Miel

Miel : Intérêt nutritionnel

Meilleur que le sucre. Le miel a un pouvoir sucrant supérieur à la saccharose (sucre). Son indice glycémique est très élevé c'est-à-dire qu'il pénètre en grande quantité et très rapidement dans le sang. Le miel a l'avantage d'être moins calorique que le sucre mais il est très dense donc il faut l'utiliser avec modération (80 kcal dans 1 cuillère à soupe).
Antioxydant. Les flavonoïdes du miel (surtout celui de tournesol) lui confèrent des propriétés antioxydantes qui pourraient agir en prévention des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.
Antibactérien. Le miel peut être utilisé pour nettoyer et désinfecter les plaies et les brûlures.
Respiratoire. Apaisant et adoucissant, le miel soulage les maux de gorge, le rhume et la bronchite. Celui d'eucalyptus, de sapin ou de thym est particulièrement apprécié pour dégager les voies respiratoires.
Antitoux. Certains miels comme celui de lavande sont surtout conseillés pour apaiser la toux.

Publicité
Miel : Son histoire

Le miel est un des aliments les plus anciens de l'humanité. Il existerait depuis plus de 10 000 ans. L'homme aurait commencé à s'intéresser à l'apiculture vers l'an 1000 ap J-C. Au Moyen-Orient, certaines tribus primitives -qui existent encore aujourd'hui- organisaient des rites symboliques. Des hommes attachés à des lianes devaient survivre et se débattre au milieu des abeilles pour ramener le nectar tant adoré. En Egypte, on utilisait le miel pour embaumer les morts et embellir leur teint en l'appliquant sur la peau. Le miel servit à différents usages tout au long de l'histoire : cierges, rouges à lèvres, objets... Il est resté l'édulcorant de base en Europe jusqu'au 16e siècle.

Famille

Sucres.

Miel : Sa production

Le miel est une substance naturelle, sucrée, extraite et récoltée par les abeilles quand elles butinent les fleurs. Pour faire 1kg de miel, les abeilles doivent butiner plus de 500 000 fleurs. La couleur, la saveur et la teneur en sucre dépendent des types de fleurs butinées, du temps, du terrain et de la saison de la récolte.
Fabrication du miel : Les abeilles récoltent le nectar des fleurs avec leur langue et le stockent dans leur "jabot". Une fois dans la ruche, les abeilles ouvrières se transmettent le nectar les unes aux autres. Le miel naît ainsi du mélange du nectar avec les substances salivaires et les sucs gastriques sécrétés par les différentes abeilles. Elles placent ensuite le liquide dans les alvéoles en cire (substance grasse produite par d'autres abeilles) où le miel achève sa transformation.
Miel d'acacia : Produit dans le Nord de la Drôme, il est liquide et doux, idéal pour les tartines.
Miel de citronnier : Avec une pointe d'acidité, sa couleur est limpide.
Miel d'eucalyptus : Il a une senteur forte et mentholée et est produit en Australie et en Espagne.
Miel de bruyère : Avec un goût très prononcé et légèrement âpre, sa couleur est orangée.
Miel de fleurs de printemps : Majoritairement issu du colza, sa couleur est blanche et sa saveur reste neutre.
Miel de guarrigue : Produit dans le sud de la France, il est puissant avec une saveur relevée et une couleur très foncée.
Miel de lavande : Récolté sur la lavande, sa couleur est ivoire et ambrée et sa saveur est fruitée.
Miel à la noisette : Préparé à base de miel de fleurs de printemps et de pâte de noisette pure, sa couleur est brune.
Miel de romarin : Miel très rare en France, il était considéré comme le meilleur du monde par les Romains. Sa texture est crémeuse, son goût est neutre et sa couleur est brune.

Saison

Printemps, été, automne.

Conseils d'achats et d'utilisation

Le miel se conserve pendant plusieurs mois voire plusieurs années à température ambiante. S'il durcit avec le temps, il suffit de plonger le pot quelques minutes dans un bain-marie pour le rendre plus liquide. Le miel s'utilise en cuisine, pour des plats salés ou sucrés.

Précautions

Le miel doit être consommé avec précautions en cas d'hypertriglycéridémie (hausse importante du taux sanguin de triglycérides) et de diabète.
Par ailleurs, sa consommation est déconseillé aux enfants de moins de 1 an. Pour cause, le miel est susceptible de contenir des spores de Clostridium botulinum , une bactérie responsable du développement de la toxine botulique dont un des principaux symptomes est la paralysie musculaire.

Recettes

- Mousse framboise et miel
- Soufflé au miel et à l'abricot
- Crumble de pommes aux senteurs de miel et romarin

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité