niveau du cubitus, du péroné, des clavicules et des côtes.

Signes cliniques deffets neurotoxiques :

·Une hypervitaminose et une toxicité (neuropathie périphérique, mouvements involontaires) de la pyridoxine (vitamine B6) ont été rapportées chez des patients recevant des doses élevées durant une période prolongée, et chez des patients hémodialysés chroniques recevant des polyvitamines, par voie intraveineuse, contenant 4 mg de pyridoxine, administrées trois fois par semaine.

Conduite à tenir en cas de surdosage aigu ou chronique :

·Le traitement dun surdosage en CERNEVIT consiste en larrêt de l'administration de CERNEVIT, et la prise de mesures complémentaires selon létat clinique du patient, telles que la réduction des apports calciques, une augmentation de la diurèse et une réhydratation.

Données pharmaceutiques

Durée de conservation

2 ans

Précautions particulières de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Conserver le flacon dans lemballage.

Après reconstitution, la stabilité physico-chimique a été démontrée pendant 24 heures à 25°C.

Dun point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. En cas dutilisation non immédiate, la durée et les conditions de conservation après reconstitution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de lutilisateur et ne devraient pas normalement dépasser 24 heures entre 2 °C et 8 °C, sauf si la reconstitution a été effectuée dans des conditions dasepsie contrôlées et validées.

Nature et contenu de l'emballage extérieur

Poudre en flacon (verre brun de type I), avec ou sans le BIO-SET.

Boîte de 1, 10 ou 20.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Incompatibilités, précautions particulières délimination et de manipulation (sil y a lieu)

·Des conditions aseptiques doivent être respectées durant la reconstitution et la préparation dun adjuvant de nutrition parentérale.

·Ne pas utiliser si le conditionnement est abimé.

·Mélanger doucement pour dissoudre la poudre lyophilisée.

·Avant de transférer depuis le flacon, CERNEVIT doit être complètement dissous.

·Ne pas utiliser le produit si la solution reconstituée nest pas limpide.

·Mélanger soigneusement la solution finale lorsque CERNEVIT est utilisé comme adjuvant dans l'alimentation parentérale.

·Après lajout de CERNEVIT à une solution de nutrition parentérale, vérifier tout changement anormal de couleur et/ou lapparition de précipités, de complexes insolubles ou de cristaux.

·Toute portion inutilisée de CERNEVIT reconstitué doit être jetée et ne doit pas être gardé pour un usage ultérieur.

·Tout médicament inutilisé ou déchet doit être éliminé selon les exigences locales.

Se référer aux références de compatibilités appropriées et aux guidelines autant que nécessaire.

Cette spécialité pharmaceutique ne doit pas être mélangée avec dautres médicaments sauf si la compatibilité et la stabilité du mélange ont été démontrées. Dans ce cas, veuillez contacter le fabricant pour obtenir des informations complémentaires.

La compatibilité des solutions administrées simultanément par la même tubulure doit être vérifiée. Cette spécialité pharmaceutique ne doit pas être mélangée avec dautres médicaments sauf si la compatibilité et la stabilité du mélange ont été démontrées. Dans ce cas, veuillez contacter le fabricant pour obtenir des informations complémentaires.

La compatibilité des solutions administrées simultanément par la même tubulure doit être vérifiée.

CERNEVIT (flacon sans BIO-SET)

A laide dune seringue, injecter dans le flacon 5 ml deau pour préparations injectables ou de solution de glucose 5% ou de chlorure de sodium à 0,9%.

Agiter légèrement pour dissoudre la poudre.

La solution obtenue est de couleur jaune-orangée.

CERNEVIT BIO-SET

CERNEVIT BIO-SET permet une reconstitution directe dans les poches (poches en plastique simple ou multi-compartiment) comportant un site de supplémentation.

Poche simple :

1. Enlever le capuchon en le tournant puis en le tirant pour casser la bague de sécurité.

2. Connecter directement le BIO-SET au site de supplémentation de la poche

3. Appliquer une pression sur la partie mobile transparente du BIO-SET pour perforer le bouchon en caoutchouc du flacon.

4. Tenir en position verticale le système connecté (CERNEVIT BIO-SET/poche de perfusion), la poche étant au-dessus. Presser doucement la poche de perfusion plusieurs fois pour transférer de la solution dans le flacon (environ 5 ml). Agiter le flacon pour dissoudre CERNEVIT.

5. Retourner le système connecté en le tenant verticalement la poche étant en bas. Presser doucement la poche de perfusion plusieurs fois pour faire passer lair de la partie supérieure de la poche dans le flacon, permettant ainsi le retour de la solution dans la poche de perfusion.

6. Répéter les instructions 4 et 5 jusquà ce que le flacon soit vide

7. Retirer le flacon de CERNEVIT BIO-SET et le jeter.

8. Mélanger doucement.

Poche multi-compartiment :

La reconstitution de CERNEVIT BIO-SET doit être effectuée avant la reconstitution de la poche multi-compartiment (avant ouverture des soudures non permanentes et avant le mélange du contenu des compartiments).

1. Placer la poche multi-compartiment sur un plan de travail

2. Enlever le capuchon de CERNEVIT BIO-SET en le tournant puis en le tirant pour casser la bague de sécurité

3 Connecter directement le BIO-SET au site de supplémentation de la poche multi-compartiment

4. Appliquer une pression sur la partie mobile transparente du BIO-SET pour perforer le bouchon en caoutchouc du flacon

5. Tenir le flacon verticalement partie supérieure vers le haut. Presser doucement le compartiment plusieurs fois pour transférer de la solution dans le flacon (environ 5 ml). Agiter le flacon pour dissoudre CERNEVIT.

6. Retourner le système connecté en tenant le flacon verticalement partie supérieure vers le bas. Presser doucement le compartiment plusieurs fois pour faire passer lair de la partie supérieure du compartiment dans le flacon permettant ainsi le retour de la solution dans la poche de perfusion.

7. Répéter les étapes 5 et 6 jusquà ce que le flacon soit vide.

8. Retirer le flacon de CERNEVIT BIO-SET et le jeter.

9. Enfin, reconstituer la poche multi-compartiment

10. Mélanger en retournant la poche au moins 3 fois.

Avertissement :

Faire attention à ce que le BIO-SET ne se déconnecte pas du site de supplémentation pendant tout le processus de reconstitution.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité