Grossesse extra utérine

Grossesse extra utérine : Définition

Après la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde, l’œuf obtenu (l’embryon) doit se déplacer dans un tuyau (la trompe) jusque dans l’utérus de la femme où il pourra se développer normalement jusqu’à la naissance du bébé.

Publicité
Anormalement, il arrive que l’embryon s’implante en dehors de l’utérus. Il s’agit alors d’une grossesse extra-utérine (GEU).

Grossesse extra utérine : Causes

Normalement, la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde doit se faire dans le haut de la trompe. Pour diverses raisons, la fécondation peut se faire à un autre niveau, par exemple trop haut dans l’abdomen, et l’œuf s’implante alors dans le ventre.

Le plus fréquemment, la fécondation se fait au bon endroit mais l’œuf formé grossit avant d’avoir atteint l’utérus. Il est bloqué dans le canal de la trompe, ne peut plus avancer et se développe sur place.

Mais il peut aussi exister un véritable obstacle au cheminement de l’ovule dans la trompe (adhérences dans l’abdomen...) ou de l’œuf dans sa descente vers l’utérus (trompes abîmées, rétrécies) : c’est la G.E.U.

Parfois, aucune cause n’est retrouvée, peut-être l’œuf a-t-il grossit trop vite ou les mouvements de la trompe aidant à la descente ont-ils été ralentis.

Les trompes peuvent être abîmées suite à des avortements répétés, des infections des trompes (MST), ou d’autres chirurgies du ventre.

Grossesse extra utérine : Symptomes

Lorsqu’une femme est enceinte, les tous premiers signes de grossesse sont les mêmes quelque soit l’endroit où l’oeuf se trouve implanté.

Cependant quelques signes peuvent orienter vers une GEU bien qu’aucun ne soit la preuve d’une GEU.

Ainsi, il peut y avoir des saignements anormaux, une douleur du bas ventre plus ou moins intense, latéralisée du côté de la grossesse, vertiges et malaises sont également possibles.

A un stade ultérieur, la trompe éclate, les signes sont plus parlants : douleur vive, ventre extrêmement sensible et dur, signes d’hémorragie interne.

Grossesse extra utérine : Examens

L’intérêt est de faire le diagnostic de G.E.U. avant le stade d’urgence que constitue la rupture de la trompe.

Le test sanguin de grossesse (par prise de sang) est positif mais souvent faible. L’échographie ne retrouve pas d’œuf dans l’utérus et ne montre pas forcément d’image anormale dans la trompe.

La coelioscopie* est l’examen qui confirme le diagnostic : sous anesthésie générale, une toute petite incision dans le ventre permet à une micro-caméra d’aller voir les organes génitaux internes et de trouver le lieu exact de l’implantation de l’embryon.

Grossesse extra utérine : Traitements

Parfois, la grossesse s’arrête spontanément et l’oeuf s’élimine tout seul, naturellement.

On surveille les taux d’hormone de grossesse (par prise de sang) qui stagnent puis chutent.

Dans de nombreux cas, la coelioscopie peut permettre l’évacuation de l’oeuf mal implanté. Cela peut se faire soit manuellement lorsque l’oeuf est accessible directement, soit par micro-chirurgie de la trompe (incision puis suture), soit si les dégâts sont plus importants, en enlevant la trompe.

En cas d’urgence, l’acte chirurgical ne pourra pas être fait sous coelioscopie mais incision abdominale classique.

Grossesse extra utérine : Evolution

Seule la cavité utérine est capable de permettre le développement de l’embryon.

La grossesse ne peut aboutir.

Dans tous les autres lieux, l’implantation de l’œuf fait saigner les tissus alentours. L’embryon n’aura pas la place de se développer sauf en abîmant les organes voisins.

Dans le cas le plus fréquent de la grossesse dans la trompe, le risque essentiel est l’hémorragie interne par rupture de la trompe.

Grossesse extra utérine : Sources

Quelques saignements en début de grossesse ne sont pas toujours synonymes de GEU.

Cependant, il est prudent de prendre un avis médical en cas de saignement ou de douleur au ventre, même si le retard de règle est minime.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité