Cholestérol

Cholestérol : Définition

Le cholestérol est une graisse naturelle indispensable à l’organisme. C’est un constituant de la paroi de nos cellules. Il permet notamment la synthèse de la vitamine D, de la bile, et la composition de nombreuses hormones, comme les hormones sexuelles.

Il est pour l’essentiel produit par le foie. Il provient aussi en moindre quantité de l’alimentation (viandes, produits laitiers, crustacés et coquillages, œufs, abats…).

Le cholestérol s’associe à des protéines pour être véhiculées dans le sang. On en distingue deux sortes: le cholestérol-LDL (mauvais cholestérol) et le cholestérol-HDL (bon cholestérol).

- Les LDL (lipoprotéine de basse densité) transportent le cholestérol depuis le foie vers le reste du corps. Lorsque le sang contient trop de cholestérol LDL, celui-ci peut s’accumuler contre les parois des artères coronaires. C’est pourquoi le cholestérol LDL est aussi appelé 'mauvais cholestérol'. Un taux trop élevé dans le sang peut provoquer à terme une athérosclérose (maladie se caractérisant par un dépôt de plaques contenant du cholestérol sur les parois internes artérielles, qui entraîne une diminution de leur diamètre, une mauvaise circulation sanguine, voire des crises cardiaques).

- Les HDL (lipoprotéine de haute densité) assure le transport depuis les tissus jusqu’au foie. Au passage, elles récupèrent le cholestérol dans les organes qui en ont trop pour le rapporter au foie où il est éliminé. On l’appelle 'bon cholestérol'. Plus le taux sanguin de HDL est élevé, plus le risque d’athérosclérose est faible.

Cholestérol : Causes

Les études épidémiologiques ont permis de montrer que l'excès de 'mauvais cholestérol' (LDL) et le manque de 'bon cholestérol' (HDL) sont des facteurs de risque de maladie cardio-vasculaire.

Le cholestérol LDL (mauvais cholestérol) augmente en fonction de certains facteurs :

- Alimentaire: une alimentation trop riche en cholestérol et en graisses saturées (graisses animales, ou graisses végétales hydrogénées) augmente le taux de cholestérol. On le retrouve dans certaines viandes comme le porc ou les produits laitiers.

- Héréditaire: l’hérédité joue un rôle important. On retrouve très souvent plusieurs cas d’hypercholestérolémie dans une même famille.

- Médicamenteux: certains médicaments augmentent le taux de cholestérol comme les antiépileptiques, les anabolisants, les diurétiques thiazidiques, les contraceptifs oraux (pilule)...

Cholestérol : Symptomes

L’hypercholestérolémie n’est pas une maladie en soi. C’est plutôt un facteur de risque important pour les troubles cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Aucun symptôme n’y est rattaché. Pour savoir si on en souffre, il faut passer un test sanguin.

Cholestérol : Prévention

La meilleure prévention des maladies cardiovasculaires passe par l’alimentation. Il faut avant tout veiller à limiter les apports en acides gras saturés contenus dans les aliments d’origine animale (certaines viandes, œufs, produits laitiers…), et dans les biscuits, pâtisseries et de nombreux plats cuisinés. Remplacez ces graisses saturées par des acides gras monoinsaturées et polyinsaturées contenues dans les huiles d’olive et de colza par exemple, et le poisson. Augmentez votre consommation de fibres en mangeant plus régulièrement des légumes et des fruits.

Le maintien d’une activité physique (au moins 30 minutes par jour) et d’un poids de forme permettent de diminuer le taux de mauvais cholestérol.

Cholestérol : Examens

Le médecin prescrit en général une prise de sang, qui permet de doser dans un premier temps le dosage du cholestérol total (HDL et LDL, bon et mauvais cholestérol). Si les analyses révèlent un taux supérieur à 2g/l, il peut demander des examens complémentaires avec dosage des HDL (doit être égale ou inférieur 1.6g/l) et des LDL (doit être égale ou supérieure à 0.35g/l).

Il est possible de tester son taux de cholestérol global avec un test (Cholescreen®) vendu en pharmacie.

Cholestérol : Traitements

Pour faire baisser son taux de cholestérol, deux traitements sont possibles: la diététique et les médicaments.

En général, le médecin propose dans un premier temps des conseils diététiques et peut recommander son patient à un nutritionniste afin de réduire l’ingestion de mauvaises graisses.

Dans un deuxième temps, au bout de deux ou trois mois, et si ces conseils n’aboutissent pas à une diminution du taux de mauvais cholestérol (LDL), des médicaments comme des hypolipidémiants (statines en particulier) peuvent être prescrits pour réduire l’assimilation des graisses par l’organisme, diminuer le taux de LDL (mauvais cholestérol) ou augmenter celui des HDL (bon cholestérol).

Cholestérol : Evolution

Le cholestérol en excès se dépose sur les parois des artères notamment celles du cœur, formant des plaques graisseuses qui s’épaississent au fil des années (athérosclérose). Les plaques rendent le passage du sang difficile et peuvent favoriser la formation de caillots sanguins. Quand le sang ne circule plus, c’est l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral ou l’artérite des membres inférieurs.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité