Coup de soleil

Coup de soleil : Définition

Un coup de soleil est une brûlure de la peau, causée par une exposition prolongée au soleil. Elle peut être de premier degré avec une simple rougeur de la peau, ou de deuxième degré avec l’apparition de cloques.

Publicité
Coup de soleil : Causes

Le coup de soleil survient lors d’une exposition prolongée au soleil, surtout si une adaptation n’a pas été respectée. En effet, le processus du bronzage apparaît au bout de 48 à 72h après la première exposition solaire. Sous l’action des rayons solaires (UV), les mélanocytes (cellules) produisent de la mélanine, un pigment naturel qui colore la peau mais qui a surtout pour but de protéger les cellules cutanées. Tant que ce processus n’est pas lancé, la peau reste très vulnérable, notamment aux UVB (ultra-violets B).

Une protection solaire doit être d’autant plus importante que l’on s’approche de certains endroits : les UVB sont plus abondants en fonction de la latitude (un tiers de plus à Marseille qu’à Paris à la même heure par exemple), de l’altitude (en montagne, la quantité d’ultra-violets augmente de 4% environ tous les 400m), et de l’heure d’exposition (le soleil est au zénith entre 11 et 14h).

Certaines personnes sont également plus exposées que d’autres: les roux, les blonds aux yeux bleus et à la peau claire, puis les châtains à la peau claire.

Certains médicaments (diurétiques thiazidiques utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle, certains antibiotiques, antihistaminiques ou anti-inflammatoires), l’utilisation de cosmétiques (parfums, eaux de Cologne, crèmes ou huiles essentielles) peuvent aussi provoquer une plus grande sensibilité à la lumière et augmenter le risque de coups de soleil.

Coup de soleil : Symptomes

Après une exposition prolongée au soleil sans protection et sans adaptation, la peau devient rouge et s’accompagne de démangeaisons, de picotements dans les cas les plus bénins. Cette phase dure normalement deux à trois jours, après quoi, la rougeur disparaît et la peau commence à se dessécher et à peler.

Dans les cas plus graves, la peau se couvre de cloques. Des maux de tête, une fièvre, un problème oculaire (conjonctivite, vision de points lumineux, larmoiement, sensation de brûlures…), des vertiges, des douleurs abdominales, des nausées voire des vomissements, des problèmes respiratoires ou rénaux, une déshydratation, une fatigue plus ou moins intense, des troubles du rythme cardiaque (élévation du rythme cardiaque, chute de la tension artérielle…), des convulsions peuvent apparaître.

Coup de soleil : Prévention

La première chose est de ne pas s'exposer ni exposer ses enfants en été entre 11h et 15h. Il faut rester à l'ombre pendant ce laps de temps.

Autres conseils :

- Portez des vêtements amples et blancs qui réfléchissent une grande quantité du rayonnement des UVB (ultra-violets B), des lunettes de soleil anti-UV et un chapeau.

- Si vous devez vous exposer, appliquez une crème solaire d'indice SPF supérieur à 20. Le choix du produit dépend de votre peau et de la région où vous vous trouvez. Ils doivent être appliqués sur la peau toutes les deux heures et après chaque baignade.

Le coefficient de protection doit être d’autant plus élevé (jusqu’à l’écran total) que la personne est rousse ou blonde, et que la région où elle se trouve est très ensoleillée (plages, montagnes en hiver…).

- Préférez également un ensoleillement progressif. Pour une peau claire, ne vous exposez pas plus de 15 minutes le premier jour, et en dehors des heures les plus chaudes. Le lendemain, augmentez la durée de 10 minutes. Pour une peau mate, ne dépassez pas 30 minutes le premier jour et augmenter progressivement la durée de 20 minutes par jour. Ces conseils ne se substituent pas à une bonne protection solaire, dont le coefficient pourra être diminué au fil des jours.

- Pensez à protéger vos lèvres avec un baume écran total adapté.

- Utilisez avec prudence certains cosmétiques (parfums, eaux de Cologne, crèmes, huiles essentielles) ou médicaments (diurétiques thiazidiques utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle, certains antibiotiques, antihistaminiques ou anti-inflammatoires) qui peuvent augmenter la sensibilité de la peau au soleil. Ils peuvent être responsables de coups de soleil intenses ou de taches pigmentées.

Coup de soleil : Examens

En cas de cloques, de maux de têtes, de fièvre, de coups de soleil très étendus, de larmoiements ou de troubles oculaires, de tout autre symptômes anormal, n’hésitez pas à consulter un médecin. A l’examen physique, il évaluera la gravité du coup de soleil et donnera le traitement approprié.

Coup de soleil : Traitements

En cas de coup de soleil bénin, une crème hydratante avec des analgésiques pour la douleur, restent suffisants. Le médecin vous conseillera de boire abondamment et d’éviter toute exposition au soleil jusqu’à cicatrisation.

En cas de cloques, il peut prescrire l’application de corps gras, de compresses froides et humides, d’antiseptiques non alcoolisés pour éviter la surinfection.

Si des symptômes anormaux se manifestent, une hospitalisation peut être envisagée.

Il est important de ne jamais percer une cloque due à une brûlure ou à un coup de soleil, car elle risque de s’infecter.

Coup de soleil : Evolution

Bien qu’un corps bronzé soit très apprécié de nos jours, l’exposition répétée au soleil endommage et vieillit fortement la peau. A long terme, des taches pigmentées mais aussi de petites lésions peuvent apparaître et se transformer en cancers cutanés.

Au niveau des yeux, certaines cataractes seraient induites par les rayons ultra-violets.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité