BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable

source: ANSM - Mis à jour le : 17/05/2017

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  Retour en haut de la page

BLEOMYCINE BELLON® 15 mg, poudre pour solution injectable

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  Retour en haut de la page

Sulfate de bléomycine

Quantité exprimée en bléomycine .............. 15 mg*

Azote ............ q.s.p

Pour un flacon de poudre.

* 15 mg dactivité correspond à 15 000 Unités Internationales.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  Retour en haut de la page

Poudre pour solution injectable.

4. DONNEES CLINIQUES  Retour en haut de la page

4.1. Indications thérapeutiques  Retour en haut de la page

·Carcinomes épidermoïdes.

·Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens.

·Carcinomes testiculaires.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  Retour en haut de la page

Veuillez noter que 15 mg dactivité de bléomycine correspond à 15 000 UI.

Posologie

La posologie moyenne est en général de 10 à 20 mg/m2 une à deux fois par semaine (cf. Préparation pour administration intraveineuse) par voie parentérale IV directe ou en perfusion continue, intra-musculaire ou même sous-cutanée jusqu'à une dose cumulative totale de 300 mg qu'il est conseillé de ne pas dépasser. Les doses, de même que la voie d'administration et le rythme des injections, peuvent être modifiées en fonction du protocole décidé pour la tumeur considérée.

Populations spécifiques

Insuffisance rénale

Insuffisant rénal : diminuer la posologie (voir ci-dessous et rubrique 5.2).

Les données disponibles sont limitées dans cette population de patients. Les réductions de doses suivantes sont recommandées chez les patients ayant une clairance de la créatinine < 50 ml/min :

Clairance de la créatinine du patient (ml/min)

Dose de bléomycine (en %)

≥ 50

100

40 à 50

70

30 à 40

60

20 à 30

55

10 à 20

45

5 à 10

40

4.3. Contre-indications  Retour en haut de la page

·Hypersensibilité à la substance active (bléomycine) ou à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

·Insuffisance respiratoire sévère.

·Femme enceinte ou qui allaite.

·En association avec un vaccin vivant atténué et jusqu'à au moins six mois après larrêt de la chimiothérapie (voir rubrique 4.5).

·En association avec le brentuximab (voir rubrique 4.5).

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  Retour en haut de la page

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

BLEOMYCINE BELLON doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant une infection pulmonaire, ou une altération préexistante de la fonction pulmonaire, et chez les patients qui ont reçus une radiothérapie, particulièrement au thorax. La toxicité pulmonaire induite par la bléomycine est dose dépendante. La toxicité pulmonaire est la toxicité limitant la dose de bléomycine. Le risque de toxicités pulmonaires fatales est augmenté chez les personnes âgées (patients âgés de plus de 70 ans), chez les patients insuffisants rénaux, et chez les patients recevant des doses supérieures à celles recommandées, une irradiation pulmonaire concomitante ou antérieure, une administration concomitante doxygène, une chimiothérapie concomitante. Une surveillance étroite de la fonction pulmonaire est requise. En cas de complications pulmonaires (incluant une dyspnée, essoufflement, toux sèche), le traitement par BLEOMYCINE BELLON doit être interrompu et un traitement approprié doit être administré (voir rubrique 4.8).

En cas d'anesthésie nécessitant une assistance ventilatoire, il est recommandé d'éviter la ventilation par oxygène pur qui augmente le risque de toxicité pulmonaire (fibrose en particulier).

Il est recommandé de vérifier régulièrement l'état du parenchyme pulmonaire pour dépister tout risque de lésions à type de fibrose.

La toxicité pulmonaire est moins importante avec la voie continue. La prévention de ces fibroses demande une surveillance régulière, tant clinique que fonctionnelles respiratoires. Elles peuvent exceptionnellement survenir pour des doses cumulatives faibles.

Affections hématologiques et du système lymphatique

En cas de microangiopathie thrombotique (incluant un syndrome hémolytique et urémique), le traitement par la bléomycine doit être immédiatement interrompu et un traitement doit être rapidement instauré (voir rubrique 4.8).

Affections du système immunitaire

En cas de réactions allergiques graves, réactions anaphylactoïdes, ou réactions idiosyncrasiques, le traitement par la bléomycine doit être immédiatement interrompu, car ces évènements peuvent être potentiellement fatals (voir rubrique 4.8).

Affections gastro-intestinales

Les symptômes gastro-intestinaux peuvent être des manifestations précoces de toxicité gastro-intestinale grave (voir rubrique 4.8).

Affections du rein et des voies urinaires

Insuffisance rénale

BLEOMYCINE BELLON doit être utilisé avec précaution chez les patients ayant une insuffisance rénale (clairance de la créatinine < 50 ml/min). Une surveillance attentive de la fonction rénale et un ajustement de la dose si approprié sont recommandés (voir rubrique 4.2 et ci-dessus (Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales)).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  Retour en haut de la page

Interactions communes aux cytotoxiques

Associations contre-indiquées

+ Vaccins vivants atténués

Risque de maladie vaccinale généralisée mortelle.

Lassociation dun cytotoxique avec un vaccin vivant atténué (VVA) est contre-indiquée pendant et jusqu'à au moins six mois après larrêt de la chimiothérapie à lexception de lhydroxycarbamide dans son indication chez le patient drépanocytaire.

Associations déconseillées

+ Phénytoïne (et par extrapolation, fosphénytoïne)

Risque de survenue de convulsions par diminution de labsorption digestive de la phénytoïne par le cytotoxique, ou bien risque de majoration de la toxicité ou de perte defficacité du cytotoxique par augmentation de son métabolisme hépatique par la phénytoïne ou la fosphénytoïne.

Associations faisant l'objet de précautions demploi

+ Antivitamines K

Augmentation du risque thrombotique et hémorragique au cours des affections tumorales. De surcroit, possible interaction entre les AVK et la chimiothérapie. Contrôle plus fréquent de lINR.

Associations à prendre en compte

+ Immunosuppresseurs (ciclosporine, évérolimus, tacrolimus, temsirolimus, sirolimus)

Immunodépression excessive avec risque de syndrome lymphoprolifératif.

Associations liées à la Bléomycine

Associations contre-indiquées

+ Brentuximab

Risque de majoration de la toxicité pulmonaire.

Associations à prendre en compte

Lutilisation concomitante dagent néphrotoxique comme le CDDP altère lélimination de la Bléomycine.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  Retour en haut de la page

Grossesse

Contre-indiqué.

Allaitement

Contre-indiqué.

Fertilité

Sans objet.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  Retour en haut de la page

Certains effets secondaires peuvent indirectement affecter l'aptitude à conduire des véhicules et/ou à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  Retour en haut de la page

La classification des évènements indésirables en fonction de leur fréquence est la suivante : très fréquent (≥1/10), fréquent (≥1/100 et <1/10), peu fréquent (≥1/1000 et <1/100), rare (≥1/10 000 et <1/1000), très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections du système immunitaire

·Fréquent : réactions dhypersensibilité telles que éruption (fréquence indéterminée) (voir rubriques 4.3 et 4.4).

·Fréquence indéterminée : réactions potentiellement fatales : anaphylaxies/ choc anaphylactique, réactions anaphylactoïdes, réactions idiosyncrasiques (voir rubrique 4.3 et 4.4).

Affections de la peau et des tissus sous-cutanés

·Fréquence indéterminée : lésions cutanéomuqueuses régressant spontanément après l'arrêt de la thérapeutique.

·Fréquence indéterminée : pigmentation cutanée (érythème flagellé).

·Fréquence indéterminée : alopécies réversibles (10 à 15 % des cas).

·Fréquence indéterminée : éruption toxiques cutanées.

Affection musculo-squelettiques et systémiques

·Fréquence indéterminée : sclérodermie.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

·Très fréquent : toxicité pulmonaire incluant une maladie interstitielle pulmonaire (fréquent), qui peut progresser vers une fibrose pulmonaire (fréquent) potentiellement fatale.

La fibrose pulmonaire est l'effet indésirable le plus important. Elle est cumulative et survient en général après une dose totale de 300 mg ou plus tôt chez les patients à risques : sujet de plus de 70 ans, antécédent de radiothérapie pulmonaire, fonction rénale altérée, pathologie pulmonaire préexistante, exposition à de l'O2 à forte concentration (anesthésie).

Cette toxicité est symptomatique dans 10 % des cas et mortelle dans 1 % des cas. Le risque augmente avec certaines combinaisons de chimiothérapie : M-BACOD où la vincristine semble majorer la toxicité. La toxicité pulmonaire est moins importante lorsque la bléomycine est administrée en perfusion IV continue.

La prévention de ces fibroses demande une surveillance régulière, tant clinique que fonctionnelle respiratoire.

Elles peuvent exceptionnellement survenir pour des doses cumulatives faibles.

Affections des organes de reproduction et du sein

·Fréquence indéterminée : aménorrhée, azoospermie.

Affections vasculaires

·Fréquence indéterminée : des accidents thromboemboliques artériels (tels infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral ischémique) et des accidents thromboemboliques veineux (tels que thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire) parfois fatals, ont été rapportés chez des patients traités par la bléomycine généralement en association avec dautres anticancéreux.

·Fréquence indéterminée : syndrome de Raynaud pouvant évoluer vers la nécrose.

Affections gastro-intestinales

·Fréquent : nausée, vomissement (voir rubrique 4.4).

·Fréquence indéterminée : diarrhée, iléus paralytique, des ulcères gastro-intestinaux (incluant un ulcère duodénal, du gros intestin/rectal ou gastrique), dysphagie, anorexie, douleur abdominale/douleur épigastrique (voir rubrique 4.4).

·Fréquence indéterminée : lésions cutanéomuqueuses telles que mucite (fréquent) et stomatite (fréquence indéterminée) régressant spontanément après l'arrêt de la thérapeutique (voir rubrique 4.4).

Affections hématologiques et du système lymphatique

·Fréquence indéterminée : microangiopathie thrombotique potentiellement fatale (incluant un syndrome hémolytique et urémique) (voir rubrique 4.4).

·Fréquence indéterminée : toxicité médullaire.

Ce médicament a peu d'effet myélo ou immunosuppresseur.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

·Fréquence indéterminée : nécrose au site dinjection.

·Fréquence indéterminée : réactions hyperthermiques atténuées par les antihistaminiques.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

4.9. Surdosage  Retour en haut de la page

Il ny a pas dantidote connu à la Bléomycine. Les réactions aiguës observées après un surdosage se manifestent par de l'hypotension, de la fièvre, une accélération du pouls et des symptômes généraux de choc. Le traitement est symptomatique et consiste en un contrôle précis de la fonction respiratoire et des paramètres hématologiques. En cas de complications respiratoires, le patient devra être traité par des corticostéroïdes et des antibiotiques à large spectre. Généralement, les réactions pulmonaires à un surdosage (fibrose) sont irréversibles, sauf en cas de diagnostic précoce. La bléomycine ne peut pas être éliminée par dialyse.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  Retour en haut de la page

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique : ANTIBIOTIQUES CYTOTOXIQUES

(L : Antinéoplasiques et immunomodulateurs).

Antinéoplasique cytostatique de la famille des antibiotiques. Il est produit par une souche de Streptomyces verticillus.

Le mécanisme d'action de ce médicament n'est toujours pas clairement élucidé. Il agit essentiellement par cassure simple du double brin de l'ADN.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  Retour en haut de la page

La demi-vie de distribution est d'environ 25 minutes et la demi-vie d'élimination d'environ 4 heures. Après administration intramusculaire, un pic plasmatique un peu plus bas est obtenu (environ 3 heures après l'injection). Les paramètres d'élimination du produit restent identiques à ceux de l'administration intraveineuse. Le médicament, dont le volume de distribution est d'environ 17,5 litres/m2, se répartit rapidement dans tous les tissus de l'organisme où il est plus ou moins rapidement dégradé selon les tissus.

Le produit est éliminé en grande partie par voie rénale, la clairance rénale étant d'environ 23 ml/min/m2. 50 à 70 % de la dose est éliminée par voie urinaire.

5.3. Données de sécurité préclinique  Retour en haut de la page

Non renseignée.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

6.1. Liste des excipients  Retour en haut de la page

Sans objet.

6.2. Incompatibilités  Retour en haut de la page

En labsence détudes de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec dautres médicaments.

6.3. Durée de conservation  Retour en haut de la page

Avant reconstitution : 3 ans.

Après reconstitution : voir rubrique 6.4.

6.4. Précautions particulières de conservation  Retour en haut de la page

Avant reconstitution : à conserver à une température comprise entre +2°C et +8°C.

Après reconstitution : 24 heures, à conserver à une température comprise entre +2°C et +8°C.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   Retour en haut de la page

Flacon en verre incolore de type I de 10 ml, fermé par un bouchon gris en butyle et une capsule en aluminium avec une surcapsule verte en polypropylène. Boîte de 1 ou 10 flacon(s).

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  Retour en haut de la page

Modalités de manipulation

BLEOMYCINE BELLON 15 mg est un agent antinéoplasique ; il doit être manipulé et préparé avec précaution. L'emploi de gants, de lunettes de protection et de masque est recommandé.

En cas de contact cutané avec la solution à diluer ou la solution à perfuser, il convient d'éliminer soigneusement et immédiatement le produit à l'eau et au savon. En cas de contact d'une muqueuse avec la solution à diluer ou la solution à perfuser, celle-ci doit être lavée à grande eau.

Préparation de la solution à perfuser

Dissoudre la bléomycine dans 5 ml de sérum physiologique puis administrer en perfusion veineuse lente (dans du sérum physiologique).

Ne pas mélanger à d'autres médicaments.

Elimination des déchets

Tout le matériel utilisé pour la dilution et l'administration doit être détruit conformément aux procédures classiques hospitalières de traitement des déchets cytotoxiques.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

SANOFI AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  Retour en haut de la page

·34009 301 319 6 1 : poudre pour solution injectable en flacon (verre incolore). Boîte de 1.

·34009 551 759 3 3 : poudre pour solution injectable en flacon (verre incolore). Boîte de 10.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  Retour en haut de la page

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  Retour en haut de la page

Sans objet.

Liste I.

Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou en hématologie ou aux médecins compétents en cancérologie.

Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 17/05/2017

Dénomination du médicament

BLEOMYCINE BELLON® 15 mg, poudre pour solution injectable

Sulfate de bléomycine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant dutiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

·Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à dautres personnes. Il pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?

3. Comment utiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  Retour en haut de la page

Classe pharmacothérapeutique

BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable appartient à une famille de médicaments appelés les antibiotiques cytotoxiques. Ces médicaments empêchent la croissance des cellules cancéreuses.

Indications thérapeutiques

BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable est utilisé pour traiter certains cancers tels que :

·cancer de la peau (carcinomes épidermoïdes),

·cancer des cellules sanguines (lymphomes non hodgkiniens, maladie de Hodgkin),

·cancer des testicules (carcinomes testiculaires).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Nutilisez jamais BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable :

·Si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (la bléomycine) ou à lun des autres composants contenus dans BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable, mentionnés dans la rubrique 6.

·En même temps qu'un vaccin vivant atténué et jusqu'à au moins six mois après l'arrêt de la chimiothérapie.

·En même temps que le brentuximab (médicament utilisé pour traiter le cancer des globules blancs).

·Si vous avez une maladie grave des poumons (insuffisance respiratoire sévère).

·Si vous êtes enceinte.

·Si vous allaitez.

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Avertissements et précautions

L'administration de ce médicament nécessite une surveillance médicale rigoureuse par un professionnel de santé (médecin ou infirmière). La surveillance doit être régulière et repose sur :

·des examens médicaux,

·des examens radiologiques,

·des examens vérifiant le fonctionnement de vos poumons (épreuves fonctionnelles respiratoires).

Prévenez votre médecin si vous avez une infection ou une maladie pulmonaire, une insuffisance rénale, ou si vous avez-eu une radiothérapie, particulièrement au thorax. En effet, des précautions particulières doivent être prises par votre médecin dans ces cas afin de surveiller létat de vos poumons.

Au cours du traitement, prévenez immédiatement votre médecin si vous ressentez :

·Des signes de troubles digestifs tels que nausée, vomissement, diarrhée, ulcères digestifs, difficulté à avaler, perte de l'appétit, douleurs dans le ventre, inflammation de la bouche, bouche rouge et douloureuse. Ces symptômes peuvent être des manifestations précoces de toxicité digestive grave.

·Des signes de maladie des petits vaisseaux tels quune fatigue d'apparition récente (ce qui est la conséquence de la baisse des globules rouges), avec parfois des urines foncées et une jaunisse ; une survenue de taches rouges sur la peau (purpura), traduisant un saignement ; une baisse de la vision, des fourmis ou une diminution de la force au niveau d'un ou plusieurs membres (bras et/ou jambes).

·Des signes de réaction allergique tels quune éruption, ou un malaise brutal, une baisse importante de la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque et une difficulté à respirer.

·Des signes de complications pulmonaires tels que toux sèches et essoufflement.

En cas de doute ne pas hésiter à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable

Vous ne devez jamais utiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable en même temps que :

·un vaccin vivant atténué et jusqu'à au moins six mois après l'arrêt de la chimiothérapie,

·le brentuximab (médicament utilisé pour traiter le cancer des globules blancs).

Sauf avis contraire de votre médecin, vous ne devez pas utiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable si :

·vous avez pris de la phénytoïne ou de la fosphénytoïne (médicaments utilisés pour traiter l'épilepsie).

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable avec des aliments, boissons et de lalcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Vous ne devez en aucun cas utiliser ce médicament si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Certains effets secondaires peuvent indirectement affecter l'aptitude à conduire des véhicules et/ou à utiliser des machines

3. COMMENT UTILISER BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Posologie

Veuillez noter que 15 mg d'activité de bléomycine correspond à 15 000 Ul.

Votre médecin adaptera la dose à administrer selon votre cas, en particulier si vous avez une insuffisance rénale.

Dans tous les cas se conformer strictement à l'ordonnance de votre médecin.

Mode et voie dadministration

Ce médicament sera préparé puis injecté par un professionnel de santé (médecin ou infirmière) :

·soit dans une veine (voie intraveineuse directe ou continue),

·soit dans un muscle (voie intramusculaire),

·soit sous la peau (voie sous-cutanée).

Durée du traitement

Votre médecin définira la durée du traitement selon votre cas.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

Sans objet.

Si vous avez utilisé plus de BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable que vous nauriez dû :

Il ny a pas dantidote connu à la Bléomycine. Les réactions aigües observées après un surdosage se manifestent par de lhypotension, de la fièvre, une accélération du pouls et des symptômes généraux de choc. Le traitement est symptomatique et consiste en un contrôle précis de la fonction respiratoire et des paramètres hématologiques. En cas de complications respiratoires, le patient devra être traité par des corticostéroïdes et des antibiotiques à large spectre. Généralement, les réactions pulmonaires à un surdosage (fibrose) sont irréversibles, sauf en cas de diagnostic précoce. La bléomycine ne peut pas être éliminée par dialyse.

Si vous oubliez dutiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable :

Sans objet.

Si vous arrêtez dutiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  Retour en haut de la page

Comme tous les médicaments, BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

La classification des évènements indésirables en fonction de leur fréquence est la suivante : très fréquent (peuvent affecter plus de 1 personne sur 10), fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10), peu fréquent (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 100), rare (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 1000), très rare (peuvent affecter jusquà 1 personne sur 10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Effets indésirables très fréquents :

·toxicité pulmonaire incluant fréquemment une maladie interstitielle pulmonaire, qui peut fréquemment progresser vers une fibrose pulmonaire, et pouvant mettre votre vie en danger.

Effets indésirables fréquents :

·réactions allergiques,

·maladie des poumons (maladie interstitielle pulmonaire pouvant progresser vers une fibrose pulmonaire) pouvant entraîner des difficultés respiratoires (10% des cas), voire mettre votre vie en danger (1% des cas),

·nausée, vomissement, bouche rouge et douloureuse (mucite) (voir également paragraphe « Avertissements et précautions »).

Effets indésirables dont la fréquence est indéterminée :

·fièvre, atténuée par la prise d'un médicament qui traite les allergies (antihistaminique),

·réactions allergiques telles que éruptions, et réactions de votre organisme à la bléomycine (réactions idiosyncrasiques). Cette réaction est propre à chaque personne.

·exceptionnellement réactions allergiques graves avec notamment un malaise brutal, une baisse importante de la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque et une difficulté à respirer (réactions anaphylactoïdes et choc anaphylactique) pouvant mettre votre vie en danger,

·chute des cheveux (alopécie) dans 10 à 15% des cas, qui régresse après l'arrêt du traitement,

·lésions sur la peau et/ou sur les muqueuses (nez, bouche, oreilles, parties génitales...) qui régressent après l'arrêt du traitement, coloration de la peau (érythème flagellé),

·sclérodermie,

·lésion de la peau à l'endroit où le médicament a été injecté (nécrose au point d'injection),

·atteintes cutanées sévères (par ex. lésions graves, bulles, etc.) pouvant impliquer lensemble de la surface corporelle voire engager le pronostic vital,

·absence de règles (aménorrhée),

·absence de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie),

·troubles de la circulation du sang dans les doigts pouvant évoluer vers la nécrose (syndrome de Raynaud),

·une attaque cérébrale (accident vasculaire cérébral) ou une crise cardiaque (infarctus du myocarde) provoquées par des caillots de sang dans les artères (thromboses artérielles) et pouvant mettre votre vie en danger,

·formation de caillots de sang dans les veines (thromboses veineuses) pouvant inclure une formation de caillots de sang dans une veine profonde (thrombose veineuse profonde) et une obstruction dun vaisseau qui amène le sang aux poumons par un caillot de sang (embolie pulmonaire), pouvant mettre votre vie en danger,

·maladie des petits vaisseaux (microangiopathie thrombotique incluant un syndrome hémolytique et urémique) pouvant mettre votre vie en danger,

·troubles digestifs : diarrhée, occlusion intestinale due à un mauvais fonctionnement de lintestin grêle (iléus paralytique), ulcères digestifs, difficulté à avaler (dysphagie), perte de lappétit (anorexie), douleurs dans le ventre/douleur dans la partie supérieure de labdomen, inflammation de la bouche (stomatite) (voir également paragraphe « Avertissements et précautions »).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable ?  Retour en haut de la page

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Ne pas utiliser BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable après la date de péremption mentionnée sur la boîte.

Avant reconstitution : à conserver à une température comprise entre +2 °C et +8 °C.

Après reconstitution : à conserver 24 heures au maximum, à une température comprise entre +2 °C et +8 °C.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-légout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien déliminer les médicaments que vous nutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lenvironnement

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  Retour en haut de la page

Ce que contient BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable  Retour en haut de la page

·La substance active est :

Bléomycine .......... 15 mg*

Pour un flacon de poudre.

* 15 mg d'activité correspond à 15 000 Unités Internationales.

·Lautre composant est : lazote.

Quest-ce que BLEOMYCINE BELLON 15 mg, poudre pour solution injectable et contenu de lemballage extérieur  Retour en haut de la page

Ce médicament se présente sous la forme de poudre pour solution injectable.

Chaque boîte contient 1 ou 10 flacons de poudre.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

SANOFI AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  Retour en haut de la page

SANOFI AVENTIS FRANCE

82 AVENUE RASPAIL

94250 GENTILLY

Fabricant  Retour en haut de la page

SANOFI AVENTIS DEUTSCHLAND GMBH

BRUNINGSTRASSE 50

INDUSTRIEPARK HOCHST

65926 FRANKFURT AM MAIN

ALLEMAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  Retour en haut de la page

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  Retour en haut de la page

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  Retour en haut de la page

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM (France).

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Source : ANSM

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité