Rillette

Rillette : Intérêt nutritionnel

Bonnes et mauvaises graisses. Les rillettes sont connues pour être une charcuterie très grasse. Il est vrai que cette viande coupée en petits morceaux et cuite des heures dans de la graisse contient 40 à 50 % de lipides. Toutefois, il s’agit au moins pour moitié d’acides gras insaturés, protecteurs du système cardiovasculaire – particulièrement dans le cas des rillettes d’oie et de canard.
Protéines et vitamines B. Comme tous les produits issus de viandes, les rillettes sont riches en protéines, de l’ordre de 15 g/100 g, qui sont indispensables pour la construction et l’entretien des organes de notre corps : os, muscles, mais aussi peau, ongles et cheveux. Les rillettes contiennent d’autre part des vitamines B qui participent à l’énergie générale du corps.
Teneur en cholestérol. Les rillettes ont une teneur en cholestérol de 76 mg/100 g, une teneur inférieure à celle des œufs et à la plupart des viandes.

Publicité
Rillette : Son histoire

Les rillettes sont nées au XVe siècle en Touraine. Elle fut alors pour les paysans un nouveau moyen de conserver la viande de porc, autre que la salaison. Leur berceau se situe à Tours et non dans la Sarthe, même si c’est là que l’on trouve les célèbres rillettes du Mans.

Famille

Charcuterie.

Rillette : Sa production

Les rillettes sont de nos jours presque exclusivement produites par l’industrie agroalimentaire. La raison principale en est la surveillance nécessaire lors de la fabrication de cette charcuterie. En effet, la listeria a particulièrement tendance à se développer. Certaines maisons produisant des rillettes du Mans ont obtenu un label Rouge. Aujourd’hui, les rillettes se déclinent avec des viandes de lapin, oie ou canard, mais sont aussi de plus en plus fabriquées à base de poissons.

Saison

Pas de saison particulière pour cet aliment.

Précautions

Il faut modérer sa consommation de rillettes en cas d'hypercholestérolémie et de surpoids.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité