Tétanos

Tétanos : Définition

Le tétanos est une maladie infectieuse qui peut être mortelle. Cette pathologie est causée par la contamination d’une plaie par le bacille de Nicolaier ou Clostridium tetani. En France, le tétanos est une maladie devenue extrêmement rare (environ 5 cas par an), notamment grâce à l’instauration de règles d’hygiène adaptées. Néanmoins, la maladie touche encore un grand nombre de personnes dans les pays en voie de développement avec plus ou moins un demi-million de cas par an. Les nouveau-nés sont les plus concernés.

Publicité
Tétanos : Causes

Le tétanos est une maladie qui se déclare essentiellement chez des personnes qui ne respectent pas les règles d’hygiène élémentaires, suite à une intervention chirurgicale sur une zone infectée, sur une fracture ou suite à un avortement. D’autres cas existent, notamment chez les nouveau-nés qui sont susceptibles de contracter la maladie à partir de l’ombilic si on y applique dessus de la terre comme cela se pratique dans certains pays africains. La maladie peut également se déclarer lorsqu’une plaie est passée inaperçue ou dans le cadre d’une pathologie chronique telle qu’un ulcère par exemple.

Mode de transmission et mécanisme du tétanos
Le tétanos pénètre l’organisme par une lésion cutanée même infime (piqûre de rosier, écharde, égratignure…). Souvent, le bacille de Nicolaier est retrouvé dans le sol des écuries, dans la terre ou sur du fer rouillé.
La plaie, lorsqu’elle est contaminée, va permettre au Clostridium tetani de se développer, il va générer une toxine (la tétanospasmine) qui est à l’origine du tétanos proprement dit. Cette neurotoxine va se propager dans l’ensemble de l’organisme via les réseaux sanguins et lymphatiques. Elle va en même temps pénétrer dans les nerfs et remonter le long de ceux-ci jusqu’à la moelle épinière et au tronc cérébral où elle va bloquer la transmission des informations nerveuses provenant du cerveau. C’est cette toxine qui est à l’origine des symptômes du tétanos.

Tétanos : Symptomes

Après une période d’incubation allant de 3 jours à un mois, le tétanos se déclare par l’apparition d’un trismus, c’est à dire d’un blocage complet de la mâchoire dû à la contraction involontaire des muscles. La mastication est alors douloureuse, voire impossible, et cette contraction entraîne également une grimace assez caractéristique : le rictus sardonique. Une fièvre est présente et elle s’accompagne d’une forte transpiration et de palpitations cardiaques.
Lorsqu’on est en présence d’un tétanos généralisé, le trismus s’accompagne de la contracture de plusieurs groupes musculaires au niveau du cou, du tronc et du dos qui peuvent entraîner des postures en arc de cercle (opisthotonos) assez significatives. Ces contractures extrêmement douloureuses peuvent persister pendant quelques jours et plus elles durent, plus la maladie est grave. Des spasmes généralisés font ensuite leur apparition, le risque est d’aboutir à un étouffement par blocage des muscles respiratoires.

Tétanos : Traitements

Lorsqu’on se trouve en présence d’un tétanos généralisé, une hospitalisation en urgence est nécessaire. Les soins apportés consisteront à nettoyer la plaie ou le foyer infectieux (éventuellement avec des antibiotiques), à administrer du sérum antitétanique et à soulager les contractions musculaires à l’aide de médicaments myorelaxants.
Combinés, ces différents traitements peuvent entraîner une altération de la conscience qui peut aider à limiter la douleur et l’angoisse du patient. Souvent, une assistance respiratoire avec une intubation est nécessaire. Le traitement s’étalera sur 3 à 5 semaines environ.
Dans 80 % des cas, ce traitement contre le tétanos est efficace. Néanmoins, les séquelles sont fréquentes : blocages articulaires, ruptures des muscles et des tendons.

Remarque : en France, la vaccination contre le tétanos est obligatoire dès l’âge de deux mois.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité