Oedème pulmonaire

Oedème pulmonaire : Définition

L’œdème pulmonaire, ou œdème aigu du poumon (OAP), est un envahissement des alvéoles pulmonaires par du plasma sanguin. Cette inondation brutale des alvéoles empêche une oxygénation correcte du sang avec les risques graves que cela suppose.

Publicité
Oedème pulmonaire : Causes

L’œdème pulmonaire est une des principales conséquences de l’insuffisance cardiaque gauche. En effet, lorsque le cœur fonctionne mal, il va avoir des difficultés à pomper le sang pour l’envoyer dans tout l’organisme. Le sang qui est mal expulsé du cœur va progressivement s’accumuler dans les artères pulmonaires et faire augmenter la pression à ce niveau de la circulation. À tel point que le plasma (la partie la plus liquide du sang) va finalement passer dans les poumons et inonder les alvéoles. Noyées, les alvéoles pulmonaires ne pourront plus jouer leur rôle, qui consiste normalement à oxygéner le sang.

Oedème pulmonaire : Symptomes

L’OAP entraîne une dyspnée (c'est-à-dire un important essoufflement) qui fait une apparition brutale, souvent la nuit, et qui oblige le patient à s’asseoir. Une toux sèche accompagne cet essoufflement et parfois la personne émet des crachats mousseux teintés de rose. Ces derniers sont assez caractéristiques de l’œdème pulmonaire.
Généralement, la sensation d’étouffement génère une angoisse, aggravée quand elle s’accompagne d’une oppression thoracique. On retrouve souvent une tachycardie (augmentation du rythme cardiaque) et des palpitations, la respiration se faisant courte, pénible et râlante.
La mauvaise oxygénation des tissus entraîne une cyanose des joues et des lèvres qui perdent leur coloration rosée et deviennent blanches, voire bleues.

Oedème pulmonaire : Traitements

L’OAP est une urgence médicale. Pour soulager la dyspnée, on fournit au patient de l’oxygène à l’aide d’un masque. Le patient doit rester en position assise ou semi-assise et on lui administre des expectorants (médicaments qui l’aident à évacuer le liquide contenu dans les poumons).
Par ailleurs, on administre au patient des diurétiques par voie intraveineuse ainsi que des vasodilatateurs afin de réduire la pression excessive dans les artères pulmonaires. Il est parfois même nécessaire de procéder à une saignée.
Le traitement de fond de l’œdème pulmonaire consiste ensuite à soigner la cause (l’insuffisance cardiaque gauche, l’hypertension…).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité