Condylome

Condylome : Définition

Les condylomes ou verrues génitales sont des infections sexuellement transmissibles (IST) provoquées par le virus du papillome humain (VPH). Elles touchent généralement les hommes et les femmes de moins de 40 ans qui maintiennent des rapports sexuels non protégés. Bien que les condylomes soient plus gênants que dangereux, il convient de les traiter dès leur apparition afin d’éviter de possibles complications pouvant conduire à un cancer.
Apparition du condylome et complications possibles
Il existe plusieurs dizaines de souches VPH, dont certaines entraînent des condylomes. Outre la voie sexuelle, le condylome se transmet dans des milieux humides et d’usage partagé comme les piscines. On a remarqué que certaines verrues génitales se convertissaient en lésions précancéreuses. Lorsqu’elles sont nombreuses, elles peuvent même être à l’origine de complications pendant l’accouchement.
Les personnes à risque
Les personnes les plus exposées sont celles qui ont une vie sexuelle active depuis un jeune âge, celles qui ont un nouveau partenaire sexuel ou qui en ont plusieurs, celles qui maintiennent des rapports sexuels non protégés, celles qui ont contracté auparavant une autre IST et celles dont le système immunitaire est faible ou défaillant.

Publicité
Condylome : Symptomes

Le condylome se traduit par l’apparition de petites verrues sur les organes génitaux externes (testicules, verge, scrotum) ou au niveau du col de l’utérus, du vagin, de la vulve, de l’urètre ou de l’anus. Dans certains cas, ils surviennent dans la gorge du nouveau-né dont les mères sont porteuses de condylomes. Les verrues peuvent être plates ou surélevées et mesurent entre quelques millimètres et un centimètre de diamètre. Au toucher, leur texture s’apparente à celle du chou-fleur. Leur couleur est souvent similaire à celle de la peau, certaines en revanche ont un aspect rose, blanc ou gris. Le type de condylome le plus courant est appelé « crête-de-coq » ou « condylome acuminé », on en compte parfois plusieurs dizaines. Le condylome génère des odeurs nauséabondes, des démangeaisons au niveau de la zone affectée et des saignements lors des rapports sexuels. Dans certains cas, les symptômes ne se manifestent qu’au bout de plusieurs années.

Condylome : Prévention

Comme toutes les IST, des mesures préventives de base doivent être adoptées, à commencer par le port du préservatif. Cette mesure n’élimine pas totalement le risque de contagion mais diminue fortement la probabilité d’être infecté. Certains vaccins (Gardasil, Cervarix) immunisent contre des souches VPH responsables de condylomes et de cancers. Par ailleurs, un examen complet permet de détecter les verrues génitales (examen gynécologique avec test de Pap chez la femme, examen génital et endoscopique chez l’homme).

Condylome : Traitements

Bien que les condylomes puissent disparaître sans aucune intervention, il est recommandé de les traiter pour éviter des complications et le risque de contagion. Une crème ou une pommade comme le podofilox peut être appliquée pour brûler les verrues, voire de l’acide trichloroacétique. Si nécessaire, on envisagera une intervention chirurgicale (laser, cryothérapie ou électrocoagulation).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité