Boiterie de l’enfant

Boiterie de l’enfant : Définition

La boiterie est un défaut de la marche. Elle peut atteindre l’enfant à tout âge.

Publicité
C’est l’expression d’une souffrance de la jambe ou de l’une des articulations du bassin.

Boiterie de l’enfant : Causes

La marche est une succession de mouvements coordonnés, qui utilise la colonne vertébrale, le bassin, la hanche, la jambe, le pied, les muscles et les articulations qui les relient.

L’ensemble est commandé par le cerveau. La défaillance de l’une de ces parties peut entraîner une boiterie.

Les causes, très nombreuses, peuvent être locales ou générales (maladie sans rapport direct avec l’os ou l’articulation).

Une boiterie peut être ancienne comme dans la luxation congénitale de hanche, la dysplasie (ou anomalie) de la hanche, la luxation congénitale du genou, une inégalité de longueur des deux jambes, un pied bot ou une poliomyélite.

Une boiterie peut être récente comme dans l’arthrite infectieuse de la hanche (la plus fréquente), une synovite*, une ostéite*, l’ostéochondrite* de hanche, un abcès de la fesse, une entorse, une élongation, un ongle incarné, des chaussures inadaptées, une fracture ancienne, un rhume de hanche (épanchement articulaire), un traumatisme ou encore un surmenage sportif.

Une maladie générale peut parfois être responsable d’une boiterie telles l’arthrite chronique juvénile difficile à diagnostiquer, le rhumatisme articulaire aigu (rare de nos jours).

Synovite : Gonflement articulaire, dû à une inflammation de l’enveloppe qui tapisse l’intérieure de l’articulation.

Ostéite : infection de l’os.

Arthrite : Epanchement articulaire associé à des signes d’inflammation.

Ostéochondrite de hanche : souffrance de la tête du fémur qui est l’os de la cuisse. Normalement, la tête du fémur s’emboîte dans la hanche.

Rhume de hanche : inflammation aiguë bénigne de la hanche, d’origine virale.

Boiterie de l’enfant : Symptomes

La boiterie est visible dès lors que les jambes ne font pas des pas de même longueur.

Elle peut parfois s’entendre (petits craquements très légers à chaque pas).

La boiterie est souvent difficile à voir chez le petit enfant tant qu’il n’a pas acquis une marche assurée.

Maladies dont les symptômes sont proches ?

Il est important d’éliminer une fausse boiterie. Aucun signe clinique, biologique ou radiologique n’est retrouvé.

Elle peut être le signal d’un trouble psychologique.

Boiterie de l’enfant : Prévention

La luxation congénitale de hanche est la seule à pouvoir être dépistée dès la naissance, par l’examen clinique complété si besoin d’une échographie.

Un deuxième dépistage systématique est réalisé vers l’âge de 4 mois, par une radiographie du bassin.

Grâce à des méthodes simples (langeage en abduction à 90°, c’est à dire cuisses complètement écartées, ou attelles amovibles), il est possible de prévenir l’aggravation voir même de guérir la luxation.

Le port de chaussures adaptées (chaussures montantes, voûte plantaire renforcée) dès les premiers pas est fortement recommandé.

Les maladies générales (arthrite chronique juvénile, rhumatisme articulaire aigu), sont difficiles voire impossibles à prévoir.

Boiterie de l’enfant : Examens

Avant tout examen, il faut préciser à votre médecin, l’ancienneté, le mode de début des troubles, le déroulement de la grossesse et de la naissance de votre enfant, la façon dont la station debout et la marche ont été acquises.

Lui signaler toute notion de traumatisme. La radiographie, de face et de profil, de la colonne vertébrale, du bassin, ou du membre inférieur selon la localisation est souvent indispensable au diagnostic.

Une prise de sang pour déterminer la présence ou non d’une infection ou d’une inflammation peut être nécessaire.

L’échographie de la hanche est parfois utile par exemple chez le petit enfant ou bien lorsqu’on soupçonne la présence de liquide dans l’articulation.

Beaucoup plus rarement, une scintigraphie, un scanner et une imagerie par résonance magnétique (IRM) sont demandés pour affiner le diagnostic.

IRM : Imagerie par Résonance Magnétique, qui permet la visualisation des différentes parties du corps en utilisant la fréquence d’émission magnétique des molécules. Cet examen n’utilise pas les rayons X.

Scanner : Radiographie couplée à un ordinateur permettant de réaliser des images en coupes fines des os et des parties molles. Cet examen utilise les rayons X.

Boiterie de l’enfant : Traitements

Le traitement dépend essentiellement de la cause de la boiterie.

Selon les cas, on peut utiliser des médicaments anti-inflammatoires, ou bien des antibiotiques (en cas d’infection par une bactérie). La douleur associée peut être traitée par aspirine ou paracétamol.

Chez l’enfant, l’immobilisation est très souvent indispensable afin de mettre au repos l’articulation. L’enfant doit alors soit rester au lit, soit marcher avec des béquilles, soit, mais plus rarement être plâtré.

Parfois, un traitement chirurgical est intéressant pour remettre les différents éléments osseux et/ou articulaires à leur place (on parle de réduction puis fixation chirurgicale) ou encore pour retirer un fin morceau d’os et corriger une déformation (Ostéotomie de correction).

Que devez-vous faire ?

Chez l’enfant, il est essentiel de suivre très soigneusement le traitement même s’il est contraignant. Les langes spéciaux d’un nouveau-né doivent être portés tous les jours même si cela n’est pas très beau.

Si un enfant s’appuie trop souvent sur sa hanche alors que cela lui est interdit, mieux vaut le dire le plus rapidement possible au médecin qui le suit.

Août 2006

Boiterie de l’enfant : Evolution

L’évolution dépend de la cause. La luxation congénitale de hanche, traitée tôt et correctement, ne laissera pas ou très peu de boiterie.

Les causes virales (rhume de hanche), bactériennes (rhumatisme articulaire aigu), inflammatoires (ostéochondrite de hanche) sont assez sournoises et doivent être très bien surveillées.

Certains cas sont des urgences, tel que l’arthrite infectieuse. Le traitement doit être administré le plus tôt possible.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité