Dictionnaire des maladies

Malaise Vagal

Réagissez ! - 1 commentaire
Publicité

Malaise Vagal : Définition

C’est à un malaise vagal que correspond le plus souvent la sensation de 'se trouver mal' ou de 'tomber dans les pommes'. Il s’accompagne de sensations désagréables telles que l'apparition de sueurs, une brusque pâleur, des nausées, des vomissements, et parfois l'évanouissement. Le responsable de ce malaise est le nerf vague, un nerf qui ralentit le rythme du cœur.

 

Malaise Vagal : Causes

Notre nerf vagal ne cesse d’agir et son rôle est de modérer la rapidité de nos battements cardiaques. Il agit en équilibre avec le système nerveux sympathique qui accélère notre cœur.

De nombreux réflexes passent par le nerf vagal et contribuent à accorder notre pouls et les besoins de notre organisme. Si l’un de ces réflexes fonctionne trop, ou de façon inappropriée, le nerf vagal ralentit trop notre rythme cardiaque, entraîne une baisse de la tension artérielle et le malaise.

Malaise Vagal : Symptomes

Au cours d’un malaise, juste avant ou juste après, il est habituel (mais pas obligatoire) de vomir, de ressentir une nausée, et d’avoir des sueurs. Les autres signes ne peuvent être reconnus que par l’entourage: pâleur extrême et pouls lent à moins de 50 battements par minute. S’il doit y avoir perte de connaissance, celle-ci est presque toujours progressive.

Plus qu’une perte totale de conscience, il est fréquent de ressentir une faiblesse extrême. Il est rare que ce malaise dure plus que quelques minutes. En revanche, il est possible qu’un nouveau malaise se produise dans les minutes qui suivent surtout quand la reprise d’activité a été trop rapide. La récupération est progressive et toujours complète. Contrairement à une idée reçue, les femmes ne sont pas beaucoup plus sujettes que les hommes aux malaises vagaux, sauf pendant la grossesse où ils sont spécialement fréquents (au lever surtout).

Malaise Vagal : Prévention

Pour prévenir le malaise, il est conseillé d’avoir une bonne hygiène de vie (repos régulier et suffisant). Ensuite, si l’on doit rester debout de façon prolongée, il est bon de contracter ses mollets et cuisses afin de faciliter la remontée du sang. Enfin, il ne faut pas rester longtemps à jeun et surélever ses jambes aux moindres signes avant-coureurs.

Malaise Vagal : Examens

Aucun examen n’est nécessaire lorsque les symptômes sont typiques. D’éventuelles explorations ne se justifient qu’en cas de doute pour rechercher une autre cause de malaise. L’électrocardiogramme permet de vérifier que le rythme cardiaque habituel est bien normal.

Malaise Vagal : Traitements

Il n’existe pas de traitement préventif qui se justifie pour traiter des malaises vagaux communs. C’est parfois pour éviter un malaise vagal au cours d’un geste médical que l’on vous propose un traitement dans les minutes qui précèdent. L’atropine qui entre dans la composition des prémédications administrées avant certaines interventions paralyse le nerf vague.

Malaise Vagal : Evolution

Les malaises vagaux sont d’évolution toujours favorable. Ils peuvent s’avérer gênant dans la vie quotidienne de ceux qui y sont particulièrement sujets.

Toutes les fiches maladies

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

1 commentaire

bnj Mon petit fils fait des

Portrait de ladjya

bnj

Mon petit fils fait des malaises vagaux li a 10 ans que puis je faire pour les espacer m

Merci pour votre reponse

Votez pour ce commentaire: