Invagination intestinale

Invagination intestinale : Définition

Une invagination intestinale se produit lorsque l’intestin grêle se retourne sur lui-même comme une chaussette. C’est une maladie bénigne et rare. Elle se voit chez le nourrisson et le jeune enfant âgé de 6 mois à 3 ans. Elle est plus fréquente chez le garçon.

Publicité
Invagination intestinale : Causes

La cause est souvent inconnue. Le retournement de l’intestin sur lui-même entraîne une inflammation de sa paroi qui se met à gonfler. Ce gonflement devient un obstacle à la progression du contenu de l’intestin (les selles) ce qui peut aller jusqu’à un arrêt total de la circulation des selles ou occlusion intestinale. Le point de départ de l’invagination est la fin de l’intestin grêle dans la grande majorité des cas. Un particularité anatomique peut provoquer une invagination comme le diverticule de Meckel*.

Invagination intestinale : Symptomes

C’est un nourrisson qui va présenter des douleurs abdominales aiguës, par crises d’une durée de 5 à 10 minutes. L’enfant est pâle, refuse de s’alimenter et ne bouge plus. Il reste quelques minutes sans douleur (et peut recommencer à jouer), puis la crise revient. Très vite surviennent des vomissements puis un arrêt du transit (l’enfant n’émet plus ni gaz ni selles par l’anus) et des glaires sanglantes sont parfois retrouvées dans les couches. L’examen clinique, en dehors d’une crise douloureuse, est normal. La palpation du ventre peut retrouver le boudin d’invagination sous le foie à droite.

Maladies dont les symptômes sont proches ?

Une invagination intestinale peut ressembler à une gastro-entérite qui n’aurait pas de diarrhée.

D’autres situations assez rares donnent aussi des douleurs au ventre comme la torsion du testicule (les choses se passent plus bas), l’appendicite aiguë (pas d’arrêt du transit intestinal, pas de sang dans les couches, ventre dure et sensible à la palpation), la péritonite (gravité extrême, ventre dur comme du bois avec de la fièvre).

Invagination intestinale : Prévention

L’invagination intestinale aiguë n’a pas de traitement préventif à ce jour. Elle ne prévient pas avant d’arriver et aucun examen ne peut prédire si un intestin peut ou non se retourner un jour comme un gant.

Invagination intestinale : Examens

L’échographie est essentielle.

L’examen fondamental reste le lavement baryté* qui est pratiqué en milieu chirurgical, en présence du chirurgien pédiatre qui peut intervenir si nécessaire. Cet examen permet à la fois de voir l’invagination et souvent de la traiter : le passage du produit déplisse l’intestin spontanément.

Si cela ne suffit pas, le chirurgien interviendra pour remettre l’intestin en place et vérifier qu’il n’est pas endommagé.

Invagination intestinale : Evolution

L’évolution de cette maladie est excellente si elle est prise en charge rapidement. Il est assez fréquent que lors de l’échographie, le simple passage de la sonde sur le ventre déplisse l’intestin et tout rentre dans l’ordre. Le risque de récidive existe mais il est relativement rare.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité