Cresson

Cresson : Intérêt nutritionnel

Riche en vitamines et minéraux. Le cresson assure un apport particulièrement intéressant en vitamines et minéraux. Une portion d’environ 75g net permet de fournir la moitié de la quantité journalière recommandée pour la vitamine C et la vitamine B9, la totalité de la provitamine A, 15% du calcium, 13 à 23% du fer et 5% du magnésium.
Il prévient les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. Riche en antioxydants, en fibres et en bonnes graisses (appelées "acides gras poly-insaturés"), le cresson est un légume bon pour le coeur. Il possède aussi des substances soufrées (les thioglucosides) dont les effets anticancer sont connus.
Bon pour la vue. Le cresson contient de la lutéine et du zéaxanthine, deux pigments associé à un risque plus faible de dégénérescence maculaire, de cataracte et de rétinite pigmentaire. Ils protègeraient la macula et la rétine des dommages causés par le stress oxydatif.
A savoir : Le cresson a été longtemps inscrit à la pharmacopée française, comme composant du "sirop de raifort composé".

Publicité
Cresson : Son histoire

Depuis la plus haute Antiquité, le cresson tient une place particulière dans l'alimentation. Grecs et Romains l’appréciaient autant pour sa saveur caractéristique que pour les vertus médicinales qu’ils lui attribuaient. Au Moyen-Age, le cresson était en France une "herbe potagère" très populaire. Dès le XIIe siècle, on en récoltait couramment en Artois, en Picardie, en Touraine et aux alentours de Paris. Les premières cressonnières sont implantées au début du XIXe siècle. La culture maraîchère du cresson s'est ensuite développée rapidement, puisque vers 1835, plus de 50 cressonnières étaient en activité. Les Latins avaient surnommé le cresson "nastortium", dérivé de "quod nasum torqueat" : qui fait se "tordre" le nez., en raison de la forte odeur du légume.

Famille

Brassicacées (crucifères).

Cresson : Sa production

La culture du cresson est délicate et très particulière. Elle s’effectue en bassins remplis d'eau courante. Une vingtaine de coupes sont effectuées chaque année, très souvent à la main. Les principales variétés de cresson sont : le "petit vert" ou "picard" (petites feuilles vert vif), le "gros vert" (larges feuilles vert foncé), le "cresson amélioré" (grandes feuilles vert plutôt clair) et "le boulanger" (longues feuilles vert foncé).

Saison

Le cresson est commercialisé de septembre-octobre à avril-mai.

Conseils d'achats et d'utilisation

Les feuilles du cresson doivent être bien vertes, fermes, et ne montrer aucun signe de flétrissement. Elles doivent être lavées avant consommation. Le cresson doit être de préférence consommé le jour de son achat.

Précautions d'emploi

Il ne faut pas consommer le cresson d'eau sauvage (risque de contamination aux polluants : arsenic...). Certaines variétés de cresson peuvent contenir une quantité élevée de vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang. Sa consommation doit restée modérée en cas de traitements anticoagulants (Coumadin ® , Sintrom ® ...). Les personnes a risque ou souffrant de calculs rénaux doivent aussi d'éviter la consommation de cresson.

Recette

Velouté de pommes de terre et cresson

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité