Grippe aviaire

Grippe aviaire : Définition

La grippe aviaire, est une infection due à un virus de la famille des Orthomyxoviridae qui comprend plusieurs genres dont Influenzavirus A. Celui-ci est divisé en sous-types parmi lesquels les sous-types H5 et H7. Cette infection peut toucher presque toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou domestiques. Elle peut être fortement contagieuse et est susceptible d’entraîner une mortalité élevée. Le virus Influenza aviaire peut aussi infecter le porc. Les souches H5N1, H7N7, et H9N2 peuvent se transmettre à l'homme, n’étant pas immunisé, peut rapidement être malade et même de mourir suite aux complications.

Publicité
Grippe aviaire : Causes

La transmission du virus des oiseaux aux humains peut se produire quand des oiseaux viennent en contact avec le virus par le biais de la nourriture, de l'eau ou de particules contaminées par le virus. Le virus peut se propager par les déjections d'oiseaux migrateurs, qui sont des porteurs naturels. Il peut survivre pendant trois mois à des températures froides. Il peut aussi survivre dans l'eau à 0 °C pendant plus de 30 jours et à 22 °C jusqu'à 4 jours. Si une personne par son travail en contact étroit avec ces oiseaux inhale des particules de poussière contaminées par le virus, ou si elle est contaminée par d'autres modes, elle risque de contracter la grippe aviaire.

Grippe aviaire : Symptomes

Chez les oiseaux: après une période d’incubation de 3 à 5 jours, les signes suivants peuvent apparaître: diminution de l'appétit, réduction considérable de la production d'œufs, puis évolution vers une mort subite des volailles (la mortalité peut atteindre de 90 à 100 %).

Chez les humains: après une durée d’incubation pouvant aller jusqu’à sept jours selon l’OMS, la maladie se présente d’abord comme une grippe banale (fièvre supérieure à 38°C associée à des maux de gorge, des douleurs musculaires et des troubles respiratoires comme une toux), mais elle s’aggrave rapidement du fait de troubles respiratoires sévères.

Grippe aviaire : Prévention

Il n’y a pas de traitement préventif contre la grippe aviaire néanmoins, dans certaines circonstances particulières, un traitement anti-viral post-exposition par oseltamivir (Tamiflu®) pourrait être proposé. Le port d’un masque de protection pour prévenir une éventuelle contamination au contact de volatiles est recommandé pour les personnels intervenant dans les élevages. Il est conseillé d’éviter tout contact avec une surface apparaissant souillée par des fientes de volailles ou des déjections d’animaux. Il est également préconisé de ne pas consommer de volaille ou de produits à base d’œufs insuffisamment cuits

Grippe aviaire : Examens

Il existe des tests de diagnostic rapide de grippe qui permettent simplement de confirmer ou non l’existence du virus grippal sans en préciser le type.

Grippe aviaire : Traitements

Le traitement est avant tout symptomatique. Des traitement anti-viraux, oseltamivir (Tamiflu®), permettent d’atténuer les symptômes et les complications de la maladie. Il n’est efficace que s’il est administré dans les 48 heures après le début des symptômes. Les autorités sanitaires préparent un plan d’utilisation de ces médicaments. Les antibiotiques, inactifs sur les virus, ne sont utilisés qu’en cas de surinfection bactérienne.

Grippe aviaire : Evolution

On tente d'élucider actuellement la capacité du virus à se transmettre facilement de personne à personne. Le virus aviaire qui a acquis certains des gènes du virus de l'influenza humain risquerait de contaminer plus facilement l'humain.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité