Oesophagite

Oesophagite : Définition

L’œsophagite, comme son nom l’indique, est une inflammation de l’œsophage. Cette pathologie, qui peut être aiguë ou chronique est relativement fréquente. Elle est généralement due à un reflux gastro-œsophagien (RGO) ou à une hernie hiatale n’ayant pas été traités. Néanmoins d’autres formes d’œsophagites ayant d’autres origines existent également.

Publicité
Oesophagite : Causes

L’œsophagite est une pathologie inflammatoire de l’œsophage qui peut avoir des origines diverses. Il existe notamment des œsophagites caustiques, des œsophagites infectieuses et des œsophagites peptiques (ou par reflux), qui ont chacune leur propre cause.

Œsophagites caustiques
Les œsophagites caustiques sont dues à l’ingestion d’un liquide caustique tel que de la soude par exemple. Ce toxique va littéralement brûler la muqueuse de l’œsophage et le léser très sérieusement. La lésion sera d’autant plus grave qu’en cherchant à se reconstituer, l’œsophage va en même temps se scléroser et se rétrécir.

Œsophagites infectieuses
L’origine des œsophagites infectieuses est essentiellement virale ou mycosique et dans de très rares cas seulement, bactérienne. Les œsophagites infectieuses virales font souvent leur apparition au cours du sida et les mycosiques suite à un traitement par corticostéroïdes ou par antibiotiques au long cours.

Œsophagites peptiques
Les œsophagites peptiques sont des inflammations œsophagiennes dues à des remontées acides depuis l’estomac jusque dans l’œsophage : des reflux gastro-œsophagiens (RGO). C’est un dysfonctionnement du sphincter situé en bas de l’œsophage, le cardia, qui permet à l’acide gastrique de refluer vers le haut alors qu’il devrait rester dans l’estomac.

Oesophagite : Symptomes

Quelles que soient les origines précises d’une œsophagite, celle-ci se manifeste par des douleurs rétro-sternales (derrière le sternum) importantes avec une sensation de brûlure allant de l’estomac jusqu’à la bouche (pyrosis). Fréquemment des difficultés respiratoires passagères mais douloureuses accompagnent les œsophagites.
En cas d’œsophagite peptique, les symptômes sont aggravés par certaines positions, notamment le tronc penché en avant (signe du lacet, comme si on refaisait ses lacets) ou allongé sur le dos.

Oesophagite : Examens

Le diagnostic des œsophagites se base d’une part sur les signes cliniques et les symptômes que décrit le patient, d’autre part sur une fibroscopie. En introduisant une mini-caméra dans l’œsophage, le médecin découvre un œsophage enflammé et ulcéré. On procède parfois à une pH-métrie qui permet de déterminer le degré d’acidité de l’œsophage.

Oesophagite : Traitements

Il est nécessaire de procéder à un traitement précoce des œsophagites car celles-ci peuvent dégénérer et, en plus de devenir de plus en plus fréquentes et douloureuses, déboucher sur une hémorragie ou un cancer. Néanmoins, avant même de se lancer dans un traitement médicamenteux ou chirurgical, certaines règles d’hygiène de vie doivent être observées. Il faudra notamment cesser de fumer et faire en sorte de dormir en position semi-assise (pour laisser le temps à l’œsophage de cicatriser).
Le traitement proprement dit consiste à utiliser des pansements gastriques, des médicaments anti-sécrétoires et des inhibiteurs de la pompe à protons (type Mopral®). À noter que les œsophagites infectieuses sont traitées par antibiotiques. Si ce traitement de base est insuffisant, on proposera une intervention chirurgicale destinée à créer un sphincter artificiel qui évitera les reflux gastriques dans l’œsophage.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité