Lombosciatique

Lombosciatique : Définition

Les lombalgies sont des affections douloureuses qui touchent au premier plan la colonne vertébrale. Les lombosciatiques sont des affections douloureuses du dos qui irradient dans les jambes.

Publicité
Lombosciatique : Causes

Avec l’âge, les disques intervertébraux ont tendance à s’user, particulièrement au niveau de la charnière entre le bas du dos et le bassin qui est une zone où les contraintes et les mouvements sont importants. Le matériel du disque intervertébral devient moins élastique et se fissure. A l’occasion d’un effort de soulèvement ou d’un faux mouvement, le disque se déchire et du matériel discal est expulsé en arrière: c’est la hernie discale. Si la hernie n’arrive pas au contact des racines nerveuses, les douleurs resteront au niveau lombaire. Si la hernie atteint une racine nerveuse, elle provoque une inflammation et/ou une compression de la racine. Le plus souvent, une douleur irradiant dans un membre inférieur témoignera de la souffrance de cette racine.

Lombosciatique : Symptomes

La douleur initiale siège le plus souvent dans le bas du dos. Si elle s’accompagne d’une douleur qui descend selon un trajet précis le long d’une des jambes, c’est une lombosciatique. L’analyse du trajet de cette douleur permettra de trouver quel est le disque malade. La lombalgie brutale et isolée du sujet jeune est le plus souvent secondaire à une déchirure discale. Avec l’âge, d’autres causes peuvent intervenir (arthrose, déminéralisation osseuse avec tassement d’une vertèbre...). La lombosciatique typique est secondaire à une hernie discale dans plus de 95% des cas. Les autres causes de lombosciatique sont rares et s’accompagnent de signes inhabituels (température, début progressif, localisation anormale de la douleur, paralysie...).

Lombosciatique : Prévention

L’identification des mouvements et des situations à risque permet d’envisager une prévention des accidents du travail à travers un aménagement des postes de travail et la mise en place d’écoles du dos. Une bonne condition physique et quelques réflexes simples sont à conseiller. Exemple: lors du port de charges lourdes, il est préférable de plier les jambes que de courber le dos.

Lombosciatique : Examens

L’interrogatoire sur les circonstances de survenue de votre douleur et sa localisation, ainsi qu’un examen clinique soigneux suffisent le plus souvent à votre médecin pour établir le diagnostic et choisir un traitement. Si l’examen clinique est typique, les examens complémentaires et en particulier l’examen radiologique ne sont pas forcément demandés lors d’un premier épisode de lombosciatique. C’est à votre médecin de juger s’ils sont nécessaires. L’examen le plus fréquent est une 'radiographie du rachis lombaire'. Il s’agit d’une sorte de photographie de la colonne lombaire qui utilise des rayons X. L’irradiation est faible et sans danger sauf lors de la grossesse, en raison des conséquences éventuelles des rayons X sur le bébé.

Lombosciatique : Traitements

Le repos n’est pas obligatoire, il est même conseillé de maintenir une activité si les douleurs sont tolérables. Elle guérit en quelques semaines avec des médicaments contre la douleur et l’inflammation. Dans les cas les plus invalidants, vous pouvez porter un lombostat, un corset maintenant la colonne lombaire. Des infiltrations de la colonne par des corticoïdes permettent de soulager la sciatique. En cas d’échec au traitement médical, l’ablation de l’hernie discale peut être envisagée. La hernie peut être détruite par nucléolyse ou retirée par une opération chirurgicale. Le choix sera réalisé par votre médecin en fonction de différents paramètres (antécédents, morphologie...). Les cures thermales peuvent être d’un bon apport.

Lombosciatique : Evolution

Dans la grande majorité des cas, les lombalgies et les lombosciatiques sont des maladies bénignes. Elles guérissent donc avec un traitement médical simple. Les récidives sont possibles, c’est pourquoi il est essentiel de bien suivre le traitement et les conseils de votre médecin. Une rééducation peut être intéressante dans cette perspective, ainsi qu’une modification de votre hygiène de vie (perte de poids, musculation du dos notamment par la natation, ...). Rarement, une lombosciatique peut devenir brutalement paralysante. Il faut alors immédiatement consulter votre médecin afin de voir si une opération en urgence est indiquée.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité