Coqueluche

Coqueluche : Définition

La coqueluche est une maladie infectieuse, épidémique et très contagieuse due à une bactérie appelée 'Bordetella pertussis' (bacille de Bordet et Gengou). Elle touche les bronches et les poumons.

Publicité
On retrouve cette maladie essentiellement chez les enfants d'âge préscolaire ou scolaire, et plus rarement chez les adultes et les personnes âgées. Maladie peu fréquente en France grâce à la vaccination systématique (depuis plus de 40 ans) des enfants, la coqueluche reste une affection extrêmement grave chez les nourrissons non-vaccinés, car elle peut entraîner la mort (quintes asphyxiantes, apnées respiratoires brusques, complications respiratoires). Elle reste également sévère chez l'homme à tout âge, notamment chez les personnes âgées.

Depuis quelques années, il a été observé une résurgence de la coqueluche en particulier chez les adultes et adolescents qui étaient anciennement vaccinés, les effets de la vaccination s'estompant avec le temps. Ces personnes sont susceptibles de contaminer les plus jeunes enfants, qui ne sont pas encore protégés par le vaccin

La coqueluche est immunisante. On ne la contracte qu'une seule fois.

Coqueluche : Causes

La coqueluche est causée par la bactérie 'Bordetella pertussis' (bacille de Bordet et Gengou). L'affection est hautement contagieuse, la bactérie se transmettant par gouttelettes de salive lorsque la personne infectée tousse ou éternue.

Plus rarement en cause, la 'Bordetella parapertussis' provoque une coqueluche moins grave: la paracoqueluche.

Coqueluche : Symptomes

L'affection évolue en trois phases.

- La période d'incubation dure de 1 à 2 semaines. Dans cette première phase de la maladie, on observe certains signes comme une rhinopharyngite, des éternuements, une toux sèche survenant surtout la nuit.

- Après cette période, apparaissent ensuite un écoulement nasal, une fièvre modérée et une toux. Puis la rhinopharyngite et la toux s'intensifient. La toux devient progressivement spasmodique, produisant de grandes quantités de mucus épais, aboutissant à des apnées de quelques secondes. L'enfant a du mal à respirer pendant la toux et l'air inspiré produit un bruit long et sifflant appelé 'chant du coq'. Au cours de la quinte, le visage peut être cyanosé (coloration bleutée de la peau et des muqueuses), bouffi, avec une dilatation des veines du visage et du cou. Les quintes sont épuisantes, gênent l'alimentation et sont parfois suivies de crachats, de vomissements et de malaises. Au pic de la maladie, il peut y avoir environ 20 quintes par 24 heures, surtout la nuit. Entre les crises, l'examen clinique est normal et le patient n'éprouve aucune gêne comme si rien ne s'était passé. Cela peut durer de 2 à 4 semaines, avant que commence la troisième phase.

- Une phase de déclin où les quintes sont de moins en moins fréquentes et intenses. Elles peuvent cependant persister trois mois de jour comme de nuit.

Coqueluche : Prévention

Pour éviter d'être confronté à la coqueluche, la vaccination est la meilleure des préventions. En France, elle est recommandée dès l'âge de deux mois. Elle consiste en trois injections à 2, 3 et 4 mois. Le vaccin coquelucheux est souvent associé aux vaccins tétanique, diphtérique, poliomyélite et haemophilus. Les rappels ont été fixés à 16-18 mois et 11-13 ans. Un rappel est recommandé chez les adultes tous les 10 ans.

Coqueluche : Examens

Devant les symptômes, le médecin demandera un bilan sanguin. Puis éventuellement un prélèvement et une analyse des mucosités ou des glaires, pour confirmer le diagnostic. Une radiographie pulmonaire, qui pourrait détecter la présence de liquide ou de mucus dans les poumons, peut être utile. La maladie étant très contagieuse, un interrogatoire recherchera tout autre personne susceptible d'être infectée (dans la famille, à l'école...).

Coqueluche : Traitements

Des médicaments antibiotiques sont généralement prescrits. Cela permet d'éliminer la présence de la bactérie dans les sécrétions, et de diminuer les risques de contamination. Administrés tôt, ils permettent parfois d'écourter la maladie, voire d'éviter les quintes.

En revanche, après le début des quintes, le traitement n'est pas très efficace sur la toux, mais permet de réduire la possibilité de complications infectieuses.

L'antibiothérapie est également préconisée pour toutes les personnes de l'entourage proche du malade quel que soit leur âge ou leur état d'immunisation. Quelques mesures aident l'enfant à surmonter les quintes de toux, comme de le faire cracher pour dégager les voies respiratoires.

Chez les bébés de moins de 6 mois, l'hospitalisation peut être suggérée.

L'isolement du patient est en général préconisé.

Coqueluche : Evolution

La coqueluche dure de 8 à 10 semaines. Parfois, un tic coquelucheux (la personne tousse quand elle est énervée, quand elle rit...), peut persister.

Chez le nourrisson de moins de 6 mois et les personnes âgées, la coqueluche s'avère dangereuse, car les glaires sont susceptibles d'entraîner des difficultés respiratoires graves.

Toux, vomissements et insomnies pendant la maladie sont à l'origine de troubles alimentaires avec parfois dénutrition et déshydratation notamment chez l'enfant.

Coqueluche : Sources

Ministère de la Santé

Institut Pasteur

Respir.com

Institut de veille sanitaire

Vulgaris-médical

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité