Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Définition

L’infection aiguë ostéo-articulaire des membres est l’envahissement d’une extrémité osseuse (ostéomyélite) ou d’une articulation (arthrite) par un microbe.

Publicité
Il s’agit d’une urgence car cela peut laisser de graves séquelles.

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Causes

Le microbe (bactérie, parasite ou champignon microscopique) en cause est apporté par la circulation sanguine qui nourrit le cartilage de croissance (ostéomyélite) ou l’articulation (arthrite).

Il se fixe, se développe et détruit progressivement l’extrémité osseuse ou le cartilage articulaire.

Sans connaître encore le rôle exact de ce facteur, on retrouve souvent une notion de traumatisme dans les ostéomyélites.

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Symptomes

Dans les formes typiques :

L’ ostéomyélite touche le plus souvent un garçon de 6 ans qui se plaint brutalement d’une douleur invalidante (il se met à boiter) localisée au niveau d’une métaphyse (près du genou ou loin du coude).

Apparaît rapidement une fièvre. L’articulation peut bouger.

L’ arthrite touche un enfant, garçon ou fille, autour de 6 ans, qui a mal soit au genou, soit à la hanche, et ne peut plus marcher.

Elle est accompagnée de fièvre. Il est impossible de faire bouger l’articulation.

Il existe des formes moins évidentes, surtout chez le tout petit enfant.

L’existence d’un point de départ infectieux ailleurs (infection urinaire, blessure infectée du pied ou de la main, etc.) doit être recherchée.

Maladies dont les symptômes sont proches ?

Toute boiterie peut faire penser à une infection ostéo-articulaire.

Il faut donc toujours surveiller la température d’un enfant qui se met à boiter.

Un traumatisme banal d’un membre peut empêcher ou gêner la marche pendant quelque temps. Mais il n’y a pas de fièvre.

Certains rhumatismes débutant chez l’enfant peuvent se révéler par une arthrite. Mais il y a rarement de la fièvre, et d’autres signes plus spécifiques complètent le tableau.

Il existe des maladies plus spécifiques, touchant préférentiellement la hanche, et souvent liées à des microtraumatismes ou à des anomalies congénitales.

Certaines infections virales donnent une boiterie avec de la fièvre, elles cèdent spontanément mais ne sont retenues que si l’infection bactérienne est éliminée.

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Prévention

Il est important de bien soigner toute infection microbienne, quelle que soit sa localisation, car le risque d’essaimer à distance des germes, via la circulation artérielle, reste toujours possible.

Lorsqu’un traitement antimicrobien est prescrit, il est important de le prendre jusqu’au bout.

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Examens

Lors de l’examen clinique, le médecin pourra palper la zone douloureuse.

Il localisera la tuméfaction rouge chaude et douloureuse au niveau de la métaphyse ou au contraire directement sur l’articulation.

Une prise de sang montrera des signes d’inflammation et une augmentation importante des globules blancs.

Les radiographies de la région concernée (deux incidences au moins) ne montrent pas grand chose au début.

L’échographie peut noter un abcès collé à l’os, ou du liquide épais dans l’articulation (hanche).

D’autres images peuvent être réalisées dans les cas rares compliqués comme la scintigraphie osseuse ou l’IRM.

On peut réaliser une ponction (sorte de piqûre) pour prélever le liquide dans l’articulation.

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Traitements

Le traitement doit être institué en urgence, le plus souvent à l’hôpital.

Différents prélèvements seront réalisés pour identifier le germe et sa sensibilité aux antibiotiques. On démarre alors un traitement antibiotique plutôt par voie veineuse.

Une immobilisation du membre dans un plâtre peut être utile afin de calmer la douleur et d’éviter l’apparition d’une raideur fixée en mauvaise position.

Dans le cas particulier de l’arthrite, une évacuation du pus, suivi du lavage de l’articulation est très souvent nécessaire.

Que devez-vous faire ?

Ne jamais négliger une boîterie ou une douleur d’un membre lorsqu’un enfant présente en même temps une fièvre.

Août 2006

Pour en savoir plus : fiche sur la monoarthrite chez l’enfant dans un site médical universitaire (Rennes)

Infection aiguë ostéo-articulaire des membres de l’enfant : Evolution

Non traitée, l’ostéomyélite détruit le cartilage de croissance (métaphyse), ce qui empêchera la jambe de grandir convenablement.

Non traitée, l’arthrite abîmera l’articulation ce qui gênera son bon fonctionnement.

Mais soignées à temps avec un traitement suivi jusqu’au bout, les séquelles sont très rares.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité