Coéliaque (Maladie de)

Coéliaque (Maladie de) : Définition

La maladie coéliaque, couramment appelée « intolérance au gluten », est une maladie chronique qui empêche l’absorption des nutriments, vitamines ou minéraux contentant du gluten (mélange de protéines que l’on trouve dans des céréales comme le blé ou l’orge). L’ingestion de gluten par le malade entraîne une réaction immunitaire anormale, attaquant la paroi de l’intestin grêle.

Publicité
La maladie coéliaque peut survenir à tout âge, pouvant toucher les jeunes enfants mais aussi apparaître à l’âge adulte. Les femmes sont deux à trois fois plus atteintes que les hommes. Aujourd’hui cette maladie touche une personne sur 2000 en France.

Coéliaque (Maladie de) : Causes

Il y a une prédisposition familiale importante à la maladie coéliaque. Les personnes les plus visés sont celles dont un parent proche est déjà atteint. Cependant, les causes ne sont actuellement pas bien connues. Les personnes ayant une maladie auto-immune, comme le lupus, le diabète de type 1, l’arthrite rhumatoïde ou la thyroïdite de Hashimoto, semblent les plus atteintes. Les personnes souffrant de trisomie sont aussi plus fréquemment touchées. Bien que ce ne soit pas prouvé, une introduction trop précoce de gluten dans le régime alimentaire pourrait aussi être un facteur aggravant.

Coéliaque (Maladie de) : Symptômes

Même avec une alimentation adaptée, les personnes atteintes de la maladie de Coéliac souffrent souvent de malnutrition, due à la mauvaise absorption des nutriments dans l’intestin. Ils connaissent aussi des malaises digestifs, ainsi que d’autres symptômes qui peuvent se manifester avec des intensités variables. Fatigue, dépression, douleurs aux articulations par exemple. Diarrhées chroniques, malaises abdominaux, perte de poids, infertilité ou absence de menstruations sont les principaux symptômes chez l’adulte. La maladie peut prendre des apparences atypiques : syndrome rhumatismal, anémie isolée ou trouble de la coagulation. Chez l’adulte, elle est souvent accompagnée par d’autres maladies, comme le diabète par exemple. Chez l’enfant, on risque d’observer un retard de croissance et une fonte des muscles.

Coéliaque (Maladie de) : Prévention

Les causes de la maladie n’étant pas encore bien connues, il existe peu de moyens de la prévenir. Toutefois, en se basant sur des données qui proviennent principalement d’un exemple de recrudescence de cette maladie en Suède au début des années 1980, les chercheurs pensent que les parents peuvent réduire le risque que leur enfant soit touché. Ces mesures sont particulièrement intéressantes si les parents savent que leur enfant est à risque, à cause de ses prédispositions génétiques. Dans ce cas il conviendrait de pratiquer l’allaitement maternel, de continuer l’allaitement pendant l’introduction d’aliments contenant du gluten cad ?, de ne pas introduire de céréales dans l’alimentation avant l’âge recommandé (entre quatre et six mois), et enfin de donner au nourrisson des céréales en quantité modérée. Pour ceux qui sont déjà atteints, un régime sans gluten est la seule façon de prévenir les complications.

Coéliaque (Maladie de) : Examens

En cas de maladie coéliaque suspectée, il faut consulter. Les symptômes de la maladie coéliaque peuvent se confondre avec des symptômes propres à d’autres maladies, comme un syndrome de l'intestin irritable, une intolérance alimentaire ou une maladie inflammatoire de l'intestin. Le diagnostic de la maladie s’effectue grâce à un examen sanguin, pour rechercher la présence d’une anémie, et d’anticorps spécifiques à la maladie. Par ailleurs, une radio de l’intestin grêle permet de suivre la progression d’un produit le long du tube digestif pour s’assurer de son bon fonctionnement. Enfin, une fibroscopie digestive par voie haute, permet d’effectuer des biopsies sur la portion initiale de l’intestin grêle, ce qui permet d’affirmer le diagnostic par la découverte d’une atrophie de la muqueuse.

Coéliaque (Maladie de) : Traitements

Le seul traitement de la maladie coéliaque est le régime sans gluten, qui permet de faire disparaître complètement les symptômes. Cette guérison prend généralement quelques mois, mais peut aussi s’opérer en deux à trois ans. Une grande vigilance est de mise, puisqu’une infime quantité de gluten peut faire réapparaître les symptômes. La diète elle-même est assez contraignante : le gluten, présent dans des céréales comme le blé, l’orge et l’avoine, est utilisé dans de nombreux aliments. Pain, pâtes et pâtisseries sont à proscrire, tout comme de nombreux aliments préparés : yoghourts aux fruits, sauces tomates, mélange à chocolat chaud, entre autres. Un nutritionniste s’avère souvent d’une grande aide pour les malades.

Coéliaque (Maladie de) : Evolution

La maladie coéliaque peut entraîner des complications comme la malnutrition, l’intolérance au lactose, l’anémie, en raison de la mauvaise absorption du fer, l’ostéoporose, due à la mauvaise absorption du calcium et de la vitamine D, des calculs rénaux, dus à une mauvaise absorption du gras. Autres complications potentielles : la neuropathie, pouvant entraîner des douleurs le long des nerfs, et l’infertilité, dont le risque serait accru de 12% chez les personnes touchées par la maladie coéliaque. Certains types de cancer comme le cancer de l’intestin sont aussi à craindre à plus long terme.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité