Hypertriglycéridémie - Excès de triglycérides

Hypertriglycéridémie - Excès de triglycérides : Définition

L'hypertriglycéridémie se définit par un taux sanguin excessif de triglycérides (TGL) dans le sang, supérieur à 1,5 g/l.

Publicité
Hypertriglycéridémie - Excès de triglycérides : Causes

Bien que les TGL soient des lipides, leur excès correspond en fait à un apport excessif, soit d’alcool, soit de glucides simples à goût sucré.

L’obésité est aussi un facteur favorisant, ainsi que le diabète.

Une prédisposition génétique peut intervenir.

Des médicaments peuvent aussi élever le taux de TGL : œstrogènes, diurétiques thiazidiques, cortisone, bêta-bloquants non cardio-sélectifs, isotrétinoïne et amiodarone.

Hypertriglycéridémie - Excès de triglycérides : Traitements

Si un médicament est en cause, l’arrêt de ce dernier est parfois nécessaire.
La diététique est aussi essentielle.
On diminue d’abord progressivement l’apport de boissons alcoolisées pour aboutir à un sevrage complet pendant 1 mois et on contrôle ensuite le taux sanguin de TGL.
S’il a bien baissé, il faudra, au long cours, limiter la consommation alcoolique (1 verre de vin par jour).
Si cette première mesure est insuffisante, on diminue les aliments sucrés (sucre, miel, confiture, biscuits, pâtisserie, desserts, céréales sucrées, barres chocolatées, chocolat, sodas), en ne gardant que les fruits. Si les TGL baissent bien, on maintiendra ces conseils au long cours.
Dans les 2 cas, on corrige toute surcharge pondérale et on augmente la consommation d’acides gras mono et polyinsaturés : huiles d’olive et de tournesol, ainsi que les poissons gras à raison de 150 g 3 fois par semaine (sardine, maquereau, thon, saumon).
Il faut pratiquer une activité physique régulière (au moins 30 minutes de marche par jour).
Seul l’échec d’un traitement diététique nécessite l’adjonction de médicaments : gélules d’huile de poisson ou remèdes hypolipémiants (fibrates).

Hypertriglycéridémie - Excès de triglycérides : Evolution

L’excès de TGL est un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires. Si le taux de TGL atteint 10 g/l, il existe un risque de pancréatite aiguë.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité