Arthrose

Arthrose : Définition

A l’état physiologique, le tissu cartilagineux est soumis à un renouvellement permanent : il existe des phénomènes d’érosion ou de destruction qui sont compensés par des phénomènes de construction, concourant à un équilibre dynamique.

Publicité
L’arthrose correspond à une rupture de cet équilibre et se caractérise par la destruction progressive du cartilage des articulations. Ce rhumatisme touche 17% de la population française, principalement après 65 ans.

Arthrose : Causes

L’arthrose est favorisée par :

1. l’obésité et le surpoids

2. un traumatisme articulaire ou un choc

3. le port de talon haut, de charges lourdes

4. l’hérédité.

Ainsi il a été démontré que certaines localisations de la maladie avaient un caractère familial.

Il semble donc que pour des contraintes identiques, deux individus ne soient pas égaux devant les risques d’apparition d’une arthrose.

Arthrose : Symptomes

C’est une maladie mécanique. La douleur apparaît et augmente à l’effort et se calme au repos. Chez certaines personnes, elle peut se manifester en fin de journée (les articulations sont douloureuses le soir mais pas le matin ou en pleine nuit).

L’articulation atteinte peut être le siège d’un gonflement et d’un enraidissement.

Il existe notamment au niveau des doigts une déformation de l’articulation touchée.

Il peut y avoir des poussées de douleurs aigues correspondant à une inflammation brutale de l’articulation. Elle devient rouge et augmente de volume.

Quelles sont les maladies proches ?

Ce sont les rhumatismes micro cristallins (comme la goutte), voire les rhumatismes inflammatoires.

Les douleurs réveillent en général la nuit et s’améliorent à l’effort.

Arthrose : Prévention

Il n’est actuellement pas possible de prévenir l’apparition de l’arthrose, ni de dépister les personnes à risque.

Les lésions du cartilage sont irréversibles. Il faut prendre en charge un surpoids s’il existe. L’amaigrissement soulage l’articulation et ralentit l’usure du cartilage.

Arthrose : Examens

En général, il n’est pas nécessaire de réaliser de prise de sang. Les examens radiologiques permettent de confirmer le diagnostic et d’évaluer l’importance des lésions de l’articulation.

Parfois il est nécessaire de réaliser des examens d’imagerie plus performants comme le scanner ou l’IRM. Ils ne sont en aucun cas réalisés systématiquement.

On peut réaliser une arthrographie : on place une fine aiguille dans l’articulation pour injecter un produit radio opaque, on réalise ensuite des clichés radiographiques et ou des clichés au scanner.

Cet examen permet de bien visualiser la cavité articulaire et lésions du cartilage. Il peut être réalisé avant une chirurgie ou dans le cadre d’un dépistage d’une arthrose précoce.

Enfin lors d’une consultation, votre médecin peut réaliser une ponction du liquide articulaire (uniquement si l’articulation est gonflée) à l’aide d’une fine aiguille. Le liquide retiré sera analysé.

Arthrose : Traitements

Le but des traitements est de rendre une fonction normale à une articulation, de limiter la gêne quotidienne.

Le traitement est différent selon la localisation de l’arthrose. On donne toujours des médicaments contre la douleur qui est plus ou moins importante (antalgiques et anti-inflammatoires).

Parfois on peut réaliser des infiltrations par des corticoïdes au niveau des articulations avec une aiguille fine (doigts et genoux).

Au niveau du genou, il existe un produit « l’acide hyaluronique » que l’on injecte dans l’articulation (notamment dans la hanche). Cette substance est naturellement présente dans le liquide synovial qui entoure une articulation. Il se comporte comme un gel et tapisse l’articulation. Il empêche donc les deux os de frotter l’un contre l’autre. Cette technique appelée "viscosupplémentation" semble efficace pour les arthroses modérées et peu inflammatoires mais les injections sont chères et on manque encore de recul sur l'efficacité à long terme.

La rééducation par la kinésithérapie est utile pour préserver ou retrouver la mobilité des articulations et soulager les douleurs.

Les cures thermales peuvent être d’un bon apport.

Il arrive un moment où le cartilage est totalement détruit. Le seul traitement est alors chirurgical. On met en place une prothèse au niveau du genou ou de la hanche.

Suivi

Lors d’une poussée inflammatoire, il est recommandé de mettre l’articulation concernée au repos.

Une fois le diagnostic d’arthrose établi, il faut ménager l’articulation. Mais il faut continuer une activité physique quotidienne douce et non traumatique pour l’articulation.

Il n’est pas nécessaire de suivre un régime alimentaire particulier sauf en cas de surpoids. L’amaigrissement aide l’articulation.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité