Parodontite

Parodontite : Définition

La parodontite est une pathologie inflammatoire qui touche les gencives, le cément (le tissu qui recouvre la dentine au niveau de la racine des dents), le ligament alvéolo-dentaire qui entoure la racine et l’os alvéolaire qui entoure et maintient la dent sur l’os maxillaire. Les parodontites chroniques sont relativement fréquentes puisque près de 85 % de la population en souffre avec une intensité plus ou moins grande. Elles affectent généralement des hommes d’une trentaine d’années et sont à l’origine de 70 % des déchaussements dentaires. Il existe néanmoins une forme de parodontite juvénile aiguë qui concerne les adolescents.

Publicité
Parodontite : Causes

Les parodontites sont des inflammations causées par la plaque dentaire et le tartre. En effet, la plaque dentaire est essentiellement composée de bactéries et ce sont certaines espèces telles que les Actinobacillus, les Bactéroides, les Porphyromonas ou les Fusobacteriums, par exemple, qui, en infectant la gencive, vont être à l’origine des parodontites. Certains facteurs vont favoriser l’apparition de cette plaque dentaire et de ce tartre. Ce sera notamment le cas du tabac qui augmente considérablement les risques et la sévérité des parodontites, la malnutrition, le stress, certains médicaments tels que les anxiolytiques, les troubles hormonaux, le diabète (trois fois plus de risque de développer une parodontite) ou encore des traitements de dentisterie mal réalisés. Un facteur héréditaire existe également. La parodontite juvénile aiguë, elle, est consécutive à une déficience du système immunitaire.

Parodontite : Symptomes

Des symptômes inflammatoires et un déchaussement dentaire
La parodontite, en tant qu’inflammation, présente des signes inflammatoires classiques. La gencive sera rouge, enflée et particulièrement douloureuse. Elle aura tendance à saigner au contact, en particulier au cours du brossage des dents. Souvent, les collets sont sensibles. La parodontite provoque également une mauvaise haleine (halitose).
Dans les cas plus sévères (parodontite agressive), on observe des dents qui bougent dans leur logement puis un déchaussement dentaire en raison d’une détérioration du tissu de soutien. Les premières dents concernées sont généralement les incisives du maxillaire inférieur et les premières molaires.
En cas de parodontite chronique, l’évolution se fait sur plusieurs dizaines d’années, sous forme de crises de parodontites aiguës. Quant à la parodontite juvénile aiguë, elle provoque d’importantes douleurs gingivales et elle s’accompagne d’une altération de l’état général et d’une fièvre.

Parodontite : Traitements

Le traitement des parodontites est indispensable pour éviter de perdre ses dents. Il commence généralement par un détartrage des racines dentaires destiné à stopper la progression du tartre. Si cela est nécessaire, on comble chirurgicalement les zones dans lesquelles du tissu a été détruit. On peut procéder à des greffes de gencives, à la mise en place de corail au niveau des lésions osseuses, etc.
Pour corriger les parodontites juvéniles aiguës, on administre très souvent des antibiotiques. Pour ce qui est des parodontites chroniques, il faut mettre en place une hygiène dentaire irréprochable avec un brossage régulier, deux fois par jour (utiliser du fil dentaire est également recommandé). Il faut également faire procéder à un détartrage méticuleux tous les trois mois pour éviter les dépôts de tartre. Une telle hygiène permet d’éviter jusqu’à 90 % des parodontites.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité