Rétinopathie (diabétique et hypertensive)

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Définition

La rétinopathie est un terme générique pour toutes les affections de la rétine qui ne sont pas de nature infectieuse. La rétine est la membrane qui tapisse le fond de l’œil et qui contient les cellules qui captent la lumière et la transforment en influx nerveux. Cette influx nerveux est une information qui passent par le nerf optique pour aller jusqu’au cerveau.

La moindre lésion ou anomalie peut être le signe d’une maladie. Le diabète ou une hypertension artérielle sont souvent en cause. La rétinopathie peut entraîner la cécité.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Causes

Le diabète ou une hypertension artérielle sont les causes les plus fréquentes de rétinopathies. La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité en France avant 55 ans.

- La rétinopathie diabétique: le diabète est la première cause de rétinopathie. C’est une complication qui apparaît parfois très rapidement dès la découverte du diabète (diabète de type 2) ou parfois après plusieurs années de diabète. Il en existe deux formes: la rétinopathie simple se caractérise par un oedème de la rétine dû à des vaisseaux sanguins abîmés et devenus perméables qui laissent échapper du liquide et des lipoprotéines dans la rétine. L’autre forme de la rétinopathie diabétique est proliférante: par réaction au manque d’oxygène provoquée par le diabète, la rétine fabrique de nouveaux vaisseaux qui prolifèrent et sont fragiles, souvent à l’origine d’hémorragies ou de décollement de la rétine.

- La rétinopathie hypertensive: c’est une complication rare de l’hypertension artérielle.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Symptomes

La rétinopathie diabétique entraîne une baisse de l’acuité visuelle progressive quand elle est liée à l’œdème de la rétine, qui peut aller jusqu’à la cécité. La perte de la vision peut au contraire être brutale, par décollement de rétine ou par hémorragie des néovaisseaux dans la rétinopathie proliférante.

La rétinopathie hypertensive est asymptomatique au stade initial, mais avec l’évolution de la maladie, une perte de la vision dans un ou des deux yeux.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Prévention

- Contre la rétinopathie diabétique: il est indispensable de consulter une fois par an l’ophtalmologiste quand on est diabétique pour qu’il effectue un examen appelé 'fond d’oeil'. L’essentiel est de prévenir les hyperglycémies (taux de sucre trop élevé dans le sang) donc de bien contrôler le diabète, ce qui limite ou retarde l’apparition de la rétinopathie.

- Contre la rétinopathie hypertensive: il est important de faire soigner son hypertension, car la rétinopathie hypertensive n’en est qu’une complication. L’exercice régulier, un régime alimentaire approprié, l’abandon du tabac contribuent à la prévention de l’hypertension.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Examens

La rétinopathie diabétique et la rétinopathie hypertensive sont diagnostiquées à peu près de la même façon. L’ophtalmologiste examine la rétine avec un ophtalmolscope, qui projette une lumière vive jusqu’au fond de l’œil. Cela permet au médecin d’observer les artères de la rétine. Il peut également faire une angiographie en fluorescence qui consiste à injecter un colorant dans une veine du bras pour faire des photographies de la rétine afin de rechercher des anomalies vasculaires. Ces examens permettent de mettre en évidence des hémorragies, des anévrysmes, des vaisseaux trop dilatés ou rétrécis, ou des plaques de cholestérol sur la paroi des vaisseaux sanguins de la rétine, et bien d’autres anomalies encore.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Traitements

Lorsque la rétinopathie diabétique est proliférante, on propose la photocoagulation par laser: le faisceau de lumière est délivré en des endroits précis de l’œil pour coaguler les zones ischémiques qui sont à l’origine des nouveaux vaisseaux anormaux et dangereux pour l’œil ou pour coaguler ces vaisseaux. Ce traitement permet de détruire les vaisseaux endommagés et d’éviter qu’il s’en forme de nouveaux. On ne recouvre pas le degré de vision perdu (car les tissus nerveux ne se régénèrent pas), mais on arrête l'évolution de la maladie.

En cas d’hémorragie du vitrée, une opération de microchirurgie, la vitrectomie, peut être réalisée. Elle consiste en une ablation du vitré envahi de sang (substance visqueuse qui se trouve entre la rétine et le cristallin).
La rétinopathie hypertensive est réversible sous traitement médicamenteux si elle est découverte à temps.

Rétinopathie (diabétique et hypertensive) : Evolution

Les rétinopathies diabétique et hypertensive peuvent conduire à la cécité en l’absence de traitement.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité