Lapin

Lapin : Intérêt nutritionnel

Riche en vitamine B. La viande de lapin est particulièrement riche en vitamine B3 (ou PP ou "niacine"). Son intérêt ? Elle est essentielle au métabolisme des cellules, elle joue un rôle dans la formation des globules rouges, la circulation sanguine, la digestion et le système nerveux. Elle participe également à la fabrication des hormones sexuelles. Le lapin contient aussi une quantité intéressante de vitamine B12 (cobalamine), vitamine essentielle à la croissance.
Riche en protéines. Le lapin renferme un taux élevé de protéines, qui sont par ailleurs de bonne qualité.
Riche en fer. Cuit, le lapin est une source intéressante de fer (2mg/100g).
Très maigre. Le lapin contient à peine 8% de lipides (dont des graisses poly-insaturées, bénéfiques au cœur et aux artères) et représente en moyenne 150kcal au 100g. Il peut donc être consommé sans problème lors de régimes amaigrissants et diabétiques.

Lapin : Son histoire

Le lapin sauvage serait originaire du sud de l’Europe et de l’Afrique du Nord. Il aurait été découvert par les Phéniciens vers l’an 1000 avant J-C. La propagation du lapin comme gibier fut le fait des Romains. C’est au cours du 16e siècle que l’élevage de plusieurs races de lapins a commencé à s’organiser, notamment en France, en Italie, en Flandre et en Angleterre. Au 17e siècle, on distinguait le lapin sauvage, le lapin de garenne (élevé en enclos) et le lapin de clapier. C’est à partir du 19e siècle que l’élevage du lapin s'est répandu dans le monde entier. C'était une viande très appréciée pendant la Seconde guerre mondiale où les populations devaient faire face aux pénuries de viandes plus traditionnelles.

Famille

Léporidés.

Lapin : Sa production

Le premier producteur mondial de lapin est la Chine. Vient ensuite l'Europe, dont la France est le troisième producteur (100 000 tonnes par an), puis l'Amérique du Sud. C’est un animal essentiellement produit dans des exploitations traditionnelles (petits élevages familiaux) ou semi-industrielles.

Saison

Pas de saisons particulières pour cet aliment.

Conseils d’achats et d’utilisation

Le lapin est une viande blanche et tendre qui doit être choisi avec une chair claire et rose. Souvent, le lapin adulte est plus savoureux que le lapereau. Il est particulièrement savoureux quand il est mijoté avec du vin blanc, de la moutarde, des champignons, des échalotes et des petits lardons. On peut aussi le manger rôti, au barbecue, en terrine, en farce ou à la cocotte. C’est une viande qui doit être arrosée régulièrement pour rester moelleuse.

Recettes

- Lapin moutardé en papillote et pommes au four
- Lapin épicé au yaourt
- Lapin sauté au pamplemousse
- Lapin façon gibelotte
- Lapin à la moutarde ancienne
- Cuisse de lapin aux pruneaux
- Lapin aux figues et fenouil
- Papillote de lapin au citron

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité