Krabbe (Maladie de)

Krabbe (Maladie de) : Définition

La leucodystrophie de Krabbe porte le nom du pédiatre danois Knud Krabbe qui l’identifia en 1916. C’est une maladie génétique causée par le déficit d’une enzyme lysosomale intervenant dans le catabolisme d’un constituant lipidique majeur de la myéline, le galactocérébroside (ou galacto-sylcéramide). La maladie se caractérise par une démyélinisation du système nerveux central et périphérique entraînant une atteinte neurologique pure. Elle débute dans une majorité de cas durant la première année de vie et est rapidement progressive. Mais un début plus tardif, chez l’enfant, l’adolescent ou l’adulte, est possible.

Publicité
Krabbe (Maladie de) : Causes

La fréquence de la maladie semble être de l’ordre de 1/150 000 naissances en France. La transmission se fait selon le mode autosomique récessif. La maladie atteint donc également filles et garçons. Les parents sont l’un et l’autre hétérozygotes (ils ont pour le gène un allèle normal et un allèle muté) ; à chaque grossesse le risque est de 25 % d’avoir un enfant atteint et de 50 % d’avoir un enfant hétérozygote. Une personne hétérozygote (porteuse) ne présente aucune anomalie clinique.

Krabbe (Maladie de) : Symptomes

Forme infantile 'classique', irritative hypertonique (85 à 90 % des cas).

- Stade 1: irritabilité croissante, pleurs inexpliqués, sensibilité anormale aux bruits, au contact physique et à la lumière, fièvre. L’hypertonie (raideur anormale des membres) est précoce, le développement psychomoteur stoppe, puis régresse.

- Stade 2: position en opisthotonos (rejet de la tête en arrière), flexion hypertonique des bras et des mains, extension des jambes et pieds, crises convulsives possibles, détérioration de la vision.

- Stade 3: plus de réaction à la lumière et au bruit, disparition de la raideur.

Formes à début tardif (plus fréquentes dans l’Europe du Sud): symptômes variables selon les cas (troubles de la marche, hémiplégie, détérioration de la vision).

Krabbe (Maladie de) : Prévention

La génétique moléculaire va permettre de progresser dans la détermination des différents types de leucodystrophies. L'aide des familles atteinte par ce fléau constitue un apport capital pour l'identification des gènes en cause dans cette maladie.

Krabbe (Maladie de) : Examens

- prise de sang

- biopsie de peau pour confirmer le diagnostic

- examens complémentaires: IRM, scanner, électromyogramme, ponction du liquide céphalo-rachidien.

La maladie peut être diagnostiquée au stade prénatal (entre 10 et 12 semaines de grossesse).

Krabbe (Maladie de) : Traitements

Il n’existe pas de traitement spécifique. Une greffe de moelle allogénique a été tentée chez de rares patients. Des résultats encourageants ont été obtenus chez des patients atteints de formes tardives de la maladie de Krabbe. Elle est en revanche totalement inefficace dans les formes infantiles classiques. Enfin, il n’existe pas de traitement enzymatique substitutif direct.

En tout état de cause, la thérapie devra intervenir très précocement compte-tenu du mécanisme particulier de l’atteinte myélinique dans cette leucodystrophie.

Krabbe (Maladie de) : Evolution

Au stade précoce, la maladie peut évoluer vers des contractures musculaires permanentes, l’absence de réaction à la lumière ou bruit, et le décès après quelques mois ou quelques années. Au stade tardif, on assiste à une dégradation de l'intellect associée à des troubles du comportement survenant plus ou moins rapidement mais de manière constante.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité