Dictionnaire des maladies

Cancer de la langue

Réagissez !
Publicité

Cancer de la langue : Définition

Le cancer de la langue est une tumeur maligne, dont la fréquence est augmentée par la consommation de tabac et d’alcool. Deux sortes de cancers se distinguent: les cancers de la portion mobile de la langue, et les cancers de la base de la langue.

Dans 85% des cas, il s’agit d’un cancer de la portion mobile de la langue. Développé à l’avant de la langue, il est visible dans la bouche et plus facile à diagnostiquer. Les cancers de la base de la langue (à l’arrière) sont en revanche plus graves car difficiles à observer.

Chaque année en France, 15 000 nouveaux cas sont enregistrés et on dénombre plus de 5000 décès. Cette pathologie touche essentiellement les hommes de 45 à 65 ans.

 

Cancer de la langue : Causes

L’alcool et surtout le tabac sont les deux principaux facteurs contribuant à l’apparition d’un cancer de la langue. L’association des deux augmente les risques (80 à 90% des cancers de la langue). Si le type de tabac a peu d’influence, le risque est tout de même plus grand chez le fumeur de cigarettes que chez le fumeur de cigares ou de pipes.

Certaines lésions pré-cancéreuses prédisposent également à la survenue d’un cancer. Elles peuvent être dues à une leucoplasie (lésions de la langue de coloration blanche qui non traitées peuvent parfois évoluer vers un cancer), l’érythroplasie (taches rouges sur la langue), un lichen ou une candidose chronique (champignons), une prothèse dentaire mal adaptée, ou une couronne traumatisante.

Une étude menée à la Buffalo School of Dental Medicine en 2007 a révélé un autre facteur de risques : les personnes atteintes de parodontite (maladie inflammatoire des gencives) courent plus de risques de développer un cancer de la langue.

 

Cancer de la langue : Symptomes

Le principal symptôme est une douleur linguale. Elle est souvent accompagnée d’une gêne à l’élocution, lors de la mastication ou de la déglutition, de quintes de toux, de légers picotements ou de douleurs lors de la prise d’aliments alcoolisés, épicés ou acides, de lésions ou d’ulcérations de la langue, d’une augmentation du volume des ganglions lymphatiques sous-maxillaire (sous la mâchoire inférieure) et du cou, de saignements, d’une mauvaise haleine et de douleurs à l’oreille.

La maladie touche généralement de gros fumeurs, alcooliques chroniques avec souvent des dents et des gencives en mauvais état.

Cancer de la langue : Prévention

Les personnes qui privilégient une alimentation saine, qui consomment des quantités modérées d'alcool et renoncent totalement au tabac, tout en ayant une bonne hygiène dentaire, diminuent considérablement leur risque d'avoir un cancer de langue. Une visite deux fois par an chez votre dentiste est nécessaire pour éviter les dents abîmées, les prothèses mal adaptées, les couronnes traumatisantes, les infections des gencives, les lésions de la langue qui augmentent le risque de cancer.

Rappelez-vous: toute lésion du bord de la langue qui ne guérit pas en trois semaines, surtout si elle s’accompagne de ganglions sous-maxillaires ou du cou, doit faire consulter rapidement.

Cancer de la langue : Examens

Après un examen clinique, la visualisation de lésions ou d’ulcérations de la langue, et une découverte de ganglions sous-maxillaire (sous la mâchoire inférieure), une biopsie (prélèvement d’une parcelle au niveau de la lésion) est nécessaire pour porter un diagnostic.

En cas de cancer, le médecin procède à d’autres tests (IRM, scanners…) pour voir jusqu’où la maladie s’est répandue.

Cancer de la langue : Traitements

Le traitement comporte une intervention chirurgicale qui consiste à enlever la tumeur et parfois la langue ainsi que les ganglions. Une chimiothérapie pré-opératoire peut être réalisée afin de réduire le volume de la tumeur avant l’ablation chirurgicale, parfois lourde et mutilante. La radiothérapie complète le traitement.

Lorsque cela est possible, il est proposé une reconstruction de la langue pour restituer une fonction et une morphologie les plus proches de la normale.

Cancer de la langue : Evolution

Les tumeurs découvertes à un stade précoce ont généralement un bon pronostic. Toutefois, les chances de guérison dépendent de la localisation de la tumeur.

Toute personne fumeuse, qui souffre de lésions ou de douleurs de la langue pendant plus de trois semaines, doit se faire examiner par un médecin. Les cancers de la langue sont souvent diagnostiqués tardivement lorsqu’ils ont déjà envahi les ganglions lymphatiques.

Toutes les fiches maladies

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité