Saumon

Saumon : Intérêt nutritionnel

Un allié minceur. Grâce à sa chair rassasiante, le saumon est un poisson idéal en cas de régimes amincissants. Il a aussi l'avantage d'être peu calorique et de contenir une grande quantité de protéines.
Pleins d'omégas 3. Le saumon est un des aliments les plus riches en oméga 3 (entre 1 et 2g pour 100g de saumon). Ces acides gras essentiels (que le corps ne fabrique pas) entretiennent le système cardio-vasculaire en réduisant le taux de cholestérol, la tension artérielle et en améliorant la circulation du sang. Les omégas 3 sont également appréciés pour leurs effets anti-inflammatoires (contre l'arthrose).
Une source intéressante de protéines. Les protéines présentes dans le saumon renferment des acides aminés que notre corps ne fabrique pas et dont il a besoin. Elles participent par ailleurs à la formation d'enzymes digestifs et au maintien de certains tissus comme la peau ou les muscles.
Des vitamines B. Le saumon est une source importante de vitamines B. Notamment de la vitamine B1 utile à la croissance, de la vitamine B3 qui contribue à l'apport d'énergie en continu, de la vitamine B6 nécessaire à la formation des globules rouges et au bon fonctionnement du système immunitaire, et enfin de la vitamine B12 qui entretient les cellules nerveuses.
Bon pour les os. La saumon contient de la vitamine D, dont le rôle est essentiel à la solidité osseuse.

Publicité
Saumon : Son histoire

Utilisé uniquement dans le but de repeupler l'espèce, l'élevage des saumons est né en Ecosse et en Norvège dans les années 1960. En France, c'est en Bretagne et en Normandie que sont apparues les deux premières entreprises éleveuses de saumons.

Famille

Salmonidés.

Saumon : Sa production

Il existe deux types de saumons :
- Le saumon sauvage : Il naît dans les eaux froides des rivières, rejoint la mer après 2 ou 3 ans de vie, puis remonte les courants de la rivière pour retourner pondre à l'endroit où il est né. La plupart d'entre eux meurent juste après, épuisés par leur long voyage.
- Le saumon d'élévage : Les pisciculteurs élèvent des saumons dans des espaces recréant leur habitats naturels. Comme ils sont dans un endroit plus sécurisé et propice à la nouriture, ces saumons sont généralement plus gras que les sauvages. Les oeufs de saumon sont récoltés puis incubés à températures variables. Lorsqu'ils éclosent, ils sont directement parqués dans des bassins où ils sont nourris. Après avoir atteints leurs tailles définitives, ils sont triés et répartis dans des cages mises en mer.

Saison

Automne.

Conseils d'achats et d'utilisation

- Le saumon d’élevage est moins onéreux mais souvent plus gras, moins goûtu et moins consistant.
- Le saumon sauvage a une chair plus ferme et plus savoureuse mais il coûte plus cher. De plus quand il vient des mers du Nord, il est souvent exposé à des eaux très polluées, et peut stocker des produits chimiques dans ses tissus graisseux.
- Il faut éviter les poissons dont l’emballage mentionne "raidissage", signifiant qu’il a été congelé avant la découpe.
- Il faut privilégier les saumons d’origine européenne car ils sont sensés être plus contrôlés.
- Il ne faut pas consommer de saumon dégageant une odeur d’ammoniaque, preuve qu’il n’est pas frais.

Précautions

Il faut être vigilant quand on mange du saumon cru car il existe toujours un risque de contamination par un parasite. Mieux vaut bien cuire la chair à une temprature de 60°C pendant une dizaine de minutes. La congélation en dessous de 18°C permet d'éliminer toutes traces de parasites.

Recettes

- Toasts de saumon fumé
- Rillettes de saumon
- Saumon fumé aux pommes

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité