diabète

Les dernières actualités

Diabète insipide gestationnel : la définition

Le diabète de type 2 ou non insulinodépendant est bien connu en raison des différentes campagnes de prévention. Il existe d'autres formes de diabète comme le diabète gestationnel et le, trop peu médiatisé, diabète insipide gestationnel.

Diabète non insulinodépendant : l'oignon comme traitement naturel ?

Le diabète non insulinodépendant, appelé aussi diabète de type 2, est le plus fréquent. Il est la conséquence d'une mauvaise hygiène de vie. Il est favorisé par une alimentation sucrée, contrairement au diabète de type 1 qui, lui, est dû, le plus souvent, à l'incapacité de produire ou d'utiliser l'insuline. Le traitement du diabète non insulinodépendant passe par un régime pour diabétique.

Diabète et néphropathie : le lien

Diabète et maladies rénales (néphropathies) sont souvent associés. Mais pourquoi le diabète est-il susceptible d’entraîner une insuffisance rénale ? Pourquoi le diabète est-il responsable de certaines maladies rénales et quels sont les risques ? Focus sur le lien qui existe entre diabète et néphropathies.

Nao le robot qui aide les enfants à mieux gérer leur diabète

Aux Pays-Bas, nous avons vu comment un robot et des applications développés dans le cadre d'un projet de recherche européen peuvent aider les enfants atteints de diabète de type 1 à mieux comprendre leurs symptômes et à prendre les décisions bénéfiques à leur santé au quotidien. 'Faire face au diabète est un défi de taille pour les enfants et adolescents malades, nous rappelle notre reporter Denis Loctier. Leur santé dépend de décisions qu'ils prennent tout au long de la journée : les assistants électroniques peuvent-ils les aider ?' s'interroge-t-il. Près d'Amsterdam, dans la famille Geurts, la fille de 11 ans, Tatum, et le fils de 13 ans, Arjan, sont atteints de diabète de type 1. 'L'école est à une demi-heure à vélo, explique leur mère Ilona. Donc tous les matins, ils doivent penser à ce qu'ils vont manger dans la journée et à la quantité d'insuline qu'il leur faudra, indique-t-elle avant d'ajouter : Ils doivent avoir cela en tête tout au long de la journée pour être sûrs qu'ils pourront rentrer sans encombre et que leur niveau de sucre dans le sang ne chutera pas sur le trajet du retour.' Glycemic Index Ideal Plate Infographic https://t.co/nh5WGHRgeT pic.twitter.com/rXdzpMsPHZ- A Health Blog (@AHealthBlog) 19 janvier 2017 Apprendre en s'amusant Tatum et Arjan participent à un projet de recherche européen baptisé PAL (pour 'Assistant personnel pour un mode de vie sain') qui propose des outils électroniques pour les enfants diabétiques. Des applications sur tablette par exemple leur apprennent à bien se nourrir, à calculer leur prise de glucides et à noter leurs activités. Plus besoin de lire des livres sur la santé ! 'Les enfants n'aiment plus trop lire aujourd'hui, ils préfèrent jouer avec leur smartphone !' estime Tatum. Son frère renchérit : 'Oui, les livres, c'est un peu ennuyeux ; les tablettes, c'est beaucoup plus amusant !' Trois hôpitaux comme le centre médical Meander et deux organisations dédiées au diabète en Italie et aux Pays-Bas participent à ce projet qui met aussi à disposition des enfants dont Tatum et Arjan, un robot lors de leurs rendez-vous médicaux. Nao - c'est le nom du modèle - peut devenir pour eux, un ami. Il joue comme un humain. This robot helps kids with diabetes. Can kid-friendly hospitals foster healthier lifestyles? My #Futuris this March pic.twitter.com/c6yVUiljOA- Denis Loctier (@loctier) 10 février 2017 Humaniser les robots 'Il y a une tendance actuelle à humaniser les robots, souligne Rosemarijn Looije, coordinatrice du projet PAL et spécialiste en interface homme-machine. Cela nous permet de mieux créer le lien entre les enfants et le robot, cela augmente leur implication,' assure-t-elle. Les médecins peuvent programmer le robot pour fixer des objectifs adaptés à chaque enfant. La finalité est pédagogique, mais pas seulement : l'idée, c'est que grâce à lui, les jeunes patients aient davantage envie de venir en consultation. Ce que confirme Roos Nuboer, diabétologue en pédiatrie au centre médical Meander : 'Les enfants l'adorent, dit-elle. En général, ils n'aiment pas venir à l'hôpital, ils préfèrent jouer avec leurs copains, mais grâce au robot, ils veulent venir, ils font des selfies avec lui et ils montrent à leurs amis que le diabète n'est pas qu'un fardeau à porter,' précise-t-elle. Le robot ne formule aucune prescription médicale, il aide l'enfant à mieux comprendre ses symptômes. Dans l'un des exercices, le patient doit décider ce qu'il va faire dans certaines situations comme ce qu'il va manger à un goûter d'anniversaire. Il est censé choisir l'option la plus saine. Puis les rôles s'inversent, c'est au robot de trouver la bonne réponse. Hi there! here it is a new post published on the Blog of the European Commission #pal4uproject #diabetes EU_eHealth https://t.co/GvlGmVsHKN- PAL4Uproject (PAL4Uproject) 18 août 2016 Il peut 'reconnaître les émotions de l'enfant' 'Pour ce projet, nous avions besoin d'un robot capable de reconnaître les émotions de l'enfant, de formuler une phrase, de sélectionner des questions, nous avons dû créer tout cela, raconte Bert Bierman, ingénieur robotique chez Produxi. Et les illustrations sur la tablette que nous avons développées, poursuit-il, sont aussi très importantes.' Les chercheurs qui prévoient de développer leur système en mettant en réseau robots et tablettes ont veillé à ce que les données de chaque patient ne soient pas communiquées à des tiers. 'Bien sûr, une très forte hypo- ou hyperglycémie doit être communiquée aux parents, mais l'enfant doit pouvoir contrôler les informations qu'il veut partager,' estime Rosemarijn Looije, coordinatrice du projet PAL. D'après les pédiatres participants, 'un enfant malade et sa famille pensent au diabète toutes les dix ou quinze minutes'. Raison de plus pour qu'ils se changent les idées comme lorsque le robot Nao propose aux jeunes patients de danser avec lui dans les couloirs du centre médical. Denis Loctier avec Stéphanie Lafourcatère
Un homme passe un test HIV à Monaco, le 25 novembre 2015

Les séropositifs ont davantage de risques de développer un diabète

avec
Les personnes séropositives sont davantage susceptibles de développer un diabète, y compris en l'absence de facteurs de risque comme l'obésité, selon une étude publiée mardi.

Rétinopathie diabétique proliférante, la définition

Chez 50 % des personnes qui souffrent de diabète, on retrouve une atteinte de la rétine, ou rétinopathie diabétique. Mais qu’est-ce au juste une rétinopathie diabétique ? Pourquoi peut-elle être qualifiée de proliférante (ou proliférative) ? Concerne-t-elle tous les types de diabète ? Quels sont ses symptômes ?

Avoir toujours froid : le signe d'un problème de thyroïde ?

La thyroïde est une glande endocrine, c'est-à-dire qu'elle sécrète des hormones. Située à la base du cou, elle joue un rôle essentiel au niveau du métabolisme du corps et du déroulement de plusieurs fonctions. Les hormones thyroïdiennes, T3 et T4, sont synthétisées sous contrôle de l'hypophyse. Les dysfonctionnements de la thyroïde sont possibles (hyperthyroïdie et hypothyroïdie). Quels symptômes sont associés à ces dysfonctionnements ? Est-ce qu'avoir toujours froid est synonyme de pathologie thyroïdienne ?

Diabète : un facteur d'insuffisance rénale

Qu’il soit de type 1 (juvénile) ou de type 2 (de l’adulte), le diabète est une pathologie dont les complications sont nombreuses. La concentration de sucre est trop élevée dans le sang, et abîme préférentiellement certaines structures de l’organisme jusqu’à provoquer des défaillances. C’est le cas des reins, qui sont des organes de filtration. Focus sur ce facteur d’insuffisance rénale.

Diabète de type 1 : les complications chez les personnes âgées

Nettement plus rare que le diabète de type 2, le diabète de type 1 apparait généralement durant l'enfance ou l'adolescence. Cette forme de diabète peut entrainer diverses complications sur le long terme, en particulier si elle n'a pas été diagnostiquée et traitée à temps.

Diabète non insulinodépendant : des traitements naturels

Le diabète non insulinodépendant ou diabète de type 2 est une maladie chronique qui nécessite un suivi médical régulier et une alimentation raisonnée. L'hygiène diététique peut d'ailleurs elle aussi faire partie des traitements du diabète non insulinodépendant à envisager, au même titre que la phytothérapie.

Rappel d'un traitement contre le diabète pour défaut de fabrication

L'ANSM annonce dans un communiqué le rappel d'un traitement prescrit pour les personnes diabétiques à cause d'un défaut de qualité. Voici toutes les informations pour l'identifier.

Urine abondante : un symptôme de diabète de type 1

Polyurie, c'est ce terme qui désigne le symptôme des urines abondantes. Lorsque la journée et la nuit sont rythmées par les allées et venues aux toilettes et par une soif intense, la question du diabète de type I (ou insulinodépendant) se pose.

Diabète : l'aloe vera encourage la production d'insuline

Plusieurs études confirmeraient l'impact positif de l'ingestion d'aloe vera pour les personnes souffrantes du diabète de type 2.

Faut-il se méfier de la cortisone ?

Les corticoïdes sont souvent prescrits dans les réactions allergiques ou les maladies rhumatismales, mais quels sont les effets secondaires ?

Régime : un traitement du diabète insulinodépendant

Le diabète insulinodépendant, plus couramment appelé diabète de type 1, se caractérise par un excès de sucre dans le sang. Dans ces circonstances, comment gérer la prise d'aliments ? Existe-t-il un régime diabétique type ?

Hyperglycémie : un symptôme de diabète gestationnel

Le diabète gestationnel représente l'une des complications de grossesse les plus fréquentes. A ce titre, il fait l'objet d'un dépistage quasi systématique. Mais comment reconnaître ce trouble de la glycémie ? A quoi est-il dû ? Doit-il être traité chez la femme enceinte ?

Taxer les sodas pour diminuer les risques d'obésité et de diabète

Pour limiter le diabète et l'obésité, les députés ont expliqué vouloir taxer des produits mauvais pour la santé comme les sodas, les boissons sucrées et les barres chocolatées. Selon eux, taxer ces produits pourrait être une solution contre le diabète et l'obésité. Le rapport parlementaire prévoit soit de taxer la production des sodas qui coûterait 21 centimes de plus pour le consommateur, soit augmenter la TVA des produits sucrés avec un gain estimé à 50 millions pour les finances publiques. Cependant, les médecins restent sceptiques.

Trop se soigner rend-il malade ?

Pour le médecin Jean-Pierre Thierry, la surmédicalisation, c'est à dire "l'utilisation de moyens thérapeutiques à des fins préventives" n'est pas efficace. Exemple avec l'hypertension ou le prédiabète.

7 raisons qui expliquent que vous ayez toujours soif

Vous avez beau boire, vous n'arrivez pas à vous débarrasser de cette sensation de soif ? Attention. Ce n'est pas forcément une simple déshydration. Il peut s'agir parfois d'un signe d'alerte d'une pathologie plus grave.

Diabète : manger des fruits est-il dangereux ?

Quand on a du diabète, il est important de surveiller sa consommation d'aliments riches en sucre. Il reste cependant conseillé de manger des fruits : il s'agit juste de prendre quelques précautions…

A quels cancers vous expose votre taux de diabète ?

Le diabète de type 1 augmenterait d’un fort pourcentage le risque de plusieurs cancers, vient de révéler une étude de vaste ampleur effectuée sur un panel de 9000 personnes. 

Les maladies que vous risquez d’avoir en fonction de votre taille

Maladies cardiovasculaires, cancers, diabète... Selon votre taille, il existe une différence (de taille) dans vos risques de santé, selon une équipe de chercheurs allemands. 

Ces médicaments augmenteraient le risque de diabète de 50%

Des chercheurs mettent en garde contre l'utilisation des statines sur le long terme. Ce médicament pourrait considérablement augmenter la survenue d'un diabète, même chez les patients qui ne présentaient pas de risques au préalable.

7 types de nourriture qui s’attaquent à vos intestins

Des chercheurs se sont penchés sur l'augmentation vertigineuse de l'utilisation des additifs alimentaires industriels et ont constaté un lien significatif avec l' augmentation de l'incidence des maladies auto-immunes.

Pourquoi faire la grasse matinée le week-end est mauvais pour le coeur ?

Des chercheurs américains ont démontré que la grasse matinée perturberait l’organisme au point d’engendrer des facteurs de risque pouvant conduire à de graves troubles métaboliques. Explications.

Café : le nombre de tasses par jour qui protègent contre Parkinson

Une étude vient une nouvelle fois démontrer les avantages du café sur l'organisme. A doses élevées, cette boisson et ses composés l'aideraient à combattre l'apparition de certaines maladies comme Parkinson.

Diabète : les conducteurs ne sont pas toujours conscients des risques

Un sondage révèle le danger que représentent les problèmes de santé et la prise de certains médicaments est parfois mésestimé, voire méconnue, par les conducteurs diabétiques. L'occasion de faire le point sur les réflexes importants à adopter.

Eugène Pâtisserie : les diabétiques aussi peuvent être gourmands

Diabétique depuis ses 20 ans, Christophe Touchet a eu l’idée d’ouvrir une pâtisserie pour les diabétiques. Ses produits allégés en sucre et en matière grasse démontrent que rien n’est impossible pour continuer à se faire plaisir malgré la maladie.

Diabète : la taille de vos hanches détermine votre risque

Une étude suggère que la taille des hanches pourrait révéler le risque de diabète des femmes. Explications.

Elle développe un empoisonnement du sang à cause de son régime

Une jeune mère a développé une cétoacidose diabétique, une acidité du sang, après avoir suivi un régime sans pain, sans riz et sans pâtes alors qu’elle allaitait. Un accident qui alerte sur les dangers des régimes sans glucide selon le Docteur qui a pris en charge la jeune femme.

Pages