Vitamine D - Calciférol

Vitamine D - Calciférol : Intérêt nutritionnel

Pour le coeur. La vitamine D pourrait diminuer les problèmes cardiovasculaires (infarctus, hypertension, AVC, défaillance cardiaque…).
Anticancer. Même si on ne connaît pas le mécanisme d’action, certaines études ont démontré qu'un apport suffisant en vitamine D réduirait le risque d'apparition du cancer et son évolution.
Antidouleur . Il semblerait que des douleurs chroniques soient souvent associées et amplifiées par un manque de vitamine D. Il existerait également un lien entre la fibromyalgie (syndrome défini par des douleurs musculaires chroniques, une forte fatigue et des troubles du sommeil se répercutant sur l’humeur) et les carences en vitamine D.
Contre Alzheimer et Parkinson. Des recherches ont mis en évidence que la vitamine D pourrait prévenir les maladies liées à la dégénérescence neurologique comme Alzheimer et Parkinson.
Pour les os . La vitamine D est bonne pour les os. Elle permet de prévenir et de combattre l’ostéoporose, cette fragilité osseuse fréquente et dangereuse qui survient à partir de la ménopause.
Pour éviter le déchaussement dentaire. En plus de son action permettant la fixation du calcium dans les os, la vitamine D contribuerait à lutter contre la chute des dents liée à la parodontite (maladie inflammatoire infectieuse de la gencive et de l’os, pouvant entraîner, dans les cas les plus graves, la chute des dents).
Pour soigner le psoriasis. La vitamine D en traitements locaux est fréquemment prescrite par les dermatologues contre le psoriasis.

Publicité
Vitamine D - Calciférol : Son histoire

Un manque de vitamine D est associée à la maladie du rachitisme. Cette dernière est connue depuis l'Antiquité. C'est à la fin du XVIIIe siècle qu'un médecin anglais recommande l'huile de foie de morue en prévention de cette maladie. Plus tard, en 1865, le Dr Armand Trousseau, met en avant l'intérêt de l'exposition au soleil contre le rachitisme. Ce n'est qu'en 1920 que deux chercheurs, Mac Collum et Mellanbourg, font la relation entre l’efficacité de l’huile de foie de morue et la présence de la vitamine D. La constitution de cette dernière est révélée par un chimiste allemand en 1928. Il isole alors la vitamine D2 et la vitamine D3.

Famille

Vitamines Liposolubles.

Vitamine D - Calciférol : Sa production

On connaît deux formes de vitamins D. La première est synthétisée par la peau exposée aux rayons ultraviolets du soleil et se retrouve également dans les huiles de poissons. On l'appelle "cholécalciférol" ou "vitamine D3". La seconde est présente dans les aliments d'origine végétale, surtout les champignons, les levures et les céréales. On l'appelle "ergocalciférol" ou "vitamine D2".

Saison

Toute l'année.

Conseils d'achats et d'utilisation

Les besoins quotidiens recommandés chez le nourrisson et le jeune enfant sont de 400 à 600 U.I., chez l'adulte de 400 U.I. et chez la femme enceinte ou allaitante de 600 U.I. La vitamine D est très sensible à la lumière et à l'oxydation.

Précautions

Les maladies associées à une carence en vitamine D sont le rachitisme chez l’enfant et l’ostéomalacie chez l’adulte. Ce sont des carences rares qui peuvent être soignées par la prise de médicament (ex : Uvedose®). Un surdosage de vitamine D peut être dangereux et se traduire par une hypercalciurie, une déshydratation, une soif intense, une perte d’appétit, des nausées, des vomissements et une insuffisance rénale.

La supplémentation en vitamine D doit faire l'objet d'un contrôle médical.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité