Cancer du sein

Cancer du sein : Définition

Le cancer du sein est une prolifération anormale des cellules dans la glande mammaire. C'est le plus souvent un carcinome né de l'épithélium des glandes proprement dites ou de leur canaux.

Publicité
Cancer du sein : Causes

Les causes exactes du cancer du sein ne sont pas connues. Il existe deux facteurs de risques importants : l’âge et les antécédents familiaux. Deux tiers de cancer du sein surviennent après 50 ans. Les risques double chez celle dont la mère ou la sœur a eu la maladie. Environ 15% des femmes traitées pour un cancer développent par la suite un cancer à l’autre sein. Ce risque est supérieur chez celles dont les premières règles ont été précoces ou dont la ménopause est tardive, et celles qui ont eu leur premier enfant après l’âge de 30 ans ou qui n’en ont pas. Cependant comme pour tous les cancers, le mode de vie semble jouer un rôle indéniable. De récentes recherches suggèrent que l’alimentation peut influer sur le développement du cancer du sein.

Cancer du sein : Symptomes

Le cancer se manifeste cliniquement par une grosseur que l’on peut découvrir par palpation à partir d’1 cm de diamètre environ. Mais d’autres signes doivent également attirer l’attention : certaines anomalies de la peau du sein qui devient plus ridée et froncée (peau d’orange), une déformation ou une rougeur du mamelon vers l’intérieur, et la présence d’un ou de plusieurs ganglions sous les aisselles. Tous ces signes ne prouvent pas que vous ayez indiscutablement un cancer du sein. Il ne s’agit que de symptômes d’alerte qui doivent vous faire consulter.

Cancer du sein : Prévention

Pour le moment, bien que de nombreuses molécules soient à l’essai, il n’existe aucun traitement capable d’empêcher l’apparition du cancer du sein. « Le dépistage systématique par la mammographie est la meilleure arme préventive », signale le Dr Maryse Weil, cancérologue au Comité de Paris de la Ligue contre le cancer. De fait, la taille de la tumeur reste le meilleur pronostic. Une tumeur de moins d’1 cm, non palpable mais uniquement observable par mammographie, peut être guérie par des traitements simples. Si le diagnostic est fait alors que la tumeur fait moins d’un cm de diamètre, dans 80% des cas, il est possible de stopper la maladie. Ceci sans rechute.

Cancer du sein : Examens

Le dépistage se fait par examen des seins, via une palpation. Pratiquée sans mammographie, on connaît peu l’efficacité de cette méthode. Il peut aussi être pratiqué par la femme, juste après chaque règles. Elle peut ainsi mieux les connaître et consulter plus rapidement en cas de changement. La mammographie est un examen de dépistage qui consiste en une radiographie des seins par rayons X permettant de déceler des changements pouvant être causés par un cancer du sein. La mammographie est recommandée dès l’âge de 50 ans puis tous les 2 ans. Elle peut être effectuée plus tôt si des cancers du sein existent déjà dans la famille.

Cancer du sein : Traitements

Le traitement du cancer du sein n’est pas unique. Il se définit en fonction de la tumeur et de la personne atteinte. La multiplicité des éléments souligne l’intérêt d’une prise en charge multidisciplinaire, impliquant le chimiothérapeute, le radiothérapeute, le chirurgien, le radiologue et l’anatomo-pathologiste. La radiothérapie consiste à exposer les cellules cancéreuses à une radiation. La chirurgie a pour but de retirer le tissu cancéreux, pour éviter la reprise locale du processus, et d’évaluer l’extension aux ganglions. La chimiothérapie par un produit chimique. L’hormonothérapie, en privant les cellules d’hormones, on arrête ou on diminue fortement leur croissance, par ablation chirurgicale des ovaires, mais surtout par des médicaments

Cancer du sein : Evolution

Le pronostic du cancer du sein dépend de la taille et du stade de la tumeur (étendue, métastases), ainsi que du type de tumeur. La tumeur découverte à un stade précoce (petite, sans ganglions lymphatiques et non agressive) est guérissable. D'où l'importance du dépistage. Le cancer du sein, souvent très agressif, est fréquemment découvert à un stade avancé, lorsqu'il a déjà fait des métastases, et seules quelques patientes guérissent. Les traitements aujourd'hui permettent de faire régresser la tumeur pendant de nombreuses années, d'aider les patientes à conserver une vie de qualité et de soigner les symptômes douloureux ou handicapants. Les femmes ont largement contribué à ces progrès thérapeutiques en acceptant de participer aux études cliniques.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité