Cancer de l’intestin grêle

Cancer de l’intestin grêle : Définition

Le cancer de l’intestin grêle est une forme rare de cancer qui se développe dans les cellules de l’intestin grêle, la plus longue partie du tube digestif. Il se traduit par la formation de tumeurs malignes, dont les formes les plus répandues sont l’adénocarcinome et les lymphomes.

Publicité
Un cancer qui se manifeste tard
L’intestin grêle est un organe divisé en trois parties : le duodénum (relié à l’estomac), le jéjunum au milieu et enfin l’iléon, rattaché au gros intestin. Les tumeurs cancéreuses touchent le plus souvent la paroi interne du duodénum. Le cancer de l’intestin grêle reste rare : il représente seulement 3 % des cancers digestifs. Quand on parle de cancer de l’intestin, on évoque généralement celui du colon (gros intestin), beaucoup plus répandu. De plus, le cancer de l’intestin grêle se manifeste assez tard : environ 90 % des personnes ont plus de 50 ans lors du diagnostic, la moitié après 70 ans.

Cancer de l’intestin grêle : Causes

Les facteurs de risque sont difficiles à déterminer, toutefois certaines pathologies comme la maladie de Crohn, le syndrome de Peutz-Jeghers ou la polypose adénomateuse familiale peuvent augmenter l’incidence.

Cancer de l’intestin grêle : Symptomes

Les symptômes se traduisent par des douleurs abdominales, une grande fatigue, des nausées, vomissements, une perte de poids ou encore la présence de sang dans les selles.

Cancer de l’intestin grêle : Examens

Le diagnostic du cancer de l’intestin grêle n’est pas évident à cerner, d’une part car les symptômes sont communs à de nombreuses autres pathologies digestives, et d’autre part car l’endoscopie de l’intestin grêle est compliquée et peu pratiquée. On peut dès lors faire appel à plusieurs examens pour affiner le diagnostic : analyses sanguines, biopsie ou encore diverses techniques d’imagerie médicale (radiographie de l’abdomen, entéroscanner, scanographie…). Celles-ci permettront de mettre en évidence les lésions dans l’intestin grêle. Il faudra ensuite déterminer, par des examens complémentaires, le type de tumeurs malignes en présence, le stade de développement du cancer, ainsi que rechercher d’éventuelles métastases.

Cancer de l’intestin grêle : Traitements

À l’instar de la plupart des types de cancer, il existe plusieurs solutions de traitement à envisager. Chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie sont les principales et peuvent être combinées en fonction des cas particuliers. L’intervention chirurgicale reste néanmoins le traitement le plus courant pour retirer les tumeurs cancéreuses ainsi que la partie de l’intestin grêle concernée (on parle alors de résection intestinale). Il existe parfois des séquelles au niveau digestif. C’est pourquoi un suivi médical détaillé de l’appareil intestinal est nécessaire après le traitement. On peut alors mettre en place un régime alimentaire spécial ou procéder à des injections pour compenser certaines fonctions métaboliques (absorption de certaines vitamines par exemple) qui ne sont plus prises en charge par l’intestin.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité