Herpes

Herpes : Définition

L’herpès est une maladie infectieuse d’origine virale, faisant partie des fièvres éruptives. Le virus responsable s’appelle herpès simplex virus (HSV) très fréquent. Il provoque des infections très diverses les unes inapparentes, les autres visibles mais banales et bénignes. Parfois l’HSV peut entraîner des maladies plus graves.

Publicité
Herpes : Causes

Le virus herpès de type 1 (HSV1) dit herpès labial dont la transmission est surtout orale et le virus herpès de type 2 (HSV2) responsable de la majorité des atteintes génitales. L’infection est causée par le passage du virus au travers d’une brèche dans la peau ou une muqueuse (petite blessure). La transmission se fait par contacts directs tels que l’accouchement, les rapports sexuels, le baiser... Les virus ayant pénétré l’organisme provoquent une primo-infection, après guérison, il reste dans les ganglions. A l’occasion d’une diminution des défenses immunitaires, il peut être responsable de nouvelles manifestations qui diffèrent en fonction de l’âge, du type du virus, et du type de primo-infection. Ces nouvelles manifestations sont appelées récurrences.

Herpes : Symptomes

Chez les enfants, la primo-infection se traduit par une fièvre, des difficultés à avaler et une importante salivation. On peut trouver des vésicules dans la bouche parfois ulcérées, au pourtour des lèvres. Chez les adultes, elle peut être oculaire sous forme de conjonctivite avec des vésicules, une consultation est nécessaire pour éviter les séquelles. La forme cutanée est une éruption de petites vésicules souvent précédées de brûlures. L’infection génitale chez l’homme se traduit par des vésicules au niveau du gland, douloureuses, parfois accompagnées de brûlures en urinant. La femme présente des vésicules souvent très douloureuses sur la vulve. Autour de la bouche, on parle de bouton de fièvre. Ces symptômes peuvent être similaires à ceux du zona ou à la syphilis, le gonocoque.

Herpes : Prévention

Un même individu présente à peu près toujours les mêmes symptômes à chaque récurrence. Des traitements locaux par pommade ou stick à lèvres, s’ils sont utilisés dès l’apparition du 'bouton de fièvre', peuvent diminuer l’importance et la durée de la poussée. En cas d’herpès génital, les rapports sexuels doivent être protégés.

Herpes : Examens

Un interrogatoire et un examen clinique suffisent le plus souvent à faire le diagnostic. Compte tenu de la bénignité de la plupart des atteintes et de l’aspect souvent typique des lésions, il est rare que l’on fasse des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic. En cas de doute sur l’origine herpétique des lésions, il est possible soit de rechercher le virus directement par prélèvement sur un écouvillon, soit de rechercher une trace de virus dans le sang par une sérologie.

Herpes : Traitements

L’herpès relève le plus souvent d’un traitement local par antiseptiques et antiherpétiques sous forme de crème. Dans quelques cas d’herpès génital récidivant par crises rapprochées ou d’herpès grave, il est possible de prescrire un traitement antiherpétique sous forme de comprimés.

Herpes : Evolution

Dans la majorité des cas, la primo-infection passe inaperçue et lorsqu’elle s’accompagne de symptômes, l’évolution se fait rapidement vers la guérison avec disparition de la fièvre et cicatrisation cutanée. Sans que l’on sache pourquoi, certaines personnes vont faire après une primo-infection des épisodes de récurrences plus ou moins fréquentes et gênantes, récurrences d’autant plus fréquentes que l’immunité est affaiblie. Dans de rares cas, l’infection par ce virus peut provoquer une atteinte neurologique comme une méningite (se traduisant par de la fièvre, des maux de tête, des vomissements et une nuque raide). Il s’agit de la seule forme sévère qui nécessite un traitement immédiat.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité