Rupture du ligament croisé du genou

Rupture du ligament croisé du genou : Définition

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est liée à l'activité sportive dans le 85% des cas (football, ski, rugby, handball etc.). Elle peut aussi survenir dans n’importe quelle circonstance où le genou est soumis à une entorse brutale. Il s'agit d'une lésion fréquente, invalidante, évolutive.

Publicité
Rupture du ligament croisé du genou : Causes

Plusieurs mécanismes peuvent entraîner une rupture du ligament croisé antérieur. Le plus souvent, il s’agit d’une torsion du genou lors d’une réception d’un saut ou lors d’un changement de direction en courant, le pied restant bloqué au sol. D’autres mécanismes existent en particulier l’hyperextension du genou lors d’un shoot dans le vide par exemple.

Rupture du ligament croisé du genou : Symptomes

Un craquement est ressenti par le patient de même qu'une une sensation de déboîtement. On observe aussi un gonflement immédiat. La douleur est d'intensité variable, parfois expliquée par la présence d'un épanchement qui met en tension la capsule articulaire. La marche est alors difficile voir impossible.

Rupture du ligament croisé du genou : Prévention

Attention aux sports à risques type ski.

Rupture du ligament croisé du genou : Examens

Le diagnostic repose sur l'interrogatoire et l'examen clinique du genou. La ponction d' un épanchement peut montrer la présence du sang (hémarthrose), évocatrice d'une rupture ligamentaire. Un flexum est toujours recherché et le test de Lachman-Trillat peut confirmer la rupture du ligament croisé antérieur. Le test du ressaut ou jerk test ou pivot shift test est plus difficile à rechercher lors de la phase aigue à cause de la douleur. Les radios sont nécessaires pour montrer la présence des lésions osseuses, de fracture de Segond, et pour rechercher une laxité importante. L'IRM est l'examen le plus fiable pour le diagnostic de rupture des ligaments et des ménisques.

Rupture du ligament croisé du genou : Traitements

Le premier traitement consiste à suppléer l’absence de ligament croisé antérieur par une rééducation musculaire et proprioceptive qui permettra au genou de rester stable. La rééducation va développer d’une part la force musculaire des muscles du genou et le fonctionnement global du genou en situation. Le deuxième traitement, chirurgical vise la reconstruction du ligament croisé antérieur grâce à un tendon de voisinage. L’intervention la plus réalisée en France est celle de Kenneth Jones. Elle consiste à prélever sur la rotule, tendon rotulien et le tibia, un transplant formé donc d’une baguette osseuse reliée à une bande de tendon rotulien de 9 à 10 mm de large reliée à une 2e baguette osseuse.

Rupture du ligament croisé du genou : Evolution

La rupture du ligament croisé antérieur entraîne une diminution de la stabilité du genou et a comme conséquence le risque de déboîtements à répétition du genou. Ces déboîtements entraînent des lésions des cartilages et des ménisque aboutissant à moyen terme à une arthrose.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité