Morsure de chien

Morsure de chien : Définition

Le chien est responsable de la grande majorité (80 à 90 %) des morsures par animal observées en France. Ce sont les gros chiens qui sont responsables des blessures les plus graves. Celles-ci sont localisées le plus souvent sur les membres, suivis des mains, des bras, de la face et du tronc. Les sujets mordus sont souvent des sujets jeunes (50 % des victimes ont moins de 20 ans). Les enfants âgés de 5 à 9 ans sont les plus fréquemment mordus au niveau du visage.

Publicité
Morsure de chien : Causes

L'agressivité du chien est en général la conséquence de comportements inadaptés de la part du propriétaire qui a mal éduqué son animal. Il peut y avoir la morsure par peur, par défense du territoire de l’animal, par défense de ses petits, par manque de liberté dans l’espace, par la remise en cause de la place hiérarchique du chien, par prise de possession (quand on prend un jouet au chien)…

Morsure de chien : Symptomes

La morsure de chien entraîne en général la formation d’un hématome, une nécrose tissulaire et des plaies aux contours irréguliers (plaie contusionnée).

Morsure de chien : Prévention

Pour prévenir les morsures de chien, il est conseillé de ne pas caresser les animaux, encore moins les animaux sauvages ou errants, de ne pas toucher non plus les animaux blessés ou malades. Il ne faut pas non plus se laisser lécher par un animal, surtout au niveau d'une blessure, d'une plaie ou même d'une égratignure. La transmission du virus se fait par la salive de l'animal atteint par la rage. Enfin, il faut tenir à jour sa vaccination antitétanique, avec un rappel tous les dix ans.

Morsure de chien : Examens

Plaie profonde: exploration chirurgicale de la plaie sous anesthésie locale

Morsure de chien : Traitements

Soins de la plaie: lavage à l’eau savonneuse puis désinfection avec un antiseptique.

Prévention du risque infectieux:

- Concernant la rage: le médecin évaluera le risque en fonction de la région géographique, de l’état de l’animal au moment de la morsure, du siège de la morsure sur le corps, et de la présence ou non de vêtement protecteur. Un traitement par sérum antirabique et/ou par vaccination antirabique pourra alors débuter.

- Concernant le tétanos: le médecin évaluera le risque en fonction de la sévérité de la plaie et de la date à laquelle a été réalisé le dernier rappel antitétanique (plus ou moins de 10 ans). On décidera ensuite s’il faut ou non débuter un traitement par immunoglobulines antitétaniques et/ou par vaccination antitétanique.

- Concernant les autres infections bactériennes: traitement antibiotique obligatoire.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité