Pleurésie

Pleurésie : Définition

Une pleurésie est l’inflammation de la plèvre, la membrane qui enveloppe les poumons. Il existe plusieurs types de pleurésies selon qu’elles présentent un épanchement liquidien ou non et selon qu’elles sont aiguës ou chroniques.

Publicité
Pleurésie : Causes

Une pleurésie est une infection généralement due à une bactérie (un streptocoque, un staphylocoque…). Elle peut également être consécutive à une tuberculose ou, comme c’est le cas pour 50 % d’entre elles, à un cancer. Dans environ un cas sur dix, l’origine des pleurésies reste inconnue.
Dans une pleurésie, deux mécanismes existent. Soit la pleurésie est dite sèche, soit elle s’accompagne d’un épanchement liquidien. Dans le second cas, le plus fréquent, du liquide apparait entre les deux feuillets qui constituent la plèvre. Le liquide en question peut être clair, composé de sang ou de pus.
Les pleurésies chroniques sont des pleurésies avec épanchement qui ne guérissent pas ou des pleurésies sèches qui laissent des séquelles respiratoires.

Pleurésie : Symptomes

Classiquement, une pleurésie entraîne une gêne et des difficultés respiratoires, une douleur thoracique au côté, une toux sèche et de la fièvre en cas d’infection. La douleur peut être très violente et irradier dans l’épaule du même côté. Ces symptômes sont aggravés au changement de position.

Pleurésie : Examens

À l’examen, le médecin constate que le thorax est moins souple d’un des deux côtés et que sa mobilité est moindre au cours de la respiration. L’auscultation pulmonaire est également assez significative et, au besoin, la radiographie permettra de confirmer le diagnostic. On peut également procéder à une ponction pour analyser le liquide.
Si l’origine de la pleurésie est un cancer, on retrouvera les signes généraux tels qu’une altération de l’état général, un amaigrissement…

Pleurésie : Traitements

Pour traiter correctement une pleurésie, il faut s’attacher à soigner sa cause. De façon générale, le pronostic est bon (certaines pleurésies peuvent même régresser spontanément) excepté dans les cas de cancer où l’évolution reste plus incertaine.
Le traitement est fonction de la cause : il consiste à administrer des antibiotiques, des antituberculeux ou traiter le cancer. Pour limiter les douleurs, on peut soit mettre en place des bandages thoraciques, soit réaliser un drainage du liquide pleural pour permettre au patient de retrouver une bonne fonction respiratoire.
Les pleurésies chroniques peuvent parfois être traitées chirurgicalement.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité