Presbyacousie

Presbyacousie : Définition

La presbyacousie est une altération de l’audition liée au vieillissement. Cette baisse de l’audition touche la population de façon inégale probablement du fait de facteurs génétiques encore incomplètement élucidés.

Publicité
L’oreille externe (le pavillon et le conduit auditif) et l’oreille moyenne (tympan et osselets) sont peu touchées par le vieillissement. L’oreille interne (cochlée) et les voies nerveuses auditives sont, elles, plus sensibles au temps.

Presbyacousie : Causes

La diminution du nombre de cellules neuro-sensorielles (qui transmettent l’influx auditif au cerveau) et la diminution du nombre de neurones du nerf auditif est responsable d’une baisse de l’audition mais également de troubles de la discrimination des sons (le sujet entend mais ne sait pas ce qu’il entend).

Cette diminution de la qualité de l’audition touche environ 50 % de la population âgée de plus de 65 ans.

Presbyacousie : Symptomes

La surdité :

La dégradation de l’acuité auditive est lentement progressive et devient gênante vers l’âge de 70 ans. On note souvent au début une baisse de l’intelligibilité de la parole, en particulier dans le bruit (difficulté à discriminer ce que dit quelqu’un au milieu d’autres personnes qui parlent).

Les acouphènes et vertiges :

Cette baisse de l’audition est associée fréquemment à des acouphènes (bruits anormaux entendus uniquement par le patient), et des sensations de vertiges. Ces sensations peuvent être liées au vieillissement du vestibule (partie de l’oreille interne qui renseigne sur la position de la tête dans l’espace) mais également aux atteintes neurologiques de la sénescence.

Presbyacousie : Prévention

Si, comme pour l’ensemble de l’organisme, le vieillissement de l’oreille interne est un processus inéluctable, certains facteurs peuvent fragiliser l’oreille ou aggraver une baisse de l’audition.

Ainsi les atteintes infectieuses et inflammatoires de l’oreille (otites...), les maladies générales (diabète, augmentation du taux de cholestérol,...), les agressions liées au mode de vie (tabac, alcool, médicaments et surtout travail dans le bruit) sont responsables d’aggravation de la presbyacousie.

Des études américaines récentes ont mis en évidence une apparition plus précoce de la presbyacousie.

Ils la rattachent à une utilisation immodérée et à un niveau sonore excessif des baladeurs musicaux.

Presbyacousie : Examens

L’audiométrie tonale consiste à faire entendre des sons par l’intermédiaire d’un casque ou d’un vibrateur et permettre de définir le seuil auditif du patient (c’est-à-dire le son le plus faible qu’il entend pour chaque fréquence).

Cet examen montre généralement une atteinte prédominante sur les sons aigüs au début de l’évolution.

L’audiométrie vocale consiste, elle, à faire entendre des syllabes ou des mots et à les faire répéter par le patient.

Elle met précocement en évidence des difficultés de discrimination entre des mots semblables.

Les potentiels évoqués auditifs : cet examen est surtout utile pour le diagnostic d’autres maladies qui peuvent revêtir la même symptomatologie.

Presbyacousie : Traitements

Les traitements visent soit à ralentir l’évolution naturelle du vieillissement de l’oreille soit à palier à ce déficit par une prothèse.

Le traitement médical vise surtout à corriger les troubles du métabolisme (diabète, augmentation du taux de cholestérol) qui peuvent aggraver la surdité.

Les autres médicaments : vasodilatateurs, anti-sérotoninergiques, alpha-bloquants, dopaminergiques, antiagrégants... ont une efficacité difficile à mettre en évidence. Ils peuvent donner de bons résultats à l’échelle individuelle.

L’appareillage prothétique est fonction de la gêne et de la demande du patient et de son entourage. Il nécessite un bilan audiométrique complet réalisé par un audioprothésiste.

Les réglages de prothèse peuvent être délicats et il est important d’essayer sa prothèse pendant plusieurs jours avant d’en faire l’acquisition.

L’appareillage des deux oreilles (binaurale) apporte un confort supérieur, mais génère un coût élevé. Le suivi audio prothétique doit être régulier et attentif. Plus l’appareillage est précoce, meilleur est le résultat.

Enfin, la miniaturisation des systèmes d’appareillage permet actuellement de réaliser des prothèses invisibles.

Presbyacousie : Evolution

L’évolution est généralement lente et progressive.

Parfois la gène est mineure malgré un déficit auditif important si celui-ci ne touche que certaines fréquences.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité